Une détox complète

0
cure détox pour le foie, les reins et les intestins

En naturopathie on a une formule simple… mais qui a le mérite d’être claire :

« Avant de revitaliser votre organisme il est indispensable de le drainer ».

Evidemment… car ce sont le plus souvent les toxines et toxiques accumulés qui, non contents d’encrasser votre organisme, bloquent votre énergie.

Tout régime diététique passe donc par la détox, même s’il utilise par ailleurs certains schémas d’alimentation et certains aliments pour régénérer et stimuler l’organisme.

Voici aujourd’hui un protocole de détox complète, c’est à dire une détox à la fois intestinale, hépatique et rénale.

Faites simplement alterner ces trois régimes d’un jour à l’autre.

Et n’oubliez pas de boire chaque jour un litre et demi d’eau pure.

Ah… j’oubliais… Ne commencez pas une détox sans un minimum de préparation. Un ou deux jour d’une alimentation un peu plus légère et digeste qu’à l’ordinaire constitueront donc des préliminaires indispensables. 

Drainage intestinal

Le matin, buvez du jus de pruneaux.

Composez vos repas avec :

  ✶ salades vertes,soupe verte épaisse pour la détox

   épinards,

   pissenlit,

   tomate,

   soupes épaisses de feuilles et tiges,

   son,

   graines de lin.

Entre les repas, prenez un petit goûter avec :

   compote de rhubarbe,compote de rhubarbe laxatif naturel

   casse,

   figues,

   prunes,pruneaux drainage et détox intestinale

   pruneaux,

   abricots secs. 

Et vos tisanes :

   mauve,

   manne,

   séné,

   nerprun,

   cascara,

   bourdaine,

   eupa­toire d’Avicenne,

   polypode.

Drainage hépatique

Composez vos repas avec :

   artichaut,cure détox pour les intestins

   asperge,

   carotte,

   céleri,

   cerfeuil,

   chicorée sauvage,

   endive,

   chicorée frisée,

   scarole,

   cresson,

   laitue,

   persil,

   pissenlit,

  radis noir,

   raifort,

   avocat,

   olive.

Entre les repas, prenez un petit goûter avec :détox pamplemousse

   cassis,

   cerise,

   citron,

   coing,

   fraise,

   groseille,pomme détox

   myrtille,

   pamplemousse,

   pomme,

   prune,

   raisin.

Et vos tisanes :

   romarin,tisane de romarin pour le foie

   chicorée sauvage,

   curcuma,

   trèfle d’eau,

   boldo,

   eupatoire d’Avicenne,

   verge d’or.

Drainage rénalcure de jeûne détox

Toute la journée, entre les repas, buvez de l’eau du Mont Roucous.

Composez vos repas avec :

   bouillon de poireau,

   bouillon d’oignon,

   chou cru.

Entre les repas, prenez un petit goûter avec :

   melon,

   cerise,

   jus de pomme,

  pêche.

Et vos tisanes :

   aubier de tilleul,

   bugrane,

   pissenlit,

  cheveux de maïs,

   reine des prés,

   bruyère,

   busserole,

   piloselle.

Et, bien sûr, après la cure revitalisez votre organisme à l’aide de céréales complètes, de graines germées et de compléments vitaminiques et minéraux.

Monodiètes et jeûnecure détox complète

En diététique hépatique, les monodiètes s’avèrent elles aussi très efficaces.

Vous pouvez par exemple ne manger que :

  → Des crudités le premier jour de la semaine,

  Des légumes cuits à la vapeur le deuxième jour,

  Des céréales et des légumes le troisième jour,

  Des fruits cuits le quatrième,

  Des salades vertes le cinquième,

  Des fruits crus le sixième,

Et enfin vous finirez par un bon jeûne le septième jour.

Pensez avant tout à rétablir un débit de bile suffisant, car c’est la bile qui règle et permet tout le processus digestif dans les intestins, avec une cure de jus de citron qui dissout les boues ou calculs et fluidifie le sang et la bile.

Buvez le jus d’un citron le premier jour de la cure, de deux citrons le deuxième jour, etc. jusqu’au dixième jour.

Puis vous poursuivrez et achèverez votre cure de citron en decrescendo.

Mais pour une vraie détox hépatique, c’est sans aucun doute le jeûne qui donne les meilleurs résultats, car il permet à la fois d’éliminer tous les toxiques accumulés et de mettre le foie et la vésicule biliaire au repos.

Bien sûr il ne s’agit pas de se lancer dans des jeûnes de plusieurs semaines sans accompagnement, mais de se ménager un jour de congé allant avec un jour de jeûne par semaine.

Et éventuellement pour les systèmes les plus encrassés ayant accumulé des toxiques depuis des lustres, un jeûne de trois jours une fois par mois.

Procédez en douceur, en prenant un laxatif naturel comme le jus de pruneaux par exemple, la veille au soir, et en ne consommant rien d’autre que de l’eau minérale ou quelques tisanes bien choisies durant la journée.

Enfin vous pourrez briser le jeûne dès le lendemain matin avec un jus de fruit ou de légume frais au petit déjeuner, puis des fruits à midi et des légumes le soir.

Une fois la cure terminée, réintégrez très progressivement une alimentation normale, mais en conservant autant que possible l’habitude de consommer des spécifiques hépatiques pour prolonger les effets bénéfiques de la cure.

 Jean-Baptiste Loin 

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz