Les meilleures cures détox par les plantes

0
quelles plante pour votre cure détox

L’argile et le charbon mis à part, il existe peu de détoxiquants aussi efficaces que les plantes.

On les choisira, parmi toutes celles que nous proposent les pharmacies, herboristeries et magasins de diététique, pour entreprendre des cures de drainage en profondeur.

Que ce soit pour optimiser le fonctionnement de l’organisme et donc la santé, ou tout bonnement pour éviter la maladie, il est indispensable de drainer l’organisme, et plus particulièrement l’intestin, source de toutes les intoxications, mais aussi la sphère hépatobiliaire et les reins puisque c’est là que se détoxique le sang.

Les premières plantes de toute cure détox sont celles que l’on mange ou que l’on boit sous forme de tisanes, et plus spécifiquement :

  → Pour une cure détox intestinale : salades vertes, épinards, pissenlit, tomate, rhubarbe, casse, figues, prunes, pruneaux, abricots secs, soupes épaisses de feuilles et tiges, son, jus de pruneaux, graines de lin ; tisanes de mauve, manne, séné, nerprun, cascara, bourdaine, eupatoire d’Avicenne, polypode.

  Pour une cure détox hépatique : artichaut, asperge, carotte, céleri, cerfeuil, chicorée sauvage, endive, chicorée frisée, scarole, cresson, laitue, persil, pissenlit, radis noir, raifort, avocat, cassis, cerise, citron, coing, fraise, groseille, myrtille, olive, orange, pamplemousse, pomme, prune, raisin ; tisanes de romarin, chicorée sauvage, curcuma, trèfle d’eau, boldo, eupatoire d’Avicenne, verge d’or.

  Pour une cure détox rénale : melon, cerise, jus de pomme, pêche, bouillon de poireau, bouillon d’oignon, chou cru ; tisanes d’aubier de tilleul, bugrane, pissenlit, cheveux de maïs, reine des prés, bruyère, busserole, piloselle.

Après une préparation progressive sur quelques jours, on choisira bien sûr la cure correspondant au problème individuel le plus épineux ou, mieux encore, on fera alterner ces trois régimes d’un jour à l’autre… sans oublier de boire chaque jour un litre et demi d’eau pure.

La phytothérapietisane détox

Les secondes plantes intervenant dans la cure détox sont évidemment celles de la phytothérapie.

Dans le domaine de la phytothérapie rénovée, la cure pourra se composer de Chelidonium TM à raison de 90 gouttes par jour, Taraxacum TM à la dose de 120 gouttes par jour, Pilosella TM, 120 gouttes par jour, et Rhamnus frangula TM, 90 gouttes par jour.

Dans celui de la phytothérapie classique, l’aubier de tilleul est sans doute la meilleure de toutes les plantes détox.

Puissant dissolvant de l’acide urique et draineur des voies biliaires et urinaires, il est souverain dans la lutte contre les souffrances causées par les affections rhumatismales, goutte, sciatique, lumbago, rhumatismes, etc. 

Mais il a aussi le pouvoir de dissoudre les calculs de la vésicule biliaire, des reins ou de la vessie et de provoquer ainsi leur élimination naturelle.

Enfin, il s’avère efficace dans le traitement de l’urée, du diabète et de l’albumine.

La cure d’attaque met fin aux souffrances, et la cure d’entretien évite le retour des crises.

Il se prend sous forme de décoction obtenue en faisant réduire aux trois quarts 35 à 40 grammes d’aubier dans un litre d’eau.

La tisane peut être bue chaude ou froide à n’importe quel moment de la journée.

Les doses varient selon l’état du malade et vont de trois quarts de litre tous les deux jours, pendant la cure d’attaque, à un verre à madère chaque matin pendant les cures d’entretien.

L’aromathérapiecitron remède naturel contre l'angine

L’aromathérapie, elle aussi, est riche de nombreuses huiles essentielles détoxinantes, comme les HE de bigarade, bouleau blanc, carotte sauvage, céleri, cyprès, fenouil doux, genévrier, lemongrass, livèche, orange douce, orange sanguine, reine des près, rose et thym.

Ou encore, pour une action plus franchement détoxiquante : ail, bergamote, citron, coriandre douce, cumin, lavande aspic, lavande fine, lavande officinale, lavandin, ledon du Groenland, menthe poivrée, ortie, pamplemousse et verveine.

Enfin, pour une cure détox désinfectante, on choisira parmi : bouleau blanc, cardamome, cédratier, citronnelle, copaïer, épicéa, gaïac (bois), genévrier, limette, marjolaine, mélaleuque, myrrhe, orange douce, pin sylvestre, ravensare aromatique, serpolet et thym.

Les phytonutrimentsquelles plantes pour ma cure détox

 Le jus d’herbe d’orge

C’est une des sources végétales les plus riches, sinon la plus riche, en vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes et autres antioxydants.

Mais il contribue, de plus, à combattre l’acidité, améliorer la digestion, accroitre l’immunité, augmenter l’énergie et l’endurance et enfin à détoxiner l’organisme.

Ce merveilleux complément alimentaire se révèle en effet, notamment en raison de sa richesse en chlorophylle, comme un bon agent de nettoyage du sang et des organes internes.

Sa consommation régulière se traduit d’ailleurs par un embellissement de la peau.

Il peut, enfin, combattre efficacement les odeurs corporelles et la mauvaise haleine grâce à ses propriétés déodorantes.

La cure s’étend en général sur 25 jours à raison de 2 x 3g par jour ou 50 jours en entretien.

On le prend à jeun, 20 minutes avant les repas ou, sinon, deux heures après. Au départ, il est conseillé de commencer par des demi-doses pour éviter toute réaction due à un changement de régime trop rapide.

 Le moût de pain

Il s’agit ici d’un acide lactique fermenté :

  favorisant la régénération des cellules,

  oxygénant le sang,

  débarrassant la peau de ses impuretés,

  purifiant le sang,

  activant le métabolisme,

  améliorant la circulation sanguine,

  facilitant la digestion,

  stimulant globalement l’organisme.

On l’indique en cas de maladies liées aux troubles du métabolisme, d’excédent de poids, de rhumatisme, de goutte, d’acide urique, de cholestérol, de dermatoses, de troubles hépato-biliaires ou circulatoires…

Beaucoup de rhumatisants, de femmes souffrant de troubles circulatoires, de migraineux chroniques, d’hépatiques ou de malades de l’estomac ou des intestins connaissent des améliorations souvent spectaculaires au bout de quelques mois de cure de moût de pain.

Celle-ci se pratique en consommant trois fois cent millilitres par jour, dans un peu d’eau ou d’infusion, jusqu’à l’amélioration de l’état général ou la guérison de la pathologie.

Il est conseillé de ne jamais le boire trop froid, et de l’absorber à petites gorgées. Les premiers jours peuvent être difficiles, mais une fois le choc de détoxication épuisé, une régulation métabolique a lieu, avec régression des douleurs et des autres symptômes.

 La Combucha

Riche en acide glucoronique, acide lactique, acétate et différentes vitamines, la combucha détoxine et détoxique l’organisme en profondeur, tout en inhibant largement les bactéries responsables de la putréfaction dans l’intestin.

Cette double action s’accompagne d’une stimulation glandulaire généralisée et d’une amélioration du métabolisme.

De ces effets puissants, résultent de nombreux débouchés thérapeutiques :

  facilitation des digestions difficiles,

  diminution des dépôts graisseux,

  élimination de l’acide urique et du cholestérol…

On pourra donc l’employer en cas de goutte, rhumatismes, troubles hémorroïdaux, calcification des artères, fatigues physique et intellectuelle, constipation, obésité, ballonnements, faiblesse sexuelle, convalescence, furonculose, tension, nervosité, sénescence…

Une cure de quelques semaines tous les ans renforce les défenses et la vitalité.

 Le radis noir

Surtout employé pour ses qualités hépatiques, radis noir est donc avant tout un excellent draineur du foie et de la vésicule biliaire.

Mais étant donné que le foie est l’organe de détoxication et d’épuration par excellence, on peut considérer le radis noir comme le détoxiquant de tout l’organisme.

C’est dans la bile, produit de sécrétion externe, que le foie concentre et élimine la plupart des substances à excréter dont il a purifié le sang qui l’a traversé.

Son mauvais fonctionnement entraîne donc des troubles multiples, comme les mauvaises digestions, les allergies ou certaines migraines, le teint brouillé, etc.

Le radis noir, en rétablissant le fonctionnement harmonieux du foie et de la vésicule biliaire, et en favorisant l’élimination des déchets et toxines, assure donc bien l’équilibre de l’organisme tout entier.

En dehors des cures saisonnières de drainage général, on le recommandera tout particulièrement en cas de troubles hépatiques pour son action désinfectante et stimulante de la cellule hépatique qu’il draine sans douleur ni contre-indication.

On le consommera le matin ou ½ heure avant le déjeuner, de préférence en jus frais extrait à la centrifugeuse, à raison de deux doigts au fond d’un verre et largement allongé soit d’eau de vichy, soit de jus de carotte.

 Jean-Baptiste Loin 

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz