Pour en finir avec la constipation

2
en finir avec la constipation

Un transit en parfait ordre de marche est le plus sûr garant d’une bonne santé.

De nombreux compléments nutritionnels aident à le maintenir dans le meilleur état possible.

Dans la doctrine naturopathique, on le sait, la constipation est la source de tous les maux, et sa prévention s’impose donc comme un effort de tous les instants.

Cette tendance pathologique ne se borne en effet pas à l’absence de selles !…

Pour tout dire : un simple ralentissement du transit doit être considéré comme déjà dangereux.

Pour l’éviter, il importe de s’interdire les excès de produits animaux et sous-produits animaux, sucres, céréales raffinées, farineux, alcools, excitants et sodas.

Inversement on consommera quotidiennement des fruits et des légumes, pour la plupart à l’état cru et assaisonnés d’huile d’olive, ainsi que des céréales complètes et des légumineuses.

Et on boira beaucoup, entre les repas.

Parmi les aliments plus spécifiquement anti-constipation, citons : seigle, algues, pollen, aubergine, bette, carotte, cerfeuil, chicorée sauvage, chou, citrouille, épinard, laitue, mâche, oseille, pissenlit, tomate, topinambour, rhubarbe, oignon, fenouil, estragon, abricot, amande, cerise, figue, fraise, framboise, groseille, melon, mûrier noir, myrtille, olive, orange, pêche, prune, raisin et, bien sûr, pruneau ; le jus de pruneau ayant droit à un accessit en raison de ses vertus laxatives à la fois douces et relativement puissantes.

Quelques tisanes sont également conseillées : artichaut, pissenlit, bourdaine, capucine, chicorée, fucus et mauve.

Enfin, il existe certains produits diététiques qui ne stimulent pas à proprement parler le péristaltisme mais opèrent un drainage beaucoup plus subtil et en profondeur puisqu’ils vont chercher les toxiques, toxines et bactéries dans les tissus, et régénèrent durablement tout le tube digestif.

Ce sont l’argile, le charbon végétal, la chlorelle, le chitosan et la mégamine, que l’on associera toujours aux cures de drainage intestinal trimestrielles, aux changements de saison, ou, mieux, hebdomadaires.

Mais nous sommes déjà là dans le domaine du complément nutritionnel, indispensable lorsqu’il s’agit de rééduquer le système digestif.

Les fibres

Les fibres sont des glucides formés par la condensation de plusieurs sucres simples, qui servent de charpente aux végétaux.

Leur caractéristique principale réside dans le fait qu’elles ne sont pas digérées par les enzymes, et qu’elles aident simplement les autres nutriments à voyager à travers le tube digestif.

Certaines fibres, notamment, se gorgent d’eau et se transforment en masse gélatineuse.

Grâce aux fibres, les aliments sont mieux dilués, leur absorption est freinée, et le bol alimentaire acquiert une consistance molle favorable à un bon transit.

De plus, les fibres aident à maintenir la ligne, car non seulement elles sont généralement très peu caloriques, mais elles sont également purgatives, nettoient les parois de l’intestin, entraînent le cholestérol hors de l’organisme, jouent un effet bénéfique sur l’absorption des sucres et génèrent une grande consommation d’énergie.

On reconnaît globalement les fibres solubles (pectines, gommes, alginates, psyllium, son d’avoine), et les fibres insolubles (cellulose, hémicellulose, lignine).

Ce sont ces dernières qui nettoient les parois de l’intestin, expulsent le cholestérol en excès, augmentent le volume du bol alimentaire et facilitent le transit.

Au contraire des fibres solubles, les insolubles ne fermentent que très peu. Elles conviennent donc mieux aux problèmes de constipation.

Mais attention, car elles peuvent être irritantes et même provoquer des douleurs coliques.

Contre la constipation, les fibres font office de ballast et entraînent un phénomène de contraction au niveau de l’intestin.

Les plus employées dans cet objectif sont les suivantes :

  → Les algues, qui contiennent des mucilages améliorant le transit.

  → Les fibres de soja, qui sont, pour une part solubles et pour une autre part insolubles. Elles régularisent donc aussi bien le transit que le passage des lipides et des glucides dans le sang.

  → Le son de cacao, qui a les mêmes propriétés et le  même emploi que les fibres de soja.

  → L’ispaghul, qui contient des mucilages, absorbe les lipides et glucides, retient les sels biliaires et facilite le transit… à condition de boire beaucoup d’eau.

   → La mauve, qui est un adoucissant du système digestif, et qui contient également des mucilages et améliore le transit.

Les fructo-oligosaccharidesnourrir la flore intestinale pour éviter la constipation

Les fructo-oligosaccharides, fibres naturelles solubles présentes dans un grand nombre de végétaux comestibles, améliorent les pathologies intestinales mais ont aussi un rôle nutritif sur l’épithélium colique par l’intermédiaire de leurs produits de fermentation.

Leur résistance à l’hydrolyse enzymatique au cours de leur passage dans la partie haute du tube digestif leur permet en effet d’arriver intégralement au côlon où ils  fermentent en totalité sous l’action de la flore colique.

C’est à cette occasion que les bifidobactéries les métabolisent et produisent en conséquence de grandes quantités d’acides gras organiques qui acidifient le côlon et limitent ainsi la prolifération de nombreuses bactéries pathogènes, tout en stimulant le transit intestinal.

On les trouve dans l’oignon, l’ail, l’asperge, le blé, l’orge, le seigle ou la banane qui peuvent en contenir jusqu’à 25%, mais elles existent également sous forme de compléments nutritionnels.

Régulant le transit intestinal, ne provoquant pas de réponse insulinémique, légères en calories, antibactériennes, renforçant les arômes et les saveurs, les fructo-oligosaccharides présentent donc de nombreuses vertus appréciables tant pour combattre les surcharges pondérales que la constipation.

L’élixir du Suédois

Deux grands types de plantes sont utilisées dans l’élixir du Suédois : des laxatifs, tels que l’aloès, le séné, la rhubarbe et la Manne, et des hépatiques et/ou des stomachiques, généralement doublés de toniques, avec le safran, la gentiane, l’angélique, la carline, et la zédoaire.

En d’autres termes, l’élixir du Suédois est à la fois digestif, tonique et laxatif.

En stimulant fortement les organes d’élimination et notamment les intestins et le foie, il améliore toutes les pathologies issues d’un état d’intoxication.

Ne serait-ce que par son action sur l’intestin, il assure déjà le drainage le plus essentiel, puisque la constipation favorise toutes les intoxications.

Mais il agit aussi sur le foie et la vésicule biliaire. Or le dysfonctionnement de ce système hépatobiliaire retentit sur le transit intestinal, et se trouve, de toute manière, au centre de nombreux problèmes de santé.

L’action de l’élixir du Suédois sur la constipation présente donc bien l’avantage indéniable d’être globale !

Le B-Glucaline

Le B-Glucaline est un concentré entièrement végétal, capable de réduire le taux de cholestérol et de triglycérides dans des proportions importantes, et de combattre de manière très efficace la surcharge pondérale.

Mais ses effets bénéfiques sur la santé globale, sans aucun effet secondaire indésirable, se doublent d’une aide très efficace au processus de la digestion.

Ces vertus lipotropes et digestives, le B-Glucaline les doit évidemment à ses composants, l’avoine, la tige d’ananas et surtout les fibres d’agrumes provenant de citrons, de pamplemousses et d’oranges, et contribuant à la régulation du transit tout en améliorant la digestibilité des nutriments.

Elles permettent de fixer les corps gras et facilitent ainsi leur élimination.

Le B-Glucaline semble donc bien être le complément idéal de tout traitement pour perdre du poids et pour améliorer le transit intestinal.

La Kombucha

Grâce à l’acide glucoronique et à l’acide lactique qu’elle contient en grandes quantités, la Kombucha détoxine et détoxique l’organisme en profondeur, tout en inhibant largement les bactéries responsables de la putréfaction dans l’intestin.

La Kombucha facilite les digestions difficiles et favorise la diminution des dépôts graisseux et l’élimination de l’acide urique et du cholestérol.

On pourra donc l’employer en cas de constipation ou de ballonnements.

Bien qu’elle existe également en extrait, on consomme plus généralement la Kombucha sous forme de boisson fermentée, rafraîchissante et agréablement aromatique.

On recommande toutefois aux diabétiques de n’employer que l’extrait de Kombucha.

Le moût de painsolutions naturelles constipation

Obtenu à partir des céréales panifiables de culture biodynamique, le moût de pain, qui est un acide lactique fermenté, se révèle très riche en minéraux, en oligo-éléments et en vitamines, favorisant ainsi la régénération des cellules et l’oxygénation du sang.

Ce pain liquide active le métabolisme, facilite la digestion et stimule l’organisme.

Disponible dans la plupart des magasins de diététique, il se trouve indiqué en cas de maladies liées aux troubles du métabolisme, d’excédent de poids, de troubles hépatobiliaires ou digestifs.

Beaucoup d’hépatiques ou de malades de l’estomac ou des intestins connaissent des améliorations souvent spectaculaires au bout de quelques mois de cure de moût de pain.

Prescrit par des médecins et des naturothérapeutes, le moût de pain se consomme généralement à raison de trois fois cent millilitres par jour, dans un peu d’eau ou d’infusion.

Il est, de plus, conseillé de ne jamais le boire trop froid, et de l’absorber à petites gorgées.

L’Amrit Kalash

Spécialité ayurvédique, l’Amrit Kalash est un mélange riche en vitamines C et E, en bêtacarotène, en polyphénols, en flavonoïdes et en riboflavine, et compte parmi les plus puissants antioxydants.

Ce complément apporte à l’organisme une grande variété de bénéfices fonctionnels, que ce soit pour le cerveau, le système nerveux, les appareils respiratoires et cardiovasculaire, la digestion, le métabolisme, la détoxication et l’énergie.

On l’emploie pour maintenir la santé générale, améliorer la digestion, la résistance aux maladies, l’anxiété et les dépressions, l’énergie et le bien-être, mais aussi pour combattre le cholestérol et diminuer les triglycérides, lutter contre le diabète, la fatigue et la constipation.

Les Alkyl-glycérolshuile de foie de requin alkyl glycérols

Fortifiant et revitalisant traditionnel de la médecine des peuples scandinaves, l’huile de foie de requin du Groenland et ses Alkyl-glycérols sont avant tout utilisés pour stimuler l’immunité, notamment dans les maladies infectieuses et la grippe, dans tous les cas de fatigue physique, sportive ou sexuelle, dans l’anémie, l’amaigrissement ou l’hypotension.

Ils développent une activité antibiotique et antifongique naturelle, augmentent l’excrétion des métaux lourds et surtout du mercure, et sont, plus généralement, d’excellents détoxiquants dans les allergies, dans les dermatoses ou  l’asthme.

Mais, plus indirectement et parce qu’ils stimulent la croissance du très bénéfique lactobacilus acidophilus, reconnu pour ses qualités nutritionnelles, immunitaires et biorégulatrices sur la digestion, ils contribuent également à réguler le transit intestinal et l’assimilation.

La prise d’Alkyl-glycérols n’a jamais montré d’effets secondaires négatifs ni de toxicité… puisqu’en fait, ils sont produits constamment par le corps lui-même.

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Pour en finir avec la constipation"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
ANTONI
Invité
Bonjour, là je suis très étonnée par votre article qui pointe du doigt les naturopathes (en mettant tous les naturopathes dans le même sac) en parlant de « doctrines » quant au fait de penser que la constipation peut être la cause de tous les maux et indiquant que c’est une tendance « pathologique ». Vous ne prendriez pas les naturopathes pour des charlatans ? J’espère que cela n’est pas le cas au regard de votre site internet qui propose des articles sortis de nos différentes « doctrines ». Par contre, après nous avoir démontés, vous exposez des solutions naturelles pour aider à soulager la constipation.… Lire la suite »
Réponses Bio
Admin
Bonjour, Je crains qu’il y ait eu ici un petit malentendu, s’accrochant en l’occurrence à deux définitions très différentes du mot « doctrine ». Pour moi la « doctrine » est une « grille de lecture ». Si, en revanche, j’avais taxé la naturopathie de « dogmatisme », vous eussiez alors, à fort juste titre, pu vous écrier : « Vous ne prendriez pas les naturopathes pour des charlatans ? » Mais je vous assure que, pour moi qui ait connu et hautement apprécié Marchesseau et André Roux en leurs temps, et interviewé depuis pas mal d’autres grands naturopathes, jamais il ne me viendrait à l’idée de manquer de respect… Lire la suite »
wpDiscuz