Madagascar rend public le « CVO » ou « Covid-Organics », premier remède testé officiellement contre le Covid-19

32
Covid Organics premier remède naturel Covid-19

Les dés sont jetés !

Le Président malgache l’avait promis il y a moins de deux semaines, aujourd’hui Madagascar rend public son premier traitement contre le Covid-19 ou SARS-Cov-2.

Le suspens est à son comble, à l’heure où j’écris ces lignes cela ne fait que quelques minutes qu’Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar, déclare officiellement sur son compte twitter lancer un « remède traditionnel amélioré composé d’Artemisia annua et de plantes médicinales malagasy ».

En cours d’études par l’IMRA (1) – Institut Malagasy de Recherche Appliquée – les tests cliniques sont qualifiés d’« encourageants » par le gouvernement malgache, lui faisant affirmer que « la première étape est franchie ».

Sans perdre de temps, une annonce à la télévision nationale de Madagascar a été immédiatement faite par le chef d’État.

Il y présente le « Covid-Organics », que l’on pourrait traduire par « Covid-Bio », à toute la population de la Grande Île.

Selon l’équipe de scientifiques ayant mené les tests cliniques, le remède naturel serait à la fois préventif et curatif.

Présenté sur les étiquettes par l’acronyme CVO, il sera produit en masse grâce à l’importante quantité d’Artemisia annua, « de la meilleure qualité poussant en Afrique ».

Le premier chercheur à avoir étudié cette plante sur le sol malgache, ayant fait ses preuves comme anti-paludique, fébrifuge et protégeant les voies respiratoires des infections, depuis le siècle dernier, fut le fondateur de l’IMRA, à savoir le Pr Albert Rakoto Ratsimamanga (2), décédé en 2001.

Après avoir accompli un travail exceptionnel sur les plantes endémiques malgaches en particulier, et les médecines naturelles en général, le Pr Ratsimamanga légua la passion des plantes aromatiques à son neveu, devenu aromatologue et qualiticien, dont nous reparlerons très prochainement.

Nous n’avons, à l’heure actuelle, pas plus d’informations sur la composition précise du produit.

Cependant, le gouvernement malgache semble, une fois de plus, avoir tenu parole et n’avoir intégré que des molécules naturelles dans la composition du mystérieux remède.

Des photos publiées sur le compte twitter d’Andry Rajoelina (3) montrent plusieurs phases de la réalisation du produit, dont ce qui semble être les premiers résultats de l’analyse en laboratoire.

Les dizaines de bouteilles du « Covid-Organics » que l’on aperçoit sur les photos officielles (4), attestent en tout cas d’un début de fabrication à grande échelle.

Une incroyable nouvelle, tombant comme par enchantement le lendemain de la publication d’un article consacré à cette merveilleuse Artemisia annua par Réponses Bio, que je vous invite à lire et à relire ici.

Seule ombre au tableau, dans certains pays comme la France l’Artemisia annua a été interdite sans raison valable par l’Académie nationale de médecine, alertant sur « les risques de la promotion des feuilles séchées » et non sur les risques de sa consommation.

Il sera donc probablement difficile de goûter à ce qui ressemble pourtant à une tisane inoffensive.

Malgré la promesse d’une annulation massive de la dette africaine à Madagascar par le Président français et le FMI, il semblerait que le confinement ait aggravé la situation de misère économique accablant Madagascar.

Misère incitant le Président malgache, dans la foulée de la création du remède naturel, à mettre en place l’opération « TSINJO » et les comités « LOHARANO » afin de distribuer des aides alimentaires au niveau local.

Jusqu’à présent il déplore « des failles constatées dans la gestion des aides. » (5)

Précisant que « des mesures punitives seront prises contre les malversations et les détournements. »

« Je condamne fermement ces actes inacceptables » (6), conclue-t-il.

Apparemment confiant sur le potentiel de cette mixture de plantes et ayant pour but indiscutable de protéger la population malgache, il va jusqu’à lever progressivement le confinement sans attendre, en invitant les enfants du pays à consommer le CVO pour renforcer leurs défenses immunitaires et prévenir le Covid-19.

Annonçant « des mesures de déconfinement progressif, notamment entre 06h00 et 13h00 pour le retour sur les lieux de travail. »

Et prolongeant l’interdiction de circuler au départ des villes d’Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa.

Au moins jusqu’à ce que les analyses finales soient réalisées, ne cédons pas au conditionnement social des lobbies pharmaceutiques et réclamons notre dû, c’est à dire la chance de vivre, la possibilité de pouvoir contribuer à la préservation de la nature, ainsi que l’urgence de libérer les plantes médicinales du joug des laboratoires de synthèse.

Madagascar n’est peut-être pas le pays le plus porté sur la science moderne ou les libertés individuelles… il n’en demeure et n’en demeurera pas moins aux yeux de l’Histoire, comme étant le premier au monde ayant eu le courage de tenter de sauver des vies au nez et à la barbe du lobby pharmaceutique omniprésent.

Il est malgré tout rappelé aux Malgaches que le port du masque reste obligatoire dans les espaces publics, les établissements scolaires, et les lieux de travail à partir du lundi 20 avril.

Allant jusqu’à offrir une distribution de masques dans les villes d’Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa.

Après avoir félicité les citoyens pour leur civisme et le respect des règles de confinement, Andry Rajoelina menace de travaux d’intérêt général ceux qui n’honoreraient pas le port du masque à compter du 27 avril.

Pendant ce temps, ses homologues des pays les plus riches au monde, ignorent depuis plus d’un mois la demande constante de masques de leurs électeurs, prétextant des ruptures de stocks massives.

Une partie des questions restant en suspens sont :

La France va-t-elle revenir sur sa décision liberticide d’interdire l’Artemisia annua afin de tenter de sauver des vies, au moins dans la mesure où le « Covid-Organics » aura fini de faire ses preuves ?

Laissera-t-elle les contribuables qui financent son gouvernement sans la moindre chance d’avoir accès gratuitement à un remède, tout hypothétique soit-il, et à des masques ?

Continuera-t-elle à abandonner la partie la plus fragile de sa population sans rien tenter ?

La France et le reste de l’Occident vont-ils se transformer en nouveaux pays du tiers-monde à force d’aveuglement par les sommes folles que leur « offre » l’industrie pharmaceutique, au péril de la vie de leurs citoyens ?

Madagascar, par son action exemplaire contre le Covid-19 et son respect des vies humaines et de l’environnement, va-t-il devenir un des fers de lance du « nouveau monde » écologique et respectant le vivant, prophétisé par Andry Rajoelina le jour de Pâques ?

A l’heure où j’écris cet article, de nombreux gratte-papiers appartenant aux lobbies de tous bords sont peut-être déjà en train de tenter une manœuvre de manipulation médiatique pour décrédibiliser le remède malgache et l’Artemisia annua.

Il est même probable que de fausses études contradictoires voient le jour incessamment.

Prudent, le chef du gouvernement malgache déclare tout de même : « Nous ne pouvons pas dire que nous maîtrisons totalement la situation, et la lutte sera encore de longue haleine pour y arriver ».

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Sources et références scientifiques :

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/IMRA

(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Rakoto_Ratsimamanga

(3)

Source : https://twitter.com/SE_Rajoelina

(4)

Source : https://twitter.com/SE_Rajoelina

(5)

(6)


Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

32
Poster un Commentaire

avatar
26 Fils de commentaires
6 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
28 Auteurs du commentaire
henrichapronCatherineDepireuxMariEssohouna Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
NEY
Invité
NEY

Il faut absolument en informer le gouvernement

Steeve Gusman
Invité
Steeve Gusman

Crois-tu que le gouvernement n’a pas internet lol lOl lol

Nicole
Invité

merci

Brigitte
Invité

Merci

trackback

[…] de la République de Madagascar, déclare officiellement sur son compte twitter lancer un « remède traditionnel amélioré composé d’Artemisia annua et de plantes médicinales […]

Antoine Heidler
Invité
Antoine Heidler

Bonjour,
Ne s’agit-il pas plutôt de l’Artemisia affra, dont parle justement le documentaire de France 24 de 2017, et non pas l’Artemisia Annua? (juste histoire d’être précis !)

Réponses Bio
Admin

Bonjour Antoine,

Pour être précis le Président malgache parle bien de l’Artémisia annua sur son compte twitter :

Nina

Serge
Invité
Serge

bonjour
à ma connaissance c’est l’artemisia annua qui est cultivé en très grosse quantité à Madagascar, mais peut importe les 2 sont bonnes
UNE TRÈS BONNE NOUVELLE, perso j’ai déjà fait une cure de 3 semaines avec l’artemisia annua mais je suis dans une région peu touchée, il serait bien que tous ceux qui sont touché puisse tester l’artemisia annua

henrichapron
Invité
henrichapron

ou la trouver ?

maddy loup
Invité

Merci

Christiane
Invité

merci

MF
Invité

C’est ce qu’on attend depuis longtemps et ça se réalise! Merci de relayer. On en redemande….

Rema
Invité

Merci

Mina
Invité
Mina

J’espère que ce covid organic va pouvoir démontrer au monde entier que la nature est puissante et que nous sommes que des pigeons pour tous ces lobbies pharmaceutiques… la partie est loin d’être gagnée mais moi je suis heureuse de lire et d’apprendre tout ça et j’essaie d’éduquer mes enfants dans ce sens.

bandymilay
Invité
bandymilay

J’espère que Madagascar va aller jusqu’à offrir une monde meilleure à tous ses peuples

Steeve Gusman
Invité
Steeve Gusman

Tres sincèrement j’attends de voir (sans me faire vraiment d’illusions) qu’est ce que le gouvernement français va sortir de son chapeau car d’un cote il y a la faillite pur & simple de notre économie si le confinement continue et de l’autre les Big-P qui accentue leur pression implacable sur les politiques pour empêcher toutes éventualité de traitement naturel (ca serait leur fin actée)

Serge
Invité
Serge

on attends déja si nos journaleux vont en parler dans la presse et la télé, et si nos politiques et l’OMS vont pas nous trouver encore un excuse bidon comme d’habitude et oseront ils se contredire et remettre l’artemisia libre à la vente, c’est pas GAGNE

Michelle LOPEZ
Invité
Michelle LOPEZ

Je trouve votre titre accrocheur et décevant car la totalité du remède est loin d’être dévoilée et, comme toujours,interdit en France

Claude
Invité

Merci, de me faire connaître des résultats probant sur les plantes. Cordialement

deMonceaux
Invité
deMonceaux

je suis parfaitement d’accord avec les propriétés positives sur l’Artémisia,ma femme a écrit au Quebec Canada le premier livre sur les bienfait thérapeutiques des huiles essentielles en 1979,santé beauté longévité par les huiles essentielles,distribuer encore présentement par le Laboratoire deMonceaux ,labodemonceaux.ca ,10 iéme édition ,
je me vaporise tous les jours avec mais bonnes huiles essentielles externe et interne

COUTEY
Invité
COUTEY

BRAVO

COUTEY
Invité
COUTEY

BRAVO MERCI

scali
Invité
scali

Franchement, si ça marche, youpi ! Ce serait un beau pied de nez aux labos pharmaceutiques occidentaux. Mais, franchement, à ce stade, rien, absolument rien ne prouve (dans la communication du président malgache comme dans l’article ci-dessus) l’action préventive ou curative de l’artemisia annua. Pas l’ombre d’un étayage scientifique, à part des tests cliniques « encourageants », ce qui veut tout et rien dire. Et inutile d’ajouter des infox comme : « les pays les plus riches au monde ignorent (…) la demande constante de masques de leurs électeurs, prétextant des ruptures de stocks massives. » IL Y A EFFECTIVEMENT des ruptures de stock… Lire la suite »

wilhelm
Invité
wilhelm

MERCI

christian
Invité

Merci

Yvan
Invité

BRAVO ET MERCI

oded
Invité

Merci

Johnny
Invité

bonjour ce remede sera t il vendu a l île de la reunion ou comment s en procurer merci

Mari
Invité
Mari

En attendant rien ne nous empêche d’acheter les graines chez KOKOPELLI et de les faire pousser dans notre jardin !

Essohouna
Invité

Merci

Depireux
Invité
Depireux

Bonjour, je ne suis en rien professionnel de la santé mai moi même comme mes élèves en Belgique consommons via des informations professionnel des huiles essentiels,et cela fonctionne très bien,l’age va de 25 à 95 ans;
Nous sommes convaincus ;
Prenez soins de vous
Alain

Catherine
Invité

re! bonjour Monsieur Jean-Baptiste Loin Comment se fait-il que la plante contre le covid 19 à Madagascar soit une plante anti paludisme, pareil en australie :un remède antu palu contre le covid 19 et enfin l’hydroxychloroquine est aussi anti paludisùe! Quid de ce virus qui répond aux remèdes contre le palu? je me pose la question? D’autant plus que ma grand-mère utilisait contre la grippe le remède quintonine (quinquina) … quinine .. et qu’elle n’a jamais eu la grippe mème celle de 1918, ceci pour l’anectodite, mon message vous paraitra farfelu peut-ètre mais tout de mème .. ça fait réfléchir… Lire la suite »