Covid-19 et 5G : y a-t-il corrélation ?

8
covid-19 et 5g y a-t-il correlation ?

Le Professeur Montagnier avait divulgué cette information du bout des lèvres, à la télévision, avant que cela ne se transforme en véritable bombe médiatique annonçant le coup d’envoi de la vindicte organisée contre les informations libres, dorénavant taxées de complotistes. 

Les esprits se sont figés, impressionnés, terrifiés, ou encore écœurés, dédaigneux, moqueurs… ne laissant personne de marbre.

Si bien que l’unanimité aura rapidement conclu à la tentative d’un dernier coup d’éclat visant à braquer les projecteurs sur lui. 

Or, si vous étiez de cet avis, ou si vous aviez considéré le sujet comme clos avant de passer à autre chose, sachez que des recherches publiées sur la Librairie Nationale de Médecine du NIH, établissent un rapprochement entre la protéine Spike, présente tant dans le Covid-19 que dans les injections l’accompagnant, et les ondes électromagnétiques à haute fréquence, dont la 5G et la multiplication du réseau 4G.

Des études expérimentales s’appuyant sur les conséquences du rayonnement électromagnétique sur l’être humain, alertent sur un affaissement du système immunitaire généré par l’omniprésence d’ondes électromagnétiques à haute fréquence aggravant les conséquences du Covid, montrant que l’information divulguée par le Professeur Montagnier était bel et bien fondée. (1)

Que sait-on de cela ? 

Tout(e) bon(ne) spécialiste s’étant intéressé(e) au problème depuis la publication de l’ouvrage de Jean-Marie Danze, dans les années 90, sur les dangers des lignes à haute tension concernant l’apoptose des cellules, le dérèglement du système sanguin ainsi que la santé du cerveau, provoquant des leucémies à répétition dans les écoles près desquelles elles étaient installées… devrait savoir que différentes sortes d’ondes électromagnétiques à haute fréquence représentent un danger avéré pour le bon fonctionnement du système immunitaire. 

Forts de ces connaissances et de la littérature scientifique ayant eu cours depuis, les chercheurs ayant mené cette récente étude demandent des analyses plus approfondies qui, même si elles ne voient jamais le jour, ne devraient empêcher personne de comprendre l’importance d’aménager des temps « hors connexion » et en « mode avion » pour se prémunir au maximum de ce danger potentiel. 

Afin de bien comprendre leur démarche, voici la traduction intégrale de leur conclusion : 

« Un chevauchement important existe entre la pathobiologie de l’exposition au Covid-19 et celles de l’exposition aux pollutions électromagnétiques issues de réseaux sans fil. 

Les données présentées dans notre étude, actuellement au stade expérimental, indiquent que des mécanismes impliqués dans la progression clinique du Covid-19 pourraient également être générés par exposition au WCR distribuant la 5G. Nous proposons donc un lien entre les effets biologiques indésirables de l’exposition aux antennes relais ainsi qu’aux dispositifs ménagés sans fil, et le Covid-19.

Plus précisément, les preuves présentées ici appuient la supposition selon laquelle les antennes relais, et en particulier la 5G, qui implique la densification de la 4G, pourraient avoir exacerbé la pandémie de Covid-19 en affaiblissant l’immunité de l’hôte et en augmentant la virulence du SARS-CoV-2, provoquant :

  • des changements morphologiques dans les globules rouges, y compris les échinocytes et la formation de rouleaux pouvant contribuer à l’hypercoagulation ; 
  • une altération de la microcirculation et une réduction des taux d’érythrocytes et d’hémoglobine exacerbant l’hypoxie – ou étouffement cellulaire –
  • une amplification du dysfonctionnement immunitaire, y compris l’immuno-suppression, l’auto-immunité et l’hyperinflammation ; 
  • une augmentation du stress oxydatif cellulaire et la production de radicaux libres exacerbant les lésions vasculaires et les lésions organiques ; 
  • l’augmentation du Ca2+ intracellulaire essentiel à l’entrée, la réplication et la libération du virus, en plus de favoriser les voies pro-inflammatoires ; 
  • et l’aggravation des arythmies cardiaques et des troubles cardiaques.

L’exposition aux champs électromagnétiques est un facteur de stress environnemental très répandu, mais souvent négligé, qui peut produire une large gamme d’effets biologiques indésirables. 

Pendant des décennies, des chercheurs indépendants du monde entier ont mis l’accent sur les risques sanitaires et les dommages cumulatifs causés par la WCR. (2) (3) 

Les preuves présentées ici sont cohérentes avec un grand nombre de recherches établies. 

Les travailleurs de la santé et les décideurs devraient considérer les pollutions électromagnétiques comme un facteur de stress environnemental potentiellement toxique. 

Des méthodes de réduction de l’exposition aux pollutions électromagnétiques doivent être fournies à tous les patients et à la population générale. »

Ce qui nous amène de nouveau aux révélations du Pr Montagnier, relayées dans cet article en tout début de pandémie, expliquant en résumé : 

« Le Covid a été fabriqué en laboratoire, il embarque des fragments génétiques de différents virus colonisateurs – on découvrira plus tard sa capacité à demeurer latent dans l’organisme – et il est particulièrement sensible à la 5G, qui pourrait amplifier sa gravité. » 

Or, selon ces nouvelles études, il n’est pas uniquement question de la 5G, mais bien d’un affaissement immunitaire généré par des attaques de SARS-CoV-2 à répétition, aggravé par la 5G mais aussi par l’amplification de la 4G, du Wi-Fi, des lignes à haute tension, du bluetooth, etc.  

L’équipe américaine insiste quant à elle sur des similitudes troublantes existant entre les symptômes d’une dépression immunitaire due à des pollutions électromagnétiques constantes, et la capacité du Covid à cibler l’immunité en cherchant des failles dans l’ensemble de l’organisme. 

Bien qu’expérimentales, les résultats de ces recherches ont semblé suffisamment parlants à Beverly Rubik, spécialiste des médecines intégratives, et Robert R. Brown, responsable du centre de radiologie de Phoenix, pour recommander à toute la population de prendre quelques mesures de précaution. 

Ces mesures devraient être entendues et suivies. 

Même si nous ne sommes pas au bout de nos surprises concernant cette grippe atypique chimérique, les effets des pollutions électromagnétiques mesurés depuis longtemps sur la santé humaine, étaient, sont, et resteront d’actualité bien après la crise du Covid. 

Les précautions et solutions naturelles 

Par conséquent quelques moyens de prévention simples et naturels s’imposent : 

Veiller à ne pas vivre près d’une antenne relais, d’une ligne à haute tension ou de centres 5G hyperconnectés. Sachant que pour le moment l’évolution de la 5G compte essentiellement sur l’amplification du réseau 4G. 

Couper son téléphone mobile ou le mettre en mode avion aussi souvent que possible et pendant la nuit. 

Éteindre son réseau Wi-Fi, ou au moins les répéteurs de réseaux et les box 4G ou et 5G pendant la nuit. 

À ces précautions élémentaires, vous pourriez ajouter des blocs de charbon activé disposés à des points stratégiques, entre vos dispositifs électroniques et vous, afin de faire écran. Ou encore près de votre routeur Wi-Fi, à côté des stations de charge sans fil, etc.

Sachant que les pollutions électromagnétiques ont tendance à apporter des ions positifs dans votre environnement en transformant les ions négatifs naturellement présents. 

Et qu’un environnement trop riche en ions positifs représente une attaque permanente engendrant un stress oxydatif cellulaire constant. 

Le charbon activé, concentré d’ions négatifs, peut contribuer à nettoyer l’atmosphère et à vous protéger des pollutions électromagnétiques grâce à sa capacité à attirer à lui et piéger les ions positifs. 

Très simple d’emploi, il vous suffira de le faire bouillir quelques minutes dans une casserole d’eau toutes les deux à quatre semaines, afin de le purger de ses polluants, puis le laisser sécher au soleil, avant de le réutiliser jusqu’à six mois. Toujours en fonction de la quantité d’ondes ou de polluants aquatiques à adsorber. 

Cependant ne négligez par pour autant la prise interne de Charbon végétal ultra activé Moso 3000 en cures répétées de deux semaines, car ce que le charbon peut faire à l’extérieur, il le peut également à l’intérieur. 

Bien à vous, 

Jean-Baptiste Loin

À plonger dans votre carafe d’eau, placer votre frigo, ou disposer à côté des appareils générateurs d’ondes électromagnétiques, le bloc de charbon Moso ultra activé sera votre meilleur allié. 

Bloc charbon actif bambou Moso

Sources et références : 

  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8580522/
  2. https://bioinitiative.org/
  3. https://bioinitiative.org/wp-content/uploads/2022/06/ELF-EMF-Static-Field-Neurological-Effects-Abstracts-2022.pdf

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Julius_K
Julius_K
12 jours il y a

Ce n’est pas du bloc de charbon activé Moso (c’est pour les filtres!) qu’il faut utiliser mais de la boule de Shungite carabinée de 6cm de diamètre (une par pièce principale) +++ des Orgonites (les vraies pas les fausses !!) réparties (une pour 5/6m2) ++ des filtres anti CPL au tableau (apres le disjoncteur principal) ++ des prises Aulterra (roches Para-Mag) ++ blindage anti-ondes (Yshield) fenetres & murs les + exposés (evidemment vaut mieux etre en maison sinon dur-dur le taf!) …..ils savent tres bien ce qu’ils font avec leurs antennes ….ne vous faites pas berner par la pseudo science… Lire la suite »

Dernière modification le 12 jours il y a par Julius_K
Danielle
Danielle
11 jours il y a

Merci pour ces infos mais ô combien sont encore reticents credules   
en ce qui me concerne j ai toujours eu un sommeil de bb et depuis ma 1ere injection (1 seule) je ne ferais pas la suite, j ai perdu ce sommeil-
je vais lire attentivement votre article et ensuite il circulera

bien à vous 

Brigitte
Brigitte
11 jours il y a

merci pour ces info utiles à la compréhension du sujet qui ne passera pas encore sur les grandes ondes, même s’il s’agit de corrélation entre virus, vaccin et ondes électromagnétiques ! Ouvrez l’oeil, les oreilles, le coeur pour capter ce qui résonne en vous et vous aide !

Thierry
Thierry
9 jours il y a

Merci pour vos infos

j-m
j-m
9 jours il y a

merci

Marie-Cécile
Marie-Cécile
9 jours il y a

merci beaucoup

liz
liz
8 jours il y a

Merçi pour l’info que le ciel vcous bénisse.

Chadru Luciano
Chadru Luciano
6 jours il y a

Super article !