Le danger des huiles essentielles

6
Le-danger-des-huiles-essentielles-reponsesbio

Le Dr Jean Valnet lui-même aurait eu du mal à y croire, pourtant la mauvaise farce dont il fut victime sur la chaîne nationale de 1970, se reproduit aujourd’hui à bien plus large échelle. 

L’amplitude et l’angle d’attaque sont certes fort différents, néanmoins la stratégie est basée sur la même mécanique bête et méchante. 

Si bien que le consortium des HE, regroupant les plus grands acteurs et artisans de l’aromathérapie moderne dont Weleda, Pranarôm et bien d’autres, a publié un communiqué de presse visant à alerter la tentative d’étouffement du commerce de l’huile essentielle par les organismes de contrôle officiels. 

En voici un aperçu, accompagné de solutions simples pour profiter le plus efficacement du monde des meilleures huiles essentielles en toute sécurité. 

Dans son communiqué, le Consortium des HE insiste sur le fait que depuis ces dix dernières années, les médias ont très largement diabolisé les HE et exagéré leurs dangers. 

Mais aussi que les études fournies dans ce laps de temps par différents lobbies, basées sur des échantillons oxydés, donc non représentatifs des caractéristiques normales des HE, sont progressivement infirmées. 

Par exemple l’IVDK – Information Network of Departments of Dermatology – ou le NACDG – Canadian North American Contact Dermatitis Group – ont montré un taux de réactions positives extrêmement faible des tests cutanés pour des huiles comme l’HE de lavande et l’HE d’arbre à thé. (1) 

Par ailleurs, ce qui avait souvent été identifié comme une allergie, n’était dans la majorité des cas que de simples irritations dues à l’applications d’HE frelatées ou mal conservées.

Pourquoi les huiles industrielles sont-elles généralement frelatées ? 

D’une part parce qu’elles proviennent de distillations trop massives pour permettre toute la finesse d’une distillation intégrale, assurant la présence de l’ensemble des molécules actives de la plante, seules garantes d’une bonne assimilation par l’organisme. 

Et d’autre part parce qu’elles sont stockées à des températures variables, souvent exposées à la lumière et sans aucun respect des conditions vibratoires nécessaires à la conservation de leurs phénols. 

Il est probable qu’une HE sortant d’une usine, ayant été distillée dans une gigantesque cuve, soit déjà bien en-dessous des propriétés naturelles de la plante, et ne permette pas une sécurité optimale lors de son utilisation. 

Par conséquent la seule véritable garantie d’une huile essentielle à la fois riche, vitale et respectueuse de l’organisme, est d’opter pour de petites productions aussi artisanales que possible, et d’encourager le beau métier de distillateur. 

Du bon emploi des Huiles Essentielles

Étant donné qu’elle fait partie des médecines naturelles les plus puissantes, il est entendu que l’aromathérapie, ou plus prosaïquement l’utilisation quotidienne des HE, demande quelques connaissances de base relatives à ses précautions d’emploi. 

Des précautions mais également bonnes pratiques vous assurant une efficacité optimale. 

Or, parmi ces pratiques se trouvent certaines astuces qui vous simplifieront la vie et optimiseront vos chances de réussite. 

Dans la mesure où on les utilise rarement en application pure et directe sur la peau, il est utile de connaître les bonnes huiles végétales avec lesquelles les associer, ainsi que les mélanges les plus recommandés. 

La Calophylle Inophyle, l’huile végétale optimisant l’efficacité des HE

Le calophylle inophyle, ou tamanu, est un arbre de plus de vingt mètres de haut qui pousse notamment à Madagascar.

À elle seule, l’huile issue des amandes de ses fruits est déjà : 

  • cicatrisante
  • réparatrice
  • anti-inflammatoire
  • et restructurante.

Connue pour sa puissante action anti-inflammatoire, elle est aussi souveraine contre les problèmes circulatoires.

D’ailleurs elle si complète que vous pourrez l’utiliser comme soin de beauté contre la formation des rides et ridules.

Très intéressante pour son action décuplant littéralement celle des huiles essentielles, vous pourrez l’employer aussi bien par voie orale qu’en massage sur le corps, les cheveux ou le visage. 

D’une manière plus générale, elle présente des propriétés :

  • adoucissantes
  • antalgiques
  • anti-inflammatoires
  • anti-rhumatismales
  • hydratantes
  • régénératrices cutanées
  • et vasoconstrictrices.

Ce qui vous permettra de l’utiliser en cas de : 

  • couperose
  • arthrite
  • arthrose
  • boutons
  • hémorroïdes
  • plaies
  • ou encore rhumatismes…

Grâce à son fort pouvoir pénétrant, lorsqu’elle est couplée avec une huile essentielle elle joue le rôle de véhicule pour une absorption pouvant plus facilement rejoindre le système lymphatique. 

Et son potentiel circulatoire optimisera tout particulièrement le pouvoir des HE visant à traiter :

  • varices
  • inflammations des sportifs
  • et cernes.

Sur le plan purement cosmétique elle : 

  • tonifie la circulation tout en protégeant les vaisseaux sanguins
  • fluidifie le sang
  • agit comme anti-inflammatoire 
  • est antiseptique 
  • accélère la cicatrisation
  • est anti-oxydante
  • adoucit l’épiderme
  • et représente une excellente base pour un drainage lymphatique. 

Les conditions requises pour une bonne huile de Calophylle 

Pour être parfaitement efficace, l’huile de Calophylle inophyle doit impérativement être vierge, issue de fruits non décortiqués et pressée à froid.

Si ces conditions sont respectées elle aura une couleur vert foncé légèrement grisâtre, due à la présence de résines naturelles dont le taux fluctue en fonction des saisons, expliquant pourquoi la couleur de l’huile peut varier. 

Par ailleurs, la texture de l’huile végétale de Calophylle change elle aussi selon la température. 

Liquide en été, elle devient légèrement visqueuse en hiver, voire se transforme en pâte lorsque les températures sont particulièrement fraîches.

L’huile de Calophylle et les huiles essentielles

À partir du moment où vous disposez d’une bonne huile de Calophylle biologique, toutes les huiles essentielles que vous avez l’habitude d’utiliser n’en seront que plus efficaces. 

Tant en usage interne qu’externe, en massage ou pour la confection de gélules, l’huile vierge de Calophylle inophyle fait partie de ces indispensables à conserver dans votre pharmacie naturelle.

Bien à vous, 

Jean-Baptiste Loin 

Pour avoir accès à un catalogue d’huiles essentielles d’une vitalité optimale nourrissant l’artisanat de la distillation locale, rendez-vous derrière ce lien. 

→ Et pour trouver une huile végétale de Calophylle inophyle de première pression à froid, issue de fruits non décortiqués et participant à l’artisanat ainsi qu’au commerce équitable, bien évidemment biologique et exempte de toute forme de polluants, rendez-vous ici :

Huile de Calophylle Inophyle biologique

Sources et références : 

  1. https://weledaint-prod.global.ssl.fastly.net/binaries/content/assets/pdf/fr/presse/communique-de-presse-juin-2022.pdf

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Les N
Les N
19 jours il y a

Merci. Continuez. Bon courage.

Racinet
Racinet
19 jours il y a

Merci pour cet article instructif et intéressant comme tous vos articles.
Merci pour votre engagement.
Marie.

preli michele
preli michele
19 jours il y a
Répondre à  Racinet

bonjjour, je suis agée de 82 ans et j’utilise les huiles essenrielles depuis de nombreuses anées ce qui m’a evité bronchites et autres problemes de
sante ainsi que des antibiotiques. l’Europe protege les intérets des laboratoires qui gagnent des milliards avec leurs produits parfois dangereux

preli michele
preli michele
19 jours il y a

bonjour,je suis utilisatrice des huiles essentielles depuis de nombreuses ennées je suis satisfaite de ces produits

Martin
Martin
18 jours il y a

Merci pour tous vos conseils. J’utilise les HE régulièrement et je m’en porte bien

Gandalf
Gandalf
18 jours il y a

Bjr, Dans mon cas certaines HE sont très allergisantes( lavande , ravinsara etc)  Il suffit d’une goutte pure sur le poignet pour avoir 2 heures plus tard une inflammation des bronches! C’est fort dommage ! ( je n’utilise que des HE totalement bio réputées ,Bioflora,Pranarom etc. Par contre diluées( girofle , tea tree etc) dans un mélange d’huile végétale bio (colza , lin etc) d’argile verte, comme pansement anti gingivite ,ça marche très bien et guérit l’infection en 3- 4 jours .  Placer la boule d’argile pas trop fluide contre la gencive , toute la nuit par exemple. (Une autre méthode efficace… Lire la suite »