Mincir grâce au thé rouge

11
The rouge pour mincir

Non, le thé rouge n’est pas le Rooibos !

Le Rooibos n’est d’ailleurs pas du thé !

Ce que les Chinois appellent thé rouge, c’est tout simplement ce que nous appelons thé noir. Enfin… certains thés noirs.

Celui dont je vais vous parler aujourd’hui, le Pu Erh, est une véritable bénédiction contre toutes sortes de maux…

Révéré en Chine sous le nom de Thé des Empereurs, le Pu Erh, à peu près inconnu du grand public Occidental, est considéré en Extrême-Orient comme une véritable panacée, un phytothérapique d’une immense puissance curative.

Voici, à titre d’exemples, quelque unes des vertus qu’on lui prête:

  → il purifie et désintoxique,

  → il renforce le système immunitaire,

  → il facilite la digestion des graisses,

  → il abaisse le taux de cholestérol,

  → il stimule le foie,

  → il favorise l’amincissement.

Ce thé, en facilitant la circulation des liquides dans l’organisme, équilibre le Yin et le Yang, ce qui, bien entendu, se répercute d’une manière générale sur la santé.

Plus précisément, le thé Pu Erh élimine un certain nombre de maux à la racine :

  → il prévient la surcharge pondérale,

  → il évite les maladies cardio-vasculaires,

  → il renforce le système immunitaire,

  → il stimule le système hépatobiliaire.

Il pourra même minimiser accessoirement les effets néfastes de la consommation d’alcool.

« En Chine », écrit Jürgen Weihofen, un naturopathe allemand, « le thé Pu Erh se boit traditionnellement pour diminuer les graisses et le niveau de cholestérol.

« On sait qu’il contribue à l’assimilation rapide du niveau d’alcool dans le sang et renforce le métabolisme du foie ».

Mais il a, en fait, encore beaucoup d’autres vertus !

le pu erh chinois pousse dans le yunnanUn thé à part

Le thé, rappelons-le, est la feuille d’un arbre appelé « Camellia sinensis » dont les Chinois consomment l’infusion depuis environ cinq mille ans.

Le Pu Erh, quant à lui, appartient à la variété assamica.

Il est originaire des régions montagneuses du Yunnan, au sud de la Chine.

C’est le pays du printemps éternel où cet arbre pousse dans des montagnes au climat tempéré, régulièrement arrosées par la pluie tout au long de l’année, près de nombreuses autres plantes médicinales qui fournissent l’essentiel de sa pharmacopée à la médecine traditionnelle chinoise.

Il semblerait que le Pu Erh, tout à fait à part parmi la vaste palette de thés produits par la Chine, corresponde grosso modo au thé que l’on buvait il y a deux millénaires.

A l’époque, le thé était une boisson à usage exclusivement médical, que l’on consommait sous le nom de kia pour entretenir la santé, avant de devenir le ch’a, la boisson la plus répandue à la surface de la terre.

Le Pu Erh n’est donc pas un thé comme les autres.

On le classe habituellement sous l’étiquette de thé post-fermenté, mais en réalité sa fabrication traditionnelle reste relativement secrète.

Tout ce que l’on sait, c’est que sa particularité tient au mode de compression de ses grandes feuilles vertes qu’on laisse reposer durant quelques années avant d’y ajouter des souches bactériennes spécifiques responsables de sa coloration rouge.

Ainsi, à l’instar des grands vins, ce thé acquiert ses exceptionnelles qualités gustatives et médicinales au cours de sa longue conservation dans les cavernes des montagnes du Yunnan.

Les meilleurs d’entre eux mûrissent jusqu’à soixante ans !

Les amateurs le trouveront conditionné essentiellement sous trois formes :pu erh chinois : le nid d'oiseau

   compressé en tablettes rectangulaires ou rondes et emballé dans des feuilles de bambou,

   en petites boules,

   en paquets et sachets qui sont, on s’en doute, les formes les plus utilisées pour l’exportation.

On le prépare en faisant infuser pendant deux à cinq minutes trois grammes de thé par tasse d’eau à 95°.

Et on le boit, naturellement, sans sucre ni lait.

De nombreux effets thérapeutiques

Rappelons, pour mémoire, que le thé vert ordinaire compte parmi les cinquante plantes médicinales de base.

On l’utilise à ce titre pour soigner :

  → la diarrhée,

  → la fatigue,

  → le mal de tête,

  → la migraine,

  → la malaria,

  → la conjonctivite,

  → la septicémie,

  → l’épilepsie…

Sous forme de compresse, il s’avère aussi souvent très utile pour soulager les brûlures et les contusions.

Le thé Pu Erh, quant lui, présente les mêmes vertus… mais multipliées par dix !

Ainsi, d’ailleurs, que d’autres effets spécifiques.

Le célèbre médecin chinois Zhao Xiemin, finalement mort après avoir bu quotidiennement du thé Pu Erh pendant… cent deux ans, décrivait cette merveilleuse panacée dans les termes les plus élogieux :

« Comparable à aucun autre, ce thé est l’ennemi efficace des graisses superflues et nocives.

« En le consommant régulièrement, il renforce le Yin et le Yang, et favorise une vie saine et longue ».

Conformément au constat de ce médecin traditionnel, on a vu que le Pu Erh réduisait la surcharge pondérale, diminuait le cholestérol et renforçait le métabolisme du foie…

Mais de nombreuses études médicales scientifiques ont confirmé ses vertus, et l’on sait maintenant sans l’ombre d’une doute que le Pu Erh :

  → a un effet bactéricide,

  → a la capacité de prévenir les infections,

  → facilite la digestion des aliments gras,

  → désintoxique,

  → renforce le système immunitaire.

Son pouvoir bactéricide, tout d’abord, a convaincu les Chinois depuis très longtemps.

Le médecin traditionnel prescrivait habituellement une infusion normale de Pu Erh pour éviter les infections intestinales et faciliter le traitement des diarrhées.

Aujourd’hui, une expérience scientifique a confirmé cette action hautement bactéricide.

En préparant une infusion concentrée de cent grammes de Pu Ehr dans sept décilitre d’eau on a en effet constaté qu’elle stoppait la reproduction des bactéries de dysenterie.

Par ailleurs, des médecins français ont confirmé son effet sur la réduction du taux d’alcool dans le sang.

Lors de ces expérimentations, le thé Pu Ehr s’est une fois de plus illustré en diminuant le taux d’alcool de deux fois, et cela de toute évidence en activant le métabolisme du foie.

Mais c’est évidemment dans son action sur le cholestérol et la surcharge pondérale qu’il se singularise le mieux.

Des chercheurs de l’hôpital Saint Antoine de Paris ont démontré à ce sujet que trois tasses de Pu Ehr par jour abaissaient le taux de lipides sanguins de 13% en un seul mois.

Ce qui fait de cette boisson un remède supérieur à ceux que l’on prescrit classiquement pour traiter la lipidémie !

Enfin, et puisque les Américains lui ont donné le nom « d’éliminateur de graisses », signalons qu’il a été constaté que, sur 88% des patients testés, le Pu Ehr diminuait :

  → de 9 Kg par mois les grandes surcharges pondérales,

  → de 5,8 Kg les surcharges moyennes,

  → d’un peu moins de 3 Kg les légers surpoids.

Une action spectaculaire sur l’obésité

Le thé Pu Ehr, bien sûr, s’il fait perdre du poids ne fait pas de miracles.

Il va sans dire que l’on ne perdra pas beaucoup de kilos en continuant de s’alimenter d’une manière violemment anormale.

Pour obtenir des résultats, en plus de la consommation quotidienne de thé rouge, il conviendra de supprimer le café, les jus de fruits industriels et sodas et même, de préférence, d’entreprendre une réforme alimentaire tenant compte des préceptes de la diététique chinoise.

Selon cette diététique, il conviendrait avant tout de tonifier l’énergie du pancréas.

Pour cela, il faut éviter le plus possible les aliments froids ou qui produisent du froid, autrement dit ceux :

   contenant beaucoup d’eau,

   se développant au soleil de l’été ou des régions chaudes,

   contenant beaucoup de potassium.

On privilégiera, en revanche, les aliments appartenant à l’élément Terre, comme les céréales et la viande.

En cela, la diététique chinoise est en désaccord parfait avec la plupart des régimes amaigrissants occidentaux qui, au contraire, recommandent les fruits, les crudités et les yogourts.

Le régime chinois, lui, insiste plutôt sur les céréales, les fruits secs, les légumes, les noix… et tout cela de préférence cuit ou, tout au moins, chaud.

En résumé, le régime amaigrissant chinois se compose :

   de céréales cuites,

   de très peu de graisses,

   de viandes et de poissons maigres,

   d’herbes et d’épices,

   de légumes racines,

   de choux et de pommes de terre,

   d’un peu de fruits,

   d’une absence totale de sel et de sucre,

   de trois à cinq grandes tasses de thé Pu Ehr par jour.

Le thé Pu Ehr, lui-même, appartient à l’élément Terre.

Alors que le thé vert est un aliment amer et sec, le thé rouge est un aliment doux et humide qui équilibre donc le Qi dans le pancréas.

Complété par quelques tasses d’eau de source chaude et très peu minéralisée, il contribuera indéniablement à une purification générale de l’organisme, à une stimulation du foie et à la fonte rapide des graisses.

 Geneviève Maillant 

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Mincir grâce au thé rouge"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
DUPONT
Invité
DUPONT

je ne consomme pas de thé habituellement sauf le thé à la menthe au Maroc.
Donc je ne suis pas amateur de grands thés car je ne les connais pas mais je suis prête à me documenter et à tester si plus est cela est bon pour la santé.
Je pense que le thé doit être un bon remède de santé.
Continuez à nous informer je vous lis toujours avec beaucoup d’intérêt merci

Réponses Bio
Admin

Bonjour et merci de nous lire…

Oui, effectivement, il y a beaucoup de thés qui sont de véritables médicaments… mais ce ne sont évidemment pas les thés noirs habituellement vendus dans le commerce.

Cela dit, le thé vert du thé à la menthe (le Gun powder), sans être à proprement parler un médicament, n’est pas mauvais du tout (à condition d’avoir été rincé) !

Jean-Baptiste

christine
Invité
christine

oui bonjour vous parlez du thé pu her mais j’ai vue qu’il contient plusieurs nom de thé pu her donc duquel thé pu her exactement parlez vous ? car celui ci que vous parliez pour l obésité me plait vraiment meme si je ne suis pas du tout thé ( kg a perdre ) :)merci .

Réponses Bio
Admin

Christine bonjour,

Le Hao Ling des « Thés de la Pagode » en magasins de diététique, ou en ligne ici, est « spécialisé » dans la minceur.

Jean-Baptiste

ALBASINI
Invité
ALBASINI

Bonjour,

j’ai lu votre article sur le thé, mais où pouvons nous acheter le thé PU-ERH ?

J’aimerai le tester.

Merci pour tous vos articles, je suis une fidèle lectrice.

Très bonne journée

Brigitte

Réponses Bio
Admin

Brigitte bonjour,

Il existe beaucoup de Pu Erh… que vous pourrez trouver dans des épiceries chinoises ou des boutiques de thé.

Mais, pour faire encore plus simple (au cas où vous n’auriez pas ce genre de magasins près de chez vous), il y a l’excellent Hao Ling des « thés de la Pagode », disponible dans tous les magasins de diététique ou, en ligne, par exemple ici.

Jean-Baptiste

duquenne
Invité
duquenne

je ne connais le pu erh je vais l’essayer
je consomme du the vert et ou du rooibos
amitiés jean

sabine
Invité
sabine

il est aussi important de savoir que le puer the est un exitant tres fort, et que si vous en buvez beaucoup vous allez avoir une energie folle dont vous ne saurez pas trop quoi faire. si vous buvez du poer, sans y etre habitué vous passez une nuit très etrange et passez dans un monde de déséquilibre, très doux si l’on sait l’apprivoiser. si vous prenez une boulette de puer pensez à la rincer un peu, si vous buvez les premieres infusions vous allez tourner ding pour quelques heures.

androdias
Invité
androdias

je souhaiterai savoir où pouvoir en acheter ou sur quel site sécurisé en commander ?
Vous remercie de l’intérêt que porterez à ma demande,
Bien à vous,

Réponses Bio
Admin

Bonjour,

Comme indiqué dans les commentaires précédents, vous pourrez trouver du Pu Ehr dans les épiceries chinoises, ou en magasin de diététique, ou encore sous la marque Hao Ling des « Thés de la Pagode » également en magasins de diététique.

Jean-Baptiste

Cantais
Invité
Cantais

J ai acheté le thé rouge QI Men Earl grey chez nature et découverte est ce le bon the

wpDiscuz