Lutter contre le sida en remontant les CD4

3

Les CD4 censés être un marqueur très important de l’immunité, sont en effet d’autant plus sensibles aux remèdes naturels que l’immunité souffre, en général, d’une consommation régulière de médicaments toxiques.

Les phytothérapiques et autres compléments nutritionnels semblent par conséquent tout indiqués pour remonter les CD4.

N’oublions pas, pour autant, qu’une alimentation énergétique reste une base pour la santé du système immunitaire.

Fruits et légumes crus et bio, avec beaucoup de graines germées (et notamment de luzerne), ainsi que de la spiruline en abondance, ou mieux, la phycocyanine extraite de la spiruline, concourent à lutter contre les déficiences immunologiques.

Mais, plus particulièrement, tout ce qui peut contribuer à combattre le stress (yoga, relaxation, méditation, tai chi et exercices respiratoires) est extrêmement favorable à la remontée des CD4.

Cela agira, en tout cas, dans une très heureuse synergie avec les phytothérapiques.

Alors, ces phytothérapiques, quels sont-ils ?

L’échinacée (Echinacea purpurea) que tout le monde utilise, depuis des années,en tant qu’immunostimulant, notamment pour prévenir la grippe.

Précisons à ce sujet qu’une certaine controverse existe à l’endroit de ce phytothérapique depuis qu’une étude en double aveugle a été menée sur des enfants grippés et avait démontré l’inefficacité préventive de l’échinacée dans ce domaine précis.

Mais, d’une part, les durées du traitement préventif étaient trois fois plus courtes que celles habituellement préconisées, et le test ne concernait évidemment que la grippe, et encore… qu’un seul type de grippe.

En revanche, pour ce qui concerne le problème spécifique de l’augmentation des CD4, les résultats des recherches sont plutôt positifs, bien que non dénués de quelques légers bémols.

Tout d’abord, il faut savoir que la plupart de ces recherches ont été conduites sur des animaux.

Jusque là, nous sommes dans le positif.

Mais une seule, en fait, a finalement eu recours à des cobayes humains.

Celle-ci s’est attachée à étudier dans un même temps trois plantes : Echinacea purpurea, Astragalus membranaceus et Glycyrrhiza glabra, toutes trois traditionnellement reconnues pour leurs vertus immunostimulantes.

Plus précisément, cette étude en double aveugle tentait d’établir :

1/ jusque dans quelle mesure chacune de ces plantes activait les CD4, les CD8, les cellules NK et les lymphocytes B,

2/ si elles stimulaient leur prolifération, autrement dit en augmentaient le nombre.

La posologie journalière, répartie en deux prises d’extraits de plantes, était équivalente à :

  • 0,93 g de plante sèche pour l’Echinacea purpurea,
  • 1,23 g pour l’Astragalus membranaceus
  • et 0,87 g pour la Glycyrrhiza glabra.

Les résultats sur l’activation furent les suivants :

Les premiers effets ont été observés 24 heures après le début de l’expérience.

L’activation la plus puissante a été celle provoquée par l’Astragalus membranaceus, puis celle de l’Echinacea purpurea, et enfin celle de la Glycyrrhiza glabra.

Au bout d’une semaine, les effets activateurs des trois phytothérapiques ont diminué, mais n’ont pas disparu sauf pour la Glycyrrhiza glabra

L’Astragalus membranaceus et l’Echinacea purpurea ont surtout activé les CD8, et un peu moins les CD4 ; alors que la Glycyrrhiza glabra activait CD4 et CD8 de manière égale… mais seulement durant une semaine.

Les trois plantes prises ensemble ont indéniablement démontré leur synergie.

Les effets furent donc plus puissants qu’avec les plantes prises séparément, mais toujours en activant plus les CD8 que les CD4.

Quant aux résultats sur la prolifération :

L’Echinacea purpurea a augmenté le nombre total de cellules CD4, CD8 et NK.

L’Astragalus membranaceus a augmenté très légèrement les CD4 et les cellules B, et diminué les CD8 et NK.

La Glycyrrhiza glabra a augmenté CD4, CD8, cellules B et NK.

La combinaison des trois plantes a augmenté les CD4, CD8 et NK.

Bien sûr, il faut relativiser ces résultats en fonction de l’âge et surtout de l’ancienneté de la détérioration du système immunitaire.

Cela étant, beaucoup d’autres compléments nutritionnels ont montré leur capacité à augmenter le taux de CD4.

C’est le cas, par exemple, de l’association de :

  • vitamine C (2g/j) principalement sous forme d’Ester C,
  • vitamine E complète (500mg/j)
  • et granions de sélénium.

La N-acétylcysteine (NAC), à raison de 600mg/j (ou jusqu’à 3g/j en deux prises), qui compte également parmi les boosters de CD4.

Par ailleurs, certains anti-inflammatoires naturels, comme la curcumine, la Quercétine et le 5-HTP, ou certains grands anti-oxydants comme l’acide alpha-lipoïque donnent encore d’excellents résultats sur les CD4.

Enfin, s’il y a insomnie, il semblerait que ce soit la mélatonine qui convienne le mieux ; encore que le 5-HTP puisse rendre le même service.

Jean-Baptiste Loin

Phycocyanine Saphir BIO 10g/L

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
chrstine antoinetteRéponses Biobamba yaya Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
bamba yaya
Invité

S il vous plaît puis je le nom et l adresse des sites qui vendent les produits produits l augmentation du taux de cd4

chrstine antoinette
Invité

bonjour bamba yaya voila un cite qui vend les produits remontant le taux de cd4 medecinenaturelle23@gmail.com

Réponses Bio
Admin

Bonjour Bamba Yaya,
Il vous suffit de cliquer sur les liens dans l’article, menant vers la boutique en ligne qui propose les compléments utiles.
Certains sont disponibles sur Réponses Bio.shop
Très bonne journée,
A bientôt.