La Phycocyanine officiellement testée contre le SARS-CoV-2

51
phycocyanine-contre-sars-cov-2-ganesh-reponses-bio

Tout commença lorsque le gouvernement indien, disposant de brillants chercheurs indépendants des lobbies occidentaux, distribua aux citoyens infectés par le Covid-19 des compléments alimentaires de spiruline.

Peu de temps après, une étude paraît dans une publication scientifique officielle, le Journal International de Recherches en Sciences Pharmaceutiques, mettant en évidence la capacité de la Phycocyanine à inhiber la protéine nsp12, donc à éviter la réplication virale.

Or, c’est précisément ce processus naturel qui sert actuellement de base aux recherches vaccinales à ARN « du second millénaire ».

Depuis que les hommes politiques ont mis sur un piédestal la venue d’un futur et hypothétique vaccin censé mettre un terme à l’épidémie de coronavirus, il est à noter un fait troublant.

Bien que :

  • leurs fabrications, transports et conservations coûtent une fortune colossale à l’environnement et à l’humain,
  • la compréhension du réel danger que représentent leurs effets secondaires sera probablement encore incomplète pendant plusieurs années…

Ces nouveaux vaccins, ou plus exactement ces thérapies géniques à ARN, semblent toutes avoir un point en commun :

En empruntant des voies légèrement différentes, elles tentent d’inhiber une des protéines utilisées par le virus pour se dupliquer, la nsp12.

Et ce que l’International Journal Of 
Pharmaceutical Sciences And Research a officialisé avec cette publication (1), représente en soi la preuve que des millions de personnes et des centaines de billiards d’Euros ont, et vont encore, être inutilement sacrifiés et gaspillés.

Notons également que la division de Biotechnologies et Bioinformatique de l’école des Sciences Humaines du Tamil Nadu, en Inde, semble proche des chercheurs ayant fait la découverte d’un artefact de HIV-1 à l’intérieur de l’enveloppe du virus.

Bien que les premiers aient dû se rétracter sous la pression de la mafia médicamenteuse, avant la publication officielle dans le JPSAR de cette nouvelle étude, le gouvernement indien soutenait déjà « l’investigation de sources naturelles pour lutter contre le Sars-CoV-2 ou Covid-19 » tout en invitant ses citoyens, sans perdre de temps, à consommer d’énormes quantités de spiruline.

Etant donné la clarté et l’accessibilité volontaire de cette étude, je vous en propose ici une simple traduction guidée.

Menée in silico, c’est à dire à l’aide de complexes calculs et modèles informatiques, l’ingénierie biomédicale indienne était probablement la seule au monde à pouvoir fournir des données aussi précises, simples et détaillées.

Les dizaines d’autres études, réalisées à partir de 1976 et prouvant les bienfaits répertoriés de la Phycocyanine, y sont présentées en complément du raisonnement logique ayant motivé la mise en œuvre de cet étonnant rapport.

Vous les retrouverez partiellement dans les sources de mon premier article sur le sujet.

« La Phycocyanine inhibe la protéine nécessaire à la réplication du SARS-CoV-2

Afin de concevoir un traitement contre le virus, il est important de comprendre le mécanisme d’action du pathogène.

SARS-CoV-2 a montré avoir la capacité de se répliquer dans les cellules hôtes en utilisant des ARN dépendants de polymérases d’ARN – ou RdRp -.

Par la suite, les protéines non structurelles comme les nsp7, nsp8 et nsp12, dont la dernière est un RdRp, forment un ensemble complexe dépendant de l’ATP*. »

* Notons ici que l’ATP, qui est connu pour être LE nucléotide organique fournissant de l’énergie aux mécanismes cellulaires et organiques, est un des principaux apports de la Phycocyanine.

« … De récentes études ont montré que la protéine nsp12 joue un rôle majeur dans la réplication du virus.

Tandis que le monde attend un vaccin officiel, qui n’est toujours pas disponible, un traitement contre la pandémie est loin d’être trouvé.

… En l’absence de traitements contre la pandémie, la recherche de différentes stratégies et d’alternatives thérapeutiques est inévitable.

Le renforcement du système immunitaire pourrait être l’une des stratégies qui éviterait une infection virale des personnes saines.

Une telle stratégie a été initiée par le CSIR-CFTRI ou Central Food Technological Research Institute, avec le soutien du gouvernement d’Inde, en distribuant des compléments alimentaires contenant de la spiruline aux personnes infectées.

Bien que ce ne soit pas une procédure officielle de traitement, nous croyons que les algues possèdent des fonctions immunomodulaires qui pourraient être utiles à la régénération individuelle du système immunitaire.

Spirulina plantensis est initialement connue pour être une algue bleue-verte poussant dans un environnement hautement alcalin et spécialement utilisée pour sa forte valeur nutritionnelle, incluant acides aminés, vitamines, protéines, polysaccharides, ainsi que d’autres pigments.

Par la suite, des essais in vitro et des études sur les animaux menés avec des extraits de spiruline à l’eau froide – ou phycocyanine – sur la viabilité et la pathogénicité de différentes souches du virus influenza A, – ou grippe A – ont montré que l’extrait inhibait la formation de plaques virales et réduisait la réplication virale en culture cellulaire.

Et, très important, ces publications ont montré que la Phycocyanine est sans danger et bien tolérée, à très haute dose, par l’humain …

Des études in vivo en double aveugle menées sur des souris infectées par la grippe A auxquelles a été donné de l’extrait de spiruline, ont montré un bien meilleur taux de survie que le groupe témoin.

L’extrait de spiruline perturbe l’accumulation sanguine de particules virales dans les globules rouge, inhibant ainsi le processus d’infection. (2)

Certains composants de la spiruline comme le calcium spirulan, composé de sucres et de Phycocyanine, ont montré posséder des propriétés antivirales.

Il y a quelques temps des études in vitro ont révélé que le calcium spirulan était en mesure de traiter chez l’humain les virus de l’herpès et du sida. (3)…

Encore avant cela, il avait été démontré que la Phycocyanine présentait des caractéristiques apoptopiques typiques, comme la condensation nucléaire, la fragmentation ADN, le blanchiment de membranes et le rétrécissement des cellules.

Les applications de la Phycocyanine sur les tumeurs humaines ont permis de constater qu’elle stoppe le cycle cellulaire à la phase G0/G1 bloquant la synthèse de l’ADN, ce qui indique une inhibition de la prolifération des cellules tumorales. (4)

Puisque la Phycocyanine a prouvé qu’elle possède plusieurs bénéfices pour la santé, la présente étude vise à comprendre si la Phycocyanine a des propriétés antivirales contre le SARS-CoV-2 par le biais d’une approche in silico. »

Les suites de l’étude l’expliquent en détail, les banques de données utilisées ainsi que les logiciels informatiques motorisés par des ordinateurs à la pointe permettant des modélisations 3D d’une précision subatomique.

Différents schémas et analyses y montrent comment la duplication du SARS-CoV-2 est inter-dépendante de la protéine nsp12, que la Phycocyanine inhibe rapidement en automodulant le processus viral ciblant le système immunitaire.

Il est crucial de noter ici que malgré le fait que ces recherches soient validées scientifiquement depuis le mois de septembre 2020 et soutenues par le gouvernement d’Inde, les pays occidentaux tout comme la Chine continuent leurs mesures liberticides et ruinent l’économie mondiale.

Tout cela pour un vaccin reconnu publiquement comme un « cheval de Troie » contenant des nanoparticules de synthèse, farci d’artefacts viraux et de fragments d’ADN transgéniques.

Le bilan de l’étude suggérant l’efficacité de la Phycocyanine contre le Covid-19 est le suivant :

«  Étant donné que le monde cherche des solutions immédiates, que ce soit avec les médicaments ou des vaccins, nous avons pris en compte l’algue bleue-verte Spirulina plantesis

Plus précisément, nous avons ciblé un de ses ingrédients les plus importants, la Phycocyanine, pour ses propriétés anti-virales contre le SARS-CoV-2…

Les premiers résultats ont clairement montré que la Phycocyanine interagit avec le RdRp nsp12 – ou système protéique nsp12 – du SARS-CoV-2, qui est également la cible des recherches de plusieurs médicaments.

Au meilleur de nos connaissances, c’est le tout premier rapport montrant que la Phycocyanine cible particulièrement le site actif de la protéine principalement responsable de la duplication du virus. »

Même en l’absence d’études en double aveugle comme ce fut le cas pour les souris infectées par la grippe A, les chercheurs pensent que ce rapport est largement assez solide pour réclamer une comparaison dynamique immédiate et une approche quantique de la phase in vitro des expériences.

En conclusion de cette analyse magistrale l’équipe ayant conduit les recherches déclare sans ambiguïté :

« Consommer des compléments alimentaires concentrés en spiruline peut être une des stratégies pour combattre cette pandémie mortelle. »

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Pour vous procurer la Phycocyanine la mieux dosée et la plus naturelle actuellement disponible, fraichement extraite et issue de spiruline cultivée et pressée en Aquitaine, rendez-vous sur cette page.

Phycocyanine Saphir BIO 10g/L – 200ml

Sources et références : 

  1. La C-Phycocyanine de la spiruline inhibe la nsp12 requise pour la réplication du SARS-CoV-2 : une nouvelle constatation in silico : Raj TK, Ranjithkumar R, Kanthesh BM and Gopenath TS: C-phycocyanin of Spirulina plantesis inhibits NSP12 required for replication of SARS-COV-2: a novel finding in-silico. Int J Pharm Sci & Res 2020; 11(9): 4271-78. doi: 10.13040/IJPSR.0975-8232.11(9).4271-78
  2. L’extrait de spiruline bien toléré inhibe la réplication du virus de la grippe et réduit la mortalité induite par le virus : Yi-Hsiang C, Gi-Kung C, Shu-Ming K, Sheng-Yu H, I-Chen H, Yu-Lun L and Shin-Ru S: Well-tolerated Spirulina extract inhibits influenza virus replication and reduces virus-induced mortality. Scientific Reports 2016; 6: 24253
  3. Un polysaccharide sulfaté naturel, le spirulane de calcium, isolé de Spirulina platensis: évaluation in vitro et ex vivo des activités du virus anti-herpès simplex et du virus de l’immunodéficience humaine : Kyoko H, Hayashi T and Kojima I: A Natural Sulfated Polysaccharide, Calcium Spirulan, isolated from Spirulina platensis: In-vitro and ex-vivo evaluation of anti-herpes simplex virus and anti-human immunodeficiency virus activities. Aids Research and Human Retroviruses 1996; 12 (15): 1463-71
  4. La C-Phycocyanine d’Oscillatoria tenuis a présenté une activité antioxydante et antiproliférative in vitro par induction de l’apoptose et arrêt du cycle cellulaire G0 / G1 : Thangam R, Suresh V and Princy WA: C-Phycocyanin from Oscillatoria tenuis exhibited an antioxidant and in-vitro antiproliferative activity through induction of apoptosis and G0/G1 cell cycle arrest, Food Chemistry 2013; 140(2): 262-72

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notifier de
guest
51 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pierre Peyrouse
Pierre Peyrouse
11 mois il y a

Il y a également une production de spiruline dans la Drôme à Cléon d’Andran qui est aussi très bonne

Claudine
Claudine
11 mois il y a

Bonjur,
Je fais régulièrement des période de 10 jours dee spiruline

Bonne journée

Christine
Christine
11 mois il y a

Merci
Effets secondaires??

Réponses Bio
Administrateur
11 mois il y a
Reply to  Christine

Christine Bonjour,

Vous voulez parler des effets secondaires de la phycocyanine ?

En dehors d’un regain d’énergie qui inviterait à la consommer le matin plutôt que le soir, aucun. Son innocuité, même à très haute dose, a été démontrée dans plusieurs études.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Joaquina BELAUNDE
Joaquina BELAUNDE
11 mois il y a

Bonjour,
J’aimerais savoir si les personnes présentant des risques cardiovasculaires, insuffisants cardiaques, hypertendus prenant des médicaments comme des anticoagulants, anti tenseurs etc peuvent prendre de la phycocianine sans risque.
Merci
Joaquina

Réponses Bio
Administrateur
11 mois il y a

Joaquina Bonjour,

À ma connaissance il n’y a pas le moindre risque, au contraire, la phycocyanine aura un effet très positif sur la sphère cardiovasculaire tout en régulant la tension.

Cela étant dit, je ne saurais vous conseiller concernant des médicaments allopathiques que je ne connais pas, pour cela il serait préférable de vous adresser à un allopathe.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

silberreiss
silberreiss
5 mois il y a

En parallèle de la phycocyanine, pour les problèmes cardiovasculaires, vous pouvez prendre les omégas !!!

choffat
choffat
3 mois il y a
Reply to  silberreiss

Les omégas 3 !

françoise
françoise
11 mois il y a

Merci

Jean-Louis
Jean-Louis
11 mois il y a

Merci!

Yane
Yane
11 mois il y a

merci; Toujours le plaisir et l interet de vos articles`

Anne-Marie
Anne-Marie
11 mois il y a

Une question:la phycocyanine est -elle aussi présente dans le Moringa,puisque leurs composition est extrêmement proche?

Réponses Bio
Administrateur
11 mois il y a
Reply to  Anne-Marie

Anne-Marie Bonjour,

Bien qu’il existe certains points communs dans les nutriments qu’ils apportent, ils sont fondamentalement différents puisque le moringa est un arbre et la spiruline une algue.

Ainsi vous retrouverez une présence plus ou moins importante de phycocyanine dans certaines autres micro-algues, mais pas dans le moringa.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Katleen Deruytter
Katleen Deruytter
11 mois il y a

Pourquoi la forme liquide serait plus puissante que la forme sèche? La spiruline en brindilles contient plus de phycocyanine par cuillère – est-ce que je me trompe? Est-ce que la prise sublinguale fait la différence, peut-être? Le fait de ne pas passer par le tractus gastro-intestinal? Merci d’avance!

Réponses Bio
Administrateur
11 mois il y a

Katleen Bonjour, Je ne saurais répondre à toutes vos questions en un seul commentaire. C’est pourquoi, s’il ne vous est pas trop inconfortable de patienter un peu, j’y dédierai prochainement un article. Cependant, concernant la question fondamentale de la forme sèche ou de la forme liquide de phycocyanine, la réponse est très simple et reste vraie pour l’ensemble du domaine des compléments alimentaires et nutritionnels ainsi que l’aromathérapie et la phytothérapie. En fonction des méthodes de conservation d’une extraction liquide, ainsi que de l’absence de pasteurisation et autres formes de dénaturement d’un produit, elle pourra restituer tous les nutriments de… Lire la suite »

Katleen Deruytter
Katleen Deruytter
11 mois il y a
Reply to  Réponses Bio

Merci beaucoup pour cette réponse éclairante et très intéressante. Vous avez presque écrit l’article déjà! 🙂 Vous possédez des connaissances énormes; j’en fais usage avec gratitude! J’attends avec (im))patience cet article et d’autres, mais sur la base de cette réponse, je passe déjà ma commande de la forme liquide.

Marie Deligny
Marie Deligny
5 mois il y a
Reply to  Réponses Bio

Forme liquide passé plus rapidement dans le sang et evite d avalerr des gelulles

ABI
ABI
10 mois il y a

Merci

Nathalie
Nathalie
10 mois il y a

Merci

damaris
damaris
10 mois il y a

merci oooh

Liliane Morenville
Liliane Morenville
10 mois il y a

Merci votre article me conforte car je prends la spiruline depuis des dizaines d’années à chaque changement de saisons. Bien a vous .

jean pierre
jean pierre
10 mois il y a

Merci Beaucoup

soleil
soleil
10 mois il y a

Merci!

Any
Any
10 mois il y a

Merci

Alain
Alain
10 mois il y a

Merci pour toutes ces informations.

Eliane Fauquembergue
Eliane Fauquembergue
10 mois il y a

Je regarde votre site avec beaucoup d’interet . Merci pour toutes ces informations.

Bertin Adimiton
Bertin Adimiton
10 mois il y a

Merci

Chantal
Chantal
10 mois il y a

qu’en est il de l’algue Klamath ? merci !

Réponses Bio
Administrateur
10 mois il y a
Reply to  Chantal

Chantal Bonjour,

La Klamath contient effectivement de la phycocyanine dans des proportions similaires à la spiruline, par ailleurs elle est largement conseillée pour ses nombreux autres apports.

Toutefois sa consommation ne peut demeurer aussi écologique que sa cousine la spiruline, s’adaptant facilement dans des environnements contrôlés sains.

Pour sa part, la Klamath, n’est intéressante thérapeutiquement que dans la mesure ou elle est récoltée dans le lac Klamath.

Ne serait-ce que sur ce principe son utilisation pour extraire de la phycocyanine semble aussi improbable que peu souhaitable.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Chantal
Chantal
10 mois il y a
Reply to  Réponses Bio

merci ! en fait j’ai deux flacons de Klamath issues du lac , justement ..chez moi , d’où ma question … je comprends que la phycocyanine pure est preferable … merci

marie-France
marie-France
10 mois il y a

Bonjour, et merci pour votre article qui vient confirmer ce que j’ai pu expérimenter il y a 3 ans à la suite d’une très mauvaise grippe. Après plus de 10 jours de fièvres, de perte de goût et d’odorat, de maux de tête, je me suis retrouvée dans un état d’épuisement dont rien ne parvenait à me relever :ni gelée royale, ni propolis ni le noni ni vitamines d’aucune sorte. Le seul produit qui m’a permis de sortir de cet état fut la phycocyanine sur une durée suffisante ( 1 quinzaine de jours ). A mon avis, la spiruline même… Lire la suite »

Chantal
Chantal
10 mois il y a
Reply to  marie-France

donc , vous aviez les memes symptomes que le covid 19 il y a 3 ans ? interessant !!!

Marie Deligny
Marie Deligny
5 mois il y a
Reply to  Chantal

Oui très intéressant !!!!

Sylvain
Sylvain
10 mois il y a

Merci merci

Sylvie
Sylvie
10 mois il y a

Bonjour, Je suis en hypo-thyroÏdie et prends du Lévothyrox. N’y a t’il pas de contre indication?

Réponses Bio
Administrateur
10 mois il y a
Reply to  Sylvie

Sylvie Bonjour,

Il n’y a aucune contre-indication à ma connaissance, bien au contraire, la phycoyanine est largement conseillée contre les troubles de la thyroïde et son innocuité est telle que vous pouvez en consommer de grandes quantités sans aucun danger.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Jean-Luc
Jean-Luc
10 mois il y a

Merci

Aimé
Aimé
10 mois il y a

Merci

Menel
Menel
10 mois il y a

merci et bonne année 2021

Robert
Robert
10 mois il y a

Merci !

Mary
Mary
10 mois il y a

Bonjour diagnostiquée Covid j’ai acheté de la spiruline et respire beaucoup d’eucalyptus globules cela semble m’aider, merci pour vos articles

rachida
rachida
10 mois il y a

Merci

simone
simone
10 mois il y a

merci bonne information

ghislaine
ghislaine
10 mois il y a

Génial on a besoin de vous.Tous ensemble pour le Grand Changement.
Gratitude.

simone
simone
10 mois il y a

merci de toutes ses informations

Michele
Michele
10 mois il y a

merci

trackback

[…] La Phycocyanine officiellement testée contre le SARS-CoV-2 […]

pascal
pascal
9 mois il y a

Bonjour
A-t-on des liens sur les essais en Inde? Merci

Réponses Bio
Administrateur
9 mois il y a
Reply to  pascal

Pascal Bonjour,

Vous trouverez toutes les sources et références de l’article, en bas de page, juste avant les commentaires, dans la partie intitulée : « Sources et Références ».

Néanmoins, voici le lien de la dernière étude indienne sur le sujet : Raj TK, Ranjithkumar R, Kanthesh BM and Gopenath TS: C-phycocyanin of Spirulina plantesis inhibits NSP12 required for replication of SARS-COV-2: a novel finding in-silico. Int J Pharm Sci & Res 2020; 11(9): 4271-78. doi: 10.13040/IJPSR.0975-8232.11(9).4271-78

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Premisler
Premisler
21 jours il y a

Bonjour,
ça fait des années que je prends de la spiruline, et je vais continuer d’en prendre il n’y a pas d’effets secondaires.
Bien à vous

Nathalie
Nathalie
10 heures il y a

Merci