Le textile en chanvre, une alternative saine et écologique

10
Textile en chanvre écologique

Largement utilisé depuis plus de 5 000 ans avant J.C. le chanvre fut promis à un glorieux avenir jusqu’en 1930.

Il servit notamment :

  → d’isolant dans les constructions les plus saines,

  de carburant diesel bio,

  d’habitacle pour les automobiles, dont les premières Ford, en s’avérant dix fois plus solide et moins dangereux que le métal,

  de matière plastique 100% biodégradable,

  de textile dans le prêt-à-porter,

  et de support pour rédiger la Constitution américaine.

Malheureusement le pétrole est arrivé comme une pépite d’or noir aux yeux des premiers lobbies, dont tout particulièrement William Randolph Hearst, qui inspira Orson Welles pour l’écriture du film Citizen Kane.

Ce magnat de la presse employa son empire dans le but de discréditer cette plante d’avenir, tout en implantant consciencieusement le monopole du pétrole américain.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le personnage ou qui n’auraient pas vu le film Citizen Kane, il suffit de considérer le franc soutien que ce natif de Californie apporta à Adolf Hitler lors des prémisses du nazisme, dans les années trente.

Depuis, le pétrole a très rapidement remplacé le chanvre et tous ses dérivés.

La comparaison de ces matières premières ne permettait à l’époque que peu de recul, si ce n’est que le pétrole allait rapporter beaucoup, beaucoup d’argent aux industriels qui se liguèrent sans perdre de temps.

Cependant aujourd’hui nous avons toutes les informations nécessaires pour mettre en relation les points positifs et négatifs du chanvre et du pétrole :

  Le carburant issu du pétrole est un des pires désastres environnementaux infligés à l’écosystème, tandis que celui à base de chanvre est non polluant.

  Le plastique à base de pétrole entraîne une pollution largement reconnue, qui a mené à créer une industrie de recyclage dont les vapeurs polluent presque autant que les déchets plastiques eux-mêmes ; tandis que le plastique de chanvre est totalement biodégradable et peut servir d’engrais naturel dans votre potager.

  Les vêtements synthétiques fabriqués à partir de produits pétroliers empoisonnent l’organisme et ne permettent pas une circulation énergétique saine, tandis que les vêtements à base de chanvre sont bien plus solides, demandent moins d’entretien, et favorisent la santé de la peau.

  Les isolants à base de pétrole, de plus en plus issus de technologies nanoparticulaires, représentent un réel danger pour la santé et l’écosystème, tandis que ceux en chanvre protègent mieux et sont totalement sains.

  L’utilisation massive de papier est devenue le premier facteur de déforestation et demande une transformation chimique à base de pétrole, tandis que le papier de chanvre pourrait économiser les poumons de la Terre.

  L’exploitation du pétrole crée des pluies acides et favorise le réchauffement planétaire, tandis que le chanvre pousse avec une facilité déconcertante notamment grâce à ses qualités naturellement anti-parasitaires.

  Le pétrole est une ressource fossile limitée que nous avons complètement pillée, tout en ignorant les conséquences de cet épuisement sur l’équilibre géologique global ; tandis que le chanvre est une plante annuelle qui représente une ressource illimitée, ne demandant absolument aucun traitement chimique.

Toujours est-il que l’utilisation de cette plante miraculeuse qui aurait pu éviter à elle seule des catastrophes écologiques majeures, disparut presque totalement de nos habitudes et de nos mémoires en l’espace de quatre-vingt ans.

Bien qu’à l’époque on se souciait trop peu de l’environnement, il n’a pas fallu longtemps pour se rendre compte qu’elle céderait le pas à une industrie iatrogène et anti-écologique déterminée à ruiner sa culture et son usage à tout jamais.

Et c’est fort dommage quand on sait que le chanvre :

  nettoie la planète des radiations,

  ne nécessite aucun pesticide puisqu’il pousse à profusion sans le moindre « Roundup » ou autre petit délice vendu par Monsanto,

  absorbe une quantité impressionnante de CO2 en restituant plus d’oxygène que la plupart des autres végétaux,

  produit 25 tonnes de biomasse par hectare, 

  permet la réalisation d’un textile cinq fois plus résistant que le coton et s’adoucit à l’usage,

  offre du terreau de haute qualité en perdant abondamment ses feuilles,

  et compte ainsi plus de 50 000 adaptations commerciales respectant la planète.

Aujourd’hui on comprend très clairement pourquoi cette cousine de l’ortie effraye tant le monopole de l’industrie chimique.

Or c’est un fait, la nature n’a jamais créé une plante annuelle aussi prolifique, tant sa résistance au froid et aux insectes lui permet de supplanter en rendement tous les autres végétaux biologiques.

Réapparu timidement pour la fabrication de vêtements et d’isolants, le chanvre est aujourd’hui très cultivé en Chine, le plus souvent parfaitement bio et ne nécessitant pas les nombreux produits chimiques utilisés dans la production des textiles modernes.

Sa transformation demeure très simple puisqu’une fois les plants coupés, les tiges sont traditionnellement couchées sur le sol et laissées à rouir pendant plusieurs semaines.

Le rouissage est un processus de pourrissement au cours duquel la pectine qui lie les fibres entre elles se décompose au contact de la lumière et de l’air.

Puis vient le décorticage qui consiste à extraire le cœur ligneux de la tige.

Une fois les fibres séparées, elles sont réunies en balles, ramassées et évacuées des champs pour être filées.

Enfin, au moment du filage, les fibres sont torsadées ensemble pour former de longs fils continus.

Grâce à son très faible impact sur l’environnement et sa durée de vie exceptionnelle, le chanvre commence à connaître une nouvelle vie rejoignant l’apologie qu’en faisait Rabelais en écrivant Gargantua et Pantagruel.

Egalement considéré par la famille de Médicis comme un textile aussi noble que la soie en fonction de la finesse de son filage, le vêtement de chanvre se reconnaît immédiatement par son aspect naturel et l’élégance de son tombé.

A une époque où :

  d’innombrables agents chimiques,

  des fibres OGM,

  et des transformations nanoparticulaires

investissent insidieusement le décor du prêt-à-porter moderne…

C’est une bénédiction de pouvoir compter sur des productions de linge bio 100% chanvre, qui en plus d’être parfaitement sain, est aussi très agréables au toucher.

Alors, vous vous demandez pourquoi opter pour du textile en chanvre ?

Et bien en dehors du fait qu’ils permettent de soutenir un courant économique allant dans le sens d’un monde sans pétrole, ils sont :

  dépourvus d’électricité statique, ne perturbant pas la circulation énergétique de l’organisme,

  faciles à porter, se froissant peu et demandant un minimum d’entretien,

  esthétiques, devenant progressivement plus doux,

  écologiques, en préservant la nature,

  résistants au temps, puisqu’ils repoussent naturellement les attaques de mites,

  géothermiques, en luttant efficacement contre le froid et encore mieux contre la chaleur,

  imputrescibles, ne craignant pas l’humidité,

  adaptés à l’été, en laissant respirer la peau et absorbant le rayonnement UV,

  et pour finir cet impressionnant palmarès, comme on l’a vu, ils sont cinq fois plus résistants que le plus solide des cotons.

Par conséquent, acheter des vêtements et du linge de maison en chanvre bio est plus qu’une alternative saine, c’est aussi investir dans les valeurs d’une éthique qui préserve votre environnement en refusant la dictature du lobbying.

Certains distributeurs insistant d’ailleurs sur cette éthique proposent des articles de prêt-à-porter labellisés « Fair Wear Foundation ».

Ce label permet de contrôler non seulement la qualité naturelle des cultures, mais également le respect des individus participant à la fabrication des textiles.

Diamétralement opposé aux marques exploitant la main d’œuvre chinoise et polluant copieusement les alentours, on trouvera derrière ce label, des femmes et des hommes sereins et justement rétribués pour leur savoir-faire.   

 Jean-Baptiste Loin 

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Le textile en chanvre, une alternative saine et écologique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Patricia
Invité
Patricia

Bonjour, cet article est des plus intéressant. Mais il va falloir du temps avant que le chanvre remplace le pétrole. Quant aux vêtements que vous signalez, ils sont encore à un prix très élevé. Ils sont donc réservés à une population qui a des moyens financiers au dessus de la moyenne. Merci pour toutes ses informations. Patricia

Peter
Invité
Peter

un peu trop cher les vêtements en chanvre… Sinon, je suis pour les remplacement des textiles coton et synthétique.

Peter
Invité
Peter

Sinon, on aimerait bien avoir vos sources pour dire ce que vous affirmez, sinon c’est difficile de partager votre article…

Merci

Danielle
Invité
Danielle

merci pour cette lettre !

Paule
Invité
Paule

Oui ! Mais malheureusement encore bien trop cher pour toutes les bourses.
Je ne renonce pas 😊

Christian
Invité
Christian

Merci, article très intéressant que je fais suivre à mes compagnons de « greenpeace-Belgique » !

m.aumeunier
Invité
m.aumeunier

votre article est très interessant ,peut être que vous pourriez aussi parler du chanvre therapeutique qui est très intéressant pour soulager de nombreuses douleurs et autres problemes de santé .

Odette
Invité
Odette
dans mon enfance, le chanvre était utilisé pour fabriquer des sacs en toile très grossière pour de nombreux emballages: sacs à charbon, à pommes de terre, bâches, cordes très solides et de nombreux autres usages, on en trouvait partout dans les maisons: sous les sommiers, les fauteuils, sous certains tapis, en doublure sur des parois en planches afin de pouvoir les tapisser, dans les appartements etc… En Picardie, par exemple, plusieurs usines « SAINT FRERES » employaient des centaines d’ouvriers qui perdirent leurs emplois à l’apparition des matières synthétiques. Le chanvre faisait partie de la vie quotidienne du XX ième siècle. Bravo… Lire la suite »
catherine roblot/leguevaques
Invité
catherine roblot/leguevaques

dommage que les prix des articles soit inabordables sinon l’article est intérressant. merci pour toutes ses info

slmf
Invité

Merci

wpDiscuz