La forme sans dopage

0
Diététique vitalité : fruits et légumes frais, graines germées, céréales complètes, compléments alimentaires

Etre en forme et « avoir le moral », savoir faire face au stress et au surmenage, ou encore pratiquer un sport, passe nécessairement par une diététique énergétique.

Une alimentation saine et des compléments alimentaires suffisent à retrouver ou à conserver sa vitalité !

Ce n’est pas avec des drogues, ni même avec le café, le thé, le chocolat, le tabac, le sucre ou l’alcool que l’on retrouve sa vitalité.

Bien au contraire, ces excitants épuisent encore plus l’organisme, notamment en surmenant les surrénales et en dépensant beaucoup plus d’énergie qu’il n’y en a effectivement en réserve.

Le manque de vitalité trouve souvent sa cause dans le surmenage, qu’il soit musculaire, cérébral, digestif, hépatique, surrénalien ou sexuel, mais aussi dans l’insomnie, la perturbation des rythmes de la vie, la dépression, les chocs moraux, l’épuisement nerveux ou le déséquilibre hormonal.

Chacune de ces causes, surtout si elle atteint un certain seuil de gravité, nécessite une consultation médicale ; mais, dans tous les cas, une réforme de l’alimentation, accompagnée de la prise quotidienne de toniques sous forme de compléments alimentaires, s’impose.

Le régime de la formediététique vitalité pour sportif

Pour être en forme sans drogues ni excitants, le régime de base est assez simple.

Il est surtout composé de beaucoup de crudités, de céréales complètes et de graines germées.

Quelques cuillères à soupe de blé germé, prises tous les matins une demi-heure après un bon verre de jus de fruits frais, donnent du tonus pour la journée.

Les légumes chlorophylliens crus, le kacha, le riz complet, le chapati de farine intégrale, le gruau d’avoine, ainsi que des aromates comme le persil, l’ail, le clou de girofle, la cannelle et le gingembre, et bien sûr les fruits, pris en dehors des repas, apportent également beaucoup d’énergie.

Il faut préférer le sirop d’érable ou la mélasse noire au sucre, saler sans exagération, boire chaque jour un bon litre et demi d’eau pure en dehors des repas, ou des jus de légumes frais et des tisanes de romarin, sauge, serpolet, thym, cannelle, fenugrec ou sarriette.

Les compléments de la forme

Malgré tout, les personnes ayant une activité physique ou nerveuse intense, et bien sûr, les sportifs assidus ou occasionnels, peuvent ressentir le besoin de dynamiser leur organisme.

Les compléments alimentaires peuvent les aider, sans leur faire courir le risque des produits illégaux ou dangereux pour la santé.

Minéraux, vitamines, phytothérapies ou autres produits stimulants donnent en effet des résultats quelquefois étonnants… même s’ils n’ont rien de spectaculaire.

  → La vitamine C est la vitamine énergétique par excellence.

Elle lutte contre le stress et la fatigue, mais élimine aussi les toxiques, entretient les muscles, fait baisser le taux de cholestérol, etc.

  La vitamine B2 (riboflavine) est une autre excellente vitamine de l’énergie, qui prévient les crampes musculaires, régénère les tissus, agit sur la vision et le métabolisme des glucides.

  La vitamine B3 (niacine) est la troisième vitamine de l’énergie, mais elle agit aussi sur les systèmes nerveux et hormonal.

  La vitamine B9 (acide folique) agit sur la formule sanguine, l’élaboration des globules rouges et la synthèse de l’ADN, ce qui l’indique tout particulièrement aux sportifs végétariens.

On la trouvera aussi bien dans les céréales germées, le germe de blé, la spiruline d’Hawaï et dans les levures, que dans les compléments nutritionnels en comprimés.

  La vitamine E (tocophérol), elle, est une vitamine anti-fatigue.

On la trouve avant tout dans l’huile de germe de blé. 

Les sources naturelles

  La gelée royale contient des glucides, protides, lipides, sels minéraux, vitamines, antibiotiques et ADN, mais c’est surtout sa haute teneur en acide pantothénique qui la rend si efficace comme fortifiant et stimulant, puisque cette vitamine stimule les corticosurrénales et augmente la production d’adrénaline.

La cure s’étend sur 21 jours et nécessite environ 6 grammes de gelée royale pure et fraîche, à conserver au réfrigérateur.

  Le ginseng est considéré comme un stimulant général, nerveux, cardiaque, pulmonaire, sexuel… et en fait, comme une des meilleures plantes toniques.

Il agit encore sur le système nerveux central, stimulant et relaxant le cortex.

Il accroît la quantité de globules rouges, détoxique le foie, diminue le cholestérol, équilibre les rythmes cardiaque et respiratoire…

Pour mener à bien une cure de ginseng, on a le choix entre :

   la décoction de racine (de 0,5 grammes à 1,5 grammes par tasse)

   la teinture-mère dans un verre d’eau, trois fois par jour pendant un à deux mois

  ou encore les préparations diététiques à base de ginseng.

Choisissez un produit à base de racines entières de six ans d’âge au moins, extrait et conservé de manière à respecter les principes actifs, mais évitez les poudres de plante.

  La spiruline contient 70% de protéines, avec un bon équilibre en acides aminés, et fournit des doses très élevées de bêta-carotène, de vitamine B12 et B3, de fer, d’acides gras essentiels, de chlorophylle, de fibres végétales, etc.

Elle fournit au sportif végétarien l’essentiel des nutriments qui, sans elle, lui manqueraient.

  Le Shii-take est souvent comparé au ginseng à cause de ses exceptionnelles propriétés stimulantes.

Sa composition est remarquable.

Il contient presque tous les acides aminés indispensables, dont 35% se trouvent sous forme libre, c’est à dire beaucoup plus faciles à assimiler.

Il contient également deux composés glucidiques, le lentinan et l’AC2P, aux propriétés stimulantes très puissantes.

Enfin, il est pourvu d’un grand nombre de vitamines, minéraux et oligo-éléments.

On peut aujourd’hui se procurer très facilement le champignon frais, ou le cultiver soi-même en permaculture, mais on trouve également d’excellents extraits lyophilisés ou liquides dans tous les magasins bio dignes de ce nom.

  Le lait de jument est détoxiquant, équilibrant et revitalisant.

Il est riche en vitamines C, D et B12.

Il favorise un bon équilibre nerveux, l’acuité et la concentration.

La cure peut durer quinze, vingt et un ou trente jours, à raison d’un sachet d’un quart de litre par jour, loin des repas et en l’avalant très lentement. 

Le régime des sportifsDiététique pour sportif au naturel

Bien sûr, si vous pratiquez un sport, même occasionnellement, il est utile de calculer avec plus de précision les quantités nutritionnelles du régime.

Globalement, votre alimentation doit être plus riche en calories, en glucides lents, c’est à dire en céréales complètes, en protéines, en vitamines et minéraux, donc en fruits et légumes crus, en eau… mais, par contre, relativement pauvre en matières grasses : un filet d’huile d’olive par repas devrait suffire.

Les hydrates de carbone fourniront 55% de l’énergie d’origine alimentaire ; quant aux protéines, idéalement dosées à raison de 1 gramme par kilo de poids pour le sportif moyen et de 1,5 grammes pour le sportif de haut niveau, elles participeront pour 15% à l’apport alimentaire quotidien.

Mais attention, pour les végétariens, les protéines d’origine végétale doivent être mélangées entre elles.

Par exemple : céréales complètes et légumineuses, ou légumineuses et oléagineux…

Enfin, les quantités de vitamines et de minéraux seront individuellement modulées sur la base de bilans réguliers, et en comblant les déficits éventuels par une complémentation rigoureuse.

Mais le plus important est sans doute l’hydratation.

Un sportif doit boire, avant l’épreuve, l’eau qu’il perdra pendant, c’est à dire, en moyenne, un litre et demi par heure d’effort intense.

Une à deux heures avant le début, il faudra consommer une bonne eau de source, sans restriction de quantité ; puis, pendant l’échauffement, quelques gorgées de cette même eau, mais cette fois-ci légèrement additionnée de 4% de mélasse noire, ce qui apportera la bonne quantité de glucides pour bien démarrer, et quelques minéraux, dont le potassium pour éviter les crampes.

Et à chaque pause, on reprendra quelques gorgées de cette boisson.

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz