Le Champagne des fées

11
recette champagne des fées

Sans doute connaissez-vous les recettes de sirop, beignets, vin ou gelée aux fleurs de sureau, mais avez-vous déjà goûté au « Champagne des fées » ?

Non ? Alors voici comment le préparer…

Le « Champagne des fées »

Ingrédients :

  • 150 grammes de sucre complet
  • 1 citron
  • 2 litres d’eau pure
  • une dizaine de raisins secs
  • les fleurs de 8 ombelles de sureau

Préparation :

Déposer dans un bocal, en verre ou en gré, le sucre avec les raisins, puis le citron coupé en morceaux et les fleurs de sureau dont vous aurez soigneusement enlevé les tiges.

Verser l’eau par-dessus et bien mélanger.

Placer sur le bocal un tissu propre que vous maintiendrez à l’aide d’un élastique, et le garder à la lumière du soleil si possible, pendant 4 à 5 jours.

Prenez tout de même soin de rentrer le bocal la nuit afin d’éviter des différences de température trop importantes.

Et il faudra penser à mélanger une fois par jour. 

Lorsque les raisins remontent comme par enchantement à la surface de votre préparation, cela signifie qu’il est temps de filtrer.

Filtrer donc à l’aide d’une passoire très fine, et embouteiller dans des bouteilles en verre, à fermeture mécanique de préférence (type limonade).

Pour laisser s’opérer le processus de fermentation il convient de conserver votre futur « Champagne » pendant au moins 10 jours, avant de pouvoir le déguster bien frais.

Au-delà de 10 jours, il développera une teneur naturelle en alcool, faible certes, mais nettement présente.

Les étonnantes propriétés des fleurs de sureau

Rassemblées en forme de corymbe ou « pomme d’arrosoir », les petites fleurs de sureau sont d’un blanc crème lumineux.

Fraîches ou séchées, leur parfum puissant leur a valu le surnom de « vanille du pauvre ».

Et, en plus de pouvoir en faire du « Champagne », il est aussi tout à fait possible, et même recommandé, de profiter des multiples bienfaits de la fleur de sureau… en infusion.

On l’appréciera tout particulièrement pour ses vertus :

  diaphoréique,

  antivirale,

  anti-allergique,

  anti-histaminique,

  anti-inflammatoire,

  et diurétique.

Très riche en potassium, quercétine et rutine, elle s’avérera donc utile en cas :

  de rhume, grippe et autres épidémies hivernales,

  de crises d’allergie saisonnière,

  de rhumatismes,

   de troubles veineux,

  ou de surcharge en toxines…

Cela étant dit, toutes les raisons sont bonnes pour ajouter allègrement des fleurs de sureau dans vos salades, beignets, comme dans la pâte à crêpes ou les muffins, dans votre citron pressé ou tout simplement avec un peu de compote de fruits frais.

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Le Champagne des fées"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Denise
Invité
Denise

Merci pour cet article ; une de plus très enrichissant. C’est toujours un grand plaisir e vous lire.

fatima
Invité
fatima

Très interessant notemment pour les pouvoirs de ce breuvage mais nous n’avons pas de fleurs de sureau ,dommage et bons soins pour tous ceux qui peuvent y accéder !

andrée
Invité

merci …pou la recette ……

Mohamed
Invité

Merci

paulette
Invité
paulette

Merci pour vos informations, conseils et recettes !
Je vais tester le Champagne des Fées !

Gervail Evelyne
Invité
Gervail Evelyne

Les fleurs utilisées sont-elles bien celles du sureau noir???

Réponses Bio
Admin

Bonjour Evelyne,
Oui, il s’agit bien du sureau noir (sambucus nigra)
A ne pas confondre avec le sureau hièble, qui lui ne fleurira qu’en juillet.
Bon après-midi !
Nina

Jacky
Invité

MERCI

nyna
Invité

Merci

Lame
Invité

Merci

Brigitte
Invité

Merci,
Ou trouver des fleurs de sureau, qd on habite en ville ?

wpDiscuz