Les merveilleux jardins de plantes médicinales

2
Jardin médiéval d'Uzès
Jardin médiéval d'Uzès

Dans toute la France, de merveilleux jardins botaniques invitent à la visite le touriste curieux de l’univers des plantes médicinales.

Tout le monde connaît la camomille ou la menthe.

Les adeptes de la phytothérapie, plus fins connaisseurs, savent quelles sont les propriétés thérapeutiques de l’aubier de tilleul ou de la gentiane.

Mais, à moins d’être botaniste, personne ne possède une connaissance exhaustive des plantes, et l’on en collerait plus d’un en lui demandant à quoi servent la lysimaque nummulaire ou l’aristoloche.

Bien sûr, pour parfaire ses connaissances il est toujours possible de potasser les nombreux ouvrages d’herboristerie dont l’amateur éclairé dispose aujourd’hui.

Mais il est sans doute plus agréable, surtout en vacances, de visiter des sites totalement dédiés aux plantes médicinales…

Où pouvez-vous contempler ces plantes médicinales ?

Dans les jardins botaniques ou ethnobotaniques, les jardins des plantes, les jardins musées, les jardins d’abbaye et autres parcs dont aucune des grandes régions de France n’est dépourvue.

Là, dans des cadres propices à la détente, vous trouverez à vous instruire en vous familiarisant avec des plantes médicinales plus ou moins rares et en découvrant des ornementales auxquelles vous n’auriez peut-être jamais pensé pour votre balcon ou votre terrasse.

Voici, en quelque sorte un petit annuaire de ces jardins

Si vous passez dans la région, n’hésitez pas à leur rendre une petite visite !

 

Les sites dans les régions

jardin botanique d'arvières
Jardin ethnobotanique d’Arvières

  ৩ Ain : Le jardin ethnobotanique d’Arvières, à Lochieu, présente la particularité d’exposer des plantes anciennes, magiques et médicinales, employées depuis le néolithique jusqu’au quinzième siècle.

  ৩ Aisne : À Bouconville-Vauclair, l’Abbaye de Vauclair propose à la visite un magnifique jardin de quatre cents espèces de plantes médicinales, installé à l’emplacement de l’ancienne apothicairerie.

  ৩ Alpes de Haute Provence : Tout autour du Prieuré de Salagon, à Mane, plusieurs jardins ethnobotaniques ont été aménagés, dont un jardin médiéval exposant les plantes de l’époque et notamment, bien sûr, les médicinales majeures des anciennes pharmacopées.

  ৩ Aube : Le jardin d’inspiration médiévale Moët-et-Chandon d’Epernay comprend, entre autres choses, un espace dédié aux plantes médicinales, agencé en damiers, qui mérite le détour.

  ৩ Bas-Rhin : Le jardin botanique de l’Université Louis Pasteur à Strasbourg propose à la visite un classement de plantes herbacées selon le système de Talchradjian. Par ailleurs, le jardin gothique de l’Œuvre Notre-Dame, toujours à Strasbourg, consacre trois beaux carrés aux plantes médicinales, ménagères et odorantes du quinzième siècle. Enfin, le jardin botanique du Col de Saverne, dans la ville du même nom, permet de découvrir les plantes herbacées régionales sises dans leur cadre naturel.

  ৩ Calvados : Le jardin des plantes de Caen combine l’exposition de plantes médicinales classiques à la conservation des plantes typiquement normandes.

  ৩ Cantal : Le jardin ethnobotanique d’Antignac regroupe toutes les plantes médicinales cultivées autrefois dans cette belle région.

  ৩ Cher : À Maisonnais, le Prieuré Notre-Dame d’Orson vous offre le spectacle d’un remarquable Jardin des Simples où sont également reconstituées des miniatures médiévales.

Jardin botanique de l'arquebuse de Dijon
Jardin botanique de l’arquebuse de Dijon

  ৩ Côte-d’Or : Le jardin de l’Arquebuse de Dijon, dans un souci historique, réunit de très nombreuses plantes médicinales qui, pour la plupart, jouèrent un rôle important dans le passé de la médecine.

  ৩ Côtes d’Armor : Au Quiou, le Jardin du Hac surprendra le visiteur par son efficace simplicité, dans la mesure où les plantes médicinales y sont exposées sous forme de planches rectangulaires.

  ৩ Creuse : Le Jardin des Plantes Aromatiques d’Aubusson, sis à flanc de colline, réunit toutes sortes de plantes condimentaires, aromatiques et officinales, en expliquant pour chacune d’entre elles leurs vertus.

  ৩ Dordogne : À Limeuil, le jardin ethnobotanique fait office de véritable musée où les plantes médicinales sont exposées par ordre chronologique, suggérant ainsi au visiteur un véritable voyage dans le temps.

  ৩ Drôme : À la Garde-Adhémar, le Jardin des Herbes vous fera découvrir le patrimoine botanique de la région grâce à ses superbes collections de plantes aromatiques et médicinales pour la peau, les voies respiratoires, intestinales et urinaires, ainsi que pour les systèmes nerveux et cardio-vasculaire. Mais ce département recèle un autre site remarquable, le jardin des arômes de Nyons, qui réunit plus de deux cents variétés de plantes aromatiques et médicinales, et qui réserve une place toute particulière aux plantes destinées à devenir des huiles essentielles.

Jardin médiéval d'Uzès
Jardin médiéval d’Uzès

  ৩ Gard : À Uzès, c’est un jardin médiéval, restituant la proximité entre les légumes et les simples en usage à l’époque, qui nous offre, dans un remarquable ensemble, le spectacle des plantes potagères, condimentaires, ornementales et médicinales du Moyen-âge.

  ৩ Gers : À Valence-sur-Baïse, l’Abbaye de Flaran propose au visiteur le spectacle d’un jardin reconstituant avec exactitude les cultures pratiquées par les moines pour soigner les malades.

  ৩ Haute-Marne : À Joinville, le Château du Grand Jardin compte parmi les jardins médicinaux les plus beaux de France, avec notamment six magnifiques carrés de fleurs médicinales.

  ৩ Hautes-Alpes : Au Monetier-les-Bains, le Jardin Alpin du Lautaret recèle des centaines de plantes de montagne. Particulièrement orienté vers la pédagogie, ce site permettra donc à chacun d’apprendre à identifier les espèces poussant dans les Alpes et les Pyrénées, mais aussi dans bien d’autres chaînes montagneuses du monde.

  ৩ Haute-Vienne : À Limoges, c’est une composition architecturale tout à fait extraordinaire, puisqu’elle réunit le jardin botanique municipal et le jardin de l’évêché, qui abrite toutes les plantes médicinales, fourragères et condimentaires originaires du Limousin.

  ৩ Hérault : Le Jardin des Plantes de Montpellier est le plus vieux jardin botanique de France, dont l’espace médicinal a constamment été enrichi de plantes herbacées au cours des siècles, et se dévoile au visiteur dans une très intéressante cohabitation avec les statues des plus grands botanistes de l’histoire. Autre curiosité de la région, le Jardin Méditerranéen de Roquebrun expose, quant à lui, toutes les plantes de la garigue.

Jardin botanique de Tours
Massif des plantes antitumorales du jardin botanique de Tours

  ৩ Indre-et-Loire : Le jardin botanique de Tours se distingue de beaucoup d’autres par son infinie variété thématique, au cœur de laquelle on trouvera un petit mais remarquable jardin médicinal.

  ৩ Loire Atlantique : A Nantes, les serres du parc du Grand-Blottereau valent le détour car y est exposée la collection la plus impressionnante en France de plantes exotiques à usage médical et cosmétique.

  ৩ Loiret : Le Jardin des Plantes d’Orléans, autrefois « Jardin des Apothicaires », abrite depuis le dix septième siècle les mêmes plantes vivaces médicinales.

  ৩ Maine-et-Loire : Au pied de l’hôtel de ville de Chemillé, c’est un des jardins de plantes médicinales les plus complets qui permettra au visiteur de découvrir le monde des producteurs de simples de la région. Au-delà des trois cents espèces médicinales et aromatiques présentées, on pourra se documenter, déguster et faire des achats dans ce centre décidément hors pair.

  ৩ Meurthe-et-Moselle : Le jardin botanique Sainte Catherine de Nancy regorge de collections de plantes alpines et médicinales qui intéresseront tout particulièrement les passionnés d’histoire botanique. Quant au jardin botanique du Montet, à Villers-lès-Nancy, où l’on trouve les herbes médicinales utilisées à chaque grande période de l’humanité, c’est indéniablement un de ceux qui possèdent le plus grand nombre de plantes de notre pays.

jardin médiéval de Rodemack
Jardin médiéval de Rodemack

  ৩ Moselle : Le jardin médiéval de Rodemack se compose de carreaux plantés de simples et de plantes vivrières de grand intérêt.

  ৩ Nièvre : À Saint-Brisson, l’Herbularium du Morvan réunit toutes les plantes médicinales poussant dans la région.

  ৩ Puy-de-Dôme : À Vic-le-Comte, c’est dans le jardin des croisades qu’a été créé un magnifique espace médiéval où toutes les plantes médicinales et aromatiques du Moyen-âge se trouvent regroupées.

  ৩ Rhône : Le jardin botanique du parc de la Tête d’Or à Lyon compte parmi les plus riches du pays puisqu’on y découvre des centaines d’herbes et de plantes entrant dans la pharmacopée populaire.

  ৩ Saône-et-Loire : Les responsables du jardin géobotanique de Châlon-sur-Saone ont aménagé un grand espace où les plantes ont pu être restituées dans leurs contextes géologiques et climatiques, avec un emplacement spécial réservé aux vivaces, et bien sûr une collection assez impressionnante de plantes médicinales. D’autre part, les Jardins Romans de Varennes-l’Arconce exposent une grande quantité de vivaces connues dès le Moyen-âge et, ici, identifiées avec un soin tout particulier.

  ৩ Sarthe : Le Donjon, à Ballon, abrite des compartiments où se trouvent exposées de nombreuses plantes aromatiques médicinales et vivaces.

  ৩ Savoie : Le parc des Charmettes, à Chambery, expose dans quatre carrés bien fournis des plantes médicinales, condimentaires et potagères employées au dix huitième siècle.

  ৩ Seine-Maritime : Le jardin des plantes de Rouen offre au visiteur un carré de médicinales illustrant les principales vertus thérapeutiques des plantes.

Le Harmas de Jean-Henri Fabre à Sérignan-du-Comtat
Harmas de Jean-Henri Fabre à Sérignan-du-Comtat

  ৩ Vaucluse : A Sérignan-du-Comtat, le Harmas de Jean-Henri Fabre est un site dédié à l’entomologie, mais il abrite aussi tout naturellement des centaines de plantes aromatiques et médicinales qui poussent là à l’état sauvage et que l’on ne trouvera que difficilement ailleurs.

  ৩ Vosges : Le jardin d’altitude du Haut-Chitelet, à Xonrupt-Logemer, que l’on considère comme le plus riche jardin alpin français, réunit toutes les plantes de montagne, qu’elles soient sauvages ou cultivées.

 Geneviève Maillant 

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Les merveilleux jardins de plantes médicinales"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ela
Invité

Superbe

Texier
Invité
Texier

Très intéressant, dommage qques départements sont encore à la traine !!

wpDiscuz