Indispensable Maca

20

La maca, ou Lepidium peruvianum, est cultivée depuis plus de deux cents ans dans les Andes du Pérou.

Poussant à 4 500 mètres, elle détient le record mondial d’altitude de culture.

Sans doute parce qu’elle résiste aux conditions extrêmes de la haute altitude, elle a toujours représenté pour les Indiens Incas l’énergie et la force.

C’est pourquoi elle est utilisée traditionnellement depuis des centaines d’années, aussi bien en tant qu’aliment nourricier que remède.

Employée pour redonner de l’énergie aux chevaux et aux soldats, la maca sert du même coup à augmenter la fertilité des hommes comme des animaux.

Les causes et conséquences des déséquilibres hormonaux

De désagréments passagers à des problèmes gravissimes engageant parfois un diagnostic vital, les déséquilibres hormonaux se trouvent aujourd’hui au cœur de polémiques en tous genres.

Agressées en permanence par les pollutions chimiques et environnementales, alimentaires et médicamenteuses, nos hormones sont mises à rude épreuve.

Si les femmes, soumises à un cycle hormonal particulièrement précis, sont naturellement beaucoup plus sensibles à ces dérèglements, il n’en demeure pas moins que les hommes en souffrent de plus en plus.

On observe d’ailleurs une progression de troubles autrefois exclusivement féminins, toucher aujourd’hui indifféremment les deux sexes.

Par ailleurs, les individus sujets aux dérèglements hormonaux sont aussi de plus en plus jeunes, puisqu’on en diagnostique jusque chez des enfants.

En dehors des pollutions chimiques dégradant intrinsèquement la qualité de l’écosystème et de l’alimentation, les modes de vie modernes non naturels jouent évidemment un rôle prépondérant.

Ainsi lorsque s’installent dans le quotidien :

  • stress
  • alimentation industrielle
  • sédentarité abusive
  • pilule contraceptive
  • médicaments de synthèse
  • tabagisme
  • diabète
  • anorexie
  • réactions allergiques
  • traitements à base de corticoïdes
  • surpoids…

L’équilibre hormonal ne peut qu’aller en se dégradant, augmentant progressivement l’impact de ces troubles.

Chez la femme, il fait le lit d’une ménopause problématique, voire pire.

De nombreux symptômes pourrissent littéralement la vie de nombreuses femmes à partir de 50 ans :

  • transpiration excessive
  • fatigue régulière
  • problèmes cutanés
  • cheveux abîmés ou chute anormale
  • règles trop abondantes ou pas assez régulières
  • absence totale ou excès de libido
  • maux de tête trop fréquents
  • humeurs envahissantes et irritabilité
  • tension douloureuse des seins
  • sensation de pesanteur abdominale et des membres inférieurs
  • perte ou excès de poids.

Et, chez l’homme :

  • baisse de la libido
  • dysfonction érectile, c’est à dire difficulté à obtenir ou à maintenir une érection
  • perte de la masse musculaire
  • fatigue
  • bouffées de chaleur ou sueurs nocturnes
  • diminution de la pilosité faciale et corporelle
  • augmentation des tissus adipeux
  • apnée du sommeil
  • irritabilité, tristesse ou état dépressif
  • troubles de la concentration ou de la mémoire.

S’il existe certes encore beaucoup d’autres facteurs et sous-facteurs, cette liste non exhaustive permet cependant de comprendre des maux étiquetés « inexplicables » par les laboratoires.

Problèmes liés au cycle féminin : cycle, fertilité, ménopause

Inutile de s’épancher sur le problème de la contraception chimique, j’ai déjà exprimé mon point de vue sur ce sujet maintes et maintes fois.

Par ailleurs, la médecine officielle banalise exagérément les problèmes de règles irrégulières, insuffisantes ou excessives, ou encore l’aménorrhée.

C’est pourtant le lot de beaucoup trop de femmes de tous âges, traduisant un dysfonctionnement hormonal évident.

Or ces dysfonctionnements endocriniens, en Europe, mettent à eux seuls pratiquement un couple européen sur cinq face à des problèmes d’infertilité pouvant être perçus comme de la stérilité.

Ce n’est d’ailleurs probablement pas sans raison que se développent d’aussi nombreuses solutions de procréation assistée, générant un si vif débat tant éthique que sanitaire…

Pourquoi la maca va vous aider à rééquilibrer votre système hormonal ?

Tant utile à celle éprouvant certaines difficultés à concevoir qu’à celles étant arrivées au stade de la ménopause, ou encore à celles et ceux s’intéressant à nourrir leur libido, la maca est utile aux systèmes hormonaux aussi bien féminins que masculins.

Pourquoi ?

Parce que cette hormone-like en forme de tubercule est en mesure d’agir sur les récepteurs cellulaires hormonaux, favorisant une sorte d’homéostasie hormonale.

Pourtant ce n’est en rien un traitement hormonal substitutif.

Il faut savoir que cette crucifère ressemblant à un gros radis blanc jaunâtre, contient une très grande quantité de nutriments particulièrement intéressants dans ses racines :

  • des acides aminés,
  • des vitamines,
  • de nombreux stérols tels que le sitostérol, l’ergostérol, le campéstérol, le brassicastérol, l’ergostadienol,
  • et des alcaloïdes.

Ces derniers étant responsables de régulations hormonales équilibrant certains troubles de la ménopause tels que les bouffées de chaleur, la fatigue, les problèmes de mémoire ou de libido.

En effet, ces alcaloïdes agissent directement sur l’hypothalamus pour moduler la sécrétion des hormones LH, SFH, HCG et de prolactine.

Ils activent également les hormones calcitonine et parathormone permettant de réguler le métabolisme du calcium et du phosphore.

De plus, la maca apporte en bonnes quantités :

  • du magnésium, favorisant détente et sérénité
  • ainsi que du calcium et du phosphore, intervenant volontiers dans le maintien du capital osseux.

Enfin on peut y noter une présence non négligeable de :

  • fer,
  • cuivre,
  • zinc
  • et d’acides gras essentiels.

Tous contribuant à garder la peau jeune et belle en préservant l’équilibre tant minéral que lipidique.

Mais plus particulièrement pour les hommes souhaitant prévenir ou souffrant de troubles de la prostate, une consommation régulière de maca apportera des glucosinolates, reconnus pour leur action antiproliférative.

Quant aux fonctions sexuelles, ce sont les macamides, plus spécifiques à la maca, dont les analyses chimiques révèleront la présence de benzyl alkamides et les macaenes, qui en permettent une expression toute particulière et très différente des habituels « booster » de libido.

Néanmoins, c’est dans l’amélioration de la production par l’organisme de ses propres hormones, au fur et à mesure de ses besoins, que le réel atout de la maca réside.

Comme toutes les hormones-like féminines, il conviendra d’entreprendre une complémentation en maca dès la pré-ménopause, lorsque les règles deviennent irrégulières et que les premiers signes apparaissent, en général vers quarante-cinq ans.

La cure devra idéalement s’étendre sur plusieurs années, à raison de 5 grammes de maca par jour.

Toutefois attention, si vous êtes sujette à des tumeurs mammaires, qu’elles soient bénignes ou malignes, vous vous abstiendrez de consommer de la maca ou tout autre hormone-like féminine.

Et les troubles thyroïdiens ?

A contrario de la caféine, la maca stimule l’énergie sans épuiser les ressources du corps.

Les personnes souffrant d’hypothyroïdie y trouveront par conséquent une source de vitalité précieuse pour lutter contre la fatigue.

Réputée pour ses vertus essentiellement régulatrices du système hormonal, de nombreuses études ont prouvé que cette fabuleuse tubercule équilibre les taux de testostérone et d’œstrogènes de manière spectaculaire.


Et tout comme pour les hormones sexuelles, la maca s’avère fort intéressante pour équilibrer la glande thyroïdienne.

Des chercheurs se sont effectivement penchés sur la question dans le cadre de traitements naturels de la thyroïde, relevant des observations fort intéressantes :

L’hypophyse et l’hypothalamus s’avèrent automatiquement stimulés par la prise régulière de maca, leur permettant à leur tour de tonifier la fonction thyroïdienne et de renforcer le développement des fonctions glandulaires.

C’est aussi pourquoi la maca est intéressante pour les cas d’hypothyroïdie, mais plutôt déconseillée, sauf exception, en cas d’hyperthyroïdie.

Quant à la libido, souvent révélatrice du niveau d’énergie globale, elle peut se trouver affaiblie en cas d’hypothyroïdie.

Et c’est également à ce moment que les vertus stimulantes de la sphère sexuelle de la maca peuvent entrer en jeu.

Régulant les fonctions sexuelles à travers une action ciblée sur la sphère endocrinienne, elle sera, à ces fins, aussi utile aux hommes qu’aux femmes.

Et pour couronner le tout, son importante action anti-oxydante protège les organes clé du corps, dont la thyroïde.

Une cure de maca efficace

La composition de la maca, on l’a vu, lui confère des propriétés tonifiantes indéniables soutenant la sphère psychique comme physique.

C’est donc l’un des tout premiers compléments à prendre au moindre signe de :

  • fatigue physique,
  • épuisement psychologique,
  • faiblesse,
  • apathie,
  • déprime,
  • stress,
  • ainsi que pendant les périodes de convalescence.

En outre, elle possède des vertus :

  • circulatoires,
  • aphrodisiaques,
  • mais aussi anabolisantes.

Indirectement, la cure de maca agit sur un grand nombre de symptômes liés à l’hypothyroïdie, tels que, comme nous l’avons vu, la fatigue générale et les troubles sexuels, mais aussi :

  • les digestions difficiles,
  • les problèmes de concentration,
  • les pertes de mémoire,
  • le sommeil difficile,
  • les déséquilibres menstruels,
  • les troubles de l’humeur,
  • ou encore l’ostéoporose.

Ce n’est pas pour rien que la maca fait partie des adaptogènes les plus conseillés pour faire face aux besoins accrus du corps pendant les périodes exigeant un surcroit de concentration, de travail, d’effort physique, ou de stress…

C’est ainsi l’intégrité du système nerveux, de la tension artérielle, de l’immunité et du système endocrinien, qui ont ainsi une chance de retrouver des fonctions optimales.

Ce qui fait de la maca le complément idéal en phase de ménopause ou pré-ménopause, afin de retrouver un équilibre harmonieux et mieux vivre, tout simplement.

Elle sera donc indifféremment utile à l’épanouissement des hormones féminines qu’à une spermatogenèse idéale, ou encore à une amélioration de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Pour en optimiser les vertus, on conseille la prise quotidienne de 5 grammes de maca moulue 100% pure et naturelle – à ne pas confondre avec l’extrait de maca – à mélanger aux smoothies, yaourts, jus frais, laits végétaux, compotes ou salades de fruits.

Son goût surprenant, fin et sucré, rappelant les saveurs de la noix et du caramel, pourra tout aussi bien enrichir vos préparations préférées.

La maca testée par Réponses Bio est issue des hauts plateaux péruviens, c’est à dire de son biotope originel, garantissant une composition exceptionnellement riche rendue possible par des sols parfaitement adaptés à sa culture, acides et riches en matériaux organiques primaires.

Bien entendu, elle n’agit pas comme un médicament, et les améliorations ne pourront qu’être proportionnelles aux changements d’habitudes, intégrant le plus possible :

  • d’aliments crus, fibreux, vitaminiques, vivants et biologiques,
  • d’activité physique régulière,
  • d’une oxygénation maximale,
  • ainsi que le maintien d’un poids idéal.

Les études ont montré qu’une cure de 8 semaines permet d’améliorer durablement libido, activité sexuelle et humeur.

Quant aux effets sur la spermatogenèse, une autre étude révèle pour sa part qu’une supplémentation plus longue, soit environ seize semaines, sera nécessaire.

Malgré le fait qu’aucun effet secondaire significatif n’ait été relevé lors des nombreuses expériences dont elle a fait l’objet, et que plusieurs études cliniques ont démontré la sûreté de la prise de maca à long terme, un test homéopathique avant d’entamer votre cure sera toujours de mise afin de prévenir une quelconque allergie.

Pour finir, puisque c’est une question que l’on me pose souvent :

Peut-on prendre de la maca pendant la grossesse ?

Si aucune étude cliniquement contrôlée n’a été réalisée sur la consommation de maca pendant la grossesse ou l’allaitement, sachez qu’au Pérou, les femmes enceintes continuent de consommer la maca depuis des milliers d’années sans aucun problème.

Et il en va de même de sa consommation par les enfants.

Toutefois, on conseille de ne leur donner que des prises ponctuelles, en divisant la dose par 2 pour les grands enfants, et par 4 pour les plus petits.

Cependant attention, la prise de maca est fortement déconseillée sans avis médical à celles et ceux souffrant :

• d’hypertension
• d’hyperthyroïdie
• et d’allergie aux crucifères.

Dans tous les autres cas ce sera un atout susceptible de sauver comme d’améliorer bien des situations.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Maca poudre bio 300g

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notifier de
guest
20 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Naud.
Naud.
26 jours il y a

Merci pour tous vos articles très instructifs.
Bonne journée

Sabe
Sabe
26 jours il y a

Merci

ghuislaine
ghuislaine
26 jours il y a

Grand MERCI pour la pertinence de vos informations, l’aide apportée à la santé, et celle-ci en particulier. J’ai eu 1 rdv avec une Endocrinologue, sachant qu’elle a regardé 2 résultats récents du laboratoire sans regarder l’antériorité ni demandé ce que je mange, ni si je dors bien… et j’en passe. C’est qd même la spécialiste des 2 chefs d’orchestre hormonaux importants dans le cerveau. Désolant constat pour moi qui suis préventive et pour le système médical français qui décline. Merci à vous d’avoir pu m’exprimer très brièvement et belle continuation

Alfonsi Danielle
Alfonsi Danielle
23 jours il y a
Reply to  ghuislaine

Merci Mr Loin pour votre ouverture d’esprit et tous vos conseils.

Denis Cécile-Grâce
Denis Cécile-Grâce
26 jours il y a

Merci pour vos infos, toujours bon à savoir

Mireille Marnay
Mireille Marnay
25 jours il y a

Merci pour vos infos. Concernant les effets secondaires du vaccin la reflexologie plantaire aide à régulariser le système hormonale et thyroïdien.
Merci encore

boulogne
boulogne
25 jours il y a

merci merci merci

Aline
Aline
25 jours il y a

Un immense merci!

antoinette
antoinette
25 jours il y a

Merciiii beaucoup..vous faites un travail formidable..
Bien à vous

Marie-Gabrielle
Marie-Gabrielle
25 jours il y a

Bonjour,
Merci pour vos actions.
Je suis en tout point d’accord avec vous.
Belle journée à vous.
Cordialement,

Estelle
Estelle
25 jours il y a

Merci

christ.
christ.
25 jours il y a

Merciiiiiii

Anne-Marie
Anne-Marie
25 jours il y a

Merci.Merci

Odf
Odf
25 jours il y a

Merci beaucoup cordialement

Lomami
Lomami
25 jours il y a

Merci cette information

Danielle Gremez
Danielle Gremez
25 jours il y a

Merci pour tous vos bons conseils. Bon courage pour continuer ce combat important contre la désinformation.

Lomami
Lomami
24 jours il y a

Bonjour Monsieur Jean de Loin, merci, incroyable mais vrai.

GERARD
GERARD
23 jours il y a

Grand merci à vous .

Caludine
Caludine
21 jours il y a

Merci, merci !
Courage

Bérénice
Bérénice
15 jours il y a

Merci infiniment, je voudrais de plus amples renseignements sur ce médicament, car on m’a dit que cela fait grossir les fesses. Bonne journée à vous