Le tabac et la dépendance

2
comment supprimer la dépendance au tabac

Le plus souvent ce sont les carences nutritionnelles, causant du stress, qui créent la dépendance à une drogue, dont les effets apparaissent alors comme providentiels, pour un système nerveux ou hormonal déficient.

Il est alors important de comprendre que le moyen le plus sûr de se débarrasser d’une addiction, c’est en retrouvant un métabolisme fonctionnant pleinement, sans carence, ne laissant pas de place au vide.

C’est ainsi que le besoin palliatif, d’une drogue, d’une cigarette, pourra naturellement disparaître.

Cependant un manque de nutriments, induit par une alimentation déséquilibrée, incite l’individu à s’orienter vers une drogue comme le tabac, pour tenter de se « rééquilibrer ».

C’est évidemment une mauvaise réponse donnée à un vrai problème, lequel ne fera que s’aggraver.

La nicotine consomme une grande quantité de vitamines et d’oligo-éléments : les réserves de vitamines C et du groupe B, déjà déficientes, sont littéralement vidées par la consommation de tabac.

La cigarette dévore toute l’énergie de l’individu, le faisant entrer dans son mécanisme de destruction.

 

 Stress et dépendance

Les difficultés existentielles, les facteurs d’agression, font surgir le stress.

Les réactions nerveuses et hormonales deviennent alors excessives, la tension pouvant atteindre un niveau extrême, nous conduisant à chercher un palliatif calmant momentanément l’organisme, afin de rendre l’existence plus facile.

C’est le rôle des drogues.

Le tabac, à la fois un excitant et calmant, crée à travers la nicotine des pics d’adrénaline, permettant chez les uns une concentration accrue, augmentant la pression artérielle et le rythme cardiaque, agissant chez les autres comme un sédatif et un anxiolytique…

La cigarette remplit de multiples fonctions, selon les besoins de chacun : c’est en cela qu’elle est dangereuse.

Le tabac répond à toutes les catégories de stress ou d’agression, donnant une impression de relaxation.

Mais ses effets se dissipant, la dose doit être renouvelée toutes les demi-heures, jusqu’à une parfaite dépendance.

Il est essentiel de comprendre que le tabagisme est un symptôme, qu’il serait dangereux de vouloir combattre sans résoudre la cause initiale, relevant de la sphère psychique.

Essayer de se passer de ce soulagement momentané, doit absolument se faire conjointement à l’analyse des dépendances psychologiques qui nous attachent personnellement au tabac.

La dépression par exemple, est intimement liée à la consommation de tabac, c’est pourquoi la lecture des symptômes par un thérapeute compétent peut s’avérer utile.

Déceler des tendances dépressives ou anxieuses est une précaution fortement recommandée ; non dépistées à temps, elles peuvent perturber ou causer un échec du sevrage, voire générer un véritable effondrement nerveux.

Afin de savoir exactement ou vous en êtes de votre dépendance au tabac, nous vous conseillons de faire sans tarder ce petit test :

 

Test de dépendance au tabac selon Fagerstrom

Combien de cigarettes fumez-vous par jour ?

0 = moins de 15

1 = de 16 à 25

2 = plus de 25

 

Quel est le taux de nicotine dans les cigarettes que vous fumez ?

0 = moins de 0,6mg de nicotine/cigarette

1 = de 0,6 à 1mg de nicotine/cigarette

2 = plus de 1mg de nicotine/cigarette

 

Avalez-vous la fumée ?

0 = jamais

1 = parfois

2 = toujours

 

Fumez-vous plus le matin que l’après-midi ?

0 = non

1 = oui

 

A quel moment de la journée fumez-vous votre première cigarette ?

2 = immédiatement après le lever

1 = après le petit-déjeuner

0 = plus tard

 

Quelle cigarette trouvez-vous la meilleure (la plus indispensable) ?

1 = la première

0 = une autre

 

Trouvez-vous difficile de ne pas fumer dans les endroits interdits (cinéma, métro, bus, salle d’attente) ?

1 = oui

0 = non

 

Fumez-vous, même si une maladie (grippe, angine, bronchite) vous oblige à rester au lit ?

1 = oui

0 = non

 

La somme des points obtenus indique le degré actuel de votre dépendance au tabac :

– de 0 à 3 points : vous êtes un fumeur non ou peu dépendant

– de 4 à 6 points : vous êtes dépendant

– de 7 à 9 points : vous êtes fortement dépendant

– plus de 10 points : vous êtes très fortement dépendant.

 Natacha Lange 

Lire la suite : Le tabac et son sevrage

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le tabac et la dépendance"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mary26
Invité
Mary26
La cigarette électronique est un excellent moyen de diminuer ou arrêter le tabac. Après de nombreux essais infructueux par les moyens traditionnels, j’ai réussi à me détacher du tabac par la cigarette électronique. Je me suis renseignée sur un forum d’entraide que je conseille vivement – http://www.forum-ecigarette.com – pour ne pas commettre d’erreur dès le départ; j’ai commandé mon kit, suis restée en contact avec les membres du forum pour un soutien quotidien et voilà 11 mois que je n’ai pas touché une clope ! La cigarette électronique permet de se sevrer à son rythme et sans trop de manque.… Lire la suite »
Réponses Bio
Admin

Bonjour Mary,

Merci pour cet apport, tous les moyens sont bons pour dépasser la dépendance.

Cependant ce qui est vrai pour les uns, ne l’est pas nécessairement pour les autres.
C’est la raison pour laquelle il est souvent judicieux de connaître les mécanismes de la dépendance, avant de chercher à l’enrayer.

Merci pour le partage de ce lien, qui sera utile à ceux se reconnaissant dans cette démarche.

Bonne soirée,

Nicolas

wpDiscuz