Petit guide des produits alimentaires de la diététique

0
produits alimentaires des magasins de diététique

Que trouve-t-on dans les magasins diététiques que l’on ne trouve nulle part ailleurs ?

Des produits de régime, bien sûr, mais aussi des super aliments aux vertus thérapeutiques étonnantes.

De plus en plus diversifiés, les magasins de diététique offrent à leur clientèle la plupart des aliments que l’on trouve dans le commerce conventionnel mais en version bio.

Ainsi pourra-t-on se fournir en fruits et légumes de saison, en produits laitiers et en préparations culinaires fraîches, comme en épicerie sèche avec les pâtes, les légumineuses, les céréales complètes, mais également en confitures, sucres, biscuits, chocolats, eaux, vins, bières, jus de fruits, etc., etc.

Ce ne sont toutefois pas ces aliments sains et naturels qui feront l’objet de ce petit guide, mais exclusivement les produits spécifiquement diététiques, ceux que l’on ne peut trouver nulle part ailleurs et qui s’emploient dans le cadre de systèmes diététiques ou de régimes, ou encore en remplacement d’aliments ou de condiments par trop malsains lorsqu’ils sont offerts par le commerce conventionnel.

Ainsi par exemple, pourra-t-on trouver parmi eux les produits sans sel ou macrobiotiques, ou encore de quoi remplacer le lait, la crème, le fromage, la viande, le sucre, le vinaigre, le café, etc.

  Agar-agar

Ce gélifiant issu d’algues remplace la gélatine animale.

Vous pourrez donc l’employer pour densifier les aliments, notamment dans la confection de confitures, de crèmes, de sauces, de potages et de desserts divers.

Riche en iode, en calcium et en fer, l’agar-agar est dépourvu de calories et conviendra parfaitement aux régimes amincissants, d’autant plus qu’il traite la constipation et s’inscrit parmi les amis des intestins.

Il se présente en poudre ou en flocons.

  Algues nori magasins de diététiqueAlgues 

Fraîches ou sèches, les algues sont riches en oligo-éléments et en vitamines, alors qu’elles sont très pauvres en matières grasses insaturées.

Ceci en fait d’excellents éléments de la diète minceur comme de la reminéralisation et de la revitalisation.

Elles s’utilisent dans les salades, les potages, les pâtes, les céréales, les légumes, les sauces, les desserts,

Elles seront indifféremment consommées crues ou cuites.

Les plus connues sont la laitue de mer, la wakamé, l’iziki, la nori, la kombu et surtout la spiruline.

  Amasaké 

Cette crème sucrée est un dessert complet et équilibré, obtenu à partir de la fermentation du riz.

Riche en enzymes, l’amasaké se consomme froid ou chaud et peut même s’additionner d’eau pour constituer une boisson.

Mais vous pouvez aussi l’employer comme ingrédient de gâteaux, flans ou salades de fruits.

  Arrow-root

Cette racine d’Amérique centrale est un liant qui remplace avantageusement la maïzena.

On l’utilise pour confectionner des soupes, des sauces, des crèmes salées ou sucrées ou autres desserts.

Très digeste, l’arrow-root est l’ami du système digestif et de la flore intestinale.

  Boulgour 

C’est un ingrédient de base de la cuisine moyen-orientale.

Le boulgour est du blé dur, germé, précuit, séché et concassé.

Extrêmement digeste, il est également bien pourvu en vitamines grâce au processus de germination dont il a fait l’objet.

Difficile à trouver dans le commerce ordinaire en dehors des épiceries orientales, on peut le considérer comme une spécialité de la diététique.

Il conviendra néanmoins aux gens pressés… puisqu’il se cuit en cinq minutes.

  La caroube pour remplacer le chocolatCaroube 

C’est une légumineuse méditerranéenne que l’on utilise en pâtisserie et en confiserie.

La caroube est riche en vitamines A, B1, B2, B3 et D, en calcium, magnésium et potassium, ainsi qu’en fibres et en pectines.

C’est un régulateur de la digestion et du péristaltisme, auquel on fera appel en cas de diarrhée mais que l’on évitera s’il y a constipation.

Très proche du cacao, elle peut le remplacer avantageusement dans la mesure où elle ne contient pas de théobromines et très peu de graisses.

Elle est commercialisée sous forme de « chocolats », crèmes, sirops et farines.

  Céréales complètesCéréales complètes

Bien que l’on trouve évidemment quelques céréales dans le commerce conventionnel, les céréales complètes de la diététique et leurs dérivés restent des spécialités des magasins de produits sains.

Les avantages des céréales à l’état complet sont nombreux puisque, plus riches en fibres, elles assurent un transit intestinal correct et ralentissent l’assimilation des glucides.

Mais elles sont aussi plus intéressantes parce que, plus riches en protéines, elles permettent de réduire, voire de supprimer, la viande.

Il faut toutefois les associer avec des légumineuses, pour obtenir un apport suffisant en acides aminés.

Les céréales les plus consommées sont le riz, le blé, le sarrasin, le maïs, le quinoa, le millet, l’épeautre, le kamut et le seigle,

Vous vous les procurerez sous forme de farines, semoules, couscous, boulgour, flocons, céréales soufflées et pétales.

A noter que ces dernières sont réservées au petit déjeuner et se présentent quelquefois enrobées de miel, de sucre, de chocolat ou de jus de pomme.

  Crème Budwig 

C’est la star incontestée de la méthode Kousmine !

La crème Budwig est le petit déjeuner idéal.

En effet, cette espèce de muesli contient tous les composants indispensables à l’organisme pour bien démarrer la journée.

  daikonDaikon 

Le Daikon est également connu sous le nom de radis blanc ou de navet chinois.

Cette racine blanche se consomme crue ou cuite, et présente l’avantage, grâce à ses propriétés essentiellement diurétiques, d’éliminer l’eau et les graisses en excès dans l’organisme.

Elle décongestionne par ailleurs le foie et s’harmonise idéalement avec les céréales et les légumineuses dont elle favorise la digestion.

On peut trouver le Daikon au rayon primeur de certains magasins de diététique, mais aussi sous forme séchée.

  Er­satz de café

Même beaucoup de ces ersatz sont assez éloignés du goût du vrai café, ils demeurent largement préférables à ce poison.

Il en existe d’ailleurs de toutes sortes, permettant de faire un choix entre diverses saveurs.

Les plus simples sont le Yannoh, à base de céréales, légumineuses et racines, et le Dendelio, composéde racines de pissenlit.

Ils se préparent en faisant décocter la préparation dans de l’eau puis en filtrant.

Mais d’autres marques offrent des cafés de céréales solubles, plus pratiques d’emploi.

  Fibres 

Elles sont proposées à la clientèle des magasins de diététique sous forme de compléments alimentaires.

Vous les trouverez le plus souvent présentés en barres fruitées, mais aussi en gélules, en poudre ou en paillettes.

Les plus intéressantes sont les sons d’avoine et de blé.

Leur propos est d’assurer une stimulation du transit intestinal, mais aussi un effet amincissant puisqu’elles absorbent l’eau et provoquent un sentiment de satiété.

Enfin, elles diminuent les taux de glucose, de cholestérol et de graisses dans le sang.

  Fu 

Cette protéine s’obtient à partir du gluten du froment.

Après avoir été cuit à l’étouffée, le Fu est séché ce qui le rend facile à digérer.

On le trouvera présenté en lamelles, boulettes ou galettes.

Vous le laisserez tremper une dizaine de minutes avant de l’utiliser dans les potages, en friture, sauté, au four ou cuit à l’étouffée avec des légumes.

  germe de blé biologiqueGerme de blé 

Ce complément alimentaire, comparable à la levure de bière, contient environ 30% de protéines et présente également l’avantage d’être riche en vitamine E.

On le saupoudre sur les potages, fromages blancs, etc.

Gomasio

Le Gomasio est un condiment à base de sésame et de sel marin, grillés séparément puis moulus ensemble.

Il se saupoudre sur les aliments où il peut remplacer sel et matières grasses.

Il fortifie le système nerveux, favorise la sécrétion des sucs digestifs et neutralise l’acidité.

  graines de luzerne germéesGraines germées 

De plus en plus présentes au rayon frais des magasins de diététique, les graines germées assurent à leur consommateur un des taux les plus élevés de vitalité de toute l’alimentation humaine.

Sont généralement disponibles : le blé, l’épeautre, les lentilles, le soja, les pois, le cresson, la moutarde, le persil, le trèfle et la luzerne…

Mais il en existe naturellement bien d’autres, que l’on peut d’ailleurs faire germer chez soi grâce à des germoirs spéciaux également en vente dans le cadre de ce commerce.

Riches en vitamines B1, B2, B5, B6 et C, ainsi qu’en oligo-éléments et surtout en enzymes, les graines germées offrent des nutriments très assimilables par l’organisme.

On les prescrira à tous ceux qui souffrent de fatigue, de surcharge pondérale ou d’un état d’intoxination ou d’intoxication.

Dégustez-les sous forme de salades, seules ou avec d’autres crudités, ou ajoutez-les à des plats cuits (mais il ne faut, bien entendu, jamais les cuire elles-mêmes).

  Herbe d’orge 

L’herbe d’orge se distingue par sa richesse tout à fait exceptionnelle en fer, magnésium, zinc, cuivre, manganèse et potassium, ainsi qu’en vitamines et en enzymes (C, E, B6, B12, acide folique, bêtacarotène, SOD).

C’est un super aliment plein de protéines de grande qualité puisque tous les acides aminés essentiels et notamment la méthionine, la lysine et le tryptophane, s’y trouvent réunis.

Enfin, 45% de son poids correspondent à des flavonoïdes, dont certains comptent parmi les plus rares.

Aussi, l’herbe d’orge est-elle conseillée dans les carences en fer, problèmes de cicatrisation ou de pigmentation, insuffisance circulatoire, insuffisance du système immunitaire, intoxication organique, ou dysfonctionnement des systèmes digestif et endocrinien.

Il existe également une herbe de blé, très riche en chlorophylle, en vitamines et minéraux, en enzymes, protéines et flavonoïdes, qui combat la constipation, le cholestérol, les troubles du foie et a également une action sur les problèmes de peau, les allergies et les troubles digestifs.

  Huiles Huiles végétales bio

Dans le commerce de la diététique, les huiles végétales se distinguent de celles du commerce conventionnel, non seulement parce qu’elles sont bio et pressées à froid, mais aussi parce qu’elles sont beaucoup plus nombreuses et variées.

On les classifie habituellement en deux catégories : les huiles alimentaires et les huiles thérapeutiques, bien que les premières soient aussi favorables à la santé.

Parmi les plus bénéfiques se trouvent les huiles d’olive et de colza, mais il faut également citer les huiles de carthame, germe de blé, germe de maïs, graine de courge, noisette, chanvre, noix et sésame.

Quant aux huiles thérapeutiques, ce sont les huiles de : argan, avocat, bourrache, calendula, calophyl, cameline, carotte, figue de Barbarie, Karapa, macadamia, onagre, rose musquée et sisymbrium irio…

  Kouzou

Cette racine d’igname pousse en haute montagne.

Elle sert essentiellement de liant pour les soupes et les sauces.

C’est un remède souverain en cas de troubles des intestins ou des voies respiratoires.

  Laits végétauxLaits végétaux biologiques

Les laits de soja, de riz, de blé, d’orge, d’amandes, de noisettes, d’arachides ou d’avoine, ou encore les laits végétaux mixtes, natures ou parfumés à la vanille ou au chocolat, possèdent une grande richesse nutritionnelle, alliée à une absence de toxicité.

Pour toutes ces raisons, ils s’avèrent adaptés aussi bien aux nourrissons qu’aux enfants, aux adultes et aux personnes du troisième âge.

A condition d’être de qualité biologique, ils sont bien pourvus en acides gras insaturés, en protéines de qualité et en lécithine, et possèdent une grande richesse vitaminique et minérale.

  Légumes lacto-fermentés 

Champions des prébiotiques qui stimulent la flore intestinale, ces légumes, soumis à l’action naturelle des ferments lactiques, comptent parmi les aliments les plus revitalisants.

Pourquoi sont-ils si revitalisants ? Parce qu’ils sont riches en enzymes et en vitamines, et qu’ils sont très assimilables.

On recommandera toutefois ne n’en point faire d’abus, car leur extrême acidité ne convient pas à tout le monde.

Sont disponibles, conditionnés en pots, les carottes, céleri, haricots verts, oignons, navet et surtout choucroute.

  Levure de bière 

Condiment vedette de l’alimentation saine, la levure de bière est un complément alimentaire très riche en protéines d’origine exclusivement végétale.

Constituée d’un champignon, le Saccharomyces cerevisiae, elle contient une abondance de vitamines du groupe B et notamment B9, mais aussi de nombreux oligo-éléments comme le chrome, et des acides aminés d’excellente qualité.

Amie du système digestif et de la flore intestinale, on lui reconnaît également une action bénéfique sur le foie, les yeux, les cheveux et la peau.

On l’utilise habituellement en la saupoudrant sur les salades, les potages, les légumes, les sauces et les yaourts.

Mais il est également possible de la consommer sous forme de pilules, de poudre ou de liquide.

  Malt

Ce sucre lent, infiniment préférable au sucre blanc, est produit par la germination de certaines céréales.

Il se présente généralement sous forme liquide et s’utilise exactement comme du miel ou du sirop d’érable, pour sucrer des boissons, des gâteaux, des crêpes ou autres desserts.

Le plus commun est indéniablement le malt d’orge, mais on commercialise de plus en plus le malt de riz, sans doute plus agréable au goût.

Cela étant, bien que moins faciles à trouver, il existe encore des malt de maïs, de blé, de froment et de millet.

  Margarines végétalesmargarine végétale biologique

Les margarines du commerce conventionnel sont excessivement dangereuses car elles ont subi une hydrogénation et donc une saturation de leurs graisses, sans parler des traitements chimiques, épaississants, émulsifiants, colorants ou conservateurs qui en font des aliments particulièrement nuisibles.

Inversement, les margarines végétales diététiques et biologiques, composées d’huiles non hydrogénées et de lécithine de soja comme émulsifiant, sont de véritables bénédictions contenant très peu d’acides gras saturés, beaucoup d’insaturés, voire d’oméga 3 et de vitamine E naturelle.

Elles remplaceront le beurre dans la plupart des préparations où celui-ci intervient, et seront tartinées sans complexes.

  Mascobado 

C’est un sucre de canne des Philippines.

On le préférera au sucre blanc puisqu’il n’est pas raffiné et encore très riche en sels minéraux et en vitamines.

  Mélasse noire

La mélasse noire est plus riche encore que le sucre de canne complet !

Elle est en effet constituée du résidu du raffinage de la canne à sucre, ce qui la rend particulièrement concentrée en calcium, phosphore, fer, magnésium et potassium.

Sucre à goût de caramel, c’est un exceptionnel fortifiant que l’on peut servir aux enfants sans culpabiliser le moins du monde.

  Miel

Tout comme les huiles, les miels de la diététique ne sont pas les mêmes que ceux du commerce conventionnel car ils n’ont jamais été chauffés au-delà de 37°.

Ils conservent en conséquence tous leurs atouts nutritionnels et notamment leurs enzymes.

D’autre part, le choix des miels est généralement plus grand en diététique car on y trouve des produits issus des différentes fleurs et possédant diverses propriétés.

Les plus connus restent les miels d’acacia, romarin, tilleul, thym, châtaignier, eucalyptus, lavande, pin, et bien entendu les miels de montagne et mille-fleurs.

  Miso Miso biologique

Le Miso (prononcer « misso ») est un pâté de soja jaune fermenté et très salé.

il sert de condiment et peut donner beaucoup de goût aux potages ou aux pâtés végétaux.

On le tartine également sur du pain ou on en fait des sauces, notamment avec du tahin.

La fameuse soupe de miso japonaise, obtenue basiquement en diluant une cuillère à soupe de miso dans un bol d’eau bouillante, est excellente, en début de repas, pour ouvrir l’appétit.

  Nouilles de soba

Ce sont des pâtes traditionnelles de la cuisine japonaise et macrobiotique.

Elles présentent l’avantage de contenir beaucoup de protéines, de vitamines B1 et B2, ainsi que de fibres.

Très nutritives, on les prépare habituellement dans des soupes ou comme des pâtes ordinaires, avec une sauce.

Mais dans tous les cas, elles se digèrent très facilement et régulent même le transit intestinal.

  Pollen frais bioPollen 

Surtout à l’état frais, le pollen est un aliment anti-âge.

Il agit sur le système immunitaire, l’intestin et le foie, mais aussi sur les pathologies du sein, l’ostéoporose, la circulation sanguine, la surcharge pondérale, le prostatisme, et certains troubles de la vision comme la cataracte, la dégénérescence maculaire et le vieillissement de l’œil.

  Protéines végétales 

Véritables viandes végétales, ces boulettes de protéines texturées et déshydratées s’obtiennent par filage d’isolats.

De saveur neutre, elles se cuisinent en sauces mais entrent également dans la composition de galettes ou de farces.

On les réhydrate facilement, en les faisant bouillir quelques minutes, puis en les laissant reposer un bon quart d’heure.

  Purées d’oléagineux

Mises à part les spécialités d’origine américaine à base de purée de cacahuètes, on ne trouve pas d’oléagineux broyés dans le commerce conventionnel.

En revanche, les magasins de diététique offrent à leur clientèle des purées d’amande, de noisette, de noix, de pistache ou de sésame, avec ou sans sucre.

  Sel marin non raffiné

Tout comme le sucre, le sel gagne à être consommé non raffiné.

A l’état brut il contient en effet, en plus du chlorure de sodium : du magnésium, du potassium, du soufre, du manganèse, du fer, du zinc et de l’iode.

Toutefois, même non raffiné, le sel ne doit jamais faire l’objet d’excès.

Si besoin, on lui préférera certains sels liquides, beaucoup plus riches en sels minéraux qu’en chlorure de sodium, ou encore le fameux sel de l’Himalaya, ou tout simplement des sels de mer enrichis aux aromates.

  Sirop d’érable

Cet édulcorant remplace avantageusement le sucre.

Ce sirop est tout simplement la sève de l’érable que l’on a chauffée et concentrée, à l’aide de méthodes naturelles pour ce qui concerne les sirops bio.

Très riche en minéraux et notamment en fer, ce sucre accompagne de nombreux desserts et plus particulièrement les crêpes.

  Soja

Cette légumineuse est extrêmement riche en protéines puisqu’elle en contient jusqu’à 37%.

Mais elle contient aussi beaucoup de vitamines du groupe B, du calcium, du phosphore et du fer.

Le soja ne se trouve pas dans le commerce conventionnel mais reste disponible en magasins de diététique où les consommateurs l’achètent pour le faire germer ou le consommer exactement comme des lentilles.

On sait que le soja est riche en principes actifs hautement favorables à la santé, comme les phytostérols, isoflavonoïdes ou oestrogènes végétaux.

On sait également qu’il contient moins de glucides que les autres légumineuses mais plus d’acides gras insaturés et notamment de lécithine favorable aux cellules nerveuses, et une quantité tout aussi importante de fibres favorables au transit intestinal.

On sait enfin qu’il en existe plusieurs variétés, le vert, le jaune et le rouge, et qu’il subit de très nombreuses préparations permettant de le présenter en une immense variété de produits : farines, laits, boissons, sauces, pousses, crèmes, fromages, pâtes, tofu, tempeh ou glaces…

  Tamari

Cette sauce de soja fermentée et salée est très utile pour assaisonner les sauces à salades, potages et légumes sautés.

C’est un aliment extrêmement riche, plein de protéines, vitamines, acides aminés et oligo-éléments.

Considéré comme un reconstituant physiologique et un régénérateur des cellules, ce super aliment millénaire s’emploie en assaisonnement et/ou à la place du sel.

A noter qu’il existe une autre sauce de soja, le Shoyu, contenant plus de blé, d’une saveur moins forte et d’un prix inférieur.

  Tempeh

Avec sa très légère odeur de champignon, cette protéine d’origine indonésienne est traditionnellement préparée avec du soja jaune et de la noix de coco, puis mis à fermenter.

Très riche en protéines (19%) et en vitamine B12, on le consomme généralement frit, mais on peut également le griller ou l’intégrer à des beignets.

En raison de sa richesse en acides aminés essentiels, il est recommandé de l’associer à un plat de céréales.

  ThéThés biologiques

Le thé proposé par les magasins de diététique est un médicament à part entière alors que les thés du commerce conventionnel sont de véritables poisons.

Parmi les meilleurs thés thérapeutiques, retenons :

  ϭ le Hao Ling, un thé du Yunnan réputé pour sa capacité à réduire le taux de cholestérol dans le sang ;

  ϭ le Sou Tsian, un thé rare de Formose, semi-fermenté, de la famille des Oolongs réputés pour leurs propriétés diurétiques et amincissantes, et qui favorise l’élimination de l’eau et des impuretés par voie rénale ;

  ϭ le Lyn Don qui réduit le sucre en cas de tendance diabétique liée à la surcharge pondérale ;

  ϭ le Yelong qui affine la silhouette tout en redonnant de la vitalité…

La plupart de ces thés contiennent peu de théine et peuvent être consommés sans problème.

  Tofu 

Ce caillé égoutté obtenu à partir du lait de soja contient 12% de protéines, beaucoup d’acides gras insaturés, de lécithine, de vitamines (A, B, D, E, K), et de sels minéraux (phosphore, fer, manganèse, calcium).

En revanche, il est pauvre en lipides et en cholestérol, ce qui en fait une source de protéines extrêmement digeste.

On peut le couper en tranches et le faire sauter à la poêle, ou en dés et l’intégrer à des soupes, plats en sauces, omelettes, ou bien encore l’écraser pour en faire des pâtés, des beignets, des desserts…

Son seul défaut étant un goût d’une fadeur parfaite, il importe de toujours l’assaisonner ou de le présenter en mélange avec d’autres ingrédients.

  Umebosi

Cette prune salée est fermentée pendant trois ans.

Elle peut accompagner les céréales, notamment le riz complet en boulettes, ou servir de base pour les potages.

Elle est excellente contre les brûlures d’estomac et les problèmes hépatobiliaires.

  Vinaigres 

On sait que le vinaigre courant est extrêmement agressif et déminéralisant.

C’est pourquoi le commerce de la diététique propose différents vinaigres beaucoup moins acides et beaucoup plus sains, comme le vinaigre d’umébosi, le vinaigre de riz ou l’excellent vinaigre de cidre.

    Yaourts

On peut regretter ne pas trouver beaucoup de yaourts aux ferments bulgares et surtout sans addition de lait en poudre.

Il en existe toutefois quelques uns, notamment aux laits de chèvre ou de brebis que l’on ne peut que recommander.

Mais le plus intéressant de tous est sans doute le K-Phylus dont les ferments résistent à la digestion et parviennent intacts jusqu’au gros intestin.

Par ailleurs, des yaourts à base de lait de soja et fermentés au bifidus sont également disponibles et présentent tous les avantages des produits à base de soja, avec, en plus, ceux de la fermentation.

 Geneviève Maillant 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz