Nettoyer l’organisme et mincir par le drainage

0
les phytothérapiques du drainage pour éliminer l'eau et mincir

Les régimes et les traitements anti-poids sont des sujets aujourd’hui controversés à l’extrême puisque certains spécialistes nous assurent qu’à moyen et long termes ils font finalement grossir, alors que d’autres, au contraire, continuent de prôner les jeûnes et les restrictions les plus drastiques.

Comme toujours, les systèmes s’opposent… mais la vérité n’a jamais été dans les systèmes !

Chaque personne étant différente, ce qui convient à l’une ne convient pas toujours à l’autre.

Les contextes et les habitudes alimentaires varient, eux aussi, du tout au tout ; et l’on ne peut édicter les mêmes règles pour celles et ceux qui respectent toute l’année une saine diététique et celles et ceux qui, en dehors des périodes de régime, mangent n’importe quoi.

Pour les premiers, les restrictions alimentaires les plus sévères ne provoquent jamais une reprise de poids lors du retour à une alimentation normale.

Pour les seconds, hélas, il n’en est pas de même.

Il ne faut pas non plus confondre un léger excès de graisses, parfaitement naturel pendant l’hiver, et l’accumulation pathologique de graisse due à l’alimentation industrielle.

Tout cela ne se traite pas de la même manière !

Cependant de nombreux conseils généraux valent pour tous.

 

Les conseils généraux

Le premier conseil porte évidemment sur l’hygiène alimentaire qui ne doit pas seulement s’exercer durant la période de printemps mais toute l’année.

Comme l’ont mis en évidence de nombreux nutritionnistes, reprendre une alimentation conventionnelle après un régime restrictif est un facteur favorisant la prise de poids.

Il est donc important de ne pas trop carencer l’organisme durant le régime, et de ne jamais reprendre les mauvaises habitudes après.

Le grignotage, notamment, est la plus mauvaise de ces habitudes, et il est bon de profiter du régime amincissant pour l’éradiquer.

Aussi, à chaque fois que vous aurez une sensation de creux à l’estomac, remplissez-le en buvant un grand verre d’eau, ou une tasse de tisane ou de thé vert.

Vous pouvez également avoir toujours en réserve des carottes, fenouil, concombre ou des petites tomates cerise pour combler vos creux avec ces aliments peu caloriques.

Si les privations vous stressent, passez un moment dans votre salle de bains et plongez-vous dans un bain aux huiles essentielles, relaxez-vous en écoutant de la musique, massez-vous avec un lait corporel onctueux, ou encore pratiquez un sport et/ou du Qi Gong et Yoga.

Dans tous les cas, la meilleure technique anti-grignotage consiste à vous occuper, de préférence en vous fixant des objectifs positifs et précis, comme vous documenter dans le domaine de la diététique par exemple.

N’hésitez pas à avoir recours à la psychologie en pratiquant quelques exercices de visualisation positive et en vous imaginant dans quelques mois avec une nouvelle silhouette.

cure d'eau naturopathique pour mincir

Quelques classiques de la naturopathie

D’un point de vue strictement naturopathique, c’est-à-dire en privilégiant le drainage de l’organisme, le plus important est de boire de l’eau, qui draine les toxines et autres déchets hors du corps et rééduque les reins.

C’est en buvant beaucoup d’eau entre les repas que vous aiderez votre organisme à éliminer l’eau résiduelle qu’il retient dans les cellules et qui pèse si lourd sur la balance.

Choisissez des eaux de source très pures, comme la Mont Roucous ou la Rosée de la Reine, et il est bon de commencer le régime avec une cure d’Hydroxydase ; cette eau minérale aux multiples propriétés est le partenaire indispensable de la plupart des cures de détoxication et d’amincissement.

A la cure d’eau, vous ajouterez, toujours dans le même but, une cure de charbon végétal et d’argile car ces deux produits attirent à eux les toxiques et les piègent.

Or, durant une telle cure, d’importantes quantités de déchets toxiques, jusque-là stockés dans les organes et les tissus, s’échappent et peuvent provoquer des crises de désintoxication pénibles.

Pour minimiser les effets désagréables de ces crises, et s’assurer de l’expulsion définitive des déchets, la prise, matin et soir, de bonnes doses de charbon et/ou argile verte reste toujours le meilleur remède.

 

L’élimination rénale de l’eau

Beaucoup de problèmes de poids sont en réalité des problèmes de rétention d’eau.

C’est pourquoi les diurétiques sont indispensables pour mincir.

Bien entendu, il sera possible d’accompagner votre cure minceur d’un régime adéquat, dans lequel vous privilégierez les crudités et les fruits, et éviterez soigneusement le sel, les produits et sous-produits animaux ainsi que l’alcool.

Faites également attention aux asperges, à l’oseille, à la rhubarbe et au cresson, qui acidifient l’organisme et prédisposent à la rétention d’eau.

Si les diurétiques pharmaceutiques sont tous toxiques et doivent absolument être exclus, il ne faut pas oublier que les diurétiques naturels drainent aussi bien les toxines… que les minéraux !

En revanche pour vous reminéraliser vous privilégierez les :

  → algues,

  carottes,

  betteraves,

  amandes,

  choux,

  dattes,

  champignons…

En outre, les reins sont généralement surchargés à cause d’un foie défectueux qui ne filtre plus suffisamment les impuretés ; aussi faut-il combiner la diurèse avec un certain soutien hépatique.

Qui plus est, ni l’eau, ni d’une manière plus générale, l’excès de poids, ne pourront être éliminés tant que la paresse intestinale ne sera vaincue.

Une stimulation du transit doit donc accompagner cette cure.

Ensuite l’association de plusieurs plantes diurétiques est conseillée sous forme de phytothérapiques bien spécifiques.

 

Les phytothérapiques du drainage

 La Reine des Présreine des prés plante drainante

La spirée, ou reine des prés, grande et belle plante des lieux humides est, avec le saule, à l’origine de la découverte de l’aspirine, d’où ce nom.

Elle renferme des dérivés salicylés dont les propriétés fébrifuges et antalgiques sont bien connues.

Ses sommités fleuries, douées de puissantes propriétés anti-inflammatoires, sont des remèdes traditionnels des rhumatismes articulaires et de l’arthrose.

Son effet amincissant est lié à son pouvoir diurétique qui stimule l’élimination rénale, résorbe les œdèmes, désinfiltre et draine les zones cellulitiques.

 

 Le Bouleau

C’est aux puissantes propriétés diurétiques de son écorce, de ses bourgeons et de ses feuilles que le bouleau doit son surnom « d’arbre néphrétique ».

Ses feuilles, dont le pouvoir diurétique et dépuratif est démontré, favorisent l’élimination de l’urée, de l’acide urique et des chlorures.

Le bouleau se montre très utile dans le traitement de la goutte et dans la prévention des calculs urinaires.

Désinfiltrant, il est particulièrement indiqué pour résorber les œdèmes et toutes les formes de rétention d’eau qui alourdissent le corps.

 

 Le Frêne

En plus des flavonoïde et secoiridoïde qu’elles contiennent, les feuilles de frêne regorgent également de mannitol et de sels de potassium aux propriétés diurétiques.

Cependant le frêne n’est pas seulement dépuratif, il est aussi :

  fébrifuge,phyto feuilles de frêne drainantes

  diurétique,

  antigoutteux,

  antirhumatismal,

  antalgique

  et légèrement purgatif.

Il vous permettra donc de lutter contre les états inflammatoires et de favoriser la diurèse et le drainage de votre organisme.

En soutenant l’élimination rénale, le frêne aide à combattre la rétention d’eau et facilite ainsi la perte de poids.

 

 La baie de genévrier

On l’utilise aussi bien contre les problèmes digestifs que les troubles urinaires.

A faible dose, les baies traitent les dyspepsies, la perte d’appétit ou encore les flatulences.

Connue depuis l’Antiquité pour leurs propriétés diurétiques, elles sont également :

  antirhumatismales,

  carminatives,

  antiseptiques,

  antifongiques

  et antioxydantes.

Enfin, rappelons ici qu’il ne faut pas commencer une détox sans un minimum de préparation.

Un ou deux jours d’une alimentation un peu plus légère et digeste qu’à l’ordinaire constitueront des préliminaires indispensables.

Enfin la solution idéale pour profiter quotidiennement de l’efficacité de toutes ces plantes sans passer par des heures de préparation ou l’achat de nombreux produits, se trouvera dans le commerce avec des formules phytothérapiques synergiques prêtes à l’emploi.

 Jean-Baptiste Loin

les plantes pour drainer les reins

Pour mettre ces conseils en pratique nous avons sélectionné pour vous un complexe de drainage phytothérapique efficace et abordable que vous trouverez sur cette page

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz