Combattre les calculs

4
comment dissoudre les calculs biliaires et rénaux ?

En cas de calculs l’intervention chirurgicale ne s’impose pas toujours.

Une diététique adaptée et un traitement naturel suffisent bien souvent à solutionner le problème.

Que le calcul soit logé dans les reins ou la vésicule biliaire, la cause organique profonde de sa formation réside souvent dans un dérèglement du système hépatobiliaire.

Ce dérèglement entraîne ou accompagne d’ailleurs un dérèglement du système rénal.

Et tout cela à cause d’une alimentation riche en excitants comme le tabac, l’alcool, le café, le thé, le chocolat ou les épices, en graisses et en protéines animales.

Le rein, évidemment, est bien souvent surchargé à cause d’un foie défectueux qui ne filtre plus suffisamment les impuretés.

Aussi faut-il toujours envisager une régulation de la sphère hépatobiliaire en cas de problèmes rénaux.

Mais la qualité du sang et la pression sanguine peuvent également être en relation avec le mauvais filtrage rénal.

Dans ce cas, évidemment, des cures de stimulation de la circulation et de fluidification sanguine s’avéreront nécessaires.

En cas de fatigue des reins, il conviendra toujours d’éviter sel, produits animaux, excitants, sous-produits animaux, alcool, asperge, oseille, rhubarbe et cresson, et de consommer riz, sarrasin, céleri, oignon, poireau, salsifis, azukis, cerise et fraise.

Ceci n’excluant pas les cures de régénération du foie et de la vésicule biliaire, accompagnées d’un drainage rénal, à chaque changement de saison.

D’une manière générale, donc, fruits et légumes, eau pure et tisanes ou bouillons diurétiques constitueront de bonnes préventions contre les calculs.

 

Comment se forment les calculs biliaires

A force d’alimentation irritante et trop riche, un état constant d’inflammation des canaux biliaires se produit, ce qui entraîne un épaississement desdits canaux.

Dès lors, le liquide biliaire ne peut plus s’écouler normalement.

Seule la bile la plus fluide passera, alors que la bile la plus épaisse commencera à stagner, puis à obstruer la vésicule.

S’il s’ajoute à cela une surconsommation de produits contenant des minéraux morts, comme c’est le cas avec les produits de l’agriculture conventionnelle, regorgeant de sels minéraux chimiques, ceux-ci vont précipiter et s’agglutiner dans les canaux biliaires à moitié obstrués.

C’est ainsi que se forment les calculs biliaires.

 

Comment se forment les calculs rénaux

Les reins, les conduits urinaires ou la vessie, lorsqu’ils sont fatigués et encrassés par les déchets d’une mauvaise alimentation, peuvent former des concrétions de toutes natures.

C’est la lithiase urinaire.

Cela dit, attention car il existe de nombreuses sortes de lithiases urinaires, à savoir uratique, urique, phosphatique, oxalique ou cystinique.

Il importera donc de consulter un médecin qui procédera aux analyses utiles, et déterminera le type de calcul, puis de prendre l’avis d’un conseiller nutritionnel pour définir un régime vraiment spécifique.

 

Pour dissoudre le calcul : le citronJus de citron pour dissoudre les calculs

Il n’y a peut-être rien de plus efficace qu’une cure de jus de citron pour venir à bout d’un calcul biliaire ou d’une lithiase urinaire uratique.

Elle peut se conduire de bien des manières.

La plus connue consiste à débuter avec le jus d’un citron le premier jour, puis deux le deuxième jour… jusqu’à dix le dixième jour.

Ensuite de quoi, on diminuera de la même manière, d’un citron par jour.

Cette cure de trois semaines doit évidemment être reconduite au moins six fois par an pour contribuer efficacement à la désagrégation des calculs.

Mais on peut aussi se contenter de boire le jus de deux citrons le matin à jeun, en restant allongé une demi-heure du côté du foie.

Ou encore boire du jus de citron dilué dans un peu d’eau de source tiédie tout au long de la journée.

D’autres fruits peuvent aider à la résolution des calculs, et notamment la cerise dont la cure est un peu complexe mais efficace.

Durant les deux premiers et les deux derniers jours de la cure, on commencera la journée par un verre de jus de cerises et on ne s’alimentera que de fruits et légumes crus et cuits, parmi lesquels une part importante sera réservée aux cerises.

Pendant les trois jours en milieu de cure, on mangera exclusivement des cerises et on boira du jus de cerises.

Décomposer comme suit : un verre de jus de cerises au lever, trois petits repas de cerises crues le matin, et deux repas de cerises cuites l’après-midi et le soir.

Eviter de dépasser 2kg à 2,5kg de cerises par jour.

On peut continuer de boire un verre de jus de cerises par jour, durant deux ou même trois semaines après la cure.

La fraise est excellente pour la lithiase biliaire, et sa cure beaucoup plus simple puisqu’il suffit de consommer un demi-kilo de fraises, chaque matin, comme petit déjeuner à l’exclusion de toute autre nourriture ou boisson.

Le melon, pour sa part, convient aux lithiases urinaires, et se pratique comme suit…

Durant les deux premiers et les deux derniers jours de la cure, ne consommer que fruits et légumes crus dissociés, en introduisant un melon en guise de goûter du matin et de l’après-midi.

Boire seulement de la tisane de prêle.

Pendant les trois jours du milieu de la cure, faire simplement cinq petits repas de melon.

En cas de soif, boire une tisane de badiane en dehors des repas.

Et ne jamais dépasser un melon par repas.

La cure de pomme répond aux lithiases uriques, avec, la première semaine, des pommes râpées pour tout petit déjeuner et une ou deux pommes en milieu d’après-midi.

La deuxième semaine, idem mais en remplaçant le repas du soir par des pommes crues ou cuites en alternance un jour sur deux et un grand verre de jus de pommes centrifugées avant le coucher. 

Enfin, la troisième un grand verre de jus de pomme pour commencer et finir la journée et cinq petits repas exclusivement composés de pommes crues, cuites, râpées ou en compote, éventuellement arrosés d’un jus de pommes.

Rompre par deux jours de réadaptation progressive en reprenant les protocoles des deuxième et première semaines.

La cure de raisin, enfin, convient à toutes les lithiases, et se pratique comme suit…

Pendant dix jours, commencer et finir la journée par un grand verre de jus de raisin et se ménager trois ou quatre repas de grains de raisin durant la journée.

Alterner raisins noir et blanc d’un repas à l’autre, le matin, et mélanger ces deux variétés dans le même repas l’après-midi et le soir.

Ne pas dépasser les 4 kg par jour.

 

Radis noir et pissenlitsoigner naturellement calcul avec pissenlit, citron, radis noir

Contre les calculs biliaires et rénaux, le pissenlit est un puissant dissolvant de l’acide urique et un merveilleux draineur des voies biliaires et urinaires.

Il est souverain dans la lutte contre les souffrances causées par les affections rhumatismales, goutte, sciatique, lumbago, rhumatismes, etc. 

Mais il a aussi le pouvoir de dissoudre les calculs de la vésicule biliaire, des reins ou de la vessie et de provoquer ainsi leur élimination naturelle.

Le radis noir, quant à lui, était déjà utilisé à la renaissance, en macération dans du vin blanc pour soigner la lithiase urinaire.

A la fin du 19ème siècle, il est recommandé par le corps médical pour ses bienfaits dans la lithiase biliaire.

Cette belle racine noire est un excellent draineur du foie et de la vésicule biliaire.

Le radis noir, en rétablissant le fonctionnement harmonieux du foie et de la vésicule biliaire, et en favorisant l’élimination des déchets et toxines, assure l’équilibre de l’organisme tout entier.

On le consommera le matin ou ½ heure avant le déjeuner, de préférence en jus frais, à raison de deux doigts au fond d’un verre et largement allongé soit d’eau de vichy, soit de jus de carotte.

 

Quelques supplémentstisanes pour combattre calcul biliaire ou rénal

Le régime en cas de calculs biliaires se compose des aliments spécifiques suivants : artichaut, cresson, laitue, pissenlit, radis noir, radis rose, ananas, cerise, citron, fraise, olive et raisin, et des cures de jus de citron et de petit lait.

On l’accompagnera de tisanes telles que bouleau, chardon Marie, épine vinette, ortie et pissenlit.

Enfin, les vitamines A, B1, B3, B6, B12, C, D, E, I, J et K pourront aider à la guérison.

En cas de colique néphrétique, on trouvera dans l’harpagophytum un excellent antidouleur, et dans la busserole ou la bruyère de très bons anti-infectieux.

En attendant le résultat des analyses du calcul rénal, on aura tout intérêt à éviter : sel, produits animaux, excitants, sous-produits animaux, alcool, asperge, oseille, rhubarbe, cresson, tous les choux, arachides et huile d’arachide, artichaut, tomate, raifort, épinard, petits pois, cacao et vitamine D.

Et à privilégier les spécifiques suivants, dans un régime léger et végétarien : avoine, céleri, cerfeuil, haricot, mâche, navet, persil, pissenlit, poireau, pois chiche, radis noir, ail, amande, cerise, citron, fraise, groseille, melon, nèfle, noisette, noix, pêche, pomme et raisin.

D’autre part, il est recommandé d’entreprendre le plus tôt possible des cures d’argile et d’Hydroxydase à raison d’un flacon au réveil, en restant étendu pendant ½ heure.

Les tisanes adaptées à cette pathologie seront à choisir parmi les suivantes : aigremoine, alchémille, alkékenge, aubier de tilleul, bouleau, bugrane, cassis, cerise, chiendent, épine vinette, frêne, maïs, pissenlit, prêle, reine-des-prés.

Et l’on prendra des vitamines B6 pour éliminer les oxalates, B13 pour éliminer les urates, et E dans tous les cas.

 Jean-Baptiste Loin 

se soigner avec les plantes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Combattre les calculs"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Virginie
Invité
Virginie

et boire de l’eau vivante, pure et dynamisée !

Réponses Bio
Admin
Bonsoir Virginie, Bien sûr ! La prévention est sans aucun doute le meilleur des remèdes. Et puis, tout aliment vivant remplaçant une mauvaise habitude générant une intoxication à long terme, comme l’eau du robinet non dynamisée et non filtrée par exemple, devient en soi une fabuleuse médecine. Cela dit, la cure de citron telle qu’elle est présentée dans cet article a bien d’autres propriétés. Enfin, l’idéal vous me direz, c’est de pouvoir faire les deux, et plus s’il le faut ! Quand on fait la guerre aux calculs (ou tout autre maladie d’ailleurs), on ne peut malheureusement pas se permettre… Lire la suite »
Virginie
Invité
Virginie

Merci pour toutes ces infos !

Amicalement,

Yvan
Invité

Bonjour Virginie,

il y a une plante magnifique, la chanca piedra « casseur de pierres » provenant d’Amazonie qui est très efficace, elle agit aussi bien sur les calculs biliaires que ceux des reins. On la trouve en teinture mère ou tisane.
La cure du foie d’Andreas Moritz est aussi très efficace.

Belle journée à vous,

Yvan

wpDiscuz