L’anémie… un ennemi insidieux !

1
comment éviter et soigner l'anémie ?

Au-delà du mythe des épinards de Popeye qui étaient censés apporter beaucoup de fer alors qu’ils en étaient à peu près dépourvus, que faire pour lutter contre cette anémie qui touche notamment tant de femmes après leur grossesse, de sportifs et de végétariens ?

L’anémie, maladie du sang, est une conséquence de l’affaiblissement de l’organisme qui peut entraîner insuffisance de la formation des globules rouges dans la moelle osseuse, défaillance de la fonction hématopoïetique du foie, hypertrophie de la rate, etc.

Dans tous les cas, il est important de reposer l’organisme, en réduisant les quantités alimentaires, en stimulant les fonctions hépatiques et en insistant sur les qualités vitalisantes des aliments.

On évitera donc les nourritures dévitalisées, toxiniques, excitantes et  fatigantes, et l’on consommera des fruits et légumes crus, des céréales germées et des jus frais, comme les jus de carottes et de betterave rouge.

De plus, divers aliments spécifiquement antianémiques pourront être consommés quotidiennement :

  → blé,

  algues,asperge en cas d'anémie

  asperge,

  aubergine,

  betterave,

  carotte,

  champignons,

  chicorée sauvage,manger des champignons en cas d'anémie

  chou,

  cresson,

  épinard,

  mâche,

  persil,

  pissenlit,

  poireau,

  raifort,

  rhubarbe,

  abricot,

  ananas,
manger des châtaignes en cas d'anémie

  châtaigne,

  datte,

  melon,

  noix,

  olive,

  orange,Recette de poires au four

  poire,

  pomme,

  prune,

  raisin

  et levure maltée.

On y ajoutera quelques tisanes, à prendre entre les repas, comme :

  la gentiane,

  le houblon,

  l’ortie,

  le plantain,

  la prêle,

  le romarin

  et le thym.

Enfin, vitamines, minéraux et autres compléments nutritionnels parachèveront le traitement.

Vitamines et minéraux

Bien que le zinc et le calcium puissent faire partie de la supplémentation anti-anémie, cette maladie se caractérisant par un déficit en fer, c’est évidemment le fer qui devra constituer l’essentiel de la complémentation.

Ce minéral, on le sait, agit sur la synthèse de l’hémoglobine, mais aussi sur la respiration, le métabolisme des protéines et des vitamines du groupe B.

Le fer est également un anti-radical libre et, de ce fait, ralentit le vieillissement.

Sa dose journalière conseillée tourne autour de 20 mg, mais il en faut naturellement beaucoup plus en cas d’anémie.

On peut le trouver dans la spiruline ou dans les comprimés de fer chélaté.

Quant aux vitamines, ce sont celles du groupe B, et plus particulièrement les B4, B5, B7, B9 et surtout B12 que l’on indique en cas d’anémie, avec, éventuellement, un peu de C et de D.

Mais, comme on l’a dit, c’est la vitamine B12 qui reste la plus importante dans le cadre de cette supplémentation.

En effet, cette vitamine, qui régule le système nerveux, lutte contre les maladies mentales et stimule la croissance, la fécondité féminine et la production de lait, a surtout une action antianémique dans sa participation à la synthèse et à la régénération des globules rouges, ainsi que dans sa participation au métabolisme du fer.

La dose journalière conseillée est de 3 mcg, mais peut être élevée jusqu’à 100 ou 200 mcg.

On la prendra avec le fer.

Alkyl-glycérols

Les Alkyl-glycérols, extraits de l’huile de foie de requin, sont présents dans le foie, la rate, la moelle osseuse et le lait de femme, c’est à dire dans des organes faisant partie du système immunitaire.

Ils sont donc impliqués au premier chef dans notre immunité et dans notre santé.

Mais les Alkyl-glycérols sont également fortifiants et revitalisants, notamment dans tous les cas de fatigue physique et dans l’anémie ou l’hypotension.

La prise d’Alkyl-glycérols n’a jamais montré d’effets secondaires négatifs ni de toxicité… puisqu’en fait, ils sont produits constamment par le corps lui-même.

Cependant, dans des conditions pathologiques, telles que les fatigues diverses ou l’anémie, le besoin en Alkyl-glycérols est évidemment plus élevé que ce que le corps peut alors produire.

C’est dans ces circonstances que la complémentation revêt une importance capitale.

Argousierargousier vitamines C et B

L’argousier est avant tout une excellente source de vitamine C, puisqu’il peut dépasser une teneur d’un gramme et demi pour cent grammes de fruit, ce qui en fait un moyen très efficace de lutte contre l’anémie, l’asthénie, les fatigues liées aux infections, la dépression, les déficits immunitaires et la sénescence…

Cela étant, mis à part la vitamine C, l’argousier est encore riche de bien d’autres composants de qualité.

Le jus de ses baies peut, en réalité, être considéré comme un véritable cocktail de vitamines.

C’est, tout d’abord, la vitamine B12 qui, comme on l’a vu, a surtout une action antianémique dans sa participation à la synthèse et à la régénération des globules rouges, ainsi que dans sa participation au métabolisme du fer.

Mais c’est aussi la vitamine E, antioxydant majeur, qui protège contre la fatigue et stimule le système immunitaire.

On trouvera l’argousier dans le commerce sous forme de jus pur, ou de poudre de graines.

Gelée royalegelée royale avec du miel pour lutter contre l'anémie

Universellement réputée pour redonner du tonus aux personnes âgées, la gelée royale contient glucides, protides, lipides, sels minéraux, vitamines, antibiotiques et ADN, mais doit sans doute ses exceptionnels effets thérapeutiques à sa haute teneur en vitamine B5, ou acide pantothénique.

C’est donc essentiellement parce qu’elle contient beaucoup de vitamine B5, que la gelée royale peut être absolument indiquée contre la fatigue, plus particulièrement lorsqu’elle est liée à l’anémie.

On consommera de préférence la gelée royale conditionnée en mélange avec du miel, à raison de 3 gr de gelée royale pour 125 gr de miel.

Elle devra absolument être conservée, durant le temps de la cure, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

La cure standard s’étend sur 21 jours et nécessite environ 6 grammes de gelée royale que l’on peut éventuellement porter à 9 grammes.

Mais il existe également d’excellents produits, pratiquement aussi efficaces, conditionnés sous forme d’ampoules, peut-être plus pratiques en cas de déplacements.

Spirulinerecettes spiruline

Répondant d’une manière très appropriée aux problèmes liés aux subcarences en vitamines et oligo-éléments, la spiruline fortifie aussi bien l’enfant en bas âge que sa mère, le sportif que la personne âgée…

Cette algue est en effet une véritable merveille sur le plan nutritionnel.

Tout d’abord parce qu’elle contient 70% de protéines très assimilables, avec un bon équilibre en acides aminés.

Mais aussi parce qu’elle fournit des doses très élevées de fer, de vitamine B12 et B3, de bêtacarotène, d’acides gras essentiels, de chlorophylle, de fibres végétales, etc.

C’est évidemment pour toutes ces raisons qu’elle a une action préventive et thérapeutique en ce qui concerne l’anémie.

La spiruline contenant beaucoup de vitamines du groupe B, elle ne peut qu’être recommandée aux végétariens.

Sa richesse en fer, en magnésium, en calcium et en oligo-éléments  l’indique d’autre part aux femmes, notamment lorsqu’elles sont enceintes, et aux enfants.

Il faut d’ailleurs savoir, à ce sujet, que la spiruline présente une forme de fer exceptionnellement assimilable.

 Jean-Baptiste Loin 

 Pour vous procurer de la véritable Spiruline artisanale en brindilles exempte de métaux lourds, cultivée à échelle humaine, récoltée à la main, séchée au soleil sans procédés visant à accélérer le séchage et équitable, cliquez ici

⇒ Pour vous procurer de la Gelée royale cliquez ici

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’anémie… un ennemi insidieux !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
guth
Invité

je cherche a savoir s il y a des pollens specialement contre l anémie ?

wpDiscuz