Une rentrée sans stress

4
nutriments pour une rentrée sans stress

Le stress, en soi, n’a rien de mauvais, il n’est que la réponse de l’organisme aux sollicitations extérieures.

C’est un mécanisme d’adaptation tout à fait normal visant à mettre à la disposition du corps l’énergie nécessaire pour faire face aux agressions.

Par contre, lorsqu’il dépasse son objectif et s’emballe, en épuisant nos réserves vitales dans des réactions disproportionnées, il devient pathologique.

En général, le bon stress nous pousse à réagir afin de retrouver un équilibre.

Par exemple, le froid stimule le mouvement et, en bougeant, on se réchauffe.

Mais en de nombreuses occasions le stress agit d’une manière destructrice tant sur le psychisme que sur le corps physique, pouvant entraîner dépression, état anxieux, etc.

L’état général de l’organisme est très souvent en relation avec la mauvaise gestion du stress, en particulier les déficits en vitamines, minéraux, acides aminés, acides gras et hormones.

Au lieu d’en pâtir, il est tout indiqué de s’appuyer sur l’utilisation de complexes nutritionnels efficaces pour aider à y faire face en douceur, et avec sérénité.

Le magnésium, le zinc, les vitamines B, la sérotonine, peuvent notamment faire défaut suite à des périodes de stress mal géré, mais aussi à des conflits psychologiques ou à des modes de vie antinaturels…

Si la psyché et les rythmes de vie sont les facteurs stressants les plus connus, ce ne sont malheureusement pas les seuls.

Une mauvaise alimentation ou une confrontation à des pollutions diverses, stresseront quant à elles les organes et les cellules, oxydant l’organisme de l’intérieur.

Pour éliminer ces subcarences il convient avant tout de réformer son alimentation, en évitant tabac, alcool, caféine, additifs alimentaires et pesticides, très fréquemment associés aux causes de la dépression, mais aussi et surtout en faisant appel aux compléments nutritionnels naturels, parmi lesquels certains ont fait la preuve qu’ils valent bien les anxiolytiques chimiques dont les Français sont les premiers consommateurs mondiaux.

Le Griffonia

Le Griffonia Simplicifolia est une plante africaine dont les graines sont naturellement riches en 5-hydroxytriptophane, précurseur direct de la sérotonine, l’un des principaux neurotransmetteurs, qui intervient notamment dans la gestion du stress et comme précurseur de la mélatonine.

L’âge ou le stress diminuent souvent son taux, entraînant humeur dépressive, fatigue, anxiété, fringales de sucre, dépendances toxicologiques, agressivité ou comportements obsessionnels.

Le Griffonia réduit les états anxieux et dépressifs aussi bien que les médicaments, mais sans faire violence au fonctionnement du cerveau, contrairement aux antidépresseurs de synthèse qui bloquent le recaptage de la sérotonine par les synapses cérébraux et provoquent des effets secondaires tels que tension artérielle, palpitations, constipation, nausées ou céphalées…

A l’inverse, le Griffonia diminue bien souvent la fréquence et l’intensité des maux de tête, et agit comme coupe-faim facilitant le régime amaigrissant puisque la sérotonine inhibe l’appétit pour les aliments glucidiques.

La sérotonine contribue à réguler :

  le sommeil,

  l’appétit,

  la mémoire,

  l’apprentissage,

  la température du corps,

  le comportement sexuel,

  la fonction cardiovasculaire,

  la contraction des muscles

  et l’activité endocrinienne.

Elle favorise :

  les sensations de bien-être,

  le calme,

  la sécurité personnelle,

  la relaxation,

  la confiance

  et la concentration.

La carence en tryptophane, son précurseur, entraîne souvent une humeur dépressive, de l’anxiété ou des insomnies.

Mais c’est le moins abondant des vingt acides aminés, et il ne faut pas compter sur la seule alimentation pour combler la carence lorsqu’elle survient.

Le Griffonia augmente les taux cérébraux de sérotonine, des études basées sur des doses de 50mg à 300mg, trois fois par jour, ont toutes montré une amélioration significative en deux à quatre semaines sur des patients souffrant de dépression unipolaire ou bipolaire.

D’autres études ont établi que l’action de ce complément nutritionnel est comparable, voire légèrement supérieure, à celle des médicaments chimiques, sans leurs effets secondaires.

Il donne aussi d’excellents résultats dans les cas de fibromyalgie, ce syndrome de fatigue chronique qui se manifeste par des douleurs, des muscles tendus et un sommeil perturbé, et qui se caractérise notamment par de très faibles taux de sérotonine.

Aucun effet secondaire significatif n’a été rapporté avec le Griffonia, sinon de légers troubles digestifs ou quelques petites réactions allergiques sur de très courtes périodes.

Toutefois le Griffonia ne doit pas être utilisé à des doses dépassant 100mg par jour sans suivi médical, ou en cas de traitement antidépresseur, anti-douleur tramadol ou carbidopa.

Le Lithium

Conseillé par le docteur Hans Nieper, ce complément est très efficace dans le traitement de la psychose maniaco-dépressive mais relativement toxique à forte dose.

Le lithium, le troisième élément du tableau périodique de Mendeleïev, est un métal alcalin dont les sels, au contact de l’eau contenue dans l’organisme, se dissocient en ions et agissent de manière à réguler l’humeur.

Le Magnésium

On ne présente ce fabuleux oligo-élément, qui s’avère tout particulièrement indispensable aux dépressifs car sa carence entraîne :

  fatigue chronique,

  fatigabilité à l’effort,

  coups de pompe,

  hypersensibilité au stress,

  diminution de la résistance,

  épuisement…

Puis, dans un second temps :

  troubles de la personnalité de type névrotique,

  spasmophilie,

  anxiété,

  hypochondrie,

  phobies

  et dépression.

Le Zinc

On retrouve généralement un faible niveau organique de zinc dans les cas de dépressions, surtout lorsqu’elles sont liées à une perte de poids et une diminution de l’appétit.

Une complémentation en zinc s’impose donc dans toute forme de symptômes dépressifs, mais aussi en cas de fatigue, perte d’appétit, chute de cheveux, problèmes dermatologiques, infections à répétition.

Les Vitamines B

Elles sont reconnues comme les vitamines spécifiques des troubles psychologiques, notamment chez les personnes âgées souffrant de défaillances cognitives.

Les déficiences en vitamines B1, B2, B6, B9 et B12 notamment, sont courantes chez les patients présentant des troubles psychiatriques.

Un complexe de vitamines B est vivement conseillé en cas de déprime, dépression et anxiété chronique.

 Jean-Baptiste Loin 

Pour profiter des bienfaits de ces micro nutriments, je vous invite à vous procurer le Quiet Full, complexe nutritionnel anti-stress d’excellente qualité

Rendez-vous ici

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Une rentrée sans stress"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
bourdeau
Invité
bourdeau

merci pour ce rappel
pourquoi ne pas avor cité aussi le millepertuis?
qui est largement utilisé en allemagne et qui a des vertues anti depressive
car le griffonia donne ces certaines perssonnes des remontées acides!

Marie christine
Invité

Bonjour votre article est interessant peut on avoir la composition exacte du produit?je prends 5 mg de es citalopram puis je prendre grifonia?de même que j’ai une disjonction des Mitochondrien que puis je prendre?merci pour votre reponse!

Alain
Invité

merci, c’est très intéressant.

miren
Invité

MERCI

wpDiscuz