Un protecteur du foie, le desmodium

12
Le desmodium pour soigner le foie

Le Desmodium adscendens détrône certains médicaments de synthèse dans le traitement des hépatites virales.

Son pouvoir de protection hépatique est, en effet, exceptionnel.

Grâce à ce phytothérapique, les problèmes hépatiques, bénins ou plus graves, devraient normalement diminuer.

Le Desmodium est une légumineuse africaine de la famille des Fabacées, voisine de la luzerne.

Dans certaines ethnies, au Congo, Guinée, Nigeria, Afrique du Sud et Occidentale, et dans les îles du sud du Pacifique, on l’utilise traditionnellement depuis fort longtemps contre les troubles hépatiques les plus divers.

Au Ghana, par exemple, les guérisseurs l’employaient contre l’asthme, alors qu’au Cameroun et en Côte d’Ivoire c’était plutôt contre la jaunisse, c’est à dire, généralement, dans ces pays, contre l’hépatite B.

Aujourd’hui encore, de nombreux citadins, bien que déracinés, n’ont pas totalement oublié leurs traditions ancestrales, et se servent du Desmodium pour effacer de manière radicale les effets de la gueule de bois, ou éviter les crises de foie.

Puissant en prévention comme en traitementprévention et traitement des problèmes hépatiques avec le desmodium

Plus scientifiquement, le Desmodium est un phytothérapique largement reconnu dans le monde entier pour son action sur les ictères, les hépatites virales et toxiques, et les lésions du foie.

Il compte même parmi les médicaments hépatiques naturels les plus étudiés, puisque ce ne sont pas moins de trente travaux sur cette plante qui se trouvent répertoriés au CNRS.

Outre son large spectre d’action sur les pathologies hépatiques, c’est la puissance régénératrice de cette plante qui étonne le plus le monde scientifique.

On note en effet, dans la plupart des cas traités au Desmodium, une disparition extrêmement rapide des fatigues, maux de tête, manque d’appétit, teint jaune et autres symptômes courants dans ce type d’affections.

Dans les hépatites virales, les signes de la maladie et la convalescence – généralement très longue – étant considérablement écourtés grâce au Desmodium, le malade n’a pratiquement plus le temps de perdre du poids.

Quant aux paramètres biologiques comme les transaminases, gamma-GT ou bilirubine, ils retournent eux-mêmes à la normale jusqu’à deux fois plus vite que sans ce phytothérapique… voire plus rapidement encore lorsqu’on a la chance de pouvoir débuter le traitement dès les tout premiers signes de la maladie.

Dans les hépatites toxiques, qu’elles soient d’origine alcoolique, iatrogène ou autre, la plante africaine a prouvé une efficacité remarquable aussi bien chez le rat de laboratoire que chez l’humain.

On la prescrira notamment lorsque le patient supporte mal certains toxiques, comme les peintures ou les solvants, ou encore, bien sûr, en cas de chimiothérapie ou d’abus de médicaments de synthèse.

Plus indirectement, mais avec des résultats aussi encourageants, le Desmodium peut être employé dans le traitement de l’allergie et de l’asthme.

Enfin, bien que n’ayant pas fait l’objet d’une recherche scientifique à ce sujet, on suspecte fortement le Desmodium de pouvoir assurer une prévention hépatique pratiquement sans faille, de telle sorte que celui qui en consommerait chaque jour ne devrait craindre aucune maladie de foie.

Un antiallergique efficace

Sans doute à cause de l’usage antiasthmatique qu’en faisaient les guérisseur ghanéens, le Desmodium fit tout d’abord l’objet d’expérimentations dans le domaine de l’allergie où l’on démontra, sur des cobayes animaux, son pouvoir d’inhibition des contractions musculaires suscitées par l’histamine.

Ce n’est que plus tard, sachant que le système hépatique était fréquemment impliqué dans le processus allergique, que l’on commença à effectuer des recherches dans ce sens, et que l’on finit par démontrer l’exceptionnel pouvoir protecteur de cette plante au niveau hépatique.

La démonstration en question fut faite sur des rats auxquels on avait fait absorber du tétrachlorure de carbone, toxique induisant une hépatite.

Comme toujours, la moitié de ces pauvres bêtes seulement eut droit au traitement thérapeutique au Desmodium, et prouvèrent à la science à quel point les sorciers africains avaient raison d’employer cette plante miracle depuis des millénaires.

Des effets sur les hépatites viralescomment soigner naturellement une hépatite virale ?

Au contraire de l’hépatite toxique, les effets du Desmodium n’ont pas été démontrés sur l’hépatite virale.

Toutefois, l’expérience clinique semble bien corroborer le savoir de la tradition africaine, tout au moins dans les cas d’hépatites virales aiguës.

Ces cas aigus se manifestent souvent assez soudainement par de la fatigue, des maux de tête, un certain manque d’appétit et surtout par une augmentation du taux de transaminases.

Ce n’est généralement qu’en l’absence d’un traitement efficace, que, peu à peu, l’hépatite virale devient chronique et se complique de fibrose et de phénomènes auto-immuns, pouvant eux-mêmes évoluer vers la cirrhose ou le cancer. 

Avant, donc, d’en arriver à de telles pathologies, le traitement au Desmodium est capable, en une à deux semaines, de faire disparaître la fatigue et l’ictère, et réussit à normaliser le taux de transaminases en deux à trois semaines… à condition, bien sûr, de débuter le traitement le plus vite possible.

Le Docteur Pierre Tubéry, qui est à l’origine des recherches sur de nombreuses plantes africaines, dont le Desmodium, rapporte, à ce sujet, le résultat de ses premières études :

« Dans une étude portant sur 34 cas d’hépatites, les résultats étaient les suivants.

« Dans 11 d’entre eux, le traitement avait été appliqué avant le troisième jour de l’ictère, et le retour à la normale de la couleur de la peau et des urines s’est effectué après cinq jours de traitement.

« Le temps de normalisation des transaminases n’a pas dépassé vingt jours.

« Dans 14 cas, le traitement avait été appliqué entre le troisième et le vingtième jour de l’ictère : les transaminases ont baissé des deux tiers en moins de dix jours.

« Enfin, dans les 9 cas où ce traitement avait été instauré après le vingtième jour de l’ictère, les résultats ont été variables et moins satisfaisants ».

Pour donner une idée de l’efficacité d’un tel traitement, sans doute n’est-il pas inutile de rappeler que, d’une manière générale, les arrêts de travail en cas d’hépatite virale tournent autour d’une durée de deux mois, alors qu’avec un traitement au Desmodium, il dépassent rarement… deux semaines !

Et l’hépatite chronique ?

On l’a dit, les chances de guérir d’une hépatite virale grâce au Desmodium sont proportionnelles à la rapidité de l’intervention.

Cela dit, les résultats d’un traitement à base de cette extraordinaire plante africaine sur des cas chroniques sont loin d’être nuls.

Une étude clinique menée au Mali, portant sur 47 hépatites B et 3 hépatites C, dont la plupart avaient atteint la phase chronique, montre en effet qu’au 45ème jour du traitement au Desmodium, les transaminases de 43 sujets étaient normalisées, et que l’antigène HBs avait disparu dans 22 cas d’hépatite B.

Le Docteur Pierre Tubéry, pour sa part, témoigne avoir observé dans sa clientèle une amélioration dans 70% des cas d’hépatite C chronique… et même quelques cas de disparition pure et simple du virus !

Attention : il y a Desmodium et… Desmodium !

On dénombre actuellement 450 espèces de Desmodium.

Certaines ne présentent aucun intérêt, d’autres servent de fourrage pour les animaux, et seulement quelques unes sont employées à des fins thérapeutiques.

En fait, les deux variétés phytothérapiques les plus connues – qu’il ne faut donc pas confondre – sont le Desmodium styracifolium, qui est employé dans la pharmacopée chinoise pour atténuer la formation des calculs biliaires, et bien sûr le Desmodium adscendens qui seul a une action de protection hépatique.

Et, dans cette variété hépatique, encore faut-il choisir une forme assurant un dosage correct.

De nombreux compléments nutritionnels à base de Desmodium, en vente sur le marché de la diététique, sont en effet très loin d’offrir des taux de concentration suffisants pour être réellement efficace.

desmodium adscendens foie Jean-Baptiste Loin 

Pour vous procurer du Desmodium concentré d’excellente qualité, testé et approuvé par le comité de Réponses Bio, rendez-vous sur cette page

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Un protecteur du foie, le desmodium"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Anonyme
Invité
Anonyme

C’est vraiment génial! Comment s’en procurer étant en côte d’ivoire. Merci

Réponses Bio
Admin

Bonjour,
Vous pouvez commander du Desmodium adscendens en suivant ce lien :
https://reponsesbio.shop/boutique/sante-naturelle-bien-etre/phyto/desmodium-concentre-12-fois-desmoforte1500/
Nina

GUIMDO PONOU Guy Olivier
Invité
GUIMDO PONOU Guy Olivier

Comment s’en procurer étant au Cameroun?
Réponses hautement souhaitée!
Bien à vous!

Njoue tchinda
Invité
Njoue tchinda

Comment en avoir étant au Cameroun à bafoussam

DJE
Invité

JE SUIS EN COTE D IVOIRE IL YA ASSEZ

sanon
Invité
sanon

slt DJE. comment puis-je commander?

Réponses Bio
Admin

Bonjour Sanon,
Voici le lien pour commander le complexe au silydium : https://reponsesbio.shop/produit/silydium/
Livraison partout dans le monde !
Bonne journée,
Nina

Anonyme
Invité
Anonyme

Salut, svp,où je peux en trouver ?, a til un nom traditionnel en côte d’Ivoire ? Merci de me répondre

ahmedine
Invité
ahmedine

Bonsoir,
j’espère que vous allez super bien… Je suis etudiant à yamoussoukro et je suis declaré positif de l’hepatite b. Actuellement, je suis à la recherche du desmoduim ascendens pour me traiter. SVP, aidez MOI. Quel est son nom local? où puis je en trouver?
merci d’avance. Que tout puissant vous benisse!

Réponses Bio
Admin

Bonjour Ahmedine,
Voici un lien pour commander un complexe de plantes contenant du silydium : https://reponsesbio.shop/produit/silydium/
A très bientôt !
Nina

Lorent
Invité
Lorent

Quel posologie ? C est flou

Réponses Bio
Admin

Bonjour Lorent, On conseille 10 grammes de plante sèche par jour, soit l’équivalent de 2 gélules de Desmoforte :
https://reponsesbio.shop/boutique/sante-naturelle-bien-etre/phyto/desmodium-concentre-12-fois-desmoforte1500/
Nina

wpDiscuz