Soignez-vous avec les couleurs

1
chromothérapie

La chromothérapie est une branche des médecines naturelles connue de tous, mais qui n’emporte l’adhésion que d’une minorité.

Sans doute l’idée que de simples couleurs, élément immatériel par excellence, presque « poétique », pourraient guérir les maladies qui nous affligent, semble-t-elle un peu farfelue.

Pourtant, s’il est vrai que la chromothérapie n’a, au mieux, qu’une action complémentaire dans le traitement des maladies franchement physiologiques, il n’en demeure pas moins que l’effet des couleurs est assez puissant sur la sphère des troubles psychologiques et psychosomatiques.

D’autant que, depuis la fin des années soixante, une école – en l’occurrence Anglaise – a donné ses lettres de noblesse à une chromothérapie occidentale jusque là timide et relativement éloignée de ses sources ayurvédiques.

Cette école, le « Hygea College of Colour Therapy », a été fondée, dans le comté de Gloucester, par Theo Gimbel, qui parcourt le monde pour enseigner une méthode extraordinairement complète alliant science et spiritualité, et mettant en application toutes sortes de techniques, telles que lumières colorées, port de vêtements de couleur, décoration intérieure, énergies de l’aura…

Selon Theo Gimbel, « la guérison implique que les fonctions physiques, affectives et mentales travaillent harmonieusement, de manière à ce que les énergies corporelles s’échangent librement avec les énergies universelles ».

Dans cette optique, la chromothérapie a pour but de libérer le flux d’énergie du corps.

Cette chromothérapie doit évidemment être distinguée de celle que l’on peut pratiquer tout seul et qui consiste à solariser de l’eau, à peindre sa chambre en bleu pour mieux dormir ou à s’habiller en rouge quand on se sent paresseux.

Rien n’empêche chacun de mettre un peu de couleur dans sa vie, en suivant les bons préceptes que nous donnons ci-après, et de s’en porter mieux…

Mais un traitement de chromothérapie proprement dit passe nécessairement par la consultation d’un spécialiste et ne doit être laissé à l’approximation ou à l’inspiration du moment.

La thérapie peut s’étaler dans le temps, sur plusieurs mois, ou s’arrêter après la première consultation.

Le praticien choisira, selon le cas, une ou plusieurs techniques, les combinant éventuellement entre elles, utilisera aussi, quelquefois, la relaxologie ou la musicothérapie en synergie, et ne renverra pas son patient sans lui conseiller certains exercices à pratiquer chez lui.

Cette thérapie subtile s’associe tout naturellement à une certaine pédagogie.

Il est en effet important que le patient comprenne les liens existant entre le corps, l’esprit et les émotions.

On sait en effet que toute réaction affective refoulée engendre des problèmes psychologiques qui finiront par s’actualiser dans le corps sous forme de maladies.

Médecine préventive, la chromothérapie de Theo Gimbel se veut également un nouveau code d’interprétation des émotions, « permettant de reconnaître les sentiments d’autrui, nous reliant aux énergies rythmiques de la planète, et améliorant la qualité de vie de tous les êtres vivants ».

Les modes de traitement

Prise de conscience des couleurs

En utilisant des cartes représentant des couleurs et des formes particulières, cet exercice favorise la créativité en général, l’inventivité et la mémoire.

Les formes sont de deux sortes :

  les contenants : carré, cercle, losange, triangle, pentagone, etc.

  les contenus : étoiles diverses.

Quant aux couleurs, elles empruntent les formes des contenants et des contenus, pour se confronter par paires de complémentaires, exerçant ainsi la sensibilité de l’utilisateur aux effets psychologiques provoqués par chaque couleur.

Vêtements colorés

Le port de vêtements colorés est une technique considérée comme très efficace.

On utilise évidemment des vêtements en fibres naturelles, tous colorés, des pieds à la tête, à l’exclusion éventuelle des souliers, dans la même teinte uniforme.

Certaines indications retiennent particulièrement l’attention :

  vêtements bleus pour réduire l’hypertension ;

  vêtements rouges pour augmenter la pression sanguine et combattre l’hypotension ;

  vêtements oranges contre la dépression ;

  vêtements turquoise pour améliorer les problèmes inflammatoires.

Cela dit, l’essentiel des bienfaits apportés par le port de vêtements colorés reste psychologique.

Soies coloréessoies colorées chromothérapie

Elles conservent naturellement les mêmes indications que les vêtements, mais n’ont toutefois pas du tout le même mode d’emploi.

On les utilise en effet en séance de relaxation, à domicile.

Il faut alors se munir d’une grande pièce de soie très fine, de la couleur souhaitée, dont on se recouvre tout le corps, nu et étendu au soleil ou face à une lumière vive et chaude.

La séance dure environ 20 minutes et s’accompagne de musique relaxante ou d’une séance de relaxation proprement dite.

Nourriture

On sait à quel point les Japonais ont raison de faire autant d’efforts de présentation dans l’accommodation de leurs plats.

L’œil est en effet le premier à déguster une nourriture, et il prépare les sucs digestifs à accomplir leur tâche.

La couleur des aliments a donc, tout naturellement, une grande influence sur la santé.

Aussi, le choix de certaines couleurs d’aliments, en fonction des indications spécifiques ou de l’instinct du moment, peut apporter un plus dans le traitement de certaines affections bénignes.

Eau solarisée

Les étonnantes propriétés de l’eau, découvertes par le professeur Benveniste, sont utilisées depuis longtemps dans bien des domaines, et notamment en chromothérapie.

Aux Indes, c’est depuis des millénaires que la médecine ayurvédique emploie des eaux solarisées dans certains traitements.

Mais qui dit « solarisation » dit « soleil » ; et la solarisation se pratique en soumettant l’eau à ses rayonnements durant deux heures, à travers un filtre :

  rouge pour se réveiller, le matin ;

  bleu pour s’endormir, le soir.

Visualisation et respiration des couleurs

Ces deux méthodes relèvent directement de la relaxologie.

Il s’agit d’exercices de concentration en relaxation et de focalisation sur des images intérieures très colorées.

On peut utiliser des scénarios et faire intervenir la respiration, voire certains mouvements exactement comme dans toute séance de relaxation passive ou dynamique.

Mais ici, le thème central est la couleur.

Lumières colorées

Il existe toutes sortes de matériels de chromothérapie par la lumière colorée.

Le plus utilisé actuellement est sans doute l’appareil conçu par Hygeia Studios en 1969.

Il consiste en une boite enfermant une lampe à spectre complet, dont l’un des cotés est muni d’un filtre teinté et d’un masque permettant de faire intervenir des formes (cercle, carré, triangle, etc.) qui renforceront l’action de la couleur.

Le patient, vêtu de blanc, afin qu’aucune autre couleur ne vienne interférer, est exposé à la couleur indiquée, puis à sa complémentaire, durant des laps de temps qui augmenteront tout au long du traitement.

Ces soins étant les plus puissants, ils doivent être entrepris par un praticien chevronné, capable de choisir la couleur thérapeutique et le temps d’exposition avec précision.

Cela dit, si vous travaillez fréquemment devant un ordinateur, vous pouvez programmer sans danger différentes couleurs d’écrans en fonction du résultat désiré.

Cela peut d’ailleurs constituer une excellente initiation à la chromothérapie, et vous permettre de tester la puissance des couleurs sur votre psychisme et votre « forme » générale.

Les indications

  Asthme : Lumières colorées.

  Dépression : Soies colorées ; Visualisation des couleurs ; Lumières colorées.

  Eczéma : Vêtements colorés ; Soies colorées ; Nourriture ; Lumières colorées.

  Hypertension : Vêtements colorés ; Soies colorées ; Visualisation des couleurs ; Lumières colorées.

  Hypotension : Vêtements colorés ; Soies colorées ; Visualisation des couleurs ; Lumières colorées.

  Inflammations : Vêtements colorés ; Soies colorées ; Lumières colorées.

  Insomnie : Eau solarisée ; Respiration des couleurs ; Prise de conscience des couleurs.

  Migraines : Visualisation des couleurs ; Lumières colorées.

  Obsessions : Visualisation des couleurs.

  Refroidissements : Nourriture ; Respiration des couleurs ; Lumières colorées.

  Rhumatismes : Eau solarisée ; Nourriture ; Visualisation des couleurs ; Lumières colorées.

  Somnolence : Vêtements colorés ; Lumières colorées.

  Troubles de la mémoire : Prise de conscience des couleurs.

  Troubles digestifs : Soies colorées ; Nourriture.

Les couleurs du traitementvisualisation des couleurs et chromothérapie

  Magenta

Il aide à lâcher prise.

Il s’avère très utile dans tous les cas où l’on ressent la nécessité d’un changement dans sa vie, mais où l’on ne trouve pas le courage d’abandonner ses anciennes habitudes.

Ainsi, sur le plan mental, cette couleur permet-elle d’échapper à l’emprise de souvenirs ou de modes de pensées dépassés.

Sur le plan affectif, elle évacue les émotions et sentiments qui s’éternisent.

Sur un plan plus physique, le magenta stimule les transformations à effectuer tant dans l’emploi du temps que dans l’organisation générale du travail ou du foyer.

  Violet

Cette couleur renforce la dignité.

Elle trouve son utilisation dans tous les cas de dévalorisation personnelle, de complexes d’infériorité ou de non respect de soi-même.

Sur le plan affectif, le violet est particulièrement actif.

Il peut notamment éliminer les sentiments que vous jugez inférieurs ou qui vous déplaisent.

Quant à la vie familiale et professionnelle, la couleur violette pourra les embellir lorsque la personne aura tendance à manquer d’amour propre et négligera son foyer.

  Bleu

Cette couleur est propice à la détente.

C’est d’ailleurs la couleur qu’emploient généralement les relaxologues, soit dans l’éclairage, soit dans la décoration, pour calmer leurs patients.

Elle s’utilise en priorité dans tous les cas où l’on perd patience, où l’on s’énerve inutilement, où les pensées s’agitent à l’excès…

Dans le domaine affectif, le bleu s’emploie lorsque le sentiment d’être mal à l’aise prédomine et nous empêche de trouver la paix.

Enfin, sur le plan matériel, il s’adresse naturellement à tous ceux qui sont incapables de s’arrêter une seconde, sont débordés et s’affairent continuellement, sans prendre seulement le temps de manger.

  Turquoise

La clé de la couleur turquoise est l’immunité.

Aussi l’emploie-t-on tout autant, sur le plan mental, pour se protéger contre la domination exercée par autrui, et reprendre confiance en soi, que, sur le plan métabolique, pour stimuler son système immunitaire dans les limites de ce que l’on peut attendre de l’influence d’une couleur, à ce niveau.

Sur le plan affectif, le turquoise peut avoir un impact lorsque vous vous sentez exagérément affecté par les maladies ou malheurs des autres.

Enfin, sur le plan social, cette couleur pourra vous dégager, si besoin était, de la tendance maladive à imiter le voisin, à vouloir faire comme tout le monde, ou à vous préoccuper exagérément de ce que pensent les autres de vous-mêmes.

  Vert

Cette couleur, se situant au centre du spectre lumineux, est généralement considérée comme équilibrante.

On l’utilise donc pour harmoniser son existence, surtout lorsque la pensée a tendance à s’obséder, et que l’on exporte ses problèmes professionnels à la maison, ou ses ennuis familiaux au bureau.

En cas de déstabilisations affectives, le vert est également efficace, comme dans tous les déséquilibres que l’on peut constater dans son existence : familiaux, nutritionnels, physiologiques, organisationnels, etc.

  Jaune

La clé du jaune est le détachement.

Mentalement, la couleur jaune s’applique donc dans tous les cas d’attachement, lorsqu’on ne parvient pas à prendre de la distance par rapport à des idées, à des opinions, à des activités, à des situations, ou, tout simplement, quand on n’arrive pas à se détacher de ses biens matériels, et que l’on a tendance à accumuler les vieilleries les plus invraisemblables sans jamais rien pouvoir jeter.

Sur le plan physique, le jaune aurait une action sur l’accumulation du calcium aux articulations, phénomène qui se produit généralement après l’âge de 40 ans, notamment chez les personnes éprouvant de la difficulté à se laisser aller.

Mais bien sûr, là encore, il ne faudrait pas compter sur la seule chromothérapie pour régler ce genre de problèmes.

  Orange

Le thème de l’orange est la joie.

Sur le plan mental, cette couleur est très utile pour combattre l’asthénie intellectuelle.

Sur le plan affectif, son rôle est assez voisin, puisqu’elle aide à lutter contre la dépression et contre la morosité dans les relations sentimentales.

De la même manière, si vous êtes las des tâches ménagères ou professionnelles, perdez l’appétit, vous laissez gagner par une léthargie générale et cultivez le « à quoi bon ? » qui conduit au suicide, réagissez avant qu’il ne soit trop tard en usant et abusant de la couleur orange qui, rappelons-le, est la couleur sacrée de l’Inde, celle portée notamment par les moines.

  Rouge

Le rouge, enfin, est la couleur de l’énergie.

Plus encore que l’orange, elle « réanime les morts ».

Utilisez le rouge :

  en cas de désengagement avancé ou de manque total d’énergie mentale,

  en cas d’absence d’ardeur affective et d’indifférence généralisée,

  en cas de fatigue insurmontable vous empêchant d’accomplir jusqu’aux activités les plus indispensables,

  en cas d’hypotension…

 Geneviève Maillant 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Soignez-vous avec les couleurs"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
BUSA Françoise
Invité
BUSA Françoise

Je vous lis à chaque fois, et vous m’apportez des informations très intéressantes, Je vous en remercie.

wpDiscuz