Quel dosage de Phycocyanine en fonction de mes troubles ?

13
Dosage-phycocyanine-Reponses-Bio

La Phycocyanine, protéine complexe extraite de la spiruline, ne cesse d’impressionner les scientifiques par sa versatilité extraordinaire.

Cependant avant d’entrer plus en détail dans les interactions de la Phycocyanine avec la santé humaine, ainsi que ses dosages spécifiques, il me semble important de rappeler l’extraordinaire richesse nutritionnelle de la sipiruline, que l’étude dont je vous parle dans cet article a permis de définir dans une mesure infiniment plus précise de ce qu’il m’avait été donné de constater jusqu’à présent.

Ainsi, pour 10g, la spiruline contient en moyenne :

composition-precise-spiruline

Sources : 

22 : https://eur-lex.europa.eu/eli/reg/2015/2283/oj/eng

28 : https://content.iospress.com/articles/journal-of-cellular-biotechnology/jcb189012

29 : https://journalijecc.com/index.php/IJECC/article/view/1352

Sachant que l’une des protéines qu’elle contient, la Phycocyanine, représente à elle seule 55% à 70% de sa composition. 

Montrant que pratiquement tout type de carence peut être aisément comblé à l’aide d’une simple cure de spiruline

Le dosage de la Phycocyanine en fonction des troubles, affections et processus organiques

Puisque l’on parle de Phycocyanine et de ses vertus, au cas où vous n’auriez pas encore lu mes articles sur le sujet, il peut être intéressant d’en rappeler l’essentiel avant de déterminer le dosage adéquat à chacune d’entre elles. 

Le schéma suivant vous permet un rapide tour d’horizon : Schema1-phycocyanine-interractions-santeEt, si vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare, en voici la liste traduite dans celle de Molière : 

  • Anti-obésité
  • Protectrice cardiovasculaire
  • Protectrice hépatique
  • Protectrice rénale
  • Anti-diabétique 
  • Anti-microbienne (antivirale et antibactérienne) 
  • Anti-neurodégénérative 
  • Anti-inflammatoire 
  • Anti-cancer
  • Anti-oxydante
  • Anti-mélanome
  • Favorise la cicatrisation interne comme externe

Une liste d’interactions positives ayant, de prime abord, semblé incroyable à celles et ceux l’ayant découverte récemment. C’est pourquoi nous allons y apporter des précisions, études scientifiques à l’appui, concernant le dosage observé pour que ses interactions organiques soient efficaces.  

Récemment caractérisées par une équipe de chercheurs portugais, voici en substance ce qu’ils ont pu observer à son sujet : 

Anti-oxydante 

Pour son action d’élimination des radicaux libres et inhibitrice de l’inflammation induite par le glucose oxydase : entre 50 et 200mg par kg de poids corporel (1)Pour se référer au dosage adéquat, vous pouvez consulter l’équivalence des mg/ml en cuillères à café sur la description de cette page.  

Anti-cancer 

Pour l’atténuation des métastases : 200mg par kg de poids corporel – soit 2g par palier de dix kilos. (2)  

Anti-inflammatoire 

Atténuation des médiateurs pro-inflammatoires et infiltration des neutrophiles : 30 à 50mg par kg – soit 300 à 500mg par tranche de dix kilos. (3)

Atténuation des lésions pulmonaires (par injection intrapéritonéale) : 50 à 400mg par kilos, soit 0,5 à 4g par tranche de dix kilos. (4)  

Anti-microbienne 

Concernant son action anti-microbienne, les recherches s’étant concentrées sur des tests en laboratoires in vitro, les résultats suivants sont à considérer avec davantage de parcimonie pour les applications humaines, auxquelles une formule concentrée à 20 grammes de Phycocyanine par litre, à raison de 1 cuillère à soupe par tranche de 20 kg de poids corporel, suffira dans le cadre d’un cure.

Pour diminuer la croissance d’Escherichia coli, Bacillus sp., Staphylococcus aureus et Salmonella Typhi : 35μg par litre (5)  

Atténuer la croissance de Listeria monocytogenes, S. aureus, Yersinia ruckeri, E. coli et Streptococcus iniae : 25μg par litre (6)

Nuire à la croissance de S. aureus, Aeromonas hydrofila et Salmonella Enteritidis : 320μg par litre (7)

Activité antibactérienne contre Pseudomonas aeruginosa MTCC 1034, Klebsiella pneumoniae (BLSE-KP) ATCC 700603, E. coli (ATCC 25922) et S. aureus ATCC 25 923 (SARM) : 1mg par litre (8)

Inhibition de la croissance de Candida albicans, Aspergillus niger, Aspergillus flavus, Penicillium sp. et Rhizopus sp. : à partir de 40μg par litre (9)

Anti-neurodégénérative

Atténuation des marqueurs de la maladie d’Alzheimer et de Parkinson : 50 à 200mg par kilo, soit 500mg à 2g par tranche de dix kilos. (10) (11)  

Anti-diabétique et anti-glycation : de 50 à 200mg par kg, soit un maximum de 2g par tranche de 10 kilos. (12)

Hépatoprotectrice 

Réduction des dommages aux hépatocytes : de 50 à 200mg par kg, soit un maximum 2g par tranche de 10 kilos. (13)

Protectrice rénal 

Prévention de la néphrotoxicité induite par le cisplatine en réduisant le stress oxydatif : 30mg par kg, soit 300mg par tranche de 10 kilos. (14)

Protection des souris diabétiques de type 2 contre le stress oxydatif et le dysfonctionnement rénal : 300mg par kg, soit 3g par tranche de 10 kilos. (15)

Récupération des lésions rénales induites par le cisplatine dans le tissu rénal et les cellules HK-2 et réduction de p-ERK, p-JNK, p-p38, Bax, caspase-9 et caspase-3 : 50mg par kg, soit 500mg par tranche de 10 kilos. (16)  

Protectrice cardiovasculaire

Prévention du stress oxydatif, de l’inflammation et des lésions cardiaques : 50mg par kg, soit 500mg par tranche de 10 kilos. (17)

Prévention de l’obésité 

Prévention du dysfonctionnement endothélial et atténuation de l’obésité : à partir de 2,5g par kg. (18)

Guérison des blessures 

Prolifération des fibroblastes, synthèse des composants de l’ECM et régénération : 2g par litre de sérum. (19)

Anti-mélanome 

Atténuation de la production de mélanine : 20g par litre de sérum. (20)

L’importance d’une cure soutenue 

Étant donné qu’il peut s’avérer parfois difficile, malgré l’innocuité de la Phycocyanine, de trouver des dosages dépassant 20g à 30g par litre, la cure de Phycocyanine prend toute son importance. 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la plupart des remèdes naturels fonctionnent bien mieux en « saturation » qu’en quelques prises éparses. 

En moyenne, au bout de deux semaines de cure, une saturation, généralement sanguine mais pouvant également avoir lieu dans différentes sphères organiques, se produit. 

C’est ainsi qu’une pathologie lourde demandant un dosage supérieur à ce que l’on peut généralement trouver dans le commerce, pourra être traitée, étouffant les pathogènes et renforçant les qualités homéostasiques du corps. 

Une donnée qu’il conviendra néanmoins de relativiser en fonction de vos habitudes alimentaires, du nombre d’années où la pathologie aura eu le temps de se développer, et, bien entendu, de ce que l’on considère globalement en naturopathie comme étant le terrain spécifique à chaque individu. 

Bien à vous, 

Jean-Baptiste Loin 

Pour vous procurer la seule Phycocyanine hautement dosée, 100% issue de Spiruline biologique et locale, extraite artisanalement et conservée sans additifs synthétiques ni glycérine, rendez-vous sur Réponses Bio.shop :

Sources et références :

  1. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9495584/
  2. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24861078/
  3. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19299804/
  4. https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3615630/
  5. https://www.semanticscholar.org/paper/Antimicrobial-Activity-of-C-Phycocyanin-from-From-Mohite-Shrivastava/0ce72a6894d9670db805c76ac10247d48f3076a6
  6. https://jifro.areeo.ac.ir/article_118129.html
  7. https://zjar.journals.ekb.eg/article_49187.html
  8. https://link.springer.com/article/10.1007/s11274-010-0516-2
  9. https://scholar.google.com/scholar_lookup?title=Screening+for+Antifungal+and+Antiviral+activity+of+C-phycocyanin+from+Spirulina+platensis&author=T.Murugan+1+&publication_year=2011 
  10. https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7705988/
  11. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30620188/
  12. https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9698742/
  13. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10944434/
  14. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24503583/ 
  15. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23115122/
  16. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22681485/
  17. https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8979534/
  18. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23684441/
  19. https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3828884/
  20. https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3210093/
  21. Source du tableau : https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC10144176/table/pharmaceuticals-16-00592-t002/?report=objectonly

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notification pour
guest

13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lucien Jausserand
Lucien Jausserand
17 jours il y a

Merci beaucoup pour ce passionnant document d, informations.

Marie-Claire
Marie-Claire
17 jours il y a

Merci !
m-c

myriam
myriam
17 jours il y a

bonjour merci pour toutes les informations

Belaunde
Belaunde
17 jours il y a

Merci

Delplanque
Delplanque
17 jours il y a

Merci. Continuez

Christophe
Christophe
17 jours il y a

Grand merci pour ce Grand travail.

Dugay
Dugay
17 jours il y a

Toutes vos lettre d’infos sont des mines de connaissances que je découvre toujours avec beaucoup de plaisir, et je vous suis tellement reconnaissante, vos produits ne m’ont jamais déçue, un grand merci a vous

DUREY
DUREY
17 jours il y a

Une question : un psoriasis suite à une angine à streptocoques peut-elle se soigner avec phycocyanine ??

favre
favre
17 jours il y a

merci pour la qualité des infos

MARJORIE
MARJORIE
17 jours il y a

Merci pour toutes ces infos

Michelle
Michelle
16 jours il y a

Merci beaucoup pour tous vos articles que vous nous partager.

Liliane MORENVILLE
Liliane MORENVILLE
15 jours il y a

j’ai terminé cette cure hélàs sans changements sur mes douleurs, comme m’a dit Sonia, je suis dans un état complexe.(non pik)…