Les interactions de la parodontite avec la santé globale 

2
Parodontite-Reponses-Bio

Selon une récente étude de l’Inserm, compilant des dizaines de recherches effectuées de 1990 à nos jours, le lien entre parodontite et athérosclérose vient d’être établi avec un certain degré de certitude. 

Olivier Meilhac précise à cet effet que plusieurs méta-analyses ont pu mettre en évidence un risque de maladie cardiovasculaire accru de une fois et demi chez les patients atteints de parodontite.

L’ADN de certaines bactéries, que les scientifiques pensent liées à la formation de maladies parodontales, ayant été retrouvé dans des prélèvements vasculaires carotidiens, coronariens ou aortiques de différents patients.

Toutefois selon Kerstin Gritsch, un lien significatif pourrait aussi être fait avec le diabète. La parodontite non traitée chez le diabétique rendant le contrôle du taux de sucre dans le sang, ou glycémie, plus difficile. Faisant de la maladie parodontale la sixième cause de complication du diabète. 

Par ailleurs, depuis 2000, les recherches sur les relations entre parodontite et polyarthrite rhumatoïde sont, elles aussi, en plein développement. 

Vincent Blasco-Baque, de l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires de Toulouse, essaye de comprendre plus précisément les mécanismes moléculaires par lesquels les bactéries et champignons buccaux pourraient aggraver le diabète.

Lors d’une étude sur la souris, son équipe a ainsi observé que le diabète pourrait découler d’une diminution du taux d’anticorps ciblant spécifiquement les bactéries néfastes.

Un nombre de pathologies liées déroutant les chercheurs 

Une fois la boîte de Pandore ouverte, les scientifiques découvrent un large panel de maladies connexes favorisées par la parodontite, allant tant dans un sens que dans l’autre. Soit une faiblesse organique favorisant la parodontite et une parodontite favorisant, elle aussi, certaines faiblesses organiques. 

Un élargissement du dogme scientifique communément admis en la matière, ayant permis de comprendre qu’en plus des maladies cardiovasculaires et le diabète, plusieurs autres maladies ou troubles semblent liés aux parodontites. C’est le cas, par exemple… de l’obésité. 

Et, dans un tout autre registre, Marie-Laure Colombier de l’Université Paris Descartes étudie le lien entre les femmes enceintes et les infections du parodonte, trouvant un parallèle entre certains accouchements prématurés et la pré-éclampsie, une complication de la grossesse associée à une hypertension artérielle ainsi qu’à l’apparition de protéines dans les urines.

Lors d’une étude portant sur mille cent huit femmes ayant accouché prématurément dans six maternités françaises, son équipe a évalué que les futures mères présentant une parodontite ont trois fois plus de risque d’accoucher avant terme à cause d’une pré-éclampsie.

Et concernant la polyarthrite rhumatoïde, des travaux montrent que les personnes qui en souffrent ont deux fois plus de risque de présenter une maladie parodontale.

Suggérant que la parodontite est impliquée dans l’initiation et la perpétuation de l’inflammation survenant lors de polyarthrite rhumatoïde.

Les maladies générales peuvent aussi influer sur la formation de parodontite

Une étude publiée par l’équipe de Martine Bonnaure-Mallet montre que l’hémochromatose, une maladie génétique entraînant une absorption excessive de fer alimentaire et son dépôt dans plusieurs organes, augmente le risque de parodontite. 

Mais, bien évidemment, ce n’est pas tout. 

La même équipe montre que la maladie parodontale est de plus en plus souvent observée comme étant associée à diverses autres pathologies, dont des affections pulmonaires, les accidents vasculaires cérébraux, les pathologies rénales, les cancers digestifs, mais aussi les maladies neurodégénératives comme Alzheimer. 

La solution naturelle à la parodontose

Il est bon de savoir que la science ouvre, enfin, les yeux sur les relations interdépendantes entre la sphère bucco-dentaire et le reste de l’organisme. Toutefois il est à déplorer une ignorance téléguidée par le lobby pharmaceutique concernant les solutions naturelles existantes. 

Certaines d’entre elles, et en particulier le Bambou Spray, permettent non seulement de prévenir efficacement l’apparition de troubles parodontaux, mais aussi, témoignages à l’appui, de résoudre les parodontites avancées déclarées incurables par les dentistes. 

Puisque lorsqu’ils parlent d’hygiène bucco-dentaire en proposant pâtes dentaires avec ou sans fluor, aseptisation au laser… les spécialistes font fausse route. 

Maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire, à la fois préventive et curative, c’est avant tout soutenir les fonctions organiques sans chercher à les remplacer ou à les entraver. 

Or, pour éliminer les mauvaises bactéries tout en considérant les influences fongiques, il existe une variante au remède ancestral japonais dont je viens de vous parler. 

Additionné à certaines huiles essentielles et hydrolats bien choisis, le Bambou Spray utilisé dans une formule nommée « HydroDent » peut facilement remplacer votre dentifrice, protégeant idéalement la zone sans risquer l’empoisonnement sanguin ou la calcification de la glande pinéale. 

Employé en bain de bouche, à savoir au moins trois fois par jour après les repas, il traite la parodontite et peut être complété par le Bambou Spray et l’huile essentielle de Manuka pour les cas les plus critiques. 

Eliminant rapidement germes, bactéries et champignons nocifs à l’équilibre de la sphère ORL, certains utilisateurs témoignent d’un re-chaussement de toutes leurs dents alors qu’elles étaient condamnées par leur dentiste. 

Bien à vous, 

Jean-Baptiste Loin 

Source : https://odenth.com/wp-content/uploads/2019/10/dossier-INSERM-sur-les-dents.pdf 

Pour remplacer les dentifrices et produits pour bains de bouche : 

En cas de parodontite sévère et récalcitrante : 

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
BOIMARE Annette
BOIMARE Annette
22 jours il y a

Bonjour, Un grand merci pour tous ces renseignements. Depuis une semaine je me brosse les dents avec l’HydroDent et je fais 3 bains de bouche par jour avec 5 c/c de Bambou Spray dans lequel d’ajoute 2 gouttes d’HE de Manuka et mes fortes douleurs lors de l’absorption de liquide ou nourriture ont pratiquement disparu. Enfin je revis ! Désormais j’ose espérer connaître la reconsolidation de mes dents qui ont une tendance à bouger … A l’unanimité on me parlait d’un problème incurable avec acceptation d’extractions dentaires inévitables. Par ailleurs le détartrage est-il obligatoire ? Je vous réitère sincèrement mes… Lire la suite »