Passez de bonnes fêtes… à l’abri des problèmes digestifs

2
Comment bien digérer les repas de fêtes ?

Je vous souhaite les meilleures fêtes de fin d’année. 

Les meilleures… c’est à dire sans fouler aux pieds les bons préceptes de l’alimentation saine, mais sans pour autant devoir faire triste figure en ces temps où les réjouissances passent par les voies digestives.

Il y a toujours moyen de s’arranger ! 

La gastronomie peut être intelligente, et le respect des règles d’hygiène alimentaire n’a évidemment rien de triste. 

En guise de cadeau de Noël, voici quelques conseils et recettes qui, je l’espère, vous feront passer d’excellentes fêtes… sans lendemains qui déchantent. 

Ce n’est pas parce que vous allez faire de bons repas que la nourriture doit être nécessairement malsaine. 

Bien au contraire, on sait bien que les produits frais en provenance de l’agriculture biologique sont toujours plus savoureux que les autres. 

Conservez donc vos bonnes habitudes, dans ce domaine, et ne cédez pas à la facilité de faire appel à des conserves, congelés ou autres plats préparés sous prétexte de vous éviter un surcroît de travail. 

Et, puisque le goût est à l’honneur, en ces fêtes, ne craignez pas d’ajouter un maximum de condiments ou de plantes aromatiques à vos préparations culinaires.Les aromates et épices améliorent la digestion

Ils permettent, en effet, de faire éclater des saveurs tout à fait paradisiaques, tout en stimulant votre digestion

Ne vous en privez donc pas.

Durant les fêtes, n’oubliez pas non plus d’éviter les mauvais mélanges, tels que graisses/protéines, ou fruits/céréales.  

Cela demande évidemment un peu plus de réflexion mais je vous fait confiance pour composer des repas riches et variés, tout en respectant à peu près les règles des associations alimentaires.

La cuisson, elle aussi, peut rester saine.  

Pourquoi ne pas cuire vos plats à la vapeur, au four, ou à l’étouffée, en bannissant les fritures, les cuissons à l’eau ou les grillades au feu de bois ? 

Quant à la quantité, rien ne vous oblige à manger trop. 

Rappelez-vous que déguster de petites portions, quitte à augmenter sensiblement le nombre de plats, accroîtra votre plaisir plutôt que de le diminuer.

Un autre réflexe que vous n’oublierez sans doute pas d’avoir consiste tout simplement à éviter systématiquement les aliments auxquels vous vous savez allergique

Pourquoi vouloir à tout prix partager les marrons glacés avec vos convives, s’ils nous restent sur l’estomac (les marrons) ?

Mais… mais… mais… et si l’on est invité ?

Ah, bien sûr, s’il vous faut affronter de plein fouet les aliments industriels et les boissons alcoolisées… une astuce va vous être nécessaire. 

Dans ce cas prévoyez une dose massive de charbon végétal en poudre, avant et après le repas. 

Et, en cas de légère indigestion le soir ou le lendemain, n’oubliez jamais que l’eau chaude additionnée de jus de citron fait toujours des miracles. 

Une goutte d’huile essentielle de menthe aussi !

 

Si vous ne voulez pas prendre du poids 

Manger un peu plus que d’habitude et ne pas prendre du poids… est-ce compatible ? 

Oui !  

Bonne nouvelle : vous n’allez pas être obligé(e) de réduire de manière trop frustrante les quantités… 

… à condition de faire attention à la qualité des aliments que vous consommez. 

En effet, ce sont les alcools, boissons alcoolisées, sucreries et boissons sucrées, matières grasses, charcuteries, poissons et viandes grasses, crèmes et fromages gras qui vous font grossir.  

La solution est donc toute trouvée, il vous suffit :

        de bannir les alcools et boissons alcoolisées, ainsi que les sucreries, 

        de choisir les viandes, poissons, fruits de mer et fromages parmi les plus maigres,  

        et de servir tout ça avec des légumes verts et salades vertes.

Enfin, dernières astuces anti-poids : Mangez des fruits pour éviter de prendre du poids

        insistez sur les protéines

        mangez des fruits, comme le pamplemousse ou l’ananas, vers 10 heures ou vers 17 heures, 

        assurez-vous un bon transit intestinal en prenant un petit déjeuner de pruneaux, de figues et d’abricots secs trempés la veille, 

        buvez beaucoup entre les repas, notamment du thé tuocha,  

        ménagez-vous un peu d’exercice.

Une fois bien préparé(e), il ne vous restera plus qu’à penser… à vos repas.

Concernant ces repas, il n’est pas très compliqué, par exemple, de faire des sauces au yaourt plutôt que des mayonnaises, ou de préparer, en entrée, une bonne soupe de poisson ou une salade mexicaine plutôt que du saumon fumé… 

A partir de là, c’est tout l’art de la cuisinière (ou du cuisinier) qui sera requis pour faire, de chacun de ces plats, un mets de fête.

Ainsi pourrez-vous passer d’agréables fêtes sans grossir.

 

Si vous ne voulez pas risquer la « crise de foie »

Si vous êtes sujet à ces embarras gastriques que l’on appelle communément des « crises de foie », ou si vous êtes un véritable insuffisant hépatique, il conviendra, sans doute, d’être prudent avec les repas de fête.

  

    ✵ Contre la tendance à l’embarras gastrique proprement dit, prenez :

        le matin à jeun, le fameux mélange de fruits secs (pruneaux, abricots et figues) que vous aurez fait tremper la veille ; 

        trois gouttes d’huile essentielle de menthe ou de romarin, avant les repas ; 

        et une tisane d’anis, de camomille ou de sauge, après.

 

     Contre des troubles véritablement hépatiques 

Maintenant, si c’est votre sphère hépatobiliaire qui est paresseuse, proscrivez les boissons alcoolisées ou fermentées, ainsi que les sauces, les graisses animales, crèmes, beurres, fromages, laitages, charcuteries, chocolats et excitants…

L’hépatique, il est vrai, est toujours assez sévèrement sanctionné durant les fêtes. 

Mais, avec un peu de philosophie et beaucoup d’imagination, il lui est malgré tout possible d’apprêter les fruits, légumes et fruits de mer de manière agréable.

Pensez au citron !

 

Après les fêtes… vous aimeriez bien récupérer

Au cas où vous n’auriez pas pu suivre tous les conseils de tempérance donnés plus haut, il vous faudra très probablement faire un petit effort diététique pour « récupérer » durant les jours qui suivront les fêtes.

 

     Vous avez fait des excès de quantités

Dans ce cas, un bon drainage des voies digestives s’impose.  

Offrez-vous alors une petite cure de fruits et de légumes crus, avec salades vertes, épinards, pissenlits, tomates, rhubarbe, casse, figues, pruneaux d’Agen, abricots secs, soupes de légumes fibreux (feuilles et tiges) et navets.

Et arrosez tout ça avec des tisanes de mauve ou de réglisse.

 

     Vous avez fait des excès touchant à la qualité

Vous avez abusé de nourritures grasses, alcoolisées, sucrées ou excitantes.

Alors c’est votre foie qu’il faut soigner

Buvez donc de bonnes tisanes de romarin, chicorée sauvage, curcuma ou trèfle d’eau. 

Et nourrissez-vous exclusivement de fruits et légumes crus pendant quelques jours.

Vos aliments hépatiques : artichaut, carotte, céleri, cerfeuil, chicorée sauvage, endive, scarole, laitue, radis noir, cassis, citron, coing, fraise, groseille, myrtille, orange, pamplemousse, pomme, raisin. 

Quelques gouttes d’un complexe homéopathique pour le foie compléteront utilement le traitement.

 

     Vous avez fait des excès de boissons

Enfin, si vous souffrez des conséquences fâcheuses qu’ont les boissons alcoolisées sur l’organisme, au régime précédent (pour le foie), ajoutez-y de quoi drainer vos reins, avec : 

        des tisanes rénales comme la verge d’or, Un bon drainage après les excès de table

        de l’eau du Mont Roucous ou de la Montcalm en grande quantité entre les repas, 

        du jus de pomme frais,

        du bouillon de poireau.

Dans tous les cas, l’usage complémentaire de l’argile et/ou du charbon végétal vous aidera à éliminer les déchets et à revitaliser votre organisme.

Enfin, de l’exercice physique et du grand air vous aideront également à éliminer.

 

Quelques idées d’entrées

Si ce sont les idées qui vous manquent pour concrétiser la théorie diététique, en voici quelques unes qui, je l’espère, pourront vous inspirer directement ou indirectement… 

 

 Œufs  brouillés aux truffes

Brouillez délicatement et lentement de bons œufs très frais dans un récipient en verre, au bain marie. 

Il vous faudra environ 10 à 15 minutes pour les cuire de cette manière.

Une fois cuits, servez-les sur un lit de lamelles de truffes fraîches assaisonnées de sel, poivre noir fraîchement moulu, d’un filet d’huile d’olive et d’une cuillerée de bouillon de légume.

 

 Cœurs d’artichaut provençaleRecette coeurs d'artichauts saine et végétarienne

Cuisez à feu très doux, à l’étouffée, avec de l’huile d’olive, des cœurs d’artichaut violets.

Vous y aurez ajouté un mélange de courgette, poivron, carotte et oignon, coupés en petits dès. 

Assaisonnez avec sel, poivre, ail et persil hachés.

  

 Oursins aux œufs de caille

Videz les oursins ; et conservez-en la chair.

Lavez-les avant de les remplir à nouveau de leur chair assaisonnée avec sel, poivre, safran, huile d’olive et crème fraîche. 

Cassez un œuf de caille sur chaque oursin.

Laissez au four un quart d’heure à feu moyen.

 

 Champignons  à la cannelle

Faites sauter des champignons de Paris et des pleurotes coupés fins dans un peu d’huile de sésame. 

Déglacez avec un peu de vinaigre de cidre. 

Assaisonnez avec sel, poivre, cannelle en poudre, coriandre, clous de girofle, persil, thym et sarriette hachés. 

Servez les champignons, un peu plus tard mais encore chauds, sur des tranches de pain complet grillé, tartinées avec un mélange de margarine végétale et d’échalotes blanchies et écrasées.

 

Recettes de fête légères

Quelques idées de plats

C’est évidemment le plat, traditionnellement dit « de résistance », que les convives attendent avec le plus d’impatience.

L’habituelle dinde au marrons ayant été détrônée par le chapon ou par le poisson, voire par un plat végétarien, étudions quelques propositions de bon goût et toujours… de santé.

 

৩ Chapon  aux  cinq saveurs

Placez dans une cocotte : 

        un chapon découpé, 

        cinq gros oignons coupés fin, 

        une grosse cuillère à soupe de gingembre frais râpé, 

        deux cuillères à café d’un bon mélange chinois des cinq épices, 

        trois pincées d’origan, 

        deux cuillères à soupe de vinaigre de riz, 

        une cuillère à café de mélasse noire. 

Laissez mijoter quarante cinq minutes, avec suffisamment d’eau pour recouvrir aux trois quarts. 

Une fois la quantité de liquide bien réduite, servez avec des pâtes fraîches de blé complet.

 

 Mousse de cabillaud au saumon

Passez le filet de cabillaud au mixer.

Puis mélangez avec :

        du poivre vert, 

        des feuilles de basilic frais, 

        du jaune d’œuf (comptez un œuf pour 100 grammes de cabillaud), 

        les blancs battus en neige. 

Dans un moule, intercalez des couches de cette mousse avec des tranches de filet de saumon.

Attention : la dernière couche sera composée de purée de pomme de terre. 

Mettez 40 minutes au bain-marie.

Une fois démoulé, servez chaud avec des légumes et de la polenta.

 

Quelques idées de desserts

Finalement, c’est peut-être le dessert qui est le plus attendu… Question de goûts !

Mais avec les desserts… attention danger : pas trop de sucre

Surtout à la fin du repas.

 

 Bananes à la crème anglaise

Versez un demi litre de lait chaud sur deux jaunes d’œufs, en battant vigoureusement.

Puis chauffez au bain-marie, en remuant, jusqu’à épaississement. 

Servez cette crème, une fois refroidie :

        sur des bananes crues, coupées en tranches fines, 

        ou sur des bananes cuites au four, coupées latéralement. 

 Les amateurs de goût sucré pourront ajouter un filet de sirop d’érable.

 

Mousse de pommes

 Râpez deux pommes épluchées.

 Mélangez-les à :

        250 grammes de fromage blanc, 

        un jaune d’œuf, 

        le blanc battu en neige, 

        deux cuillères à soupe de mélasse noire, 

        une cuillère à café de cannelle en poudre. 

 Servez le tout très frais.

 

Recette de poires au four

 Poires au four

 Placez les poires épluchées et découpées en quartiers dans un plat à gratin, avec quelques noix de margarine végétale. 

 Laissez au four, à thermostat moyen, pendant environ trois quarts d’heure. 

 Servez tiède avec de la crème fraîche.

Et, pour les amateur de sucré, du sirop d’érable.

 

Et enfin quelques astuces de santé 

        Pour cuire sainement la volaille : soit entière au four ; soit en morceaux à l’étouffée.

        Pour confectionner une mayonnaise légère : mettre toujours un peu moins d’huile que de jaune d’œuf… et ajouter éventuellement quelques gouttes de jus de citron, en fin de préparation. 

        Pour confectionner une mayonnaise sans œufs : mélanger du jus de citron et de la levure maltée jusqu’à obtention d’une pâte épaisse, puis ajouter progressivement l’huile, en battant.

        Pour confectionner une chantilly allégée : faire monter la crème et faire monter, à part, des blancs d’œufs en neige. Incorporer ces deux ingrédients avec des petits suisses en proportions égales. Ajouter, enfin, un peu de sucre et de vanille liquide. Servir très frais.

        Pour faire une sauce à poisson très digeste : mixer une aubergine cuite à la vapeur, avec un peu d’huile d’olive pressée à froid, de sel, d’ail, et quelques gouttes de jus de citron, et servir avec quelques graines de sésame sur le poisson.Préparer une pâte brisée maison allégée

        Pour préparer une pâte à tarte digeste : n’utiliser que de la farine bise, de l’huile de sésame, de l’eau, et un peu de purée d’amandes. Préparer comme une pâte sablée et étaler très finement.

        Pour assurer la plus grande digestibilité possible à tous vos plats : mangez-les toujours au sortir du feu, et évitez de les réchauffer.

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Passez de bonnes fêtes… à l’abri des problèmes digestifs"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pere
Invité

Bonne idées de recette mais mousse de courgette ,riz à la courgette et bille de melon,ce n’est absolument pas de saison!!!

Réponses Bio
Admin

Oui, bonjour, vous avez évidemment raison… au plan de l’écologie.

Au plan de la santé, par contre, il n’est absolument pas nocif de consommer des fruits et légumes hors saison une fois ou deux dans l’année, en l’occurrence à l’occasion des fêtes.

En revanche, quelqu’un qui mangerait tous les jours de l’ananas sous la neige… finirait vite par avoir des problèmes.

Quoi qu’il en soit, pour tous ceux qui ne voudraient pas cautionner les dépenses énergétiques inutiles, mieux vaudrait effectivement choisir d’autres plaisirs que le melon ou la courgette !

Joyeux Noël à tous !

Jean-Baptiste

wpDiscuz