Le plasma marin hypertonique et isotonique, histoire et modes d’emploi

8
phytoplancton-bioluminescence-plasma-marin-reponsesbio

Depuis quelques années Réponses Bio travaille avec un passionné des fonds marins proposant un plasma « René Quinton » tout à fait à part. 

À part, du fait de son extrême pureté, puisque l’eau de mer dont il est tiré est puisée en profondeur dans des lieux rares sur Terre, dont les côtes françaises ont la chance de profiter. C’est à dire des périmètres de grand marnage où se trouvent de précieux phytoplanctons dont le travail consiste à purifier l’eau des océans. 

Infiniment plus pure que la plupart des zones océaniques les moins polluées, cette eau de mer naturellement dynamisée est ensuite scrupuleusement filtrée grâce au procédé René Quinton, et ainsi expurgée de toute forme de polluants résiduels potentiellement présents, jusqu’à l’échelle nanoparticulaire. 

Or, contrairement à la majorité des formules disponibles sur le marché cette précieuse eau de mer hypertonique buvable, n’est absolument pas ionisée ou stérilisée, lui permettant de conserver une parfaite vitalité.

Par ailleurs, bien qu’hypertonique elle est fort peu onéreuse en comparaison d’autres marques puisque, comme vous le savez peut-être, il vous suffira d’ajouter 3 doses d’eau pure à 1 dose d’eau de mer hypertonique pour obtenir une dilution isotonique. 

Introuvable depuis ces derniers mois tant il est difficile, long et compliqué d’attendre la reconstitution naturelle des vortex marins dont je parlais plus haut, elle est enfin de nouveau à votre disposition en pré-commande. 

Cependant compte tenu de l’attente qui en découle, je vous invite, avant même de prendre connaissance de ma rétrospective et des nouvelles recettes que je mets à votre disposition plus bas, à ne pas attendre avant d’en commander quelques unités. 

Pour y avoir accès avant tout le monde, vous pouvez la pré-commander sur cette page, sachant que les stocks seront disponibles pour l’ensemble du marché européen à partir du 20 Novembre

Rétrospective sur l’eau de mer Vitalisea et son procédé d’extraction 

À l’époque de sa création, l’artisan-récoltant de cette eau travaillait avec Marc Josifoff, un vieil ami et collaborateur de Naevius Sakon, ayant fait appel à ses talents de réalisateur pour produire un court-métrage expliquant la spécificité de cette eau de mer bien à part. 

Je vous partage donc cette magnifique petite vidéo, n’ayant pas été assez vue ou comprise à mon goût, juste ici : 

L’histoire du Vitalisea et de l’eau de mer Quinton

Mais que serait cette rétrospective sans mes précédents articles sur le sujet ? 

Pour avoir accès à la fois à l’histoire de Vitalisea et du procédé René Quinton, rendant hommage à ce grand homme ayant sauvé une génération entière de nouveaux-nés, je vous invite à la lecture, ou la relecture de cet article : 

Des recettes mises à jour et augmentées 

Fort appréciables et utiles au quotidien, je vous propose de nouvelles applications et recettes au plasma Quinton, ainsi qu’une vision plus globale de ses vertus :

-> Pour un lavage nasal matinal au plasma isotonique, on utilise une dilution isotonique à 1/3. Convient à tous, y compris les enfants, pour dégager les voies ORL. 

-> En gargarisme, on utilise le plasma hypertonique pour l’hygiène quotidienne des gencives, de la langue et de la gorge. 

-> En lotion tonique sur le visage, le matin au réveil : à appliquer soit en spray grâce à un flacon pompe, soit sur à l’aide d’une lingette en coton imbibée de plasma. On peut rincer, ou non, avant d’appliquer une huile de soin adaptée.

-> Pour préparer une sauce salade, on mélange 1 cuillère à soupe de Plasma hypertonique avec 1 cuillère à café de moutarde, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive et 1 cuillère à soupe de vinaigre. On n’ajoute pas de sel, mais autant d’herbes et d’épices que l’on souhaite.

-> Afin d’enrichir vos jus frais et smoothies, vous pouvez ajouter du plasma isotonique à raison de 2 cuillères à soupe pour 250ml de jus.

-> Pour préparer facilement vos légumes lacto-fermentés, tout en bénéficiant de tous les bienfaits du plasma marin : Placez des légumes coupés finement ou râpés dans un bocal en verre avec fermeture hermétique : betterave, chou blanc ou rouge, carotte, céleri rave… On peut mélanger les légumes si on le souhaite. Tassez soigneusement puis recouvrez de plasma marin hypertonique, fermez hermétiquement et conservez le bocal immobile, à température ambiante, pendant 5 à 7 jours. Une fois la fermentation stabilisée, vous pouvez le garder dans un endroit frais (entre 12 et 18 degrés) de préférence à l’abri de la lumière, pendant au moins 3 semaines. À la suite de quoi vous pouvez déguster vos légumes lacto-fermentés. Non ouverts, les pots se conservent pendant 1 an ; une fois le pot ouvert, il faut consommer les légumes dans les deux semaines, tout en gardant le pot au réfrigérateur. 

Quelques cas où le plasma marin est fortement recommandé : 

  • comme anti-inflammatoire
  • pour le système articulaire et osseux, depuis l’arthrose jusqu’à l’ostéoporose 
  • pour revitaliser l’organisme en cas de fatigue, perte de poids et même dépression 
  • pour le système uro-génital, mais plus précisément en cas de grossesse, comme diurétique anti-oedémateux, ou encore pour la prostate, la goutte et en cas de cancer
  • pour améliorer l’effet d’autres remèdes pris au cours de la journée 
  • pour soutenir l’organisme en cas de pratique sportive intense…

Par ailleurs, saviez-vous que le plasma Quinton apparaissait jusqu’en 1975 dans le Vidal en tant que médicament reconnu par la médecine allopathique ? 

Ce dernier lui accordait les indications suivantes : 

  • Régénération organique, remplaçant progressivement le plasma sanguin
  • Rééquilibrant, grâce à son puissant apport minéral hautement assimilable
  • Contre toute forme de carence en oligo-éléments
  • Pour son action homéopathique concernant les nutriments qu’il contient en faible quantité.  

S’adressant tant : 

  • aux nourrissons victimes de gastro-entérites, toxicose, athrepsie, anorexie ou eczéma, et ceux prématurés et carencés
  • aux adultes souffrant d’anémie, d’asthénie, de surmenage, de troubles de la sénescence, de vomissements chroniques, de gastro-entérites, de constipation, de dysenterie, de colibacillurie, de tuberculose ou encore de sclérose en plaques
  • à celles souffrant de troubles gynécologiques comme les infections et congestions utéro-vaginales
  • pour soutenir la sphère ORL
  • pour améliorer et parfois même traiter les troubles dermatologiques dont l’eczéma, l’urticaire, le psoriasis et le prurigo
  • pour lutter contre les allergies
  • pour favoriser la reconstitution de la masse sanguine
  • pour lutter contre le cancer et les infections vaginales. 

Dans quels cas éviter l’utilisation d’une cure hypertonique, et quand lui préférer une dilution isotonique ? 

Certains cas de figure rendent préférable la dilution d’une eau de Quinton hypertonique en eau isotonique. 

Ou de l’utiliser en dilution hypotonique, à raison de quelques gouttes de plasma marin dans 1 litre d’eau pure. 

Voire parfois, d’éviter totalement cette voie thérapeutique si vous suivez par exemple un régime sans iode et sans sel, où on le préférera en saumure isotonique en consommant uniquement les aliments y ayant macéré pendant plusieurs semaines. 

Vous préférerez une dilution isotonique, qui, je vous le rappelle se confectionne très facilement en mélangeant 1 part de Vitalisea dans 2 parts d’eau pure, au cas où : 

  • vous souffrez de fatigue légère, tout en préférant l’effet dynamisant de l’hypertonique en cas de fatigue chronique
  • vous êtes psychiquement instable et souhaitez éviter de trop « booster » vos défenses et processus organiques
  • ou si vous supportez mal l’iode marin. 

Cependant, bien que le Vitalisea soit un remède adapté à tous, favorisant les fonctions du vivant dans leur intégralité, il peut être préférable de l’éviter si vous souffrez : 

  • d’hypertension artérielle
  • d’insuffisance rénale
  • de troubles cardio-vasculaires
  • d’hyperthyroïdie
  • ou de rétention d’eau. 

Et, bien que l’ancienne version du Vidal le préconise en hypertonique, les naturopathes s’accordent à penser qu’il est préférable d’opter pour la version isotonique en cas d’eczéma et d’importants troubles cutanés, étant donné les réactions de crises de détox et d’intenses activités organiques qu’une cure soutenue d’hypertonique peut provoquer. 

Comment organiser une cure de Vitalisea pure par voie interne ?

Au cas où vous souhaiteriez le consommer pur et en cure, ce qu’il faut savoir à propos du plasma Quinton, c’est qu’il est préférable de le consommer progressivement, mais aussi de l’arrêter progressivement. 

Pour une cure hypertonique vous pouvez par exemple commencer par : 

  • 30 à 40ml les deux premiers jours, pris en trois fois avant chaque repas
  • 90 à 100ml les deux jours suivants, toujours en trois prises distinctes
  • 120 à 130ml les deux jours d’après, en trois fois
  • jusqu’à 200ml pour finir la première semaine et tout au long de votre cure. 

Avant d’arrêter votre cure, il vous suffira ensuite d’inverser cette progression en trois paliers de deux jours chacun, passant de 200ml à 120ml, puis de 120ml à 90ml, et enfin de 90ml à 30ml. 

Aucun effet indésirable ne se produira si vous devez l’arrêter plus brutalement, cependant il est toujours bon de laisser le temps à votre organisme de se ré-habituer à une eau simple, non iodée, et bien évidemment aussi pure que possible. 

Enfin, le même type de précautions peut être appliqué à une cure isotonique, si ce n’est que vous pourrez augmenter la dose jusqu’à 300 ou 350ml par jour. 

Bien à vous, 

Jean-Baptiste Loin 

Pré-commandez dès maintenant pour réserver votre cure de plasma marin Vitalisea :

Plasma Marin Hypertonique VitaliSEA – 3L – SPÉCIAL CRUSINE

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notification pour
guest

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
suzanne
suzanne
3 mois il y a

quand j’étais enfant ( dans les années 50) j’ai été débarrassée d’une forte anémie, d’une manière spectaculaire et en très peu de temps par des piqûres sous cutanées de plasma de Quinton ; à présent on n’a plus le droit de le faire en piqûres ; pourquoi ? ça marche trop bien et ça ne cûte pas cher ?

Jung charlotte
Jung charlotte
3 mois il y a
Répondre à  suzanne

Vous avez vous même répondu à votre question dans votre question : ça ne coute pas cher…. C’est donc peu intéressant pour les laboratoires bien malheureusement 😉

Nadine
Nadine
3 mois il y a

Question: en quoi est le contenant pour cette eau? En verre ou autre?

Geneviève
Geneviève
3 mois il y a

Merci

Isabelle
Isabelle
3 mois il y a

Bonjour , 
Merci beaucoup pour la qualité de vos articles.. Grâce à un article sur la phycocianine mon état de santé s’améliore.
Bien à vous. 

Kristine.
Kristine.
3 mois il y a

Bonjour. Quelle quantité journalière en isotonique, peut prendre un adolescent de 15 ans ? En une ou plusieurs fois ? Il me semble que j’ai lu que ce serum était recommandé en cas de dyslexie et de dyscalculie, je n’arrive pas à retrouver cette information. Merci de m’aider. Cordialement. Kristine.

suzanne
suzanne
3 mois il y a

je m’en sers aussi pour mon chien qui a parfois les yeux qui coulent ; je les lui nettoie avec du plasma de Quinton isotonique