La manipulation du SARS-CoV-2 se précise

43
In a Secure High Level Laboratory Scientists in a Coverall Conducting a Research. Coronavirus outbreak. Concept of Covid-19 quarantine. doctor and medical care. Personal Protective Equipment.

Suivi de la dernière hypothèse du mathématicien J.C. Perez

Bien que l’on ne puisse toujours rien affirmer, entre 2020 et 2021 de nombreux scientifiques, éditeurs et journalistes, ont mis le doigt sur des particularités du SARS-CoV-2 menant à une gigantesque polémique concernant la réelle nature du virus.

Pendant que la liberté de la presse s’amenuise de manière à ce qu’aucun media d’envergure ne prenne le risque d’aller contre le consensus officiel, de peur d’être livré à l’autodafé.

Aucun scientifique non plus, y compris parmi les plus qualifiés, n’aura vu une de ses publications allant dans le sens de la manipulation génétique du SARS-CoV, ne serait-ce que sérieusement relue par la communauté scientifique.

Certaines recherches publiées en libre dépôt ou « preprints » qui, même si elles ne sont pas nécessairement fondées, auraient dû avoir le droit d’exister et pouvoir être commentées, disparaissent purement et simplement des sites qui les hébergeaient.

Pourtant, malgré la présence de belligérants masqués censurant l’information internationale sur la base d’un modèle de dictature populaire chinoise, progressivement, la lumière commence à mettre en évidence les ficelles agitant une partie des marionnettes.

Il devient donc aussi plus évident de comprendre pourquoi et comment prévenir le Covid.

Une nouvelle forme de manipulation

Les Occidentaux de plus de quarante ans le savent bien, depuis une vingtaine d’années une volonté très palpable de vaccination anti-grippale est mise en œuvre.

Ils sont également conscients que malgré les nombreuses tentatives des laboratoires, les vaccins développés étaient pire que ceux destinés à éradiquer la rage, pour les chiens.

Néanmoins la volonté de trouver un vaccin contre un virus qui vit en harmonie avec l’humanité depuis des temps immémoriaux, était bel et bien là.

Non pas que « la grippe » bloquait l’économie mondiale ou ruinait les caisses des services sociaux, mais imaginez une minute…

La polio, la dengue, Ebola, ou même le paludisme ne concernent que certaines parties du monde, et pas toujours les plus riches, et finalement ces virus ne se transmettent qu’assez difficilement, tout en étant bien trop létaux et incapacitants.

Tandis que la grippe, elle, passe partout et, à moins de vivre reclus personne ne peut y échapper.

C’était donc décidé, ce bon vieux coronavirus qui avait fait trembler les chaumières après la première guerre mondiale, allait devenir le graal des plus puissants lobbies et remplacer la grippe.

Cette course au vaccin, bien que souterraine et fort peu relayée dans la presse, personne de vraiment informé n’en était dupe.

Toujours est-il qu’entre les années 2000 et 2010, des technologies de modification des génomes du coronavirus allaient faire un bon sans précédent.

Malgré la multiplication des brevets de coronavirus expérimentaux, c’est en juin 1999, à Utrecht, aux Pays-Bas, qu’une terrifiante expérience allait donner le jour à un des tout premiers coronavirus chimériques :

« L’assemblage de Spikes en particules de coronavirus exprimé par le domaine carboxylique de la protéine Spike ». (1)

En pratique, l’expérience consistait à créer un virus « chimérique », c’est à dire manufacturé de manière à ce qu’il donne l’impression à un observateur non initié à cette pratique, ou au système immunitaire, d’être naturel.

Pour ce faire, au lieu d’utiliser la méthode CRISPER (2) consistant en une découpe mircroscopique du génome conduisant à un « recollage » laissant des traces, les laboratoires impliqués ont utilisé la retranscription d’ARN messagers en ADN, permettant de « recréer » un ARNm plus complexe et résistant qu’un virus habituel.

Et c’est probablement par ce biais que de nombreux spécialistes, même lorsqu’ils sont aussi bien intentionnés que les journalistes de la revue Nature, auraient pu jurer que le SARS-CoV-2 est le résultat d’une zoonose, c’est à dire d’une transmission spontanée de l’animal à l’homme.

Mais ce n’était que la base, il leur fallait à présent comprendre et trouver comment « contrôler » l’agressivité de ce coronavirus.

Qu’ont-ils fait ?

Ils ont pris une souris et un chat, et après avoir manipulé les protéines Spikes des coronavirus de chat et de souris, le virus chimérique qu’ils venaient de créer était en mesure de tuer le chat sans faire de mal à la souris.

Ralph Baric, professeur émérite et épidémiologiste spécialisé dans les coronavirus, montre en 2015, dans la revue Nature, les résultats d’une expérience sur des coronavirus issus de chauves-souris, en collaboration avec Shi Zhengli, la célèbre Bat Lady. (3)

Le fond de l’expérience étant de transformer les mêmes protéines Spike pour que des humains puissent être infectés par ce virus chimérique.

Et c’est, comme ont pu le noter des chercheurs indiens, ainsi que le Professeur Montagnier et Jean-Claude Perez, en recourant à l’insertion de souches d’autres virus par un système de réversion génétique, qu’ils ont finalement trouvé le moyen d’infecter les récepteurs humains ACE2.

Or, pour être totalement sûrs du résultat ces expériences ont été menées aussi bien in vitro, qu’in-vivo, sur des souris dotées de récepteurs ACE2 humains.

Depuis lors les expériences n’ont cessé, et la course au vaccin universel contre la grippe et le Sida ont connu un tournant dans de nombreux laboratoires, plus ou moins sécurisés, en Chine.

Les occasions de fuites ont donc été aussi nombreuses qu’obscures.

Cependant vous auriez tort de blâmer uniquement les Chinois : bien qu’ils accueillaient les expériences, ils n’étaient pas nécessairement les plus impliqués.

Le Dr Fauci, ancien directeur de l’Institut National de la Santé américain, ou NIH, responsable du laboratoire d’immunorégulation et directeur du NIAID ou National Institute of Allergy and Infectious Diseases, a fondé et financé le programme de recherche sur les coronavirus à Wuhan, en investissant plus de six cent mille dollars. (4)

Ce qui pourrait également expliquer le montage de l’affaire du Yan Report (5), qui dévoile les plans du virus tout en évitant d’impliquer directement le gouvernement américain.

Pourtant, malgré l’obscurantisme régnant en la matière, il est pratiquement de notoriété publique que les États-Unis ne sont pas les seuls à avoir pris part à cette opération.

Ainsi le Dr Fauci est accusé par des membres de la commission d’enquête américaine sur le Covid-19, d’avoir mené des expériences sur les coronavirus à Wuhan, non pas pour le développement d’un vaccin ou d’anticorps monoclonaux, mais pour ce que les laboratoires appellent « Gain of function », ou gain scientifique considéré comme supérieur aux risques sanitaires. (6)

Les protéines ACE1 et ACE2 y auraient été parfaitement orchestrées pour identifier les récepteurs humains depuis un virus chimérique.

Le schéma génétique aménagé permettrait à la protéine Spike de se fragmenter à un embranchement nommé le site de clivage de Furin.

Cette méthode évitant au virus le transport du matériel génétique déclenchant le processus de fragmentation, dans la mesure où il est programmé pour laisser les cellules humaines faire ce travail.

Notons au passage que le Dr Fauci a la responsabilité d’un large éventail de recherches, fondamentales et appliquées, concernant les infections et maladies auto-immunes :

  • il a notamment montré que l’expression de cytokine endogène induit celle du VIH
  • a participé au développement de stratégies pour le suivi thérapeutique et la reconstruction immunitaire des patients victimes du Sida
  • a plébiscité la vaccination préventive contre le VIH
  • et, jusqu’à présent, il était en pleine recherche sur l’identification de la nature des mécanismes immunopathogènes des infections du Sida, ainsi que la portée des réponses immunitaires au VIH. (7)

Or, tandis que le Dr Fauci n’exclut pas la présence d’un virus synthétique et se prétende ouvert à une investigation complète, Peter Daszak, spécialiste des questions de guerres bactériologiques est placé à la tête, non seulement du comité d’investigation de l’OMS, mais aussi de la commission du Lancet et de Sachs, dont la mission commune est de découvrir les origines du virus. (8)

Bizarrement, depuis, tout le monde tourne en rond en suivant les préconisations de l’OMS prétendant que la zoonose est fort probable et la fuite d’un laboratoire peu crédible.

Les meilleurs spécialistes du monde dénoncent un virus chimérique

Si vous n’en avez pas encore pris connaissance, à ce stade je vous suggère la lecture de mon précédent article sur les origines du virus (9), afin de ne pas ignorer les alertes lancées par le Professeur Montagnier, le mathématicien Jean-Claude Perez, le Dr Li-Meng Yan, le Professeur Henrion-Caude, Jacques Attali, ou encore l’astrophysicien Nassim Haramein.

Et profitons-en pour préciser que je ne cherche pas à prouver un fait pour le plaisir d’avoir raison, mais uniquement pour avoir une chance d’en déduire le plus précisément possible la ou les approches thérapeutiques appropriées.

Toujours est-il, en plus des sources que nous venons de présenter, qui devraient à elles seules faire basculer la jauge de l’OMS de « peu probable » à « très probable », voici le témoignage, presque codé, du prix Nobel David Baltimore :

« Quand j’ai vu le clivage de la Furin dans la séquence virale pour la première fois, avec ses codons d’arginine, j’ai dit à ma femme que c’était le pistolet fumant des origines du… virus… Ces découvertes donnent un sérieux défi à l’idée d’une origine naturelle du SARS2 »

Les dernières recherches de Jean-Claude Perez sur les origines du Covid

Spécialiste du décryptage des meta-codes cachés de l’ADN, Jean-Claude Perez est l’auteur d’ouvrages et thèses portant sur le Code Maître de la biologie. (10)

Il travaille sur le génome de l’ADN humain représenté par le nombre d’or depuis plus de dix ans. (11)

Et, comme vous le savez, il a publié en collaboration avec le Professeur Montagnier une première thèse de la manipulation du virus, basée sur sa propre grille de lecture, à savoir la spirale et la suite de Fibonacci.

N’étant vraiment compréhensible que par lui-même, certains scientifiques ou les laboratoires détenteurs des brevets de coronavirus, dans un premier temps son analyse fut brutalement écartée par la critique.

Tout comme la vulgarisation que le Professeur Montagnier en a fait s’est vue censurée et décrédibilisée.

Mais entre temps de l’eau a coulé sous les ponts, et de nouvelles révélations ont été faites un peu partout dans le monde. (12)

Il est par exemple question d’un nouveau variant du coronavirus, baptisé variant indien, qui serait plus enclin à toucher les jeunes adultes et les enfants.

Prétendument émergé à Taïwan, et présenté comme une nouvelle vague de coronavirus, c’est pourtant bien en Inde que ce variant particulier a émergé, puis a été étudié dans la dernière hypothèse de Jean-Claude Perez. (13)

Selon lui l’incorporation de Spikes dans les particules de coronavirus s’opère précisément entre la protéine S et la protéine M.

Confirmant le modus des expériences précédemment effectuées en laboratoire sur différents coronavirus, il constate que l’association entre les protéines a lieu au niveau de la membrane, impliquant une partie du domaine carboxy-terminal de la protéine M.

Puis à l’aide d’un spectre de fréquences de Fibonacci lui permettant de cartographier le génome de chaque virus, il s’intéresse à la construction chimérique des gènes ainsi qu’à la construction génomique des variants.

Montrant d’une part que les variants « montent en fréquence », d’autre part que les souches virales déjà contractées semblent s’accumuler aux nouvelles, augmentant également la fréquence.

Il note par ailleurs que la dissonance ou les harmonies entre les fréquences de certaines souches, augurent soit d’une plus grande pathogénicité, soit d’une plus grande infectiosité.

« Nous suggérons que ces métastructures de Fibonacci très denses et longues renforcent la force et la durée de vie de l’ARNm fragile du virus, mais aussi de l’ADN résultant.

Rappelons que ces métastructures de Fibonacci sont observées dans toutes les souches et variantes de SARS-CoV-2 alors qu’elles sont complètement absentes des Spikes ARNm – modifiés au niveau des codons synonymes – dans les vaccins ARNm de Pfizer et Moderna.

En effet, afin de maximiser leur stabilité en ARNm, ces vaccins ont été surchargés avec des bases G. ARNm, donc aussi de leur ADN, et probablement aussi une faible production d’anticorps. »

Sa première conclusion étant :

« Dans la première partie de cette étude, nous nous limitons à l’analyse de génomes entiers, tous venant à partir des mutations et variantes du SARS-CoV-2, séquencé en Inde en 2020 et 2021.

Nous démontrons – à la fois sur les génomes réels des patients et sur les variantes combinant les mutations aux génomes de Wuhan du SARS-CoV-2, puis à la variante indienne B.1.617 – que les métastructures numériques de Fibonacci AU/CG augmentent jusqu’à 8 fois leur ratio dans tous les cas analysés.

Nous pouvons affirmer que cette propriété contribue à une plus grande stabilité et durée de vie des ARN messagers, donc, peut-être aussi à une plus grande infectiosité de certains variants. »

La comparaison des variants

« Dans cette étude, nous avons recherché la présence et le nombre de métastructures UA/CG Fibonacci.

Nous nous intéressons à la plus longue de 17 711 bases, pour des génomes entiers de 29 000 bases.

Les génomes concernés, pour certains, sont issus de vrais patients, et, pour d’autres, des 28 mutations et variants les plus fréquents en Inde faisant partie de ceux représentant plus de 5% des cas d’infections dans le pays.

Sur un total de 108 génomes analysés :

• aucun ne contenait un nombre de métastructures inférieur à celles du référence génome de Wuhan du SRAS-CoV2
• 11 d’entre elles contenaient le même nombre de métastructures que le génome de référence
• et 97 d’entre elles contenaient un plus grand nombre de métastructures que la référence génome, soit 89,81% des cas. »

Il note que « l’impact du variant B.1.617, combiné aux 4 plus fréquentes mutations – 85% des contaminations du pays -, multiplie par 4 le nombre de métastructures de 17 711 bases par rapport au génome de référence SARS-CoV2, soit 8 ==> 31. »

Or, sa précédente hypothèse avait prédit qu’il y aurait une fréquence à partir de laquelle le virus serait en mesure de rivaliser avec le génome humain.

« Il est donc clair que la pression évolutive des mutations et des variants opère sur l’ARNm des virus une sorte d’adaptation et même optimisation des rapports AU/CG dans le génome entier.

Seul le virus « connaît » cette stratégie…

Lorsque nous observons les mutations les plus fréquentes dans toute l’Inde, sur la référence de consensus du variant indien B.1.617, le niveau du génome est 6 fois (53 + 8) plus élevé que celui du génome de référence SARS-CoV2 de Wuhan. »

Ce qui, rejoignant l’énoncé de sa publication, l’invite à se questionner sur une stratégie globale d’évolution des variantes SARS-CoV-2.

Entendez par là, bien évidemment, une stratégie embarquée dans la structure même du virus.

Examinant ensuite un ensemble de souches de variants issus des quatre coins du globe, de la Californie en passant par Marseille 4, avant de rejoindre les échantillons indiens, il remarque :

– sur les régions S1et S2 du Spike, exprimant un déséquilibre des bases de Fibonacci, suggèrent une plus grande pathogénicité
– que certains variants anglais et indiens exprimant un équilibre des bases suggèrent une plus grande infectiosité.

S’en suit une analyse comparative du génome, illustrée par des figures présentant les rapports UA/CG de chaque génome.

Figure 1 à 3 :

Puis le Professeur Montagnier apporte le mot de la fin en disant :

« On peut ajouter que l’évolution du virus vers les variantes « Fibonacci » a été favorisé par les anticorps anti-spike protéiques du virus SARS-CoV-2 d’origine Wuhan.

La nature ou Dieu ne facilitera pas la réaction des vaccinateurs pour mettre fin à cette pandémie ».

La naïveté du système immunitaire face aux virus synthétiques

Rempart d’une défense optimale, votre système immunitaire l’est essentiellement dans la mesure où sa mémoire cellulaire le prépare à tous les scenarii envisageables par le vivant.

Mettez-le face à une création artificielle se faisant passer pour un virus naturel qu’il sait ou plutôt qu’il pense pouvoir gérer facilement, et, surtout s’il est affaibli par diverses pollutions, il peut devenir aussi naïf et maladroit qu’un enfant.

Comme un enfant dans le corps d’un adulte, il pourrait soutenir la vie ou au contraire apporter la mort, sans vraiment faire la différence.

Au cas où les découvertes de Jean-Claude Perez et des autres seraient fondées, que les mutations sont susceptibles d’augmenter la fréquence d’infectiosité et de pathogénicité du virus, une préparation active de votre système immunitaire est cruciale dans le cas d’une troisième vague, qui pourrait bientôt frapper l’Europe.

Le variant indien, actuellement présent dans une cinquantaine de pays, arrivera inévitablement jusqu’ici, et il faudra plus que jamais le recevoir avec un système immunitaire sans faille.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Sources et références :

  1. https://jvi.asm.org/content/74/3/1566#F3
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cas9
  3. https://www.nature.com/articles/nm.3985
  4. https://www.factcheck.org/2021/05/the-wuhan-lab-and-the-gain-of-function-disagreement/
  5. https://www.reponsesbio.com/le-yan-report-la-these-chinoise-de-la-manipulation-genetique-du-sars-cov-2/
  6. https://youtube.com/watch?v=av4bfYSH1e0
  7. https://fr.wikipedia.org/wiki/Anthony_Fauci
  8. https://www.independentsciencenews.org/news/peter-daszaks-ecohealth-alliance-has-hidden-almost-40-million-in-pentagon-funding/
  9. https://www.reponsesbio.com/la-these-de-la-manipulation-genetique-du-sars-cov-2-confirmee/
  10. https://www.longdom.org/abstract/deciphering-hidden-dna-metacodes-the-great-unification-amp-master-code-of-biology-11590.html
  11. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20658335/
  12. https://youtube.com/watch?v=av4bfYSH1e0
  13. https://www.preprints.org/manuscript/202104.0689/v3

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notifier de
guest
43 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Isavel
Isavel
3 mois il y a

Merci!

france
france
3 mois il y a

merci

Catherine
Catherine
3 mois il y a

MERCI

Miron
Miron
3 mois il y a

Merci. D’autres informations sur Odysée avec Philippe Weber et bien d’autres encore.

Bérénice
Bérénice
3 mois il y a
Reply to  Miron

AGORA TV Jasper Mader par Frédéric Chaumont

francoise
francoise
3 mois il y a

merci

mireille
mireille
3 mois il y a

merci soyez benis de l univers pour votre action visant a proteger la vie

roger jacqueline
roger jacqueline
3 mois il y a

merci pour votre information tres scientifique qui me fait regretter de ne pas tout comprendre car je n’ai pas cette formation.
Neanmoins, je soutiens vos efforts d’autant que depuis le début de la vaccination je ne puis me résoudre à me vacciner , et me demande combien de temps je vais pouvoir tenir cette résolution avec la pass sanitaire qui arrive au 1 juillet
Bravo et cordialement

Marthe Landry
Marthe Landry
3 mois il y a

Vous n’ avez paa à vous soumettre aux chantages criminel des bigoharmas et des minables gouvernements

chocolate167@hotmail.com
chocolate167@hotmail.com
3 mois il y a

Merci 🙂🙂

Francine
Francine
3 mois il y a

Un grand merci pour ces informations

CLAU
CLAU
3 mois il y a

MERCI. MERCI.

Jacqueline P.
Jacqueline P.
3 mois il y a

Vraiment merci pour tout ce travail d’information ! Merci de ne pas nous abandonner ! 🙏

Gandin
Gandin
3 mois il y a

Merci

Brigitte.D
Brigitte.D
3 mois il y a

Merci beaucoup pour toutes ces explications ,lesquelles très abouties sur un plan scientifique,permettent de mettre enfin en évidence ,une hypothèse que pour ma part ( sans être formée en biologie),j’ai soupçonné dés le départ!!!!! parce que apparue d’abord en Chine ,pays du contrôle (donc réduction volontaire??????) de sa population………

Sylviane Ancion
Sylviane Ancion
3 mois il y a

Merci pour ces informations !

vivet
vivet
3 mois il y a

M E R C I

SANTORIN Dyane
SANTORIN Dyane
3 mois il y a

Merci pour ces informations même si c’est un peu compliqué pour moi. Combien de temps nous pourrons tenir sans être obligé d’être vacciné nous nous sentons vraiment impuissant devant ces gouvernements de plus en plus f…

Bérénice
Bérénice
3 mois il y a

Que pensez-vous, ou avez vous des infos sur les affirmations du Pr Fourtillan, à savoir que notre célèbre Institut français (je ne le nomme pas ici) serait à l’origine de la « fabrication » du virus, et du matériel destiné à la fabrication des « vaccins » utilisés actuellement sur les populations ?

Réponses Bio
Administrateur
3 mois il y a
Reply to  Bérénice

Bérénice Bonjour,

C’est probablement le cas, au moins partiellement, puisque comme d’autres pays l’Institut Pasteur a breveté un coronavirus en 2004 dans le but d’élaborer un vaccin.

Toutefois, il est à noter qu’en plus de la France ce type de recherches ont eu lieu aux Pays-Bas, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Chine, mais certainement encore dans d’autres pays.

Pour plus d’informations et avoir accès au brevet de l’Institut Pasteur, je vous invite à la lecture de ces deux articles : https://www.reponsesbio.com/le-yan-report-la-these-chinoise-de-la-manipulation-genetique-du-sars-cov-2/
https://www.reponsesbio.com/la-these-de-la-manipulation-genetique-du-sars-cov-2-confirmee/

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Espeilhac
Espeilhac
3 mois il y a
Reply to  Réponses Bio

Merci

CHALANCON
CHALANCON
3 mois il y a

Passionnant ! Merci !!!!!!

dumas
dumas
3 mois il y a

Nous sommes dans un putain de piege. merci

liselotte
liselotte
3 mois il y a

merci de votre information,elle confirme ce que nous soupçonnions. Et merci de nous informer pour la suite

Dominique
Dominique
3 mois il y a

Alexandra Henrion Caude, le Pr Montagnier, le Pr Fourtillan….tous ces « complotistes » ont dit vrai dès le départ …. La France est baillonnée sur tout : »Restez chez vous, isolez-vous et prenez du paracétamol »…Le discours est inchangé depuis un an et demi et à nous saouler du matin au soir : « Vaccinez-vous » ! Seule solution officielle…bientôt tous les 3 mois ! On entend tomber les dollars sonnants et trébuchants dans l’escarcelle !!! Interdiction de parler de prévention (Vitamine D 4000 UI/j, Zinc Bisglycinate 15 mg/j, Vitamine C 2X 500 mg/j) Interdiction de diffuser le protocole du Dr RAOULT qui a la mortalité… Lire la suite »

Eva
Eva
3 mois il y a

merci..qu en sera t il pour voyager et avec le pass sanitaire ? pour l instant je ne suis pas vacciner ,vont ils nous obliger sans le dire comme ça?

Barret
Barret
3 mois il y a

Merci!…

lsavi
lsavi
3 mois il y a

Merci !!!

volper
volper
3 mois il y a

Merci

Seguret
Seguret
3 mois il y a

Merci pour ces precisions.. je ne saisis pas tout, loin de là mais c’est tres interessant et rassurant

Célestin
Célestin
3 mois il y a

Merci!

Brigitte
Brigitte
3 mois il y a

Je vous remercie infiniment pour toutes ces informations qui, bien qu’incompréhensibles par tout un chacun, n’en sont pas moins indispensables pour aider chacun dans son discernement et ses choix en fonction de ses compréhensions et convictions ! Soyez bénis pour vos lumières et vos partages !

Martine
Martine
3 mois il y a

Comment vous remercier de dire des vérités cachées par tous les médias aussi manipulateurs que frileux, à la botte du fric et des dirigeants qui, eux, sont bien informés… BRAVO, et merci encore.

HILDA
HILDA
3 mois il y a

merci

soleil
soleil
3 mois il y a

Merci!

Yollande
Yollande
3 mois il y a

merci pour toutes ces informations qui invitent à réfléchir.

Michele
Michele
3 mois il y a

Merci !

Anne Marie
Anne Marie
3 mois il y a

Merci

Clément
Clément
3 mois il y a

Merci pour l’information !

claire
claire
3 mois il y a

Merci.

Annette
Annette
2 mois il y a

Il ne faut pas se laisser faire. Toutes vaccinations ne sont pas obligatoire, une ligue existe sur Paris. Manifestation hier, aujourd´hui contre les projets vaccinalistes. Le mauvais oeil retombera sur eux. ayez la Foi et nourrissez-vous du cru, Bio Fruits et Légumes frais, renseignez-vous. Le Cru c´est vivant, pas comme la viande Animale qui est un Cadavre. Aliment Mord.

Solange
Solange
11 jours il y a

Merci à bientôt!