Les secrets nature de ma grand-mère

1
secrets de santé, beauté, maison et jardin de grand-mères

Des tas de recettes oubliées pour retrouver la santé, adoucir sa peau, faire briller la maison, réparer les pots cassés ou entretenir le jardin…

Autrefois, il est bien évident qu’on n’avait pas recours aux produits chimiques des industries pharmaceutiques, cosmétiques ou d’entretien de la maison pour répondre aux petits problèmes de l’existence.

Seuls le bon sens et la nature étaient sollicités.

C’était peut-être quelquefois insuffisant, reconnaissons-le, mais toujours plus sain et moins dangereux.

Aussi, à l’occasion n’ayons aucun scrupule à réutiliser toutes ces merveilleuses recettes de bonnes femmes, tous ces secrets de nos grand-mères.

 

Les secrets de santé

 → En cas de saignements de nez, comprimer la narine, sucer des glaçons et, une fois l’hémorragie arrêtée, se moucher.

  En cas d’insolation, se déshabiller, s’hydrater et appliquer sur le front des compresses d’eau fraîche.

 En cas de petites entorses, avant l’intervention médicale, reposer le membre, appliquer une poche de glace et, si besoin, faire un bandage ou poser une attelle.

 → En prévention contre les maux de tête et migraines, marcher pieds nus, de bon matin, dans l’herbe mouillée par la rosée.

 → Pour les soigner, appliquer de l’écorce de citron sur la douleur ou de chaque côté de la tête. Des pommes de terre crues râpées donnent le même résultat, appliquées sur les tempes et le front.

 En cas d’insomnie, manger de la laitue cuite au repas du soir, ou boire une décoction de feuilles de laitue avant de se coucher. Rien n’empêche, bien sûr, d’employer les tisanes classiques comme le tilleul, la fleur d’oranger en boutons, la marjolaine ou la passiflore… à moins qu’on ne préfère un bol de lait chaud au miel. Le bain aux feuilles de tilleul peut s’avérer aussi très favorisant.

 → Contre les rhumatismes, les cataplasmes d’ortie et les décoctions de baies de genièvre sont souvent recommandés dans les campagnes, sous forme de bains chauds. On fera bouillir cinq minutes puis infuser dix minutes cinq cents grammes de baies dans trois litres d’eau que l’on ajoutera à l’eau du bain.

 → Contre la constipation, peler la peau de deux belles oranges biologiques, et laisser bouillir à couvert dans un demi-litre d’eau pendant quarante minutes. Jeter l’eau, puis refaire bouillir dix minutes dans un quart de litre d’eau fraîche avec quatre cuillères à soupe de miel. Egoutter les écorces d’orange, les laisser sécher pendant une journée et les manger le matin à jeun.

  En cas d’enrouement, des gargarismes d’infusion d’aigremoine au jus de citron et au miel seront souveraines.

 → Contre les cors aux pieds, il suffit d’appliquer des cataplasmes d’ail écrasé jusqu’à ce que les peaux mortes disparaissent.

 → En cas de crampes, grand-mère conseillait de dormir avec un savon de Marseille dans le lit et de manger une banane par jour.

 → En cas de hoquet, on conseillait de croquer lentement un morceau de sucre imbibé de vinaigre.

 → Contre les boutons, appliquer des compresses d’un mélange de bicarbonate de soude et d’eau bouillante.

  Contre les furoncles, des compresses de miel mélangé à de la farine.

 → Contre les ecchymoses, des compresses de vinaigre dans de l’eau très chaude.

  Contre les ampoules aux mains ou aux pieds, percez-les tout d’abord à l’aide d’une aiguille stérilisée à l’alcool ou à la flamme, puis appliquez un emplâtre de feuilles de plantain et de fleurs de millepertuis. Attention : ne retirez jamais la partie supérieure de la cloque.

 → Contre les vers, il existe plusieurs solutions : une gousse d’ail dans une tasse de lait chaud, prise le soir ; une demie livre de graines de citrouille crues soigneusement mâchées tout au long de la journée et suivies, au coucher, d’huile de ricin ; ou encore la confiture de mûres consommée le plus souvent possible.

 → Contre les piqûres d’insectes, le meilleur réflexe consiste à appliquer immédiatement de l’huile essentielle de lavande sur la piqûre, en frottant énergiquement, de façon répétée. Mais on peut aussi utiliser une rondelle d’ail, un oignon coupé en deux…

 

Les secrets de cuisine

 → Pour rendre l’ail plus digeste, ôter le germe et hacher l’ail en le mélangeant à un peu de poudre d’amande.

 → Pour éviter que le lait déborde, il suffit de placer au fond de la casserole une soucoupe retournée, avant de commencer à faire chauffer.

 → Pour éviter que la graisse saute hors de la poêle, jeter auparavant une pincée de sel fin.

  Pour se faciliter l’ouverture des huîtres et des palourdes, il suffit de les tremper quelques secondes dans de l’eau vinaigrée.

 → Pour éviter que le jus des fruits ne détrempe la pâte à tarte, parsemer le fond d’une fine couche de biscottes réduites en poudre.

  Afin d’éviter que les raisins secs tombent systématiquement au fond du cake, bien les égoutter et les rouler dans la farine avant de les incorporer à la pâte.

 → Pour démouler un plat, il suffit tout simplement de le placer quelques instants dans de l’eau bouillante.

  Pour séparer le jaune du blanc d’œuf, utilisez un entonnoir, au-dessus duquel vous casserez vos œufs. Le jaune restera prisonnier de l’entonnoir, alors que le blanc s’écoulera et pourra être récupéré à part.

 → Afin de conserver les citrons coupés en deux, mettez-les, chair vers le bas, dans une tasse d’eau que vous renouvellerez au moins quotidiennement.

 → Lorsqu’on n’a plus d’eau de source en bouteille, pour réduire le goût de chlore de l’eau du robinet, il suffit de la verser dans un pot et de la laisser reposer une ou deux heures au réfrigérateur avant de la consommer.

 → Avec des restes de pain et de poisson, il est possible de préparer un délicieux soufflé, en mélangeant ces restes avec un peu de lait, de beurre et quelques œufs dont on aura battu le blanc en neige. Le tout ira au four dans un moule à soufflé, et sera éventuellement servi avec un coulis de tomate légèrement épicé.

 

Les secrets de beauté

Du temps de leur jeunesse, la plupart de nos grand-mères savaient que le secret de leur beauté devait avant tout résider dans une saine hygiène de vie, et c’est pourquoi tous les matins elles faisaient leur gymnastique la fenêtre ouverte en respirant l’air frais, prenaient éventuellement une douche écossaise avant une petite marche, et rien ne les empêchait non plus de passer le répertoire des chansons à la mode en revue tout en vaquant gaiement à leurs occupations.

Cela étant, d’autres trucs de beauté venaient s’ajouter à ce training naturel, comme par exemple l’application sur les paupières de sachets de thé infusé cinq minutes pour éviter les yeux gonflés.

  A la fin de la journée, un bon bain de pieds dans lequel aura macéré un bouquet de persil aide à faire dégonfler les chevilles après une journée debout. On peut aussi faire dégonfler les pieds à l’aide de compresses d’eau froide vinaigrée. Mais si ceux-ci ont tendance à trop transpirer, ce sont alors des bains de pieds à la décoction d’aiguilles de pin qui sont conseillés.

 → Contre le nez rouge, surtout en hiver, nos grand-mères n’hésitaient pas à se masser le nez avec un peu de glycérine.

 → Pour avoir un joli teint, elles pouvaient aussi se confectionner une fumigation de tilleul et de camomille.

 → Contre les rougeurs du visage, elles se lotionnaient avec une macération de plusieurs jours de feuilles de lierre dans du vin blanc.

 → Pour avoir la peau plus douce, elles s’enduisaient le corps d’huile d’olive avant de prendre un bain.

 → Pour atténuer les taches sur la peau, elles appliquaient des compresses composées du jus d’un citron mélangé à une décoction d’un bouquet de persil dans un demi-litre d’eau.

 → Contre l’irritation de la peau, elles appliquaient un masque de feuilles de menthe écrasées au rouleau à pâtisserie. Et pour resserrer les pores de la peau, un masque de tranches d’orange coupées finement.

 → Pour effacer les cernes sous les yeux, une très bonne recette consistait à faire un masque à la poudre de fleurs de mauve humidifiées.

 → Pour éliminer les cellules mortes et faire ainsi un peeling léger et très économique, on mélangeait de la farine d’avoine et de l’eau, on l’appliquait sur le visage, on laissait sécher, et on retirait en massant du bout des doigts, d’arrière en avant.

 

Les secrets de l’entretien de la maison et des vêtements

 → Pour enlever les taches sur les carrelages, les ramollir à l’essence de térébenthine puis les enlever en les grattant au couteau, lame à plat.

 → Les dalles de marbre se lavent à l’eau savonneuse, se rincent et s’essuient avant de s’encaustiquer avec un quart de cire vierge et trois quarts d’essence de térébenthine.

 → Sur les carreaux de terre cuite, on passe une serpillière humide, on enlève les taches au vinaigre en rinçant immédiatement après, et on encaustique à l’aide d’une pâte spéciale.

 → Les parquets, eux, s’huilaient avec un mélange d’huile de lin et d’essence de térébenthine à parts égales, avant de se cirer. Pour les vernir, on conseille encore de faire dissoudre 250 grammes de gomme laque dans un demi-litre d’alcool à brûler.

 → Pour conserver aux vêtements en laine toute leur allure, il suffit de les laisser tremper dans de l’eau mélangée à du bois de Panama… et, surtout, de ne jamais les tordre.

 → Une manière très simple et efficace pour nettoyer les imperméables, consiste à les frotter avec une brosse mouillée, enduite de savon.

 → Enfin, une recette qui nous vient des grand-mères américaines : pour avoir un repassage vraiment impeccable, introduire le linge dans le congélateur, emballé dans un sac en plastique. Une fois le linge glacé, le repasser immédiatement.

 

Les secrets de jardinage

 → Pour chasser les escargots et les limaces qui viennent brouter vos salades ou autres plantes à feuilles, associer aux carrés visités des capucines, ou du trèfle, de la lavande, du persil, ou encore de la moutarde… Vous pouvez aussi saupoudrer les plantes de cendre de bois. Cela reminéralisera vos sols par la même occasion.

 → Pour éliminer les pucerons et les araignées rouges, il suffit bien souvent de projeter un peu de savon noir dilué dans de l’eau, ou encore de la cendre bois, sur les cultures attaquées.

 → Pour équilibrer un sol trop acide, ou comme engrais floral, laissez tremper dans de l’eau des coquilles d’œufs écrasées, durant environ un petit mois, et répandez ensuite le mélange ainsi obtenu sur le sol.

 

Les secrets de bricolage 

Grand-père aussi avait ses secrets pour bricoler.

Il nous en reste certains aujourd’hui qui prennent toute leur valeur avec le retour aux solutions plus écologiques pour la maison.

En voici quelques exemples :

 → Une fois la peinture posée, n’utilisez pas de white spirit pour vous nettoyer les mains, mais simplement de l’huile de table ou, mieux, de l’huile d’amande douce.

  Pour absorber l’odeur de peinture qui ne manque jamais de se répandre dans la maison, placez un oignon coupé en deux et de la mie de pain, dans une soucoupe au centre de la pièce.

 → Pour prévenir l’invasion des parasites et des champignons qui attaquent le bois, trois précautions doivent être respectées : choisir un bois bien sec, abattu en hiver, et le protéger à l’aide de produits à base de sels de bore. Ces trois conditions dispensent généralement de tout traitement chimique dangereux.

 Geneviève Maillant 

*  *  *

Vous aimez les secrets de grands-mères ?

Oui ?… Alors retrouvez Geneviève Maillant dans son guide

Les remèdes miracles de Grand-Mère

Un recueil de recettes de santé que les maîtresses de maison se transmettaient de mère en fille dans les campagnes.

De quoi guérir, sans s’empoisonner, la plupart des maux courants de la famille !

Pour tout savoir : cliquez ici

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Les secrets nature de ma grand-mère"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Michele
Invité
Michele

super j’aime

wpDiscuz