Les vertus thérapeutiques de l’huile essentielle de cannabis

6
huile essentielle de cannabis sativa reponses bio

Détourné de la face du monde au mépris de la santé de la planète, grâce à lui l’humanité aurait pu connaitre une croissance verte sans polluer.

Sacrifié depuis cent ans au profit d’une poignée de lobbyistes sans scrupules, il aurait pu remplacer alimentation industrielle, médication synthétique, pétrole et vêtements toxiques.

Sa nature extrêmement complexe le rendant insaisissable par la science moderne, il est aujourd’hui temps de tout vous dévoiler sur les merveilleuses applications thérapeutiques du cannabis.

Le cannabis est reconnu depuis la nuit des temps par absolument toutes les cultures anciennes, comme la plus importante plante médicinale de la création.

Selon l’Association Internationale pour le Cannabis Médical ou IACM, elle est à la fois efficace contre :

  • les nausées,
  • l’anorexie,
  • les spasmes,
  • l’épilepsie,
  • l’asthme,
  • les troubles du comportement,
  • les états de dépendance,
  • les maladies auto-immunes,
  • la dépression,
  • et les inflammations.

Sous formes d’huile alimentaire, elle permet un apport régulier en vitamine D et omega 3.

Tandis que d’autres sources, parfois bien plus officielles, témoignent de surprenantes études :

-> Le Journal of Alzheimer disease explique que le cannabis sativa L. permet de détruire les protéines Bêta-amyloïdes caractérisant cette maladie.

Maladie d’Alzheimer que l’on considère d’ailleurs de plus en plus, lorsqu’elle n’est pas liée à la sénilité, comme étant provoquée artificiellement par une prise régulière de médicaments de synthèse avec, en particulier, les anti-dépresseurs.

-> En Espagne, en 2002, un chercheur démontre enfin ce qui a été prouvé empiriquement par des pionniers canadiens et californiens, à savoir que l’association de THC et de CBD pourrait détruire les cellules cancéreuses du cerveau.

La revue Cancer Research a ainsi publié une étude du Dr Manuel Guzmanà expliquant comment le THC inhibe la synthèse du VEGF tout en augmentant l’activité de la céramide, favorisant la mort des cellules infectées.

-> Une gigantesque étude financée cette fois par le gouvernement américain et menée par un pneumologue réputé, le Professeur Tashkin, qui aura duré plus de 30 ans, prouve très clairement que la consommation de cannabis sous forme de joints, au lieu, comme le tabac, de provoquer le cancer du poumon, a une action protectrice.

Le THC stoppant le vieillissement des cellules et les empêchant de devenir cancéreuses.

-> De nombreux témoignages ayant profité du programme américain de cannabis contre le glaucome, assurent quant à eux de l’efficacité et de l’innocuité de ce produit, en regard d’une liste effrayante d’effets secondaires avec les médicaments chimiques antiglaucomateux.

-> Des études provenant de l’Université de Floride montrent pour leur part qu’en contact direct avec le virus, le THC est en mesure de détruire l’herpès.

-> En 2012 le Professeur Mike Cawthorne, directeur de la recherche sur le métabolisme à l’Université de Buckingham, s’emploie à prouver que le THCV et les cannabidiols ou CBD font favorablement baisser les taux de graisse dans le foie, les taux de cholestérol, et protègent les cellules générant de l’insuline.

Résultats suggérant une méthode naturelle et prometteuse pour vaincre l’obésité grâce à la consommation de fleurs de cannabis.

-> Recherches directement suivies par le Professeur Murray Mittleman de la Harvard Medical Shcool, où en 2013 il constate que les consommateurs de marijuana génèrent un taux supérieur de lipoprotéine ou bon cholestérol, les protégeant du diabète de type 2.

-> Tandis qu’une association de chercheurs espagnols et britanniques s’enthousiasme sur le potentiel anti Parkinson de cette plante.

-> Dans leur étude de juillet 2009, un collectif de chercheurs démontre le potentiel protecteur  du cannabis contre les dommages de l’alcool, en déclarant dans un document intitulé Adolescent binge drinking Neurotoxical Teratol, se traduisant par Adolescents buvant du tératol neurotoxique :

« La marijuana pourrait avoir des propriétés neuro-protectrices en adoucissant le stress oxydatif de l’alcool ou l’induction de la mort des cellules toxiques. »

Loin de moi l’idée de vous lasser, cependant me croirez-vous si je vous disais que des études et faits empiriques couvrant de nombreuses autres affections peuvent se trouver un peu partout sur le web et dans la littérature scientifique ?

Il est évident que, non contents de faire du profit sur le vivant, certains se sont employés à donner les allures les plus diaboliques aux plantes envoyées par la nature pour corriger nos erreurs.

Bien qu’il soit toujours impossible en France et dans la plupart des pays francophones de profiter librement des facultés thérapeutiques du THC et du THCV, la situation évolue de plus en plus rapidement depuis que les CBD sous différentes formes sont autorisés sur le marché.

Il m’est donc, pour la toute première fois, possible d’analyser avec vous le spectre chromatographique d’une huile essentielle aussi rare que subtile, l’huile essentielle de sommités fleuries de chanvre.

L’huile essentielle de cannabis

Il existe en France et ailleurs, de nombreuses huiles essentielles de chanvre.

Toutefois à cause des limitations que nous venons d’évoquer celles-ci sont, dans la quasi totalité des cas, concentrées sur la distillation des feuilles de chanvre.

On comprendra aisément ce choix, toutefois aujourd’hui la législation permet de commercialiser tous les cannabidiols issus du chanvre, sauf lorsque le taux de THC est supérieur à 0,2%.

Il serait donc dommage de se limiter aux propriétés anti-inflammatoires de la feuille, lorsque l’on peut profiter d’un spectre plus vaste avec les sommités fleuries.

Selon le Dr Robert J. Melamede, président du département de biologie à l’Université du Colorado, directeur du CSI ou Cannabis Science Inc. :

«  La recherche sur l’utilisation des extraits de chanvre et des multiples composés cannabinoïdes, a fourni la justification scientifique de l’efficacité du chanvre médicinal dans le traitement de certaines des maladies les plus troublantes auxquelles l’humanité est maintenant confrontée, y compris les maladies infectieuses comme la grippe et le VIH, les maladies auto-immunes, la sclérose en plaques, l’arthrite et le diabète, les affections neurologiques comme la maladie d’Alzheimer, les accidents vasculaires cérébraux et les lésions cérébrales, ainsi que de nombreuses formes de cancer…

La létalité élevée de certaines souches de la grippe peut être attribuée à la réponse inflammatoire excessive par le Tumor Necrosis Factor Alpha ou TNF.

Les endocannabinoïdes sont la façon par laquelle la nature contrôle l’activité du TNF.

Les phytocannabinoïdes peuvent imiter les endocannabinoïdes naturels pour éviter une réaction excessive des inflammations immunitaires. »

Concluant que : « Sur la base de récentes découvertes concernant le rôle que les endocannabinoïdes joue dans le maintien de la santé, nous avons peut-être une solution unique à la menace posée par les souches de grippes mortelles qui, selon nous, si elle est appliquée, pourrait sauver des millions de vies. »

Pour ce faire, la forme la plus appropriée serait très probablement l’huile essentielle de cannabis.

Et bien que je ne puisse, pour le moment, vous proposer un produit au spectre complet contenant toutes les substances actives du cannabis, j’ai néanmoins mis à votre disposition la version la plus proche de cette panacée, une huile essentielle de la plante entière de chanvre, y compris les sommités fleuries.

Cependant avant de connaitre ses nombreux avantages, il nous faudra faire encore un petit effort.

En effet, il existe si peu de documentation spécifique au sujet de l’huile essentielle de la plante entière de Cannabis sativa L, réunissant bien plus de composants que l’huile essentielle de feuilles de chanvre, qu’il va nous falloir analyser ensemble la chromatographie détaillée de cette distillation lente à la vapeur.

La chromatographie d’une H.E. à part

La chromatographie est une méthode d’analyse chimique des constituants d’une huile essentielle par adsorption sélective des composants du mélange, ou par partage en présence de phases liquides ou gazeuses.

En d’autres termes, elle est destinée à permettre l’identification des différents composants d’une huile essentielle.

Bien qu’aucune étude ne semble s’intéresser directement au potentiel thérapeutique de l’huile essentielle de cannabis ne contenant pas de THC, plusieurs présentent néanmoins les vertus des terpènes présents.

Je vous propose donc de partir de la chromatographie de l’huile essentielle sélectionnée par le comité de rédaction afin d’en apprécier le potentiel atypique.

Vous pourrez d’ailleurs consulter les détails de cette chromatographie dans les références de cet article.

Béta-Caryophyliène 19,63%

Selon une étude de juin 2015 ce sesquiterpène, observé dans d’autres huiles essentielles comme celle d’Aquilaria crassna, est un antioxydant majeur, anti-microbien et anti-cancer. (1)

Beta-Myrcène 15,13%

Est un monoterpène connu pour être un remarquable anti-inflammatoire. (2)

Mais il est aussi largement étudié pour ses propriétés anti-microbiennes, tout comme le linalol et dans une moindre mesure les eucalyptols. (3, 4)

Alpha-Pinène et Béta-Pinène 15,19%

Selon une synthèse des études existantes réalisée par un groupe de chercheurs, ils permettent à la fois de mieux résister aux antibiotiques, sont anticoagulants, antitumoraux, antimicrobiens, antipaludéens, antioxydants, anti-inflammatoires, anti-Leishmania et analgésiques.

Cette dernière étude s’intéressant plus particulièrement à ses propriétés cytogénétique, gastroprotectrice, anxiolytique, cytoprotectrice, anti-convulsante, anti-asthmatique et neuroprotectrice. (5)

On peut également noter que ce sont tous deux des cortisone-like.

Trans-Béta-Ocimène 7,83%

Monoterpène de la famille des phéromones, bien que synthétisé pour donner lieu à de nombreux additifs et stabilisants chimiques, aucune étude directe ne semble présenter ses propriétés.

Une seule, s’intéressant aux huiles essentielles de Ridolfia segetum et d’Œnanthe safranée, en provenance de Sardaigne, met en évidence les mécanismes inhibiteurs des ces huiles contre le HIV-1. (6)

Toutefois, bien que le Trans-Béta-Ocimène soit présent dans la composition de ces huiles, il n’est pas seul à y favoriser une activité protectrice de l’ADN.

Alpha-Humulène 7,67 %

Spécifique au cannabis, mais aussi à la sauge ou au ginseng, ce terpène est un isomère du Béta-Caryophyllene, jouant un rôle important dans l’activité des CB2, eux-mêmes impliqués dans l’activité immunologique des leucocytes.

Ce qui ne l’empêche pas d’être un puissant anti-inflammatoire, analgésique, voire modérément anti-tumoral. (7)

Beta-Sélinène 3,30%

Bien qu’il soit difficile de trouver des études précises sur ce sesquiterpène, on le trouve en quantité équivalente dans l’huile essentielle de céleri contenant aussi une importante teneur en limonène.

Il est possible que la combinaison de ces terpènes joue un rôle anxiolytique, dermatologique et anti-inflammatoire.

E-Béta-Farnésène 3,28%

Sesquiterpène s’avérant être le principal de l’Artemissia Annua (8), l’E-Beta-Farnésène est un antioxydant, antimicrobien, antifongique, qui, tenez-vous bien, est le meilleur antiviral actuellement étudié contre le SARS-CoV-2. (9, 10)

Alpha-Sélinène 2,80%

Présent notamment dans l’hélichryse corse, il est probable que ce terpène se lie au Beta-Sélinène dans une action anti-inflammatoire et circulatoire.

Oxyde de caryophyllène 2,77%

Similaire au Beta-Caryphyllène à la différence que celui-ci contient des molécules d’oxygène, on lui prête des vertus antioxydante, antispasmodique, anti-inflammatoire, contre les spasmes musculaires et favorisant le sommeil.

Limonène 2,50%

Le limonène est réputé pour son action anti-dépressive, favorisant le calme, apaisant les reflux gastriques et antifongique.

Ce terpène a également une intéressante proportion à soulager du stress en améliorant l’humeur.

Alpha-Terpinolène 2,30%

Récemment reconnu pour ses propriétés antioxydantes et anti-cancer (11), ce terpène est connu de longue date pour son action régulatrice sur la tension, le sommeil, ainsi que pour ses vertus anti-virales et anti-inflammatoires.

Alpha-Trans-Bergamotène 2,14%

Sesqiusterpène que l’on trouve également dans l’huile essentielle de copahier ou de bergamote.

Si l’on en croit les propriétés de ces deux huiles dont la composition de l’H.E. de sommité fleurie de chanvre se rapproche, elles confirmeraient son aspect antiseptique, anti-inflammatoire, antidépresseur, décongestionnante, digestive et utile contre les troubles cutanés.

Allo-Aromadendrène 1,27%

Ce sesquiterpène aussi présent dans le thym et le tea-tree ou encore l’eucalyptus globulus, est notamment impliqué dans des recherches contre le cancer de la prostate et suspecté de contribuer à la protection des voies respiratoires. (12)

Humulene epoxide II 1,22%

Il est communément reconnu comme anti-inflammatoire, antibactérien, et soulageant les douleurs.

Cannabidiol ou CBD 0,8%

Et enfin, en présence infinitésimale, presque vibratoire, le fameux CBD.

Ce puissant terpène anti-inflammatoire officiellement reconnu pour stimuler les récepteurs endocannabinoïdes joue finalement un rôle dans tant de processus de santé peu compris par la science, qu’il symbolise à lui seul une avancée thérapeutique dans de nombreux domaines.

Les applications de l’huile essentielle de cannabis

Bien qu’il soit bien ici question d’huile essentielle de cannabis, dans la mesure où les sommités fleuries ont été distillées avec toutes les parties de la plante, pour des raisons de législation elle ne contient pas de THC.

Une huile en contenant sera probablement bien plus efficace pour soigner les pathologies lourdes, mais on ne la verra probablement pas apparaître avant qu’une réelle responsabilisation de la culture du cannabis à des fins thérapeutiques ait lieu.

En attendant, et bien que l’énumération exhaustive de la chromatographie de cette huile ne soit en rien représentative de son action globale, la piste anti-virale contre le SARS-CoV-2 demeure particulièrement intéressante.

Cette étude menée en testant pas moins de cent soixante et onze composants d’huiles essentielles, est une première mondiale depuis la tentative de Madagascar. (13)

Concernant son mode d’emploi, il est très simple.

Comme pour la plupart des huiles essentielles, il est préférable de mélanger deux à trois gouttes dans une cuillère à soupe d’huile végétale, soit pour effectuer un massage local, soit à prendre par voie interne.

Étant donné que les récepteurs CB1 ne sont pas activés par les cannobinoïdes de cette huile, aucun effet psychoactif récréatif n’est à prévoir.

Associée à une extraction à l’oxygène garantissant une pureté à 99% de cristaux de CBD, cette huile essentielle associée à une huile végétale, pourra servir de base pour dissoudre les cristaux et venir rapidement à bout de toute sorte de rhumatismes et douleurs musculaires.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Littéralement introuvable sous cette forme, donc particulièrement précieuse, c’est avec regret que je ne peux vous proposer qu’un stock limité de cette merveilleuse H.E. de plante entière, y compris sommités fleuries de chanvre.

Conditionnée dans des fioles de 2ml, son prix est représentatif de la qualité exceptionnelle de cette distillation artisanale.

HE Chanvre (Cannabis sativa L.) bio 2ml

Sources et références :
1. Les propriétés anticancéreuses, antioxydantes et antimicrobiennes du sesquiterpène β-caryophyllène de l’huile essentielle d’Aquilaria crassna : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6331975/
2. Évaluation de l’activité anti-inflammatoire des huiles essentielles de deux espèces d’astéracées : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12967039/
3. Huiles essentielles de différents cultivars de Cannabis sativa L. et leur activité antimicrobienne : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1002/ffj.993
4. Effet protecteur du linalol, du myrcène et de l’eucalyptol contre la génotoxicité induite par l’hydroperoxyde de t-butyle dans les bactéries et les cellules humaines en culture : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19049815/
5. Potentiel thérapeutique de l’α et du β-pinène: un don miracle de la nature : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6920849/
6. Activité inhibitrice du VIH-1 de l’huile essentielle de Ridolfia segetum et d’Oenanthe crocata : https://www.thieme-connect.com/products/ejournals/abstract/10.1055/s-0029-1185546
7. Cannabis sativa et chanvre : https://www.sciencedirect.com/topics/medicine-and-dentistry/humulene
8. E-Béta-Farnésène : https://www.uniprot.org/uniprot/Q9FXY7
9. Farnésène : http://www.wikiphyto.org/wiki/Farn%C3%A9s%C3%A8ne
10. Huiles essentielles en tant qu’agents antiviraux, potentiel des huiles essentielles pour traiter l’infection par le SRAS-CoV-2: une enquête in-silico : https://www.mdpi.com/1422-0067/21/10/3426
11. Propriétés anticancéreuses et antioxydants de terpinolène dans les cellules cérébrales de rat : https://core.ac.uk/download/pdf/16752828.pdf
12. Étude des propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires, anti-prolifératives et anti-migratoires des huiles essentielles de quelques plantes médicinales du Burkina Faso sur des lignées cellulaires du cancer de la prostate et de glioblastomes : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01166321/document
13. Huiles essentielles en tant qu’agents antiviraux, potentiel des huiles essentielles pour traiter l’infection par le SRAS-CoV-2: une enquête in-silico : https://www.mdpi.com/1422-0067/21/10/3426

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
MarieBellier MarieGiseleSouadMercier Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Thérèse
Invité
Thérèse

Grand merci!

Mercier
Invité
Mercier

Bonjour J ai lu avec grand intérêt votre article comment s y retrouver avec cette nouveauté cbd etc dont beaucoup se gargarisent par le biais de différents sites dont l un labo Avancia Suisse etc. publicités se référant à des artistes connus mais où est la vérité et l efficacité. La question est toute simple à quel niveau d efficacité réelle et le potentiel de votre huile essentielle comparée à tous autres produits sur le marché ??? Je suis implement vigilant tout en étant très informé . Que de confusions surgissent concernant le cbd et le nombre de sites qui… Lire la suite »

Souad
Invité
Souad

Merci

Gisele
Invité
Gisele

Merci

Bellier Marie
Invité
Bellier Marie

Votre article est très intéressant mais vous êtes déjà en rupture de stock. Comment fait-on pour en commander ? Merci de votre réponse. Cordialement.

Marie
Invité
Marie

Je ne comprends rien à tous ces chiffres j en ai de l huile achetée en Allemagne
5% cdb dont huile de chanvre 65% et extrait de chanvre 35. Je vais essayer.
Pourquoi personne ne répond aux commentaires?