Le Serment d’Hippocrate

0
le serment d'hippocrate

Dans cet article et dans les quelques uns qui vont suivre, je vais vous inviter à une plongée dans l’univers de la médecine traditionnelle.

Mais attention, ne pas confondre ! (comme disait Cigalon, le fameux cuisinier de la pièce de Pagnol) : par « médecine traditionnelle », il ne faut surtout pas entendre « médecine conventionnelle », c’est à dire « allopathie chimique ».

Non, la médecine traditionnelle est évidemment la médecine naturelle de l’antiquité… que l’on pratique encore de nos jours de manière plus ou moins marginale dans certaines régions du monde.

Et, pour nous mettre en bouche, et surtout dans l’ambiance, commençons, si vous le voulez bien, par nous rappeler le serment d’Hippocrate, que nous mettrons d’ailleurs en relation, tout de suite après, avec le serment du médecin tibétain.

Juste pour rire et pour faire honte aux médecins « conventionnels »….

Je jure par Apollon, par Esculape, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, le serment et l’engagement suivants :

  ο je mettrai mon maître de médecine au même rang que les auteurs de mes jours ;

  ο je partagerai avec lui mon savoir, et, le cas échéant, je pourvoirai à ses besoins ;

  ο je tiendrai ses enfants pour des frères, et, s’ils désirent apprendre la médecine, je la leur enseignerai sans salaire ni engagement ;

  ο je ferai part des préceptes, des leçons orales et du reste de l’enseignement à mes fils, à ceux de mon maître, et aux disciples liés par un engagement et un serment suivant la loi médicale, mais à nul autre ;

  ο je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice ;

  ο je ne remettrai à personne du poison, si on m’en demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion ;

  ο je ne remettrai à aucune femme un pessaire abortif ;

  ο je passerai ma vie et j’exercerai mon art dans l’innocence et la pureté ;
dans quelque maison que j’entre, j’y entrerai pour l’utilité des malades, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur et surtout de la séduction des femmes et des garçons, libres ou esclaves ;

  ο quoi que je vois ou entende en société pendant l’exercice ou même hors de l’exercice de ma profession, je tairai ce qui n’a pas besoin d’être divulgué, regardant la discrétion comme un devoir en pareil cas.

Si je remplis ce serment sans l’enfreindre, qu’il me soit donné de jouir heureusement de la vie et de ma profession, honoré à jamais parmi les hommes ; si je le viole et que je me parjure, puissé-je avoir un sort contraire !

 

le bouddha de la médecine
Le Bouddha de médecine 

Le serment du médecin tibétain

L’étudiant en médecine doit avoir un grand respect pour son professeur et le considérer comme un Dieu.

Il doit croire tout ce que son professeur lui enseigne et n’avoir aucun doute sur son enseignement.

Il doit avoir un grand respect pour les livres de médecine.

Il doit être amical avec ses condisciples, et avoir pour eux de l’égard et du respect.

Il doit avoir de la sympathie envers ses patients.

Il ne doit pas considérer les sécrétions de ses patients comme des choses immondes.

Il doit considérer que le Bouddha de Médecine et les autres médecins éminents, sont les gardiens de la médecine.

Il doit considérer que les instruments médicaux sont des objets sacrés et les conserver avec soin.

Il doit voir en la médecine une chose extrêmement précieuse, qui exauce tous les souhaits.

Il doit considérer la médecine comme le nectar d’immortalité.

Il doit considérer la médecine comme une offrande au Bouddha de Médecine et aux autres déités de médecine.

Après cette courte introduction qui s’imposait, dans le prochain article je vous parlerai des étonnants rapports existant entre l’homéopathie et les médecines tibétaine et ayurvédique

Puis nous explorerons les arcanes oubliées des médecines traditionnelles marocaine, japonaise et… européenne, pour y découvrir beaucoup plus de similitudes que de différences.

Un voyage en tout cas édifiant !

Jean-Baptiste Loin

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des