Le massage californien : une technique de bien-être à pratiquer soi-même

7
effleurage massage californien

Le massage, mode de soin aussi ancien que l’humanité, n’est pas réservé à des professionnels en blouses blanches, qui ne l’envisagent qu’à travers un angle médical. 

Le massage californien que chacun peut pratiquer sans risque et avec plaisir, aide à pallier les déséquilibres de la vie moderne.

Dans un univers aux multiples rencontres virtuelles, la communication avec l’autre, le dialogue avec son corps, se font bien rares.

Selon Jean-Louis Abrassart, masseur, « chaque massage est un acte d’amour au sens le plus large du terme ».

Se priver de cet amour, c’est se priver du bien que nous avons le pouvoir de prodiguer aux autres.

Ce n’est pas pour guérir, ce n’est pas pour sauver, c’est pour donner.

La préparation au massage

Le massage demande une disponibilité à l’autre, qui est impossible si on n’est pas disponible à soi-même.

Si le masseur est tendu, stressé, le massage devient quasiment inutile.

Une concentration ou une méditation préalable est donc conseillée ; comme dans le yoga, différentes pratiques respiratoires aident le masseur à se recentrer.

En conservant une respiration lente et régulière, il peut plus facilement se focaliser sur le point de passage entre l’inspiration et l’expiration.

C’est au terme de cette préparation, qui doit durer au moins un quart d’heure, que la séance de massage pourra débuter.

Elle se passe de préférence dans une pièce tranquille, bien chauffée, avec un éclairage doux.

Si le temps le permet, il est idéal de masser à l’extérieur, néanmoins il importe que le lieu permette une concentration totale.

Une surface ferme est plus adaptée aux massages que celle d’un lit ou d’un canapé, trop moelleux pour le masseur qui risquerait de se fatiguer plus vite et de s’abimer le dos.

Les huiles de massagehuile de massage bio

Dans la pratique du massage californien, on utilise de nombreuses huiles qui contribuent à la fluidité du mouvement.

Cependant la plupart des huiles sont trop épaisses ; il faut être attentif à son choix.

Il est également impératif qu’elles soient naturelles, à base végétale plutôt que synthétique ou d’origine animale.

La fabrication de sa propre huile de massage est très simple, cela peut constituer un gain de temps et d’argent.

Elle se confectionne idéalement avec de l’huile de noyaux d’abricot coupée à 50% d’huile de jojoba.

Les huiles s’utilisent généralement tièdes à la température du corps, ce qui rend l’application encore plus agréable pour votre partenaire.

Quelle que soit la base d’huile, l’ajout d’huiles essentielles bien choisies peut appuyer sur une orientation thérapeutique :

  l’HE de lavande officinale a des propriétés relaxantes ;

  l’HE de romarin est plus tonique et excellente contre les douleurs ;

  l’HE de géranium améliore la qualité de la peau et favorise la circulation sanguine ;

  l’HE d’Hélichryse raffermit et régénère la peau tout en apaisant le mental.

En demeurant raisonnable et de préférence sur les conseils d’un professionnel, il est possible de les mixer entre elles.

Si pour une raison ou pour une autre votre partenaire ne supporte pas vos huiles, vous pouvez aussi effectuer le massage avec du talc ou de l’argile surfine.

La mise en place

Une fois l’huile prête et avant de commencer à enduire votre partenaire avec de larges mouvements circulaires, veillez à ce que celui-ci soit bien installé, que la position dans laquelle il se trouve soit confortable et lui évite les tensions musculaires.

  Allongé sur le ventre : vous pouvez lui ajouter un coussin sous les chevilles si elles ne touchent pas le sol : s’il est trop cambré, un coussin sous le ventre, s’il se sent raide dans le cou la tête tournée vers le côté, un coussin sous le haut de la poitrine. Le mieux étant évidemment de disposer d’une table de massage qui comporte un creux pour le visage, afin que votre partenaire puisse garder la tête dans l’axe.

  Allongé sur le dos : placez d’office un gros coussin sous chaque genou ou une couverture roulée, afin de ramener le bas du dos vers le sol. Si le menton remonte, placez un coussin dur sous la tête.

D’une manière générale, il faut veiller à placer les coussins sous le drap ou la serviette pour éviter de les enduire d’huile. Si c’est votre première pratique du massage, tâchez de garder une respiration régulière, soyez à l’écoute de votre partenaire, répétez-vous mentalement que vous faites ce massage pour son bien.

Il est très important de se fier à son intuition, de ne pas oublier que les mains savent masser instinctivement.

Si vos mains sont froides, c’est un signe de manque de confiance en soi ; frottez-les vigoureusement pour les réchauffer.

Le message véhiculé par vos mains dépend bien plus de votre intention que de votre technique, qui n’est là que pour manifester concrètement votre intention.

Il peut être bon de se dire qu’à cet instant, la personne que vous massez est la plus importante de votre vie, que son bien-être et sa santé sont vos préoccupations essentielles.

En épousant la forme de la partie du corps que vous massez, vous sensibiliserez votre partenaire à un sentiment  de sécurité et de prise en charge.

Plus il sera important pour vous de détendre votre partenaire, plus vos mains trouveront facilement le moyen d’y parvenir.

Au début il peut être plus sage de commencer par un massage court sans forcément s’étendre à l’ensemble du corps.

Le massage doit commencer lentement, ce qui permet au masseur d’être attentif à ce qu’il fait.

Une modification brutale du rythme de massage ou de la force de pression est surprenante pour la personne que vous massez, et risque de la mettre sur le qui-vive.

La plupart des grands mouvements de détente qui composent le massage californien sont des mouvements aller-retour.

Le corps s’avance lorsque les mains s’éloignent en glissant.

Puis dans le mouvement du retour, le corps se redresse pendant que les mains reviennent à la position initiale du mouvement.

Cela permet au masseur de moins se fatiguer et de garder l’équilibre, indispensable à la fluidité du massage.

Une des méthodes pour améliorer cette fluidité est de synchroniser la respiration aux mouvements et aux pressions effectués, ce qui a tendance à éviter les à-coups, les cassures et les interruptions inopinées.

Dans l’expiration, vous allez vers l’autre et vous exercez une pression dosée avec le poids de votre corps, dans l’inspiration vous revenez vers vous sans pression en vous redressant.

Il faut toujours rester à l’écoute de votre partenaire et garder en permanence une main en contact avec son corps.

Si vous avez besoin de plus d’huile, servez-vous de l’autre.

Si vous êtes fatigué, que vous avez besoin d’une pause, reprenez la position de départ en gardant les mains proches de votre partenaire et recentrez-vous.

Toutes précautions prises, vous pourrez rester attentif aux messages envoyés par le corps de la personne que vous massez.

Messages qui, s’ils sont correctement interprétés, aideront vos mains à mieux répondre aux attentes du corps de votre partenaire.

Par exemple sur les zones douloureuses le corps réagit souvent par une contraction avant que le massé dise « Aïe ».

Les techniques de base

Avant de commencer le massage, il est important de prendre conscience de l’énergie du corps de votre partenaire.

Par conséquent vous approcherez vos mains de son corps très lentement, au fur et à mesure vous pourrez sentir la chaleur qu’il génère.

Une fois l’osmose établie, posez délicatement les mains sur la zone du corps que vous avez choisie et laissez-les se détendre.

Le premier contact se fait sans pression, simplement avec le poids des mains qui doivent épouser la forme de la partie du corps.

Tâchez de rester centrer sur l’instant présent, sans penser à la manière dont va se dérouler le massage.

Afin que votre effort soit minimum, vos épaules, vos coudes et vos poignets doivent être décontractés.

En fermant les yeux, vous devez avoir l’impression de ne plus distinguer vos mains du dos de votre partenaire.

Les gestes de base

Les gestes de base sont la trame du massage californien, sur laquelle peut s’appliquer une suite d’enchaînements.effleurage massage californien

  L’effleurage : mouvement superficiel, large et peu appuyé qui s’effectue avec toute la surface de la main.

Le rythme doit être régulier, la pression légère, douce et uniforme.

Les doigts et les pouces sont souvent réunis pendant que la main glisse sur le corps.

L’effleurage peut se pratiquer aussi bien avec les deux mains côte à côte que séparées.

Il permet de passer de l’immobilité du contact qu’il prolonge aux mouvements qu’il prépare.

C’est la technique utilisée pour enduire l’huile, ce qui réveille la sensibilité du corps tout en le réchauffant.

Il lui apporte des sensations positives à même de combler un manque affectif ou à relativiser les expériences traumatisantes.

C’est dans l’effleurage que l’on repère le degré de tension des différentes zones, que l’on sent la tonicité des tissus, que l’on détecte les traumatismes énergétiques.effleurage massage californien

  La pression glissée : pratiquement identique à celle de l’effleurage, bien que la pression soit plus profonde et plus dirigée.

Quand elle est correctement exécutée, elle repousse la peau qui forme comme un petit bourrelet devant les mains.

La pression glissée doit s’exercer lentement et être dosée en fonction de la sensibilité du massé, de façon à ne pas provoquer de douleurs.

Elle s’exerce avec le poids du corps, le long des muscles, sur les membres, vers le cœur.

Le mouvement de retour est généralement un effleurage avec étirement.

La pression glissée détend les muscles en profondeur, et favorise l’irrigation sanguine des couches profondes.

Physique et ferme, elle donne à votre partenaire l’impression d’être davantage pris en charge.

  La torsion : implique que les deux mains soient en opposition et qu’elles se déplacent en sens inverse, dessinant un mouvement en « s ».

Elle peut se pratiquer sur les mollets ou sur les bras, devenant un va-et-vient jusqu’au dos.pétrissage massage californien

  Le pétrissage : consiste à prendre un muscle à pleines mains et le malaxer en profondeur par un mouvement alternatif des deux mains.

Ce mouvement convient aux masses musculaires importantes, il peut donc être très agréable appliqué aux épaules, aux flancs et à la musculature des jambes.

Il favorise l’élimination des toxines musculaires et active le métabolisme en mobilisant les tissus profonds.

Attention il est fortement déconseillé aux personnes souffrant de troubles circulatoires.friction massage californien

  La friction : écrase les noeuds musculaires et les points sensibles sur le plan sous-jacent, elle s’effectue dans un mouvement circulaire assez appuyé.

Pour y parvenir on utilise le bout des doigts, le pouce ou bien la partie charnue de la base du pouce.

Elle s’applique à des zones très spécifiques du corps, en complément d’autres mouvements plus légers qui préparent la région massée.étirement massage californien

  L’étirement : mouvement où les deux mains se déplacent souvent en sens opposé, comme pour ouvrir la zone du corps.

A la fin de l’étirement le masseur marque un temps d’arrêt pour inscrire la sensation dans le corps du massé.

Il s’effectue de différentes manières en fonction de la partie du corps où il est appliqué.

Ainsi que la friction, l’étirement est une manœuvre complémentaire.

L’ensemble de ces mouvements forme la base du massage californien, en introduction au massage complet qui est une combinaison de ces techniques appliquées localement et destinées à soulager des tensions, telles que les traumatismes physiques et les blocages énergétiques.

 Nicolas Send 

Pour vous procurer les huiles végétales et essentielles utiles pour un généreux et bienfaisant massage, cliquez sur les liens ci-dessous : 

huile de jojoba

huile de noyaux d’abricot

HE de lavande officinale

HE de romarin à verbénone

HE de géranium rosat type bourbon

HE d’Hélichryse corse Sud Saparella

A lire : Massage californien : Un toucher qui fait du bien – Un corps qui parlepar Jean-Louis Abrassart, Ed. Guy Trédaniel.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Le massage californien : une technique de bien-être à pratiquer soi-même"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nicolle
Invité

merci

Myriam
Invité

Merci – très intéressant

racha
Invité
racha

Merci infiniment pour ce partage.
Gratitude

Andre
Invité
Andre

MERCI

Ezéchiel
Invité

merci

Marina
Invité

Bonjour Jean-Baptiste,merçi pour pour votre dévouement et temps,c’est très gentil à vous,Dieu vous bénisse dans vos réalisations.Merçi.

christiane
Invité

bonjour jean-baptiste.

Merci pour ces précieux conseils

wpDiscuz