Cet été, nourrissez-vous de fruits… nourrissants

0
régime fruitarien : les fruits les plus nutritifs

Ils sont souvent aussi nourrissants que la viande ou les céréales !

Quels sont-ils donc, ces fruits ?

Eh bien… vous ne connaissez qu’eux. Ce sont l’avocat, la banane et les dattes, tout simplement !

Et, en plus, ils sont riches de nutriments extrêmement favorables à la santé.

C’est l’été, et nous sommes tous instinctivement attirés par les fruits.

Toutefois, l’inconvénient apparent d’une cure ou d’un régime fruitarien, tout au moins à leur début, c’est qu’ils laissent très vite l’estomac vide et donnent l’impression d’avoir toujours faim.

Pourtant, s’il est vrai que trois ou quatre pêches sont très vite expulsées de l’estomac, la digestion se poursuit néanmoins au niveau intestinal, et les fruits apportent alors à l’organisme tout leur content de vitamines, minéraux et autres phytonutriments si précieux.

Malgré tout, on ne peut nier que plus un fruit est aqueux, moins il est nourrissant.

En revanche, l’avocat, la banane et la datte, parce qu’ils sont farineux et beaucoup plus lipidiques et protidiques que la plupart des autres fruits, permettent de véritablement se nourrir, sans pour autant avoir à faire appel, tout au moins pendant un certain temps, aux produits animaux ni même aux légumes et céréales.

Bref, ils rendent à eux seuls possible une diète réellement fruitarienne ; mais apportent aussi, dans le cadre, cette fois-ci, d’une alimentation plus complète, une infinité de bienfaits.

 

L’avocatles bienfaits de l'avocat

L’avocat pousse sur un arbre, l’avocatier.

Celui-ci a généralement une quinzaine de mètres de haut, est originaire d’Amérique du sud mais se retrouve actuellement dans la plupart des pays chauds, et notamment en Californie, en Israël, aux Antilles et en Afrique.

Il en existe donc aujourd’hui plusieurs espèces dont, parmi les plus consommées, la mexicaine, la guatémaltèque et l’antillaise.

Si les nutritionnistes recommandent de plus en plus fréquemment de consommer quotidiennement de l’avocat, c’est qu’il contient une quantité impressionnante de nutriments anti-âge capables de prévenir de nombreuses maladies.

Ce sont :

  → le glutathion,

  → les caroténoïdes,

  → le tryptophane calmant,

  → la tyrosine antidépressive,

  → la vitamine B9 anti-cancer

  → la B6, la E et la C,

  → du potassium,

  → du magnésium,

  → de nombreux antioxydants…

Et… tout ceci dans des proportions dépassant de très loin la plupart des autres fruits et légumes.

Mais on apprécie surtout l’avocat pour sa valeur nutritive.

En effet, à la fois plus riche en protéines que le soja lui-même, il atteint un taux record de 40% de matières grasses, dont 80% sont insaturées.

On remarque notamment une richesse en acide oléique cardio-protectrice et hypocholestérolémiante si exceptionnelle que de nombreux diététiciens conseillent à présent de remplacer le beurre ou même les bonnes margarines végétales par de l’avocat écrasé.

Vous pouvez donc sans scrupule en tartiner une tranche de pain ou en présenter en accompagnement de légumes.

Cet usage s’avère d’autant plus pertinent que, malgré sa haute teneur en graisses, ce fruit reste extrêmement digeste.

Au-delà de sa fonction d’ersatz de beurre, au-delà du célèbre guacamole ou encore des gaspachos et autres soupes froides dans lesquelles il servira de liant et d’épaississant, il s’intègre avec bonheur à un grand nombre de plats, ce qui permet indéniablement d’en faire l’usage quotidien recommandé.

Au plan thérapeutique, l’avocat est classiquement indiqué en cas :

  → de surmenage,

  → de nervosité,

  → d’affections gastriques,

  → de troubles hépatobiliaires,

  → de problèmes intestinaux,

  → de difficultés de croissance,

  → de convalescences,

  → de grossesse.

C’est également un excellent anti-colibacillaire dans la mesure où il augmente l’acidité urinaire.

De plus, comme beaucoup de fruits nourrissants, il est extrêmement bénéfique à la peau et entre, par conséquent, dans la composition de nombreux masques de beauté.

Dans ce domaine, on pourra, par exemple, mélanger un avocat écrasé, le jus d’un demi-citron et deux cuillères à soupe d’huile d’olive, puis appliquer immédiatement pendant un quart d’heure, et rincer à l’eau fraîche.

Une autre recette consiste encore à mélanger cinq cuillères à soupe d’argile, le jus d’une grosse carotte et un demi avocat, à garder vingt minutes.

 

La bananeles bienfaits de la banane

Riche en potassium, la banane – à condition d’être bien mûre – s’inscrit parmi les meilleurs aliments anti-hypertension et amis du système cardio-vasculaire.

D’autres minéraux sont encore présents en grandes quantités, comme le magnésium, le sodium, le fer et le zinc, ainsi que les vitamines A, B1,B2, B9 et C.

Egalement équilibrante pour le système nerveux, c’est réellement un fruit de santé, doublé d’un des aliments les plus énergétiques et nutritifs qui soient, puisque d’aucuns la considèrent comme plus nourrissante que la pomme de terre et autant que la viande.

Au plan des calories, la banane en compte 100 pour cent grammes, si bien qu’on peut la conseiller aux sportifs et aux travailleurs de force, ainsi, bien que pour d’autres raisons, aux travailleurs intellectuels, aux enfants et aux personnes âgées.

La particularité de la banane est qu’elle change du tout au tout une fois mûre.

En effet, comme on l’a dit, on ne peut y puiser suffisamment de potassium pour lutter contre l’hypertension qu’à la condition qu’elle ait bel et bien mûrie, et encore d’une manière naturelle et non par des procédés artificiels.

Mais bien d’autres paramètres changent entre la banane mûre et la banane non mûre.

L’index glycémique, c’est-à-dire sa teneur en sucres, tout d’abord, bondit complètement, si bien que l’on conseille à ceux qui veulent mincir, ou aux diabétiques, de ne jamais manger que des bananes vertes même si celles-ci, il faut bien le reconnaître, sont relativement indigestes alors que ce défaut n’existe pas lorsque le fruit est parfaitement mûr.

Toujours est-il qu’au fur et à mesure de son mûrissement, ses amidons se transforment purement et simplement en sucres.

D’ailleurs, les tâches brunes que l’on retrouve sur une banane très mûre contiennent des quantités considérables de sucre, et il est bien évident que ceux qui ne peuvent le supporter doivent se priver de ce fruit.

Par ailleurs, les graisses, elles aussi, augmentent avec le mûrissement, bien que dans des proportions moindres et jamais excessives.

Dans les pays où elle pousse, elle joue un rôle fondamental dans l’alimentation, si ce n’est le seul.

Aussi est-elle cuisinée de toutes sortes de façons, généralement ignorées des Occidentaux qui, eux, ne la consomment guère que crue ou, tout au mieux, cuite au four ou à la poêle puis flambée.

Au plan thérapeutique, on recommande la banane aux enfants en pleine croissance et aux personnes âgées en cas d’arthritisme, car elle est très favorable au système osseux.

Enfin, on la conseille écrasée avec du miel en cas de fatigue et d’asthénie.

Au plan cosmétique, la banane est un fruit particulièrement nourrissant pour les peaux sèches, dont on pourra donc se faire des masques.

Pour cela, on écrasera une banane bien mûre et on la mélangera à une cuillère à café de miel et autant d’huile d’amande douce, puis on appliquera sur un visage nettoyé, on laissera reposer pendant quinze minutes, et on rincera à l’eau claire.

 

La datteles bienfaits des dattes

La datte ne se limite évidemment pas à ces petits fruits allongés et collants que l’on achète dans des barquettes en carton enrobées d’un cellophane…

C’est un fruit qui, d’une part, se décline en plus de deux cents variétés, et qui, d’autre part, se travaille de différentes manières.

Elle donnera par exemple une farine que les nomades du désert utilisent traditionnellement, ou un jus épais que l’on appelle quelquefois « miel de datte » et qui, sans aucun doute, est un édulcorant de bien meilleure qualité que le sucre blanc.

La datte est un fruit particulièrement énergétique mais aussi puissamment reminéralisant.

Il contient notamment de grandes quantités de phosphore, ainsi que de calcium, de fer et de magnésium, mais aussi des vitamines A, D, B1,B2 et C.

Bien sûr, c’est un fruit extrêmement sucré puisqu’il contient plus de 50% de sucres divers, et finalement assez peu de protides et encore moins de lipides.

Il n’en reste pas moins extrêmement nutritif avec trois cents calories par cent grammes, mais c’est aussi un tonique musculaire et nervin de première qualité.

On peut donc le consommer en cas :

  → d’asthénie,

  → de convalescence,

  → de grossesse,

  → de croissance,

  → d’anémie,

  → de tuberculose,

  → de déminéralisation.

On le recommande par ailleurs aux sportifs.

Enfin, dans la mesure où il contient énormément de magnésium, il compte parmi les alicaments préventifs du cancer.

 Geneviève Maillant 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz