Le krill

0
Les bienfaits de l'huile de krill

Un petit crustacé marin, le krill, regorge de principes actifs qui en font un véritable trésor de santé.

Le krill est en effet l’un des aliments les plus complets et nutritifs offerts par la nature.

Il fournit des enzymes, des protéines avec tous les acides aminés essentiels, des acides gras oméga 3, des antioxydants, des fibres et des oligo-éléments.

Le mot « krill » est un terme qui désigne plusieurs espèces de petits crustacés marins.

Selon les données paléontologiques, il existe depuis environ soixante millions d’années.

Etant la source la plus riche en protéines marines, il sert de nourriture à de multiples espèces d’animaux marins dont certaines baleines.

Mais au-delà de ses qualités alimentaires, par la combinaison synergique de ses divers ingrédients, le krill a aussi de nombreuses vertus thérapeutiques, même pris en petite quantité, puisqu’il :

  → Facilite la digestion, l’assimilation et l’élimination

  → Diminue les douleurs inflammatoires

  → Améliore la circulation sanguine et le système immunitaire

  → Réduit les taux sériques de cholestérol et de triglycérides

  → Equilibre la production d’hormones

  → Prévient les effets d’une nutrition déficiente

  → Neutralise les dommages causés par les radicaux libres en excès et les polluants environnementaux

  → Procure de l’énergie et augmente la performance

  → Répare et entretient les tissus, la peau, les ongles…

Equilibrez les eicosanoïdes pour retrouver la santéhuile de krill fortifiant

Le krill est multifonctionnel essentiellement à cause de son action bénéfique sur les membranes des cellules.

Tous les tissus organiques sont constitués de cellules dont l’activité dépend des échanges entre les membranes.

Et une partie importante de l’activité de ces membranes est contrôlée par les enzymes et les eicosanoïdes.

Ainsi, contrôler les eicosanoïdes, c’est contrôler sa santé !

Les eicosanoïdes sont des agents biologiques très puissants qui agissent à des concentrations infimes.

Mais il en existe plusieurs sortes, et de leur équilibre dépend la santé.

Différentes études ont montré que de nombreux troubles de santé sont la conséquence d’une surproduction d’eicosanoïdes indésirables et d’une sous-production d’eicosanoïdes désirables.

Or, l’une des principales fonctions des oméga 3 – dont le krill regorge – est de régulariser le métabolisme des eicosanoïdes en favorisant la production d’eicosanoïdes désirables et en diminuant celle d’eicosanoïdes indésirables.

Une meilleure digestion

Grâce à ses enzymes digestives vivantes, à ses protéines facilement assimilables, à ses peptides, à ses acides aminés essentiels, à ses oligo-éléments et à ses fibres, le krill facilite grandement la digestion.

Rappelons que la cuisson de la nourriture et les aliments transformés entraînent une accumulation d’aliments non digérés qui peuvent encrasser et causer une variété de problèmes.

De plus, l’organisme tend à produire moins d’enzymes en vieillissant, surtout si le système digestif est par ailleurs déficient.

En s’assurant que les aliments sont bien digérés avec des enzymes alimentaires non dénaturées, les problèmes digestifs en général, et ceux liés à l’âge en particulier, peuvent donc être considérablement améliorés.

Sans oublier qu’une meilleure digestion signifie aussi un meilleur sommeil, plus d’énergie et une plus grande performance.

Un super aliment pour le cerveaubienfaits du krill sur le cerveau

Le cerveau humain est composé d’environ 60% de matières grasses.

D’autre part, c’est le tissu le plus riche en membranes.

Les acides gras sont donc les constituants essentiels de toutes ces membranes cellulaires.

On a vu que les lipides contenus dans le krill sont très riches en acides gras insaturés et en oméga 3 EPA et DHA. Or, le DHA est un des acides gras que nous trouvons en plus grande quantité dans le cerveau.

Combinés à l’action des antioxydants, ces acides gras agissent favorablement en maintenant l’intégrité structurale des membranes des cellules, en facilitant l’absorption des vitamines, en transportant le cholestérol et en favorisant la production des eicosanoïdes.

En fournissant les ingrédients nécessaires, le krill aide ainsi à maintenir le bon fonctionnement du cerveau.

Cela étant, ces ingrédients sont également utilisés par les cellules des autres organes vitaux et notamment celles de l’œil, des glandes surrénales et sexuelles ainsi que celles du système immunitaire.

Toute une gamme de bienfaits

Les vertus du krill sont légion puisque, grâce à ses acides gras oméga 3 et ses antioxydants, il :

  → soulage les troubles inflammatoires,

  → lubrifie les articulations,

  → améliore le système cardio-vasculaire,

  → normalise les taux de cholestérol et de triglycérides sériques.

Les oméga 3 EPA et DHA sont en effet connus pour leurs propriétés pro-immunitaires, anti-inflammatoires, anti-athérogéniques, anti-thrombotiques, ­hypotensives et hypolipidémiques.

En général, les acides gras saturés sont en excès. C’est pourquoi un apport plus grand d’acides gras insaturés est recommandé.

Le krill contient plus d’acides gras insaturés que de saturés, et plus d’oméga 3 que d’oméga 6.

Cette combinaison idéale favorise un meilleur équilibre des effets des eicosanoïdes.

De plus, les antioxydants préservent les oméga 3, protègent contre les dommages causés par les excès de radicaux libres, facilitent la réparation des tissus et augmentent la longévité.

Mode d’emploipropriétés de l'huile de krill

Il est conseillé de consommer le krill avec beaucoup de liquide à température de la pièce, pendant les repas ou avant le coucher, mais d’éviter de le prendre à jeun.

On gagnera également à commencer avec de faibles doses, et à les augmenter progressivement.

Mais attention, le krill peut ne pas convenir aux personnes allergiques aux poissons et aux fruits de mer.

 Jan Kristiansen 

Pour vous procurer du Krill de bonne qualité, rendez-vous sur cette page

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz