La Tanzanie refuse masques, vaccins et confinements depuis bientôt 1 an

0

Un an après avoir fait sensation dans une vidéo virale où il testait une papaye positive au coronavirus, le Président tanzanien déclare refuser catégoriquement de vacciner sa population contre le Covid 19.

Choix ayant provoqué une vive réaction de l’UE, après que cette dernière eut accordé à la Tanzanie un prêt de vingt sept millions d’Euros pour combattre le coronavirus.

Fier de ce généreux prêt, le gouvernement tanzanien s’est empressé de mener une campagne de sensibilisation auprès de ses citoyens pour conseiller de manger mieux, faire des fumigations, et… de prier.

Fort courroucés par ce choix tactique ne semblant pas à leur goût, les responsables financiers européens s’empressent de dénoncer une fraude « lésant les contribuables de l’Union ».

Toujours est-il, et sans oublier qu’en dehors de la Tanzanie, Madagascar, le Burundi et Érythrée refusent également de généraliser le vaccin, qu’il serait intéressant de connaître les conditions précises ayant permis des prêts européens en faveur de certains pays d’Afrique.

Y est-il question d’une obligation d’acheter vaccins et masques afin de prétendre à la précieuse aide, ou, ainsi que l’on puisse l’espérer de la part de pays démocratiques, de laisser au gouvernement bénéficiaire la libre appréciation de la meilleure utilisation de cette somme ?

Des facteurs comme le climat, la densité de population, le nombre de villes, la connaissance des médecines naturelles et remèdes d’urgence par les citoyens et thérapeutes, la capacité immunitaire, le niveau de pauvreté, la capacité de s’alimenter avec des substances vitales, ainsi que l’âge, pourraient alors y être pris en compte.

Depuis le mois d’avril dernier le Président tanzanien refuse de continuer à communiquer au reste du monde les chiffres concernant l’évolution du virus, ou sa mortalité.

On pourrait s’attendre à ce qu’une progression similaire à la courbe de l’épidémie en Suède, ayant refusé les confinements et les abus de distanciation sociale, ait eu lieu, cependant aux dernières nouvelles la Tanzanie comptait 509 cas pour 21 morts. (1)

Ces chiffres ont-ils significativement augmenté depuis ? Connaîtra-t-on un jour les conditions de prêt de l’UE pour combattre le coronavirus en Afrique ? Acceptera-t-on d’autres études et approches que la politique vaccinale ?

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments