Courrier des lecteurs #4 : ostéoporose, vaccins, huile de ricin, rêves…

5
courrier des lecteurs réponses bio

Cela faisait longtemps que je n’avais pas trouvé le temps de répondre à vos questions, qui sont fort nombreuses et s’accumulent inexorablement dans la boîte mail de Réponses Bio, en voici donc une première partie qui, je l’espère, arrivera à point nommé.

Si la vôtre n’y figure pas encore, je vous demanderai juste un peu plus de patience avant les prochaines réponses du courrier des lecteurs.

Thérèse M. :

Merci de vos précieux conseils,

Je suis suivie pour une insuffisance anté-hypophysaire globale sur macroadénome hypophysaire non secrétant

traité par deux chirurgies hypophysaires et une radiothérapie (2000),

minime reliquat stable,

avec un traitement par :

Lévothyrox 100 par jour, 6 jours sur 7,

Hydrocortisone 10 mg matin, 5 mg midi,

et la nécessité de démarrer un traitement pour l’ostéoporose.

Qu’en pensez-vous ?

 Merci d’avance.

Jean-Baptiste Loin :

Thérèse bonjour,

Avant tout, cela fait longtemps que je ne l’avais pas rappelé, je ne suis ni médecin, ni même naturothérapeute, mais un modeste journaliste.

Bien que j’aie employé la majorité de mon temps à interviewer des naturothérapeutes ou à glaner des informations de santé naturelle ces dernières décennies, malheureusement je ne suis aucunement habilité à prodiguer des consultations personnalisées.

Encore moins pour des problèmes aussi complexes que le vôtre, encore moins en l’absence de ce qui pourrait être considéré comme une consultation, et encore moins par téléphone ou messages interposés.

D’ailleurs même si j’y étais habilité, je refuserai certainement de prendre une telle responsabilité sans connaître au préalable votre terrain, vos habitudes alimentaires, etc.

Cela étant dit, rien ne m’interdit d’échanger avec vous une base de réflexion sur laquelle vous pourrez vous appuyer dans le but de prendre par vous-même les décisions vous semblant judicieuses.

Voici donc mon point de vue :

Premièrement, il me semble indispensable de vous orienter vers un naturothérapeute comme le Dr Willem par exemple, connaissant aussi bien les troubles endocriniens que l’aromathérapie, la naturopathie et la phytothérapie.

Secondement, le traitement que vous suivez (levothyrox, radiothérapie, cortisone, ou tout autre médication chimique) est généralement un facteur aggravant en cas d’insuffisance hypophysaire et du système endocrinien en général.

Après consultation, ou un sérieux approfondissement de votre part, il pourrait apparaître que dans votre cas particulier un dérèglement de la thyroïde puisse être un des facteurs de votre déséquilibre hormonal.

Dans ce cas il serait alors approprié de remplacer le levothyrox par sa solution naturelle, le thyrégul.

Et d’une manière plus générale, de vous orienter vers des rééquilibrants hormonaux naturels au féminin comme la teinture-mère de gattilier.

Quant à l’ostéoporose, il serait opportun de comprendre son origine.

Toujours est-il qu’une supplémentation en vitamine D ainsi qu’une alimentation à base de fruits et légumes et de calcium d’origine végétale comme les figues, le rutabaga, les haricots blancs et rouges, les lentilles, les pois chiches… devraient grandement vous aider à rééquilibrer la balance.

Notez que le lait de vache et les produits laitiers sont dans ce cas totalement proscris, dans la mesure où la forme de calcium qu’ils contiennent n’est pas assimilable par l’organisme et pourrait même favoriser l’ostéoporose en question.

Hélène R. :

Bonjour,

Mon petit-fils va naître et je suis effarée devant toutes ces vaccinations obligatoires ! lorsque mes enfants étaient petits avant chaque vaccination je donnais des doses homéo de chez Boiron qui avaient pour mission de préparer l’organisme à cette invasion corporelle avec les conséquences que cela peut avoir. Le papa de cet enfant qui va naître est devenu asthmatique après la vaccination du BCG il a 30 ans aujourd’hui et en souffre toujours. Merci de me répondre bonnes fêtes de fin d’année

Cordialement

Hélène

Jean-Baptiste Loin :

Hélène bonjour,

Je partage pleinement votre sentiment.

La vaccination ne devrait pas être envisagée comme une prévention systématique, et encore moins être obligatoire.

Je vous confirme que de nombreux cas d’asthme, mais également de multiples maladies à retardement, voire dans certains cas des décès brutaux ont été rapportés par les parents ou les thérapeutes des victimes.

L’intoxication aux métaux lourds, OGM, nanoparticules et le cortège de molécules iatrogènes accompagnant les vaccins sont, comme l’expliquent de nombreux spécialistes, purement et simplement un danger pour l’espèce humaine.

Par ailleurs je n’ai moi-même jamais été vacciné et je m’en porte à merveille.

Je peux également témoigner de la santé irréprochable de nombreux enfants que j’ai vu grandir et devenir adulte n’ayant jamais été vacciné.

Nabila : 

Bonjour,

Peut-on utiliser le programme de détox à l’huile de ricin dont vous parlez dans cet article : https://www.reponsesbio.com/grand-nettoyage-intestinal-anti-grisaille/ pour les personnes ayant eu une ablation de la vésicule biliaire ?

Merci beaucoup pour toutes ces informations très utiles.

Cordialement 

Nabila 

Jean-Baptiste Loin :

Nabila bonjour,

En fonction des impuretés à éliminer, la cure d’huile de ricin pouvant s’avérer relativement brutale pour l’organisme, je ne vous conseillerais pas d’en commencer une en l’absence de vésicule biliaire, à moins, bien sûr, d’un avis contraire de votre naturothérapeute.

D’une part parce que la vésicule est utile à la régulation et au bon fonctionnement du système hépatique, et d’autre part parce qu’en son absence il est probable que le foie atteigne un niveau de saturation plus important qu’un foie pouvant se reposer sur une vésicule.

Il existe cependant d’autres manières d’assainir le foie et le côlon.

Le desmodium en est une, et la cure de jus de légumes extraits à froid une autre.

Toujours est-il que l’huile de ricin peut tout de même donner de bons résultats tout en étant largement moins problématique pour un organisme saturé, si vous l’employez sous forme de cataplasmes à appliquer sur la zone du foie.

Jocelyne L. :

SALUT JE VOUS REMERCIE POUR LES BELLES LECTURES JE LES METS EN PRATIQUE J AIMERAIS QUE VOUS NOUS DONNIEZ DES CONSEILS CONCERNANT LA MALADIE D ALZHEIMER OÙ SONT RENDUS LES CHERCHEURS EN FRANCE MERCI JOCELYNE

Jean-Baptiste Loin :

Jocelyne bonjour,

C’est probablement un sujet que nous allons traiter dans les grandes largeurs ces prochains mois.

Jeannine M. :

Bonjour,   

Je ne me souviens d’aucun rêve.  Si on ne me certifiait pas que je rêve, puisque tout le monde rêve, je penserais même que je ne rêve pas.  Même pas de temps en temps.  Non, jamais.

Il y a certainement une raison à cette absence de souvenir.  Avez-vous une explication ?

J’ai pourtant une mémoire tout à fait normale.  J’assimile régulièrement de nouveaux mots.

Merci de m’éclairer.

Cordialement.

Jeannine

Jean-Baptiste Loin :

Jeannine bonjour,

Selon certains chercheurs un tel phénomène pourrait être le résultat d’une lésion au niveau du carrefour temporo-pariétal, selon d’autres d’un « problème d’encodage au niveau des souvenirs », pour les neurologues ce serait « un manque d’intérêt pour le monde onirique », et pour les psychiatres un déni de souvenirs « dérangeants » que nous aurions du mal à conscientiser…

Selon moi il est tout d’abord crucial de ne pas consommer de somnifères ou autres produits chimiques plongeant dans la léthargie, puis de disposer d’un sommeil naturel et nocturne qui puisse commencer aux premiers signes de fatigue et finir, sans réveil artificiel, lorsque l’organisme le souhaite.

Il est même fort possible que toutes ces explications soient pertinentes, en fonction des rêveurs.

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Courrier des lecteurs #4 : ostéoporose, vaccins, huile de ricin, rêves…"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Louise Jura
Invité
Louise Jura
bonjour, ceci est un commentaire à la question de Thérèse M et à la réponse de JBL. je ne suis pas exactement dans le même cas, mais suite à un incident brutal non identifié fin 1991 (-> fort brainfog,) je me suis retrouvée en psychiatrie alors qu’il s’agissait sans doute d’un Traumatisme Crânien Léger suite à un coup du lapin sans symptôme. Psychiatrisée donc, et je n’ai absolument pas supporté les médicaments psychiatriques, les effets secondaires ont été pris pour une maladie mentale, j’ai échappé de justesse aux électrochocs.. et je n’étais pas à même de me défendre par la… Lire la suite »
France
Invité

Merci Jean-Baptiste pour toutes ces informations, « elles » nous changent la vie et génèrent chez nous une émotion de plus en plus rare ; une émotion, qui s’appelle… L’ESPOIR .
Belle et douce journée

Paillet
Invité
Paillet

bjr, j’ai une hypotyroidie d’Hashimoto depuis 1999, que je prends du levotyrox, pensez vous que je peux l’arrêter et prendre du tyregul ou autres????

Valerie M
Invité
Valerie M

Bonjour je vous remercie pour les articles, je suis, entre autres sujets, intéressée par ce que vous dite au sujet des produits laitiers et je voudrais un peu plus d’explication quant à leur nocivité…

marie dominique leca
Invité
marie dominique leca

Bonjour, je viens de m abonner , et je trouve tout ceci tres interressant, les questions et les reponses , meme si je ne suis pas concernées par les differentes maladies ou genes evoquées.perso je souffre de depression suite à des differents chocs d’ordre affectifs, si je puis dire ,merci et tres bonne journée à tous et toutes.
mdo leca

wpDiscuz