Le massage de la tête, un plaisir incomparable

6
massage de la tête ayurvédique

Le massage de la tête est une tradition ancienne que de nombreuses familles pratiquent encore en Inde.

Technique de relaxation, de bien-être et de beauté, il connaît un succès croissant car ses effets multiples se manifestent rapidement.

L’art du massage de la tête a été conçu pour calmer, revitaliser, tonifier et offrir une expérience enrichissante.

Aucun équipement spécial n’est requis.

C’est un merveilleux moyen d’endormir un enfant agité, de requinquer un mordu d’ordinateur fatigué ou de bichonner son conjoint avec tendresse.

Il agit non seulement sur le cuir chevelu, ainsi que son nom l’indique, mais aussi sur le visage, les épaules, la partie supérieure du dos et les bras.

Ce sont autant de régions où s’accumulent beaucoup de tension, résultant souvent de mauvaises postures, de l’accumulation de stress, ou de trop longues heures passées devant un écran d’ordinateur.

Différents mouvements peuvent aider à détendre les muscles endoloris et inconfortables, alléger les raideurs, stimuler la circulation sanguine et drainer les éléments toxiques, tout ceci contribuant à soulager maux de tête et tension oculaire, et à accroître la mobilité au niveau des articulations.

Masser la tête encourage une respiration plus profonde et assure une meilleure fluidité du sang fraîchement oxygéné vers le cerveau, ce qui entraîne un accroissement du pouvoir de concentration, de réflexion et de mémorisation.

Le massage de la tête apporte en outre les nombreux bienfaits d’un sommeil profond, une énergie et une vitalité accrues, et un soulagement du stress et de dépressions bénignes.

Mais il peut aussi améliorer la santé des cheveux et de la peau.

En effet, une circulation efficace du sang et des lymphes assure aux cellules vivantes des cheveux et de l’épiderme une fourniture régulière en oxygène et en éléments nutritifs.

Elle enlève rapidement les résidus toxiques et amène une meilleure pousse des cheveux.

 

Le massage en Inde 

En Inde, le massage est ouvert à tout le monde. 

Les masseurs sont souvent des médecins qui soignent avec le massage toutes sortes de maladies, hémiplégies, paraplégies, rhumatismes articulaires déformants, etc., ou qui emploient le massage tout simplement pour préparer le malade à d’autres traitements. 

Ces massages drainent la lymphe, et trouvent par conséquent leur emploi dans les cures amincissantes. 

Par exemple, beaucoup de femmes obèses perdent de nombreux kilos à l’issue d’une semaine de cure. 

Enfin, ces massages s’adressent à toute personne fatiguée, car ils sont merveilleusement régénérants et vitalisants. 

En Inde, la meilleure période de l’année pour suivre une telle cure est durant la mousson, quand le corps se relâche plus facilement ; en Europe, c’est plutôt avant ou après l’été. 

En fait, une série par an suffit pour modifier valablement la vitalité de la personne. 

Mais on peut aussi prendre un massage ponctuellement, lequel dure une heure. 

Par contre, dans les séries, il y a un rythme particulier à tenir, peut-être plus contraignant… mais tellement plus efficace !

 

L’importance des huiles

Les huiles nourrissantes nettoient, humidifient et renforcent la peau et les cheveux, tout en les protégeant des méfaits de la pollution et du passage du temps.

Dans l’idéal, le massage avec des huiles peut être suivi d’un bain de vapeur et d’une douche chaude, le but essentiel du bain de vapeur étant d’éliminer les toxines tout en aidant les huiles à pénétrer plus profondément.

Bien sûr, tout le monde ne dispose pas d’un hammam à domicile, et l’on peut considérer le bain de vapeur comme facultatif.

Par contre, l’élément absolument indispensable reste l’huile de massage.

Celle-ci assure au masseur une action plus fluide, plus lisse, ses mains devant glisser sur la peau, sans friction.

Mais cette huile a également des vertus intrinsèques puisqu’il s’agit d’une huile végétale enrichie aux herbes, utilisée chaude.

Sa chaleur dilate les pores, décontracte la musculature, stimule la circulation de l’énergie et permet aux substances médicinales de pénétrer très profondément.

Ces substances médicinales sont évidemment des plantes, choisies en fonction de la constitution du sujet, de ses éventuels troubles de santé, de son âge et même du climat de la région.

Il y a, en Inde, plus de mille formulations d’huiles de massage, mais on en retient principalement neuf pour les indications les plus courantes.

Ces huiles évitent la sécheresse de la peau et les rides, préviennent les maladies de peau, protègent le cuir chevelu, et possèdent, en plus des propriétés médicinales spécifiques.

 

Les plantes des huiles de massage

   Aloès : huile capillaire visant à donner de la couleur aux cheveux et à stimuler leur pousse.

  Arka : procure un soulagement en cas de problèmes de peau.

  Asparagus : les huiles de cette plante grimpante soignent les raideurs de la nuque.

  Basilic : la pâte est appliquée localement en cas de maladie de peau.

  Hibiscus : huile capillaire utilisée pour stimuler la pousse des cheveux.

  Hydrocotyle indienne : guérit le psoriasis.

  Margosa : contre l’eczéma.

  Myrobolan d’Arjuna : utilisé pour guérir l’acné.

  Noyer de Malabar : les feuilles sont utilisées, sous forme d’huile essentielle, pour le massage des inflammations.

 

Le massage de base

Pour cette première série de massages, le sujet reste assis, les bras sur le côté et les jambes étendues.

Le masseur verse une bonne quantité d’huile chaude au creux de sa main, puis laisse couler lentement cette huile sur la tête du sujet.

Il pose ensuite la paume de sa main gauche sur la tête de la personne massée, pendant que sa main droite tient fermement le menton.

Le massage consiste à frotter vigoureusement le sommet de la tête pour bien faire pénétrer l’huile.

Après quoi, on passe au visage, en appliquant l’huile du bout des doigts, et en frottant doucement.

Enfin, on termine par le cou en y répandant généreusement l’huile chaude et en massant afin de détendre les muscles.

Le masseur tient le bras droit du sujet de sa main gauche, et il frotte avec une grande douceur la nuque vers le bas à l’aide de sa paume et de ses doigts.

 

Le massage facial

Après avoir enduit ses mains d’huile, le masseur place ses mains sur le front du massé, les doigts se chevauchant légèrement. 

Vous pourrez commencer par les sourcils, en les prenant légèrement entre l’index et le pouce, puis en les serrant légèrement, tout en appuyant ainsi avec une certaine fermeté sur l’os.

Il relâche, et avance ainsi de la naissance du nez aux tempes, comme par pointillés.

Il recommence trois fois, avant de caresser légèrement les sourcils d’un bout à l’autre.

Pour décongestionner les sinus, il place les index près des narines et opère de petites frictions du bout des doigts tout au long de l’os des joues, sous la crête, en repoussant fermement la chair vers le haut.

Il presse, maintient quelques secondes, relâche, puis change de point.

Tout cela doit se faire lentement et en atténuant la pression à mesure qu’il se rapproche des oreilles.

Il répète ce mouvement trois fois en repartant des narines.

Ensuite, il exécute d’un doigt les mouvements de balayage sur la même région, afin de diriger la lymphe près des oreilles.

Il répète ces mouvements trois fois de chaque côté.

Puis il pose les doigts au coin de la bouche du sujet, et du bout des doigts, caresse légèrement du menton vers les oreilles, sur une joue puis sur l’autre, en alternant trois fois.

Avec deux doigts, il frotte légèrement mais rapidement le pourtour de la bouche, puis remonte vers les oreilles.

Il fait aussi de petits mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre  et enfin, répète le mouvement des caresses précédent.

Avec les doigts, il tapote légèrement le visage et le cou, sur un rythme soutenu.

Avec le plat de quatre doigts, il caresse le cou et le visage jusqu’à la naissance des cheveux par longs mouvements coulants d’une main puis de l’autre.

Il soulève légèrement les doigts en fin de caresse, puis recommence une dizaine de fois pour couvrir tout le visage.

 

Un auto-massage contre le mal de tête

Avant toute chose, respirez doucement et lentement par le nez, en vous calmant le plus possible.

Posez ensuite les coudes écartés sur une table ou sur le dossier d’une chaise, et laissez la tête reposer entre les mains afin que le cou se relâche.

Posez les mains sur les yeux pour faire le noir pendant une minute et détendre les muscles oculaires.

Croisez les mains puis pressez les paumes contre le cuir chevelu en dessinant un mouvement ascendant.

Changez la position des mains, et répétez le mouvement plusieurs fois.

Appuyez la tête dans les mains au niveau des tempes, de sorte que les doigts se rejoignent sur le haut du crâne, et appuyez aussi fort que possible pendant une minute, puis reculez légèrement les mains de recommencez.

Pour détendre la nuque, pressez ensuite fermement les tissus mous de chaque côté de la colonne vertébrale au niveau de la nuque, du bout des doigts.

Commencez par le bas, et, en imprimant un mouvement ascendant, attardez-vous quelques secondes.

Faites remonter lentement les mains en poursuivant ces petites frictions statiques le long de la raie osseuse vers l’occiput, puis derrière les oreilles jusqu’aux tempes.

Augmentez peu à peu la pression et faites ce parcours trois fois.

Mettez ensuite les mains sur les tempes et faites-leur exécuter de petits mouvements circulaires.

Lissez doucement, du bout des doigts, le front, de gauche à droite ; puis recommencez de la racine du nez vers les tempes, puis des sourcils vers la naissance des cheveux, des deux mains à la fois ou en alternance.

Répétez ce mouvement six fois.

Du bout des doigts, massez autour de l’œil en commençant au milieu du front puis en suivant la ligne du sourcil pour parvenir sur le rebord supérieur de la joue.

Frottez ensuite la mâchoire trois ou quatre fois avec le bas de la main, du coin de la bouche aux oreilles, des deux côtés du visage.

Faites de petits mouvements de pétrissage sur toute la surface, en utilisant l’index et le majeur.

Travaillez les zones de tension par frictions légères.

Concluez en répétant le point précédent.

Enfin, terminez en faisant à nouveau le noir à l’aide des paumes sur les yeux.

 

Quelques contre-indications au massage

Attention, l’avis d’un thérapeute sera indispensable avant tout massage, en cas de : 

   fièvres,

  enflures,

   inflammations,

   ecchymoses,

   hypertension,

   hypotension,

   infection du cuir chevelu,

   atteinte arthritique de la colonne,

   ostéoporose,

   diabète,

   asthme chronique,

   épilepsie,

   maladies du système nerveux,

   varices,

   hémorragie récente,

   antécédents de thrombose ou d’embolie,

   blessure ou chirurgie récentes à la tête ou au cou,

   cancers. 

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Le massage de la tête, un plaisir incomparable"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Monique
Invité
Monique

merci pour toutes ses bons conseils

Dominique
Invité
Dominique

bravo , merci pour ces infos .

Danielle
Invité
Danielle

Merci !

Depireux
Invité
Depireux

Bonjour,
Simplement merci pour le respect que vous attachez à la précision des informations que vous nous offrez.

Belle journée

Mireille
Invité
Mireille

Merci beaucoup, très intéressant…
Bonne journée ?

Aurlien
Invité
Aurlien

Merci Beaucoup

wpDiscuz