Bio’bulle : La fraise

0
feuilles de menthe

Le fruit du mois de mai, c’est la fraise !

Il n’est pas question des énormes fraises d’Espagne, body-buildées aux engrais, pour lesquelles il n’y a de toute façon pas de saison puisqu’on les trouve même à Noël.

La fraise dont nous parlons aujourd’hui, le fruit vivant, plein de vitamines et de soleil, pousse et mûrit dans les potagers et maraîchages bio tout près de chez vous.

Il en existe plusieurs centaines de variétés, dont la fraise des bois est l’ancêtre commun.

Très peu calorique (la moitié moins qu’une pomme à poids égal !), elle est riche en antioxydants, fibres, fer, vitamine C, flavonoïdes, fibres, minéraux, acide éllagique…

Elle est bonne pour tous, et les recettes autour de la fraise sont déclinables à l’infini ! (Trouvez des idées recettes à la fin de cet article)

Les éruptions cutanées qu’elle peut entraîner, telles que l’urticaire, sont toutefois à surveiller, surtout chez les enfants dont les réactions, parfois violentes, sont proportionnelles à la vitalité de leur organisme.

Les effets de la fraise sur la santé vont de la stimulation du système immunitaire à la prévention du cancer, sans oublier la préservation de la sphère cardio-vasculaire.

Elle soulage la diarrhée, l’artériosclérose, l’anémie, les maladies chroniques, la goutte, les rhumatismes, l’arthrose, et tous les troubles liés à une acidité excessive dans l’organisme.

Ses feuilles, rhizomes et racines ont des propriétés dépurative, diurétique, reminéralisante, alcalinisante et astringente. 

 

Fortifiante immunitaire

La fraise est d’abord l’un des fruits à la plus forte teneur en vitamine C, devant l’orange !

Une portion de 150 grammes, allègrement dévorée il faut bien le dire, couvre largement l’apport quotidien conseillé pour un adulte.

Consommée quotidiennement, la fraise stimule donc les défenses naturelles, et aide le corps à lutter contre les maladies chroniques.

L’immunité ainsi renforcée, les risques de cancer, que ce soit du sein, du cerveau, du côlon, de l’oesophage, ou du col de l’utérus, diminuent notablement.

L’acide éllagique complète l’action de la vitamine C, en aidant l’organisme à combattre les infections, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires naturelles.

Les flavonoïdes, qui donnent leur belle couleur rouge aux fraises, sont pour leur part des antioxydants redoutables.

Et parmi eux les anthocyanes, ont montré au cours de plusieurs études leur capacité d’inhibition de la croissance des cellules cancéreuses.

Bonne nouvelle pour les gourmands : la confiture de fraises aussi est anti-oxydante !

En effet, la plupart des flavonoïdes contenus dans la fraise ne se dégradent que très peu à la cuisson (15 à 20%), et certains semblent même être légèrement renforcés lors de l’entreposage de la confiture.

 

Minéralisante et alcalinisante 

La déminéralisation est une conséquence d’un terrain trop acide, propice à l’apparition de troubles tels que les caries dentaires, la chute des cheveux, l’arthrose, l’arthrite, les rhumatismes, l’ostéoporose, les crises de goutte.

Les nombreux minéraux présents dans la fraise s’y trouvent particulièrement bien équilibrés : du potassium, du phosphore, du calcium et du magnésium, ainsi que du fer en association avec du cuivre et du zinc, favorisant son assimilation. Elle rééquilibre ainsi l’acidité excessive de l’organisme, en participant à la reminéralisation de l’ensemble des organes, et agit comme anti-anémique, enrichissant le sang grâce à sa teneur en fer.

 

Protectrice cardio-vasculaire

Quand on sait que les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de décès en Occident, on mesure toute l’importance d’une alimentation préservant la bonne santé de ses artères !

L’artériosclérose et l’hypertension sont des troubles de plus en plus courants, qui mènent directement à ces maladies cardio-vasculaires. La fraise permettant de contrer l’oxydation du cholestérol LDL, et sa capacité anti-oxydante neutralisant les radicaux libres, elle prévient le vieillissement précoce des éléments vasculaires, responsable de la formation de l’artériosclérose.

Les anthocyanes, pigments bénéfiques pour l’élasticité des artères, participent également à la prévention de l’hypertension.

La fraise préserve aussi de l’hypercholestérolémie, bien souvent à l’origine de l’artériosclérose, en faisant baisser de façon générale le cholestérol total, le cholestérol LDL et les triglycérides.

Bien sûr, c’est la consommation assidue de fraises : 350 à 500 grammes tous les jours en guise de petit-déjeuner, par exemple, qui permet de profiter de ses bienfaits nutritifs.

C’est pourquoi tous ceux qui veulent traiter un trouble en particulier, auront tout intérêt à pratiquer une mono-diète.

 

La mono-diète

En lui-même, le principe de la mono-diète est un repos presque total offert à l’organisme : l’ingestion, la digestion et l’assimilation d’aliments étant réduites à leur strict minimum, l’énergie alors disponible est mise à profit des organes émonctoires : foie, reins, peau, poumons. C’est alors que la détoxication peut opérer.

Tonifiante et riche en nutriments essentiels, la fraise est un fruit de premier choix pour une cure de santé bienfaisante et vitalisante. Sur le plan thérapeutique, tous ses bienfaits seront décuplés : alcalinisation du terrain, fonction hépatique stimulée et équilibrée, acide urique éliminé, rhumatismes, goutte, arthrose et arthrite soulagés, hypertension améliorée…

Concrètement, voici comment procéder :

Pendant une semaine, éliminez progressivement les sucres, les graisses, la viande, les laitages, puis les céréales et les légumes, et enfin tous les autres fruits.

Pendant un à trois jours maximum, selon le temps que vous avez devant vous, ne mangez alors que des fraises.

Ensuite, recommencez à manger d’autres fruits, des légumes crus et cuits, puis des céréales, en réintroduisant les aliments dans l’ordre inverse où vous les avez supprimés.

 

Quelques recettes autour de la fraise

 → Feuilles, rhizomes et racine permettent de préparer des tisanes bienfaisantes :

Décoction de fraisier

En plus de ses propriétés diurétiques, la forte teneur en tanins donne à cette boisson un pouvoir astringent, resserrant et asséchant les tissus qui souffrent d’une infection. Elle peut être utilisée en gargarismes en cas d’angine.

30 grammes de feuilles et rhizomes frais pour 1 litre d’eau

Mettez les feuilles et les rhizomes dans de l’eau pure froide, et portez à ébullition pendant 10 minutes. Filtrez.

 

Infusion de fraisier

Diurétique et dépurative.

1 pincée de feuilles sèches pour une tasse d’eau

Portez une tasse d’eau à ébullition, jetez-y les feuilles hors du feu, couvrez et laissez infuser 5 minutes. Filtrez.

 

Décoction de racine de fraisier

Les propriétés astringentes de cette tisane traitent les diarrhées, les hémorragies intestinales et la dysenterie.

25 grammes de racine de fraisier pour 1 litre d’eau

Faites bouillir la racine dans l’eau pendant 10 minutes, puis filtrez.

 

  Les douceurs à la fraise :

Confiture de fraises allégée en sucre

Gourmande, légère et… anti-oxydante !

1 kg de fraises bien mûres

300 grammes de sucre complet

4 grammes d’agar-agar

La veille, mélangez le sucre avec les fruits lavés et équeutées. Remuez de temps à autre, de façon à bien envelopper les fraises.

Le lendemain, mettez à cuire sur feu vif pendant 30 minutes environ, et faites écumer.

Prélevez une tasse de jus, mélangez-y l’agar-agar. Veillez à ce qu’il soit parfaitement dilué, et qu’il ne reste aucun grumeau. Reversez dans la marmite, brassez bien et faites cuire encore 30 minutes.

Mettez en pots.

 

Lait frappé à la fraise

Doux et rafraîchissant

150g de fraises

1 banane coupée en rondelles

15cl de lait de soja nature non sucré

feuilles de menthe fraiche

Passez tous les ingrédients à la centrifugeuse pour obtenir une consistance homogène. Servez et décorez avec les feuilles de menthe.

 

Sauce barbecue

Originale et subtile, pour accompagner du poisson, de la volaille ou de la viande grillés.

150g fraises

3 cuillères à soupe de ketchup

1 cuillère à café de tamari

le jus et le zeste d’un demi citron

2 petits oignons verts

feuilles de coriandre

Passez le tout au mixeur, gardez bien au frais jusqu’au moment de servir. 

 

  Recette de beauté :

Masque à la fraise

Redonne éclat et souplesse aux peaux relâchées, en favorisant la production naturelle de collagène.

Pour les peaux sujettes à l’acné, ce même masque régule l’excès de sébum, et son action astringente apaise les inflammations.

1 poignée de fraises bien mûres et extrêmement fraîches

Extrayez le jus des fraises et appliquez-le sur le visage et le cou. Gardez le masque pendant 30 minutes, puis rincez.

 Eva Louprat 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz