Vos enfants sont-ils fatigués ?

0
Remèdes naturels en cas de fatigue chez l'enfant

Les enfants, eux aussi, ressentent quelquefois une certaine fatigue.

Le problème, c’est que cela s’accorde mal avec les efforts qu’on leur réclame en classe.

Un soutien nutritionnel et biothérapique les aidera toujours à passer le cap.

Pour les enfants qui l’accepteraient, une petite réforme alimentaire serait une précaution afin d’éviter les coups de pompe inopportuns.

Pour cela, deux types d’aliments sont à remplacer : les sucreries et les viandes.

Le sucre provoque en effet des réactions d’hypoglycémie génératrices de stress, rendant les enfants nerveux, irritables, agités, voire allergiques, et souvent incapables de soutenir leur attention et de mémoriser.

Le sevrage du sucre, comme tout sevrage, doit évidemment être progressif.

On remplacera lentement le sucre par des céréales complètes, surtout au petit déjeuner puisque c’est ce premier repas qui permettra de stocker les réserves en glucides nécessaires pour lutter contre le stress.

Quant à la viande, à cause des toxines et acides qu’elle contient, elle agit sur le système nerveux et hormonal comme un véritable détonateur.

On sera donc avisé de remplacer l’apport protidique de la viande par :

  des légumineuses : soja, lentilles, pois chiche, etc.,

   des produits laitiers,

   du poisson,

   des compléments tels que la levure alimentaire et le germe de blé.

 

Les compléments nutritionnels

   Vitamines du groupe B, pour transformer le glucose en énergie métabolique.

   Vitamine E, pour protéger les lipides des cellules nerveuses de l’oxydation.

   Vitamine C, pour renforcer le tonus, à raison de 250 mg par jour, sous forme de comprimés d’acérola.

   Vitamine J que l’on trouve dans le sésame, le jaune d’œuf, la levure alimentaire, le soja et le blé germé.

   Zinc à consommer à raison de 20 mg par jour pour les garçons, et de 10 mg par jour pour les filles.

   Magnésium, sous forme naturelle, à 300 mg par jour.

   Iode à trouver dans le poisson, les algues, le haricot vert et l’oignon, ou dans les compléments alimentaires concentrés en algues, les orga­nolysats et laitances de poissons.

   Phosphore, très connu pour son action sur la cellule nerveuse, il se consommera sous forme de germe de blé, de laitances de poissons, de farine d’os, de poudres de corne de cervidé ou de phospholipides.

 

Les oligo-éléments

Pour l’enfant fatigué, l’oligothérapie est un excellent complément.

S’il est de plus en plus fatigable au cours de la journée, ayant du mal à se concentrer, distrait, calme mais parfois nerveux et irritable, donnez-lui Manganèse-Cuivre.

Si la fatigue intellectuelle se double d’une baisse de vitalité, avec tendance à la dépression, ce sera Manganèse-Cobalt.

Cuivre-Or-Argent sera réservé aux enfants ayant accumulé les maladies depuis la petite enfance, et qui se montrent indifférents, apathiques, avec un sommeil perturbé.

 Françoise Jourdain 

une maman bio pour un bébé bio

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz