L’extrait d’écorce de pin, une étonnante panacée !

3
vertus santé de l'extrait d'écorce de pin

L’extrait d’écorce de pin, antioxydant très puissant, est un produit entièrement naturel qu’on obtient à partir de l’écorce du pin mari­time.

Cet extrait est constitué d’une quarantaine d’éléments, dont les proanthocyanides, certains acides organi­ques et d’autres types de composés actifs sur le plan biologique.

Plusieurs décennies de recherches en laboratoire et d’études cliniques ont montré que l’extrait d’écorce de pin possède des propriétés remarquables d’antioxydant assurant à l’organisme une protection contre les radicaux libres.

De plus, il a l’avantage de travailler en synergie avec plu­sieurs autres éléments nutritifs essentiels.

On a aussi découvert que ce produit renforce les capillaires, les artères et les veines, qu’il améliore la circulation sanguine et la souplesse de la peau, qu’il combat l’inflammation, qu’il aug­mente la flexibilité des articulations, et qu’il aide à maintenir l’élasticité et l’inté­grité des tissus conjonctifs.

Il combat le cholestérol, s’oppose à l’agrégation des plaquettes sanguines, améliore les capacités cérébrales, et lutte contre le vieillissement.

C’est le produit préféré des Finlandais ; et aux Etats-Unis, les athlètes apprécient sa capacité à diminuer la période de récupération.

 

Une action antioxydante

Les radicaux libres produits quotidiennement par le travail normal du métabolisme peuvent s’accumuler et endommager les cellules et les tissus.

Ce problè­me peut entraîner l’apparition de certaines maladies dégénératives associées à un vieillissement prématuré de l’organisme.

Si ces radicaux libres sont abandonnés à eux-mêmes à l’intérieur de l’orga­nisme, ils peuvent en effet s’attaquer aux cellules et aux tissus, amenant ainsi toute une série de problèmes de santé.

Or, l’extrait d’écorce de pin a une action anti-radicalaire beaucoup plus puissante que celles des vitamines C ou E.

Ce complément nutritionnel sert de soutien au système sanguin en neutralisant les radicaux libres déjà présents dans le sang, en aidant l’organisme à ralentir leur production, et en contribuant à main­tenir les membranes des vaisseaux sanguins en bon état.

Des études ont aussi montré que l’extrait exerce une action inhibante sur les enzymes protéolytiques, tels que la collagénase et l’elastase, qui s’atta­quent aux tissus conjonctifs.

Mais il aide aussi à la circulation sanguine dans les mains et les pieds, ainsi que dans les minuscules capillaires qui fournissent aux yeux l’alimen­tation qui leur est nécessaire.

En fait, en contribuant à la bonne santé des vaisseaux sanguins, il joue un rôle bénéfique auprès de tous les organes et tissus qui, à travers tout l’organisme, dépendent d’une alimentation sanguine adéquate.

Compte tenu de son pouvoir antioxydant, il combat également le cholestérol en l’empêchant de former des dépôts sur les parois des artères, et s’oppose à l’agrégation des plaquettes sanguines susceptibles de former un caillot.

Cette même action antioxydante stabilise les cel­lules cérébrales et en favorise le fonctionnement en neutralisant les dommages causés par les radicaux libres.

Ainsi l’extrait d’écorce de pin améliore les capacités cérébrales, et notamment la concentration et l’attention, en contrôlant les enzy­mes qui règlent deux neurotransmetteurs majeurs : la dopamine et la noradréline qui acheminent les messages entre les cellules cérébrales.

Enfin, son effet anti-inflammatoire soulage en cas d’arthrite, d’allergie, de bronchite et d’asthme.

Et, bien sûr, l’extrait d’écorce de pin n’est pas toxique ; il n’est ni mutagène, ni cancérigène.

 

Une action anti-inflammatoireextrait d'écorce de pin anti-inflammatoire naturel

Il faut savoir que l’arthrite rhumatoïde, la fibromyalgie, la tendinite, la goutte, la bursite, l’osteo-arthrite sont des maladies inflammatoires, et qu’il existe quelque cinquante à soixante maladies officielle­ment associées aux dommages causés par des radicaux libres.

Ces radicaux libres peuvent détruire les cellules en endommageant leurs mem­branes qui, dès lors, ne parviennent plus à faire entrer les nutriments dans la cellule et à éliminer les déchets.

Les radicaux libres peuvent également réduire le nom­bre de cellules saines en réagissant avec l’ADN à l’intérieur de la cellule. Elles meurent alors d’inanition ou sont noyées par les déchets.

Or, les bioflavonoides contenus dans l’extrait d’écorce de pin sont très efficaces pour anéantir certains des radicaux libres engagés dans les pro­cessus inflammatoires.

 

Un protecteur vasculaire cérébral et cardiaque

Les raisons pour lesquelles l’extrait d’écorce de pin peut être considéré comme un complément nutritionnel exceptionnel sont nombreuses.

La première est indubitablement qu’il aide à assurer le fonctionnement optimal de tous les systèmes du corps.

Par ailleurs :

  → il est biodisponible et soluble dans l’eau,

  il optimise la vitamine C,

  il inhibe certaines enzymes qui détériorent les tissus,

  il restaure les vaisseaux sanguins et les capillaires fragiles,

  il fait des merveilles pour la peau.

Au niveau du système nerveux, on lui reconnaît la capacité d’agir favorablement sur le déficit d’attention, les troubles du sommeil et les problèmes de cognition.

En ce qui concerne la fonction cérébrale, l’extrait d’écorce de pin protège les vaisseaux sanguins, stimule la circulation du sang, renforce et res­taure la flexibilité des parois artérielles.

De plus, cette protection s’étend aux cellules céré­brales, stimulant ainsi la mémoire et réduisant la sénilité.

Parce qu’il est capable de transporter l’oxygène et de franchir facilement la barrière hemato-encephali­que, l’extrait d’écorce de pin peut améliorer une mémoire hésitante avec une meilleure circulation et une alimentation plus soignée des cellules.

Mais si ce complément agit sur la circulation cérébrale, il agit également sur la circulation générale, c’est-à-dire sur le système cardio-vasculaire, et même sur le système lymphatique.

Les désordres, dans ce système, comprennent l’athérosclérose, le cholestérol, les maladies du cœur, les ictus et les varices.

Ici, cet antioxydant naturel agit de plusieurs façons.

Premièrement, en protégeant la paroi artérielle contre les blessures et, deuxièmement, en empêchant les plaquettes de sang de s’épaissir, de telle sorte que des caillots ne se forment pas.

Sur l’hypertension, il a un effet hypotensif qui inhibe l’enzyme de conversion de l’angioten­sine et manifeste un effet également inhibiteur sur l’agrégation de plaquettes induite par l’adrénaline.

D’autre part, il adhère aux fibres de collagène dans les vaisseaux sanguins, restaurant ainsi leur résistance et leur flexibilité.

L’élasticité du collagène revitalisé aide ainsi à renouveler l’imperméabilité des parois des vais­seaux sanguins.

En réduisant la fragilité capil­laire, l’extrait aide donc à éviter les contusions et à atténuer les varices.

 

Un stimulant immunitaire

Le réseau immunitaire est un système très complexe et de nombreux troubles sont attribués à son dysfonctionnement : diabète, hypoglycémie, sclérose en plaques, lupus érythémateux, ast­hme, syndrome de fatigue chronique, infections de levure, virus, hypothyroi­disme et allergies.

L’action polyvalente de l’extrait d’écorce de pin provient de sa capa­cité à exercer les rôles d’antioxydant et de bioflavonoïde, et à renforcer l’action de la vitamine C.

C’est pourquoi il stimule le système immunitaire, et cela :

  en agissant comme antihistaminique,

  en renforçant les vaisseaux sanguins,

  en fabriquant de la protéine de collagène,

  en protégeant l’organisme contre les bactéries et les virus,

  en aidant à la production d’hémoglobine,

  en stimulant la production d’interféron,

  en agissant comme diurétique.

Sur les virus causant le rhume, l’influenza, la variole, la fièvre jaune, les infections respiratoires supérieures et l’her­pès, l’extrait d’écorce de pin agit grâce à des bioflavonoides particuliers qui non seulement protègent la cellule mais aident également à réparer les artères et les capillaires.

Sur les allergies, processus d’inflamma­tion impliquant des radicaux libres, l’extrait agit en tant que phag­ocyte de radical libre. II réduit notamment la formation d’histamine en inhi­bant l’enzyme histidine-décarboxylase.

Enfin, sur le cancer, l’extrait d’écorce de pin, à raison de 500 à 1000 mg par jour, avec sa teneur élevée en biofiavonoides et son activité super-antioxydante, peut aider à renforcer la capacité inhéren­te de guérison.

 

Une action sur les systèmes organiquesextrait d'écorce de pin protection vasculaire cérébrale et cardiaque

On l’aura compris, l’extrait d’écorce de pin agit pratiquement sur tous les systèmes organiques, circulatoire, cardio-vasculaire, nerveux, immunitaire…

A cela, faut-il encore ajouter une action non négligeable sur le système digestif. Certains des troubles de ce système comprennent les coliques ulcérantes, le côlon spathique, les ulcè­res dus au stress ou le syndrome du côlon irritable…

Les ulcères dus au stress, notamment, sont des ulcères hémorragiques aigus de l’œsophage, de l’estomac et du duodénum, qui peuvent provoquer des saignements gastro-intestinaux graves et la mort.

Or, l’histamine fait partie des causes de cet ulcère, histamine que l’extrait d’écorce de pin fait baisser en inhibant l’enzyme histidine-décarboxylase.

Cet étonnant complément peut donc réduire de 82% ces ulcères.

Sur l’appareil génital, l’extrait, avec sa forte teneur en bioflavonoides, a donné des résultats exceptionnels dans la lutte contre l’anémie résultant de forts saignements menstruels, action attribuable à sa capacité à renforcer les parois capillaires.

Il a notamment été utilisé chez des femmes dont les saignements étaient causés par un déséquilibre hormonal, et même auprès de femmes ayant eu des fausses couches multiples à cause de saignements.

D’autre part, une étude portant sur des femmes souffrant du syndrome prémenstruel et ayant reçu 200 mg d’extrait par jour, a démontré que 61% d’entre elles ont vu leurs les troubles physiques disparaître après deux cycles menstruels, et 79% après quatre cycles.

Sur le système urinaire, l’extrait, à cause de ses effets anti-inflammatoires natu­rels et sa protection contre les radicaux libres, constitue un élément très intéressant de prévention du cancer de la prostate.

 

D’autres effets étonnantsextrait d'écorce de pin pour la peau

Un trouble infantile fait actuellement couler beaucoup d’encre, le trouble déficitaire de l’attention, qui affecte environ cinq à dix pour cent des enfants d’âge scolaire, et est attribué à des anomalies de transmission neurale qui peuvent être associées à une activité ou stimulation décrue du tronc cérébral et du cerveau moyen frontal.

On soupçonne aussi des toxines, des problèmes environnementaux et une absence de maturité neurologique.

On rapporte des cas où, dès la première dose d’extrait d’écorce de pin, des améliorations spectaculaires ont été enregistrées.

Mais, en règle générale, dans ce trouble, l’extrait donne des résultats au bout d’une dizaine de jours.

L’extrait s’est aussi avéré un instrument de premier choix pour prévenir les effets du décalage horaire. Une double dose semble particulièrement effi­cace pour conserver les énergies après un vol pénible. Dans tous les cas, il donnera aux voyageurs une protection additionnelle à celle de leur système immunitaire.

Enfin, l’extrait d’écorce de pin est indéniablement un ami de la peau.

Les problèmes de peau comme le vieillissement se traduisent généralement par des dommages aux tissus provoquant une perte de résistance.

L’extrait, pris par voie interne et utilisé de façon topique, est un agent très puissant pour lutter contre le vieillissement et différentes affections de la peau comme la psoriasis et la peau sèche.

L’extrait d’écorce de pin se prend en fonction du poids de chacun.

Le dosage pour les dix premiers jours du traitement est de 150 à 200 mg par jour. Par la suite, on prend 25 mg par 12,5 kg de masse corporel­le par jour.

 Jan Kristiansen 

 

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "L’extrait d’écorce de pin, une étonnante panacée !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Fernande
Invité
Fernande

Bonjour,
Un petit renseignement svp …
Connaissez-vous le complément alimentaire Capillar (dihydroquercétine) conseillé par Michel Dogna provenant du mélèze de Sibérie ?
Quelle différence avec le pin des Landes ?
Merci de votre réponse.

Sonia
Invité
Sonia

Un gros MERCI
C’EST TRÈS INTÉRESSANT ET TRÈS APPRÉCIÉ.

Corinne
Invité
Corinne

Merci de ces informations claires et complètes !
Auriez-vous un conseil sur le lieu d’achat de cet extrait ?
Corinne

wpDiscuz