Les Mudrâs, des gestes qui soignent

19
Mudra pour soigner les allergies

Les Mudrâs sont des gestes manuels utilisés à des fins symboliques dans la danse hindoue, les rituels de méditation ou les mantras, mais surtout pour renforcer l’énergie vitale, calmer, soigner ou aider à la concentration dans les exercices de Hatha Yoga.  

Ils sont également capables de stimuler les zones réflexes des doigts, et, par conséquent, de vitaliser votre organisme ou même de contribuer à traiter certaines affections comme les douleurs, les allergies ou les problèmes nerveux… 

Il ne s’agit pas, bien sûr, de croire qu’ils pourraient remplacer un traitement médical à part entière.

Mais si vous les employez comme compléments thérapeutiques ou comme éléments actifs de prévention ils vous rendront de nombreux services, particulièrement pour résoudre vos petits troubles quotidiens.

 

A la naissance, dans son effort de communication, l’enfant utilise le geste bien avant la parole 

Ses mains sont donc les premières à parler et à ressentir.

Ce sont les mains qui donnent et qui reçoivent.

Par ses mains, le nourrisson découvre le monde en différenciant les formes, les textures, les températures… et l’énergie particulière qui émane de chaque chose.

Ce n’est d’ailleurs certainement pas pour rien qu’en énergétique chinoise, on considère que de nombreux méridiens ont leurs points de départ ou d’arrivée dans les doigts

C’est le cas, notamment, des méridiens du gros intestin, du Triple Réchauffeur et de l’intestin grêle, qui commencent respectivement dans l’index, l’annulaire et l’auriculaire.

Quant aux méridiens des poumons, de la circulation, et du cœur, ils se terminent dans le pouce, le majeur et l’auriculaire. 

De plus, les cinq doigts correspondent traditionnellement aux cinq éléments… tout comme les méridiens ! 

En conséquence, le praticien traditionnaliste se trouve fondé de considérer que le positionnement des doigts a un effet sur l’équilibre de tous les types d’énergies

De sorte que les positions et gestes des mains, notamment lorsqu’ils sont ritualisés par les Mudrâs dans le cadre d’une pratique yoguique, auront un effet positif sur votre santé

 

Qu’allez-vous pouvoir soigner avec les Mudrâs ? 

  → Les maux de dents, les douleurs dans les mâchoires, l’articulation maxillaire

  → Les maux de tête, les migraines, la sensibilité aux conditions météorologiques

  → Les douleurs articulaires générales, des doigts, des bras, de la hanche, des genoux, du pied

  → Les crampes dans les mollets, l’estomac, les intestins, et les embarras gastrique

  → Les douleurs dans le dos, la ceinture scapulaire, les vertèbres dorsales, les vertèbres lombaires, les vertèbres cervicales

  → Les douleurs menstruelles, utérus, vessie, prostate, douleurs à la prostate

  → Les problèmes et les accidents du sport

  → Le stress, l’épuisement

  → La bronchite, l’asthme, et les déficits immunitaires

  → Les troubles des yeux et de la vision

  → Les troubles auditifs, les otalgies

  → Les problèmes de digestion, les troubles du gros intestin

  → Les varices douloureuses

  → Les douleurs cardiaques

  → Les problèmes de mémoire et de concentration

  → Les états d’intoxication

  → Les allergies, l’allergie solaire

  → Les troubles des reins, de la vésicule biliaire, de la rate, du pancréas, de la thyroïde…

 

Avant tout : apprenez à respirer et à vous relaxer

Les mudrâs, comme la plupart des pratiques énergétiques, sont liés à l’utilisation consciente du souffle

Ceux qui utilisent des techniques comme le Qi-Gong, le Yoga ou l’Aïkido savent que le souffle véhicule l’énergie depuis le centre jusqu’aux différentes extrémités du corps, le purifiant à chaque expiration et le régénérant à chaque inspiration.

Dans le yoga, par exemple, il existe trois sortes de respirations, que l’on fractionne généralement par étages :

  → L’étage inférieur est dit diaphragmatique. Il vous met en relation avec vos racines et avec votre énergie fondamentale.

  → L’étage moyen est dit thoracique. Il est en lien avec votre relationnel.

  → L’étage supérieur est dit scapulaire. Il est lié à vos idéaux, à votre intellect et à votre aspiration.

Une bonne respiration, utilisant correctement l’ensemble de l’appareil respiratoire, doit être diaphragmatique. 

Or il arrive très souvent, sous l’emprise du stress, que votre respiration devienne instinctivement thoracique. 

Hélas, ce qui, dans un premier temps, est occasionnel, peut devenir une habitude et provoquer des troubles respiratoires contribuant à un désordre général de la santé.

La respiration diaphragmatique, elle, a de nombreux avantages : 

  → l’inspiration est profonde

  → le diaphragme descend

  → lors de l’expiration le diaphragme s’élève et se détend en montant contre les poumons. 

Ces mouvements massent les intestins, le foie, le pancréas et la rate.

D’autre part, vous constaterez qu’une séance prolongée de respiration diaphragmatique aura une très bonne influence sur vos émotions et votre tempérament

Une fois votre respiration contrôlée, bien ancrée dans l’étage inférieur et se nourrissant des racines de votre énergie, relaxez-vous et concentrez-vous toujours avant de commencer toute séance de mudrâs. 

Organisez un coin de votre maison ou de votre appartement pour être sûr de pouvoir pratiquer vos exercices paisiblement.

Une natte faite de tissu épais ou un coussin solide d’un mètre carré, un peu d’encens et éventuellement une musique de relaxation sont les ingrédients de base.

La technique de concentration consiste à fixer un point devant vous en lui dédiant toute votre attention. 

Si une pensée survient, ramenez-la immédiatement sur ce point. 

Si la pensée persiste, imaginez que vous tissez un fil qui vous relie d’une manière constante à ce point. 

Que chacune de vos pensées soit aimantée par ce point en suivant le fil que vous y avez relié. 

Au début cela peut sembler difficile, mais au bout d’un certain temps, vous verrez vos émotions avec de plus en plus de distance… jusqu’à ce que vous en soyez complètement détaché. 

La vacuité dont vous ferez preuve à ce moment vous permettra de consacrer exclusivement votre attention à la pratique des mudrâs.

Nous allons à présent passer en revue quelques exemples pratiques de Mudrâs appliqués à la guérison de troubles pathologiques comme :

  → L’allergie

  → L’angine

  → Les angoisses nocturnes

  → L’asthme

  → Les ballonnements

  → Les crampes

  → La dépression

 

L’allergie

  > Symptômes 

On classe les allergies en trois grandes catégories :

   les allergies de contact,

   les allergies alimentaires,

   les allergies respiratoires.

Qu’elle soit brutale ou non, une allergie est un mécanisme d’élimination qu’il faut canaliser en régulant les défenses.

 

  > Technique 

Pour pratiquer ce Mudrâ, vous mobiliserez vos deux mains en même temps.

Joignez l’extrémité du pouce et du majeur, et disposez l’index dans le creux du pouce.

Gardez cette posture pendant dix minutes.

Reposez-vous cinq minutes puis recommencez.

Mudra pour soigner les allergies
  > Conseils pratiques 

Evitez les allergènes les plus courants :

   produits laitiers,

   œufs,

   produits à base de farine non complète.

Préférez une alimentation biologique et fraîche.

N’usez que de détergents et produits ménagers naturels.

Passez l’aspirateur aussi fréquemment que possible.

Si vous avez un jardin, vérifiez que vous n’êtes pas allergique à certaines plantes et pollens.

 

 

L’angine

  > Symptômes 

Cette inflammation est produite par une bactérie ou par un virus.

L’infection peut survenir à n’importe quel moment de l’année.

Les principaux symptômes sont des maux de gorge avec la gorge rouge.

Dans les formes aiguës la gorge est enflée avec des taches blanches sur les amygdales.

Une augmentation de la température ainsi que la présence de ganglions signalent que l’infection s’installe.

  > Techniques 

Vos deux mains seront mobilisées en même temps.

Disposez l’auriculaire sur la base du pouce, et le médium à l’extrémité du pouce.

Restez cinq minutes dans cette position en insistant sur les exercices de respiration abdominale.

Renouvelez trois fois par jour pendant la période de convalescence.

  > Conseils pratiques

L’angine demande le respect de certaines mesures :

   le repos,

   la détente,

   l’abstention de tout repas lourd. 

N’oubliez pas les vertus des tisanes à base de plantes comme le thym, la mauve, le citron.

 

Les angoisses nocturnes

  > Symptômes 

Qui n’a pas connu des moments d’angoisse pendant la nuit ?

Cette réaction peut être normale mais elle devient pathologique lorsque les crises se font fréquentes.

Depuis l’enfance nous absorbons inconsciemment les comportements de nos parents et des adultes de notre entourage.

A l’âge adulte, nous vivons d’autres sortes de traumatismes, souvent plus brutaux, qui renforcent les angoisses et l’anxiété accumulées depuis l’enfance.

Ceci augmente en tout cas l’instabilité mentale et physique et conduit à des formes d’insomnies chroniques.

 

  > Technique 

La main droite (paume face à vous) s’insère entre le majeur et l’annulaire de votre main gauche tournée vers l’extérieur.

Les doigts derrière la main sont tendus.

A pratiquer pendant vingt minutes en cas d’angoisse ou dix minutes avant de commencer une nuit de sommeil.

Le mudra pour eviter et faire passer les angoisses

  > Conseils pratiques 

Il faut tenter de réduire votre tension physique.

Il est préconisé de pratiquer des méthodes de relaxation telles la sophrologie ou le yoga.

Les techniques de méditation et de concentration peuvent également s’avérer être des aides appréciables.

Il s’agit de se désensibiliser vis à vis des événements extérieurs.

Mais il s’agit aussi de dédramatiser les traumatismes du passé.

 

L’asthme

  > Symptômes 

L’asthme est dû au rétrécissement des petits conduits pulmonaires, les bronchioles, qui provoque un sifflement caractéristique et une accélération de la respiration.

 

  > Technique 

Vos deux mains sont mobilisées. 

Courbez les deux majeurs et maintenez-les l’un contre l’autre au niveau des ongles. 

Maintenez cette position pendant cinq minutes et répétez-la cinq fois par jour. 

Pour obtenir une meilleure efficacité, vous pouvez alterner avec le mudrâ qui soigne les allergies.

le mudra pour soigner l'asthme

  > Conseils pratiques 

Buvez de bonnes quantités d’infusion de thym.

Elle fluidifiera vos muqueuses et détendra vos muscles bronchiques.

La camomille a, pour sa part, un effet anti-inflammatoire et calmant.

 

Les ballonnements 

  > Symptômes 

Les ballonnements abdominaux sont assez gênants lorsqu’ils se répètent et deviennent habituels. 

Les sensations de ballonnements peuvent se situer : 

   vers le haut, 

   sous les côtes, 

   dans la région de l’estomac, 

   dans l’intestin grêle,

   dans le côlon. 

Les ballonnements sont le plus souvent bénins et transitoires.

Ils doivent cependant alerter lorsqu’ils surviennent inopinément, durent anormalement et sont très désagréables, voire douloureux.

 

  > Technique  

Vos deux mains sont mobilisées.

Pour chacune d’entre elles, pliez l’index jusqu’à ce que les extrémités touchent l’éminence du thénar du pouce. 

Disposez ensuite le pouce sur l’index, les autres doigts étant tendus en direction du ciel.

Mudra pour soulager les ballonnements

  > Conseils pratiques 

Mangez lentement ; fractionnez les grosses bouchées et mâchez au moins cinquante fois tous les aliments solides. 

Evitez les friandises et les bonbons, sodas et autres poisons industriels.

Optez pour une alimentation fraîche, saine et riche en fibres. 

Privilégiez les protéines et restreignez les hydrates de carbone.

Consommez du charbon végétal.

 

Les crampes 

  > Symptômes 

Contraction involontaire de certains muscles, et notamment de ceux du mollet, les crampes sont généralement de courte durée. 

Quand elles sont fréquentes la nuit, ça provient généralement de la compression d’un nerf ou d’une artère due à une mauvaise position de sommeil.

Elles peuvent devenir problématiques lorsqu’elles proviennent d’une fatigue musculaire inhabituelle ou de troubles de la circulation.

 

  > Technique

Seule votre main droite est mobilisée. 

Placez :

   l’auriculaire sur l’ongle du pouce, 

   le majeur sur la première articulation du pouce, 

   l’annulaire sur la racine du pouce,

   l’index dans le creux du pouce. 

Pratiquez cet exercice pendant dix minutes, cinq fois par jour.

Mudra pour soulager les crampes

  > Conseils pratiques 

Vous pouvez masser la région de la crampe, du bas vers le haut, c’est-à-dire en direction du cœur.

Pour cela, pressez et massez régulièrement le muscle. 

Utilisez des huiles essentielles telles que celle de romarin, de pin, de thym ou bien de fenouil.

 

La dépression 

  > Symptômes 

La tristesse est un sentiment naturel qui peut se transformer en maladie. 

Il est normal de se sentir triste à la suite d’un événement tragique. 

Mais lorsque cet état se prolonge au-delà de votre tolérance, on peut alors parler de dépression.

 

  > Technique 

Vos deux mains sont mobilisées. 

La première posture consiste à replier le pouce sur la racine de l’auriculaire. 

Restez quelques minutes dans cette position puis repliez lentement les quatre doigts sur le pouce. 

Effectuez cet exercice en insistant sur l’inspiration et l’expiration à chaque changement de posture. 

A pratiquer plusieurs fois par jour durant quinze à vingt respirations.

 mudra dépression

  > Conseils pratiques 

Les massages aux huiles essentielles de basilic, de camomille romaine, de rose et de thym atténueront un sentiment de tristesse ou un état dépressif. 

Les techniques exposées ci-dessus, liées à une respiration profonde et une bonne relaxation peuvent être efficaces…

Cependant, si la dépression persiste n’hésitez pas à consulter un médecin ou un psychothérapeute.

 Nicolas Send 

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Les Mudrâs, des gestes qui soignent"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Reponses Bio sur Facebook
Invité

Cette technique énergétique repose sur des positions symboliques des mains exprimant une conception spirituelle. Elle s’appuie sur les mêmes principes que l’acupuncture, à partir de la circulation du souffle vital, et peut soigner les troubles les plus divers, tels que l’asthme, les allergies, les ballonnements ou les angoisses…

Isbé
Invité

Bonjour,
Je trouve cette technique très intéressante, je l’essayerai. Je m’intéresse aux médecines douces :
http://magnetismes.org
Bonne journée

moulia
Invité
moulia

ces mudras m’ont beaucoup intéressé. J’ai 79 ans, et des problèmes d’audition, ainsi que des acouphènes. Connaissez-vous des mudras dont la pratique serait susceptible d’améliorer la situation ?
Merci pour votre compréhension et votre réponse.
Bien cordialement, Louis

. Pierre
Invité

Pour la première fois que j’accède à votre site, je suis content d’apprendre un plus. Les mudras y indiqués me sont nouveaux. j’en connais d’autres. Je m’en irai les mettre en pratique.Comment pouvez m’assurer d’en savoir plus? Avez vous une organisation qui dispense cette connaissance? Merci de m’éclairer

. Pierre
Invité

La technique des mudras m’intéresse au plus haut point.
c’est de la médecine douce. Mercie

Jamie Super
Membre
Jamie Super

Je viens de me connecter en tant que nouveau membre mais je n’arrive pas à voir la suite de l’article… 🙁
Je suis très intéressée par les mudras

Anonyme
Invité
Anonyme

Ma fille a un pincement au niveau du coccyx est ce que vous auriez une solution sur il vous plaît

Joelle
Invité
Joelle

Bonjour auriez vous une solution pour un pincement au niveau du coccyx sur il vous plaît

Brochon Didier
Invité
Brochon Didier

Adepte et pratiquant depuis très longtemps de plusieurs disciplines orientales, à la fois physiques et spirituelles (hatha yoga, pranayama yoga, dharana yoga, mudra yoga ; Qi Gong ; acupressure ; Ji-Jo etc), je connais très bien les mûdras, et en connais par-coeur une bonne trentaine (sachant qu’il en existe bien davantage). Leur efficacité est réelle, incontestable, et même… surprenante !

A elles seules, les mûdras peuvent provisoirement remplacer (et assez souvent discrètement), des séances d’asanas ou une séance de Qi Gong comme les « 8 pièces du Brocart ».

JACQUELINE GRENIER
Invité
JACQUELINE GRENIER

Bonjour
je voulais savoir quel est le mudra pour améliorer la vision ?
merci d’avance
cordialement
jacqueline

Aline
Invité
Aline

Bonjour ! Merci pour cet article 🙂 Je m’intéresse beaucoup aux mudras et je cherche un livre sur le sujet… J’ai trouvé sur ce site passionnant une référence : https://yogasatya.fr/2017/01/10/mudra-mukula/. L’auteure parle de Gertrud Hirshi ; qu’en pensez-vous ? Merci

Marie-Madeleine FIERENS
Invité
Marie-Madeleine FIERENS

Marylène
Bonjour
Le livre de Gertrud Hirshi est le meilleur (et peut-être le seul en français) que vous puissiez trouver.
Bonne lecture

Arianna
Invité

Félicitations pour cette excellente formation des Mudrâs !
Je pratique déjà et propose d’autres formations en ligne, en transmission orale :
https://www.arianna-voyance.com/tarifs-formations/
Bonne continuation et merci à vous !

wpDiscuz