Le goji, grande star des baies

16

Plus que connu, ce super aliment est autant apprécié pour son goût unique que pour ses fantastiques qualités.

Toutefois, il est devenu difficile de s’y retrouver entre les vraies et les fausses baies de goji, les bio et les industrielles, les différentes variétés qui n’offrent pas les mêmes bénéfices pour la santé… bref entre celles qui seront réellement une source de bienfaits, et les autres, qui pourraient carrément vous empoisonner.

Malgré sa petite taille, la véritable baie de goji, lycium barbarum, est un super aliment extrêmement riche.

En effet, elle contient une pléthore d’acides aminés, dont tous les essentiels, la rendant encore plus prophylactique que le pollen, à savoir :

   acide aspartique

   acide glutamique

  alanine

  arginine

  cystéine

  glycine

  histidine

  isoleucine

  leucine

  lysine

  methionine

  phenylalanine

  proline

  serine

  thréonine

  tyrosine

  valine

  tryptophane

Des minéraux et oligo-éléments fort utiles :

  calcium

  potassium

  phosphore

  zinc

  sélénium

  fer

Ainsi que de précieuses vitamines du groupe B :

  B1

  B2

   et B5

Mais aussi une bonne quantité de vitamine C, du bêta-carotène, et des polysaccharides tout à fait uniques constitués de sucres naturels comme :

  la rhamnose

  le xylose

  le mannose

  l’arabinose

  et le galactose.

Malheureusement, comme de plus en plus de produits abondamment consommés par des Occidentaux auxquels l’industrie agroalimentaire vend volontiers des sous-produits menant à diverses intoxications et carences, ce petit trésor nutritionnel coûte de plus en plus cher, et par conséquent est de moins en moins accessible… sous sa forme la plus authentique.

Quand l’industrie imite la nature pour faire de l’argent

La baie de goji fut rapidement victime d’une exploitation démesurée, la dénaturant abusivement en introduisant :

  des variétés OGM,

  l’emploi de baies similaires n’étant pas le véritable goji,

  ainsi que l’utilisation de nombreux pesticides et produits chimiques lors de sa culture.

Il devient par conséquent difficile de faire la différence entre :

  les différentes espèces de goji,

  les conditionnements issus de l’agriculture intensive chinoise et les bio,

   voire les problèmes d’irradiations ou d’ionisation qu’aurait de surcroît pu subir ce super aliment en arrivant sur le territoire où il sera finalement consommé.

Qui plus est, le goji en vrac que l’on trouve encore sur certains étals de magasins exotiques n’est pas non plus une solution, sachant qu’il est tout de même assez fragile et s’oxyde rapidement au contact de l’air de la lumière et de l’humidité. 

Le label bio, garantie de qualité ?

Bien qu’il ne protège malheureusement pas de toutes les déconvenues liées aux intoxications modernes, le label bio est le moyen le plus sûr et le plus facilement reconnaissable pour en éviter la majorité.

Tout le monde s’en doute, même si la graine n’est pas OGM et que la culture est exempte de pesticides, il reste le problème des nappes phréatiques, des emballages, et des éventuels conservateurs ou additifs alimentaires autorisés en bio.

Mais en l’absence de perfection absolue, qui ne pourra d’ailleurs être garantie que par le biais de demandes d’analyses exigées par les consommateurs auprès du distributeur, ou en envoyant directement des échantillons à un laboratoire compétent, le label bio est tout de même un repère fiable mettant la barre à un niveau de qualité supérieur à tous les produits industriels.

L’idéal demeurant évidemment de cueillir le fruit, ou en l’occurrence la baie, directement dans son milieu naturel, pour peu que celui-ci soit également bien préservé.

Ce qui peut s’avérer un peu délicat concernant le goji, à moins que vous ayez prévu quelques vacances en Mongolie ou au Tibet.

Quant à savoir s’il faut s’en passer sous prétexte qu’il ne pousse qu’en Extrême-Orient, pour consommer essentiellement des pommes et des mûres?

Et bien je pense que non, vous gagnerez plutôt à être exigeant et attentif en évitant les contrefaçons que les industriels de la terre entière entendent opposer à ce que la nature apporte spontanément.

Autrement il faudrait par la même occasion faire une croix sur d’exceptionnels produits de santé comme le ginseng ou la propolis rouge, le neem ou le brahmi, les super fruits et les plantes adaptogènes que certaines instances pharmaceutiques essayent justement d’interdire, de contrôler et de synthétiser, pour finalement vous décider à rentrer dans le moule et gober tout rond médicaments de synthèse, OGM et aliments irradiés.

Les critères sur lesquels se baser pour trouver le meilleur goji

1/ La bio

Aujourd’hui, dans la culture industrielle du goji les pesticides et même les sulfites sont couramment utilisés, par conséquent la première et la plus importante précaution à prendre sera de choisir une marque proposant une variété bio certifiée.

2/ L’origine

Ensuite, s’il fut un temps béni où l’on pouvait encore en trouver d’origine tibétaine, cueillie et conditionnée à la main, la Chine, pour laquelle ce commerce représente une véritable fortune a inondé le marché de fausses baies n’étant pas issues du Lycium Barbarum L., recevant divers traitements chimiques, et ayant parfois acquis un label bio non réglementaire.

Il faudra donc être très vigilant et exigeant avec le goji d’origine chinoise et lui préférer le tibétain bien sûr, mais aussi le mongol qui profite également de cultures bio d’excellente qualité.

3/ Evitez les gélules

Déjà parce qu’il est délicieux tel quel, mais surtout parce que c’est la porte ouverte à toutes sortes de transformations non souhaitables, achetez le goji sous forme de baies entières, et si c’est vraiment la manière dont vous préférez le consommer, faites vos propres jus.

Quant aux gélules, elles sont non seulement totalement inutiles dans la mesure où vous pouvez consommer des baies jusqu’à satiété sans problème, mais elles amènent en plus le risque d’enrobages suspects et d’une poudre difficilement identifiable.

Tous les bienfaits du goji

Connu comme étant le « fruit de la longévité »  par excellence, la teneur en anti-oxydants et plus particulièrement en polysaccharides de cette baie adaptogène protège les cellules des effets délétères des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement de l’organisme.

Mais plus particulièrement le goji :

  augmente l’énergie et l’endurance,

  aide à éliminer la fatigue, notamment chez les convalescents,

  stimule la sécrétion de l’hormone de croissance humaine (HCH), aussi appelée l’hormone de la jeunesse,

  améliore le sommeil,

  augmente la mémoire,

  accélère la guérison,

  renforce la libido,

  freine la formation des rides et ridules,

  réduit la tension artérielle,

  prévient les accidents vasculaires cérébraux et protège la sphère cardio-vasculaire en général,

  fait baisser le taux de cholestérol,

  détoxifie l’organisme grâce à son action dépurative sur les émonctoires que sont le foie, les reins et les intestins,

  protège le foie en inhibant la peroxydation lipidique des cellules hépatiques, même en cas de maladies hépatiques telles que cirrhose ou hépatite,

  agit comme anti-inflammatoire,

  régule la glycémie,

  et prévient la dégénérescence maculaire et la cataracte.

Bien entendu, il renforce globalement le système immunitaire, deux décennies de recherches prouvant que les polysaccharides du goji améliorent et équilibrent l’activité de toutes les classes de cellules immunitaires, dont les lymphocytes T, les immunoglobulines, les cellules T cytotoxiques et les cellules NK.

Par ailleurs, étant une des seules plantes au monde contenant un métalloïde anticancéreux, le germanium organique, il réduit les tumeurs malignes et prévient le cancer grâce à son action oxygénante au niveau cellulaire.

Je poserai donc simplement cette question, puisque la nature l’a fait pourquoi s’en passer ?

 Jean-Baptiste Loin 

Pour trouver d’excellentes baies de Goji, non traitées, non irradiées, issues du Tibet (à plus de 2500 m d’altitude), rendez-vous sur cette page

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Le goji, grande star des baies"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lea
Invité

merci

Veronique
Invité
Veronique

Bonjour,

Merci pour vos articles !
Nous avons découvert les bienfaits des baies de goji et passé commande !

Cordialement

Mouhid
Invité
Mouhid

MERCI !

Ruggiero
Invité
Ruggiero

Merci

Dominique
Invité
Dominique

Merci infiniment pour vos articles et votre attention. Dominique .

Béatrice
Invité
Béatrice

Super article, merci pour les infos

Yvette
Invité
Yvette

merci !

Anne
Invité

MERCI pour tous vos renseignements

Pierre
Invité
Pierre

merci

F.schmit
Invité
F.schmit

Je crois avoir lu que les baies de goji doivent être vendues à l’abri de la lumière et donc dans un sachet ne laissant pas passer.

Raymonde
Invité
Raymonde

Merci

Ghania
Invité
Ghania

?merci

Katerine
Invité
Katerine

Merci pour toutes vos informations. Aujourd’hui j’aimerais une précision :combien faut-il manger de baies de gojis pour recevoir tous ses bienfaits. A bientôt.

Babeth69
Invité
Babeth69

Bonjour j’ai la même question que Katerine :
combien de baies de gojis doit-on consommer par jour pour obtenir un effet ?
Je vous remercie

Jean-Claude
Invité
Jean-Claude

merci

wpDiscuz