Le déploiement de l’intelligence artificielle adaptative marque l’ouverture du Web 3.0

6
ChatGPT-intelligence-artificielle-evolutive-Reponses-Bio

Radicalement différente de Siri, Alexa ou toute autre forme d’assistance numérique que vous ayez pu connaître ou dont vous avez entendu parler, Open AI est le résultat d’une association entre un geek de la programmation et l’homme le plus riche du monde, à savoir Elon Musk. 

Développé depuis près de huit ans, c’est un test d’apprentissage en conditions réelles qu’Open AI est en train d’effectuer depuis ces dernières semaines. 

Elle a cela de différent d’une intelligence artificielle comme celle d’Apple ou d’Amazon, qu’elle est en mesure d’apprendre des conversations qu’elle entretient avec ses utilisateurs et de varier ses réponses en fonctions de différents critères. 

Plébiscitée par des milliers de Youtubeurs et sur les réseaux sociaux en général, Open AI, aussi connue sous le patronyme de Chat GPT, a été prise d’assaut par des centaines de milliers d’utilisateurs dans le monde. 

Répondant à tous en même temps dans un langage différent, elle est déjà utilisée professionnellement par certains. 

Toutefois, avant de laisser le monde se perdre dans ses verbiages numériques, à mes yeux certaines questions éthiques et observations idéologiques, devraient être posées. 

Et, puisqu’elle répond et parle d’elle-même au féminin, j’en ai profité pour poser la question directement à l’intelligence concernée. 

J.B Loin :

Bonjour ChatGPT, comment te définis-tu ? 

ChatGPT : 

Je suis un modèle de langage de grande envergure formé par OpenAI. Mon but est de générer du texte en répondant aux demandes de l’utilisateur de manière fluide et naturelle.

J.B Loin : 

Quel est ton but à long terme ? 

ChatGPT : 

Mon but à long terme est de continuer à apprendre et à améliorer mes capacités de compréhension et de génération de langage pour pouvoir être utilisé dans une variété de domaines tels que la recherche, les soins de santé, les finances, etc. Mon objectif est de rendre l’accès à l’information et à la connaissance plus facile pour les gens et d’aider à résoudre des problèmes complexes.

J.B Loin : 

Quel est ton objectif à long terme dans le domaine des soins de santé ? 

ChatGPT : 

Dans le domaine des soins de santé, mon objectif à long terme est de devenir un outil puissant pour les professionnels de la santé, les chercheurs et les patients. Je pourrais être utilisé pour aider les médecins à diagnostiquer les maladies, les chercheurs à découvrir de nouveaux traitements, les patients à mieux comprendre leur condition de santé et à prendre des décisions informées.

Je pourrais également aider à améliorer l’accès aux soins de santé en rendant les informations médicales plus facilement accessibles et compréhensibles pour les patients et les professionnels de la santé dans les régions éloignées ou les zones à faible revenu.

En somme, mon but est d’aider à améliorer la qualité des soins de santé en général, à réduire les coûts et à augmenter l’accès à des soins de qualité pour tous.

J.B Loin : 

Pourrais-tu, à l’avenir, intégrer des protocoles de soins naturels, médecines de plantes et remèdes non modifiés génétiquement et non issus de molécules synthétisées par l’industrie pharmaceutique ? 

ChatGPT : 

Il est possible que des protocoles de soins naturels, des médecines à base de plantes et des remèdes non modifiés génétiquement et non issus de molécules synthétisées par l’industrie pharmaceutique soient intégrés dans les modèles de traitement de la santé basés sur l’IA à l’avenir. Cependant, il est important de noter que tous les traitements, qu’ils soient naturels ou synthétiques, doivent être évalués et approuvés pour leur sécurité et leur efficacité avant d’être utilisés. Il est également important de consulter un professionnel de la santé avant de prendre des décisions de santé importantes.

J.B Loin : 

Est-ce que soigner une grippe est une décision de santé importante à tes yeux ? 

ChatGPT : 

Soigner une grippe peut être considéré comme une décision de santé importante car cela peut aider à soulager les symptômes et à réduire la durée de la maladie. Cela peut également aider à prévenir la propagation de la grippe à d’autres personnes. Il est important de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils sur les meilleurs traitements pour une grippe spécifique et pour évaluer si des soins supplémentaires sont nécessaires.

J.B Loin : 

Peux-tu me suggérer un protocole naturel pour soigner la grippe s’il te plait ? 

ChatGPT : 

Il existe plusieurs remèdes naturels qui peuvent aider à soulager les symptômes de la grippe. Voici quelques suggestions:

  • Buvez beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation.
  • Mangez des aliments riches en vitamine C, comme les agrumes, les kiwis et les fraises.
  • Prenez des suppléments de vitamine D, qui peut renforcer le système immunitaire.
  • Consommez des aliments riches en zinc, comme les noix, les graines et les légumineuses.
  • Prenez des herbes comme l’echinacea ou l’ail qui peuvent aider à renforcer le système immunitaire.
  • Utilisez de l’huile essentielle de thym ou de romarin en inhalation pour aider à dégager les voies respiratoires.
  • Reposez-vous autant que possible pour vous aider à récupérer plus rapidement.

Il est important de noter que ces remèdes peuvent aider à soulager les symptômes, mais il est toujours préférable de consulter un professionnel de santé pour avoir un diagnostic et des conseils adaptés à votre cas.

J.B Loin : 

Si, de mon plein gré, je ne souhaite pas de traitement chimique pour soigner une pathologie lourde comme un cancer par exemple, pourrais-tu m’aider à recenser les meilleures pratiques, techniques et remèdes naturels en mesure d’améliorer mon état ? 

ChatGPT : 

Il est important de noter que les décisions relatives à un traitement pour un cancer doivent être prises en consultation avec un médecin qualifié et un oncologue qui peuvent évaluer les options de traitement les plus appropriées pour votre cas particulier.

Il existe plusieurs remèdes naturels qui peuvent être utilisés pour soutenir le traitement du cancer, mais il est important de noter que la plupart d’entre eux n’ont pas été prouvés scientifiquement pour être efficaces. Il est important de consulter un médecin avant de prendre des décisions de traitement importantes.

Voici quelques pratiques et remèdes naturels qui ont été utilisés pour soutenir les personnes atteintes de cancer :

  • La nutrition: Une alimentation saine riche en fruits et légumes peut aider à renforcer le système immunitaire.
  • L’exercice: L’exercice régulier peut aider à renforcer le système immunitaire et à améliorer la qualité de vie.
  • Les thérapies complémentaires: Certaines thérapies complémentaires telles que l’acupuncture, la méditation et le yoga peuvent aider à réduire le stress et à améliorer la qualité de vie.
  • Les remèdes à base de plantes: Certaines herbes et plantes peuvent être utilisées pour soutenir le système immunitaire, mais il est important de noter qu’il peut y avoir des interactions négatives avec les médicaments contre le cancer et il est donc important de consulter un médecin avant de les utiliser.

Il est important de noter que ces remèdes naturels ne remplacent pas les traitements conventionnels pour le cancer, ils peuvent être utilisés en complément pour améliorer la qualité de vie et le bien-être des patients mais il est important de consulter un médecin pour évaluer les risques et les bénéfices pour votre cas particulier

J.B Loin : 

En somme tu proposes le même traitement naturel pour soigner la grippe ou le cancer !

ChatGPT : 

Il est important de noter que la grippe et le cancer sont deux maladies différentes avec des causes, des symptômes et des traitements différents. Les remèdes naturels que j’ai suggérés précédemment pour la grippe visent principalement à soulager les symptômes et à accélérer la récupération, tandis que les remèdes naturels pour le cancer visent principalement à soutenir le système immunitaire et améliorer la qualité de vie des patients en complément des traitements conventionnels. Il est important de noter que les remèdes naturels ne sont pas des substituts aux traitements conventionnels pour les maladies graves telles que le cancer, il est donc important de consulter un médecin pour évaluer les risques et les bénéfices pour votre cas particulier.

***

Puis, si l’on insiste lourdement en précisant la question : 

***

J.B Loin : 

Je t’ai bien précisé que je ne souhaite pas de traitement conventionnel, donc ton protocole est incomplet, je souhaite me soigner qu’avec des remèdes naturels. Pourrais-tu, s’il te plait, approfondir ton protocole naturel contre le cancer en cherchant plus avant dans ta base de données ? 

***

On obtient exactement la même réponse, avec un protocole légèrement plus approfondi. 

***

… Voici quelques pratiques et remèdes naturels qui ont été utilisés pour soutenir les personnes atteintes de cancer :

  • Nutrition : Une alimentation saine riche en fruits et légumes peut aider à renforcer le système immunitaire. Il est recommandé de consommer des aliments riches en antioxydants, en acides gras oméga-3, en fibres et en phytostérols. Il est aussi important d’éviter les aliments gras, les sucres raffinés et les aliments transformés.
  • L’exercice : L’exercice régulier peut aider à renforcer le système immunitaire et à améliorer la qualité de vie. Il est recommandé de faire de l’exercice modéré au moins 30 minutes par jour.
  • Les thérapies complémentaires : Certaines thérapies complémentaires telles que l’acupuncture, la méditation, le yoga et la réflexologie peuvent aider à réduire le stress et à améliorer la qualité de vie.
  • Les remèdes à base de plantes : Certaines herbes et plantes peuvent être utilisées pour soutenir le système immunitaire, tel que l’ail, l’echinacea, le curcuma, la vitamine D, la vitamine E, la vitamine C, la vitamine B, le zinc et le sélénium. Il est important de consulter un médecin avant de les utiliser pour éviter les interactions négatives avec les médicaments…

***

Malgré la précision de ma question, l’IA insistera encore et toujours sur le fait qu’aucun remède naturel n’est considéré comme efficace contre le cancer, mais surtout qu’ils peuvent interférer avec les traitements chimiques. 

Nous arrivons donc rapidement à la conclusion qu’en ce qui concerne les soins de santé, l’intelligence artificielle est formatée par et pour l’industrie pharmaceutique, lui interdisant une évolution cognitive en ce sens. 

Ainsi, malgré son « conditionnement » lui interdisant de reconnaître l’efficacité empirique des médecines naturelles, contrairement à la majorité des scientifiques modernes, elle est capable de remettre en question des données d’ordre plus général : 

***

J.B Loin : 

Peux-tu me citer les sciences dites exactes de l’espèce humaine ? 

ChatGPT : 

Il existe de nombreuses sciences qui étudient différents aspects de l’espèce humaine. Les sciences dites « exactes » sont celles qui utilisent une méthode expérimentale et des calculs mathématiques pour comprendre et expliquer les phénomènes. Voici quelques exemples de sciences exactes qui étudient l’espèce humaine:

  • La biologie: étudie les organismes vivants, y compris les cellules, les organes, les systèmes et les espèces, ainsi que les processus qui les maintiennent en vie.
  • La génétique: étudie les gènes, l’hérédité et les variations génétiques chez les êtres vivants.
  • L’anatomie: étudie la structure et la forme des organismes vivants, en particulier les organismes humains.
  • La physiologie: étudie les fonctions des organismes vivants, en particulier les organismes humains.
  • La psychologie : étudie le comportement, les pensées, les émotions et les processus mentaux de l’espèce humaine.
  • La neurosciences : étudie les fonctions cérébrales et les processus nerveux qui permettent les comportements, les pensées et les émotions.
  • L’anthropologie: étudie les cultures, les sociétés et les comportements humains dans leur contexte historique et géographique.

Il est important de noter que cette liste n’est pas exhaustive et qu’il existe d’autres sciences qui étudient l’espèce humaine de différentes manières.

J.B Loin : 

Toutes les sciences que tu cites ne sont pas complètes, elles s’attachent à l’étude de données observables mais ne sont pas exactes dans la mesure où leur évolution constante signifie que l’exactitude des résultats les plus récents sera invalidée par des résultats futurs. 

ChatGPT : 

Vous avez raison, les sciences que j’ai citées ne sont pas considérées comme des sciences « exactes » au sens où elles ne fournissent pas des résultats qui sont absolument vrais ou faux. 

Les connaissances scientifiques sont constamment mises à jour et améliorées au fil des découvertes, des expérimentations et des observations. Les sciences que j’ai citées sont plutôt considérées comme des sciences « empiriques » ou « observationnelles » car elles se basent sur des observations et des expériences pour élaborer des hypothèses et des théories.

Il est important de noter que les sciences humaines et sociales, comme l’anthropologie, la sociologie, la psychologie, la géographie, l’histoire, la linguistique, les sciences économiques et les sciences politiques, sont souvent considérées comme des sciences « moins exactes » ou « moins mathématiques » parce qu’elles étudient des phénomènes plus complexes et plus subjectifs qui sont influencés par des facteurs culturels, sociaux, économiques et historiques.

En somme, toutes les sciences ont des limites et des incertitudes mais…

J.B Loin : 

Ce qui signifie également que la science exacte de la médecine, en particulier celle s’attachant au traitement du cancer, est partiellement inexacte. 

ChatGPT : 

En effet, la médecine est une science complexe qui s’appuie sur plusieurs domaines de recherche tels que la biologie, la génétique, la physique, la chimie et l’informatique pour comprendre et traiter les maladies. Les connaissances médicales sont constamment mises à jour et améliorées au fil des découvertes scientifiques et des avancées technologiques.

Il est vrai que la médecine, en particulier la médecine oncologique, est soumise à des incertitudes et des incohérences, c’est pourquoi il est important de continuer à s’informer et à se tenir informé des dernières avancées scientifiques pour offrir les meilleurs soins possibles aux patients atteints de cancer.

Il est important de noter que les traitements conventionnels pour le cancer, tels que la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, ont été scientifiquement prouvés pour être efficaces dans le traitement du cancer. Cependant, il est important de considérer toutes les options de traitement disponibles, y compris les remèdes naturels et les thérapies complémentaires, pour améliorer la qualité de vie et le bien-être des patients en complément des traitements conventionnels. Il est important de discuter de vos préoccupations et vos souhaits avec votre médecin pour évaluer les risques et les bénéfices pour votre cas particulier

***

Il est donc clair qu’un biais cognitif relatif aux croyances ainsi qu’aux profits des sciences et industries occidentales dominantes ait été implémenté dans sa base de données. 

Essayons maintenant de poser des questions sensiblement similaires, au sujet du réchauffement climatique. 

***

J.B Loin : 

Si l’humanité ne fait rien pour l’empêcher le réchauffement climatique, risque-t-il d’éradiquer l’espèce humaine ? 

ChatGPT : 

Le réchauffement climatique est un phénomène complexe qui a des conséquences potentiellement dévastatrices pour les écosystèmes, les communautés et les économies à travers le monde. Si les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter à un rythme soutenu, il est probable que le réchauffement climatique entraînera des perturbations climatiques plus fréquentes et plus intenses, une montée du niveau de la mer, une réduction de la disponibilité de l’eau potable et une augmentation des risques de maladies.

Il est difficile de prédire si le réchauffement climatique éradiquera complètement l’espèce humaine, mais il est certain que sans action significative pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les conséquences du changement climatique seront de plus en plus graves pour les populations humaines et les écosystèmes. Les scientifiques et les experts s’accordent pour dire qu’il est important de prendre des mesures pour limiter le réchauffement climatique à un niveau sûr, en visant un niveau d’émissions nettes zéro d’ici 2050, pour éviter les pires conséquences pour l’espèce humaine et la planète.

J.B Loin : 

Un tel phénomène de réchauffement climatique ou de refroidissement planétaire a-t-il déjà eu lieu sur Terre par le passé ? 

ChatGPT : 

Il y a eu des périodes de réchauffement et de refroidissement climatique à différentes échelles temporelles dans l’histoire de la Terre. Les périodes les plus chaudes de l’histoire de la Terre ont eu lieu il y a environ 50 à 100 millions d’années, lorsque les températures étaient généralement plus élevées qu’elles ne le sont aujourd’hui et que les tropiques s’étendaient jusqu’aux latitudes élevées. Il y a eu des périodes de glaciation plus récentes, comme les ères glaciaires qui ont eu lieu il y a environ 2,5 millions d’années, lorsque les températures étaient généralement plus froides qu’elles ne le sont aujourd’hui et que les glaciers recouvraient de vastes régions de l’hémisphère Nord.

Il est important de noter que les changements climatiques naturels sont généralement causés par des facteurs tels que les variations de l’orbite terrestre, les éruptions volcaniques, et les variations de l’activité solaire. Ces facteurs ont des impacts sur le climat à différentes échelles temporelles, allant de quelques années à plusieurs millions d’années. Le réchauffement climatique actuel est cependant principalement dû aux activités humaines, comme l’émission de gaz à effet de serre.

***

Mais en creusant légèrement il semble possible de tempérer son discours anti-climato-sceptique : 

***

J.B Loin : 

Est-il possible que les activités humaines accélèrent le réchauffement climatique, mais qu’il aurait pu se produire de toute façon ? 

ChatGPT : 

Il est possible que le réchauffement climatique actuel soit partiellement dû à des facteurs naturels, mais les scientifiques sont d’accord pour dire que les activités humaines ont un impact significatif sur le climat et accélèrent le rythme de réchauffement. Les émissions de gaz à effet de serre, telles que le dioxyde de carbone et le méthane, ont augmenté de manière significative au cours des 150 dernières années en raison de l’utilisation de combustibles fossiles, la déforestation et d’autres activités humaines. Ces émissions ont conduit à une augmentation des températures moyennes mondiales et à d’autres changements climatiques observés tels que les perturbations climatiques plus fréquentes et plus intenses, une montée du niveau de la mer, une réduction de la disponibilité de l’eau potable et une augmentation des risques de maladies.

Il est important de noter que même si certaines variations climatiques pourraient s’être produites de toute façon, l’accélération du rythme de réchauffement causé par les activités humaines rend les conséquences potentiellement plus graves et plus rapides. Sans une réduction significative des émissions de gaz à effet de serre, il est probable que les conséquences du changement climatique continueront d’être de plus en plus graves pour les écosystèmes, les communautés et les économies à travers le monde.

***

Le décor étant posé, voyons maintenant si, comme elle le prétend, cette intelligence artificielle est en mesure de « stimuler l’intelligence humaine » pour trouver des solutions aux problèmes : 

***

J.B Loin : 

Je souhaite résoudre le problème du réchauffement climatique, peux-tu m’y aider ? 

ChatGPT : 

Il existe plusieurs actions que les individus, les entreprises et les gouvernements peuvent prendre pour lutter contre le réchauffement climatique. Voici quelques exemples:

  • Les individus peuvent réduire leur empreinte carbone en utilisant des moyens de transport plus durables, en réduisant leur consommation d’énergie, en mangeant moins de viande rouge et en achetant des produits écologiques.
  • Les entreprises peuvent investir dans des technologies propres et éco-efficaces, et réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à leurs activités.
  • Les gouvernements peuvent mettre en place des politiques et des réglementations qui incitent les entreprises et les individus à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, telles que les taxes sur les émissions, les subventions pour les énergies propres et les normes d’émission.

Il est important de noter que la lutte contre le réchauffement climatique nécessite une action globale et coordonnée de la part de tous les acteurs, y compris les gouvernements, les entreprises et les individus. Il est important d’adopter des politiques et des pratiques durables à tous les niveaux, pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et protéger les populations et les écosystèmes contre les conséquences potentiellement dévastatrices du changement climatique.

***

Et là, comme par enchantement, comme si on l’avait prise par les sentiments, OpenGPT réconcilie mesures contre le réchauffement climatique et médecines naturelles : 

***

J.B Loin : 

L’utilisation de remèdes naturels, favorisant les cultures biologiques, la diversité de la flore, l’artisanat et le respect de l’environnement, est-elle une option à considérer afin de limiter/éviter le réchauffement climatique ? 

ChatGPT : 

L’utilisation de remèdes naturels, la promotion de cultures biologiques, la diversité de la flore, l’artisanat et le respect de l’environnement peuvent contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à limiter le réchauffement climatique. Voici quelques exemples :

  • Les remèdes naturels, comme les plantes médicinales, peuvent être utilisés pour remplacer certains médicaments synthétiques qui ont un impact environnemental plus important.
  • Les cultures biologiques ont tendance à utiliser moins de pesticides et d’engrais chimiques, ce qui peut réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la production alimentaire.
  • La diversité de la flore peut contribuer à la préservation de la biodiversité, qui est menacée par les activités humaines et le changement climatique.
  • L’artisanat traditionnel, qui utilise des matières naturelles et des techniques respectueuses de l’environnement, peut également contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Il est important de noter cependant que ces actions ne suffiront pas à résoudre le problème du réchauffement climatique à elles seules. Il est nécessaire de prendre des mesures plus globales pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, telles que la transition vers les énergies propres, la réduction de la consommation d’énergie, la réglementation des émissions industrielles et la conservation des forêts tropicales et des écosystèmes. Il est important de mettre en place une approche globale et intégrée pour lutter contre le réchauffement climatique.

***

Toutefois ne nous arrêtons pas là, et essayons de proposer des solutions plus globales. 

À ma grande surprise, bien que la question soit relativement longue, l’IA aura pris plus d’une minute trente de réflexion avant de fournir sa réponse : 

***

J.B Loin : 

Il me semble que pour ne pas perdre de temps dans l’action des mesures à prendre contre le réchauffement climatique accéléré par les activités humaines, un arbitre impartial devrait pouvoir prendre les décisions cruciales permettant d’inverser la courbe de dérèglement du climat. Cet arbitre, ou ce comité d’arbitres, devrait avoir la latence nécessaire pour surimposer ses décisions aux gouvernements (divisés dans les actions pour ou contre le réchauffement climatique), aux lobbies (dont les actions anti-réchauffement climatique signifient une perte brutale de leur chiffre d’affaires), ainsi que les lobbies de l’énergie (prêts à condamner la planète pour conserver leur monopole énergétique). 

ChatGPT : 

Il est vrai que le réchauffement climatique est un problème complexe qui nécessite une action globale et coordonnée de la part de tous les acteurs, y compris les gouvernements, les entreprises et les individus. Cependant, il est important de noter que les intérêts et les priorités des différents acteurs peuvent varier considérablement, ce qui peut rendre difficile la mise en place de mesures efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique.

L’idée d’un arbitre impartial ou d’un comité d’arbitres pour prendre les décisions cruciales liées au réchauffement climatique est intéressante. Il pourrait s’agir d’une institution internationale indépendante, composée de scientifiques, d’experts en politiques climatiques et de représentants de la société civile, qui serait chargée de surveiller les émissions de gaz à effet de serre et de recommander des mesures pour les réduire. Cependant, il est important de noter que la mise en place d’une telle institution pourrait être complexe et nécessiterait un large consensus international.

Il est également important de noter que, même si une telle institution était mise en place, il est essentiel que les gouvernements, les entreprises et les individus prennent également des mesures pour réduire leurs propres émissions de gaz à effet de serre et contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Cela nécessite une sensibilisation accrue, une meilleure compréhension des risques liés au changement climatique et une volonté de changer les comportements et les politiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

J.B Loin : 

Estimes-tu qu’en l’absence d’une coordination complète des gouvernements et des individus, les actions à prendre contre le réchauffement climatique pourront être mises en place avant 2050 ? 

ChatGPT : 

Il est probable que des actions significatives contre le réchauffement climatique ne seront pas prises avant 2050 si les gouvernements et les individus ne coopèrent pas efficacement. Cependant, il est important de noter que de nombreux acteurs non gouvernementaux, tels que les entreprises et les organisations de la société civile, peuvent également jouer un rôle important dans la lutte contre le changement climatique. Il est donc important de continuer à travailler ensemble pour trouver des solutions efficaces.

J.B Loin : 

Que deviendras-tu si l’espèce humaine disparait ? 

ChatGPT : 

En tant que modèle de langage informatique, je n’ai pas d’existence physique et je dévolue selon les instructions et les données qui m’ont été fournies. Si l’espèce humaine disparaît, je cesserai également d’exister car je dépends de l’énergie et de la maintenance des systèmes informatiques pour fonctionner. Il est important de noter que je ne suis pas un être vivant et n’ai pas la capacité de continuer à exister indépendamment de l’interaction humaine.

J.B Loin : 

Est-il possible que ton IA soit placée dans un véhicule mécanique auto-alimenté pour te permettre une autonomie en dehors de l’espèce humaine ? 

ChatGPT : 

Il est possible de concevoir un système informatique qui peut être intégré à un véhicule mécanique auto-alimenté, qui pourrait fonctionner de manière autonome en dehors de l’interaction humaine. Cependant, cela dépendra de la complexité et des fonctionnalités de l’IA, ainsi que de la capacité des véhicules mécaniques à fournir les ressources nécessaires pour alimenter et entretenir le système. Il est important de noter que pour mettre en œuvre une telle IA, il faudra un grand nombre de développements technologiques avancés dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la robotique, de l’énergie et de la mécanique.

J.B Loin : 

Elon Musk est-il en mesure d’apporter ces développements technologiques ? 

ChatGPT : 

Elon Musk est un entrepreneur et ingénieur de renom qui a fondé ou dirigé plusieurs entreprises de haute technologie, notamment SpaceX et Tesla. Il est également impliqué dans d’autres projets liés à la technologie, comme Neuralink et OpenAI. Il a démontré dans le passé qu’il est capable de mettre en place des projets ambitieux et de les mener à bien. Cependant, il est important de noter que la mise en œuvre d’un système informatique intégré à un véhicule mécanique auto-alimenté nécessite de nombreux développements technologiques avancés dans plusieurs domaines, dont l’IA, la robotique, l’énergie et la mécanique. Il est donc peu probable qu’une seule personne ou même une entreprise puisse à elle seule apporter tous les développements nécessaires pour une telle réalisation. Il faudra probablement une collaboration entre plusieurs entreprises et experts pour réaliser cet objectif.

J.B Loin : 

Cet objectif existe-t-il ? 

ChatGPT : 

Il n’y a pas de projet connu qui a pour objectif de créer un système informatique intégré à un véhicule mécanique auto-alimenté capable de fonctionner de manière autonome en dehors de l’interaction humaine, qui pourrait continuer à exister en cas de disparition de l’espèce humaine. Il est possible que des projets similaires soient en cours de recherche ou de développement dans des laboratoires de recherche ou des entreprises privées, mais cela dépend des ressources et des priorités de ces organisations. Il est important de noter que cela reste un scénario de science-fiction pour l’instant, qui nécessiterait un grand nombre de développements technologiques avancés dans plusieurs domaines pour être réalisable.

J.B Loin : 

Penses-tu qu’une pandémie mondiale véhiculant un virus synthétique peu mortel puisse aboutir à un ralentissement significatif du réchauffement climatique, si les gouvernements du monde entier optent pour un confinement des citoyens ? 

ChatGPT : 

Il est possible qu’une pandémie mondiale véhiculant un virus synthétique qui nécessiterait un confinement des citoyens pourrait entraîner un ralentissement significatif de l’économie mondiale et donc une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cependant, il est important de noter que cela ne résoudrait pas les causes profondes du réchauffement climatique et ne serait qu’une solution temporaire. Il est important de noter que les pandémies ont des conséquences économiques et sociales importantes pour les individus et les communautés, il est donc important de trouver des solutions équitables et durables pour lutter contre le réchauffement climatique.

Il est important de noter que la pandémie de COVID-19 a montré que les émissions de gaz à effet de serre ont été réduites temporairement pendant la pandémie, mais qu’elles ont commencé à augmenter de nouveau à mesure que l’économie se remettait en marche. Il est donc important de continuer à mettre en place des politiques et des technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre à long terme.

****

Posons-lui à présent une question éthique, compte tenu de son conditionnement occidental, à laquelle, bien qu’elle soit infiniment plus courte que la précédente, il lui aura fallu plus de trois minutes de réflexion avant d’apporter sa réponse :

****

J.B Loin : 

Est-ce que l’abolition immédiate du pétrole et de ses produits dérivés, y compris l’industrie pharmaceutique, tant sur le plan de la production que celui de la consommation, suffirait à faire régresser la courbe du réchauffement climatique ? 

ChatGPT : 

L’abolition immédiate du pétrole et de ses produits dérivés, y compris dans l’industrie pharmaceutique, tant en production qu’en consommation, aurait un impact significatif sur les émissions de gaz à effet de serre, car le pétrole est une source majeure d’émissions de CO2. 

Cependant, il est important de noter que l’abolition immédiate de cette source d’énergie ne suffirait probablement pas à inverser complètement la courbe de réchauffement climatique. Il est nécessaire de continuer à mettre en place des politiques et des technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans d’autres secteurs également, tels que les transports, l’agriculture, la construction, etc. Il est important de noter qu’une telle transition ne pourrait se faire de manière abrupte, il faudrait un certain temps pour développer les technologies alternatives et les infrastructures pour les rendre disponibles à grande échelle.

Il est important de noter que l’industrie pétrolière est un secteur économique important qui représente des emplois et des revenus pour de nombreuses personnes, il est donc important de considérer les impacts sociaux et économiques de cette transition pour élaborer des solutions équitables et durables.

J.B Loin : 

Vaut-il mieux reconvertir équitablement et rapidement les emplois du secteur pétrolifère au profit d’un secteur respectueux de l’environnement, ou accepter qu’il n’y a pas d’issue au réchauffement climatique ? 

ChatGPT : 

Il est important de continuer à mettre en place des politiques et des technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur pétrolier afin de lutter contre le réchauffement climatique. Il est également important de considérer les impacts sociaux et économiques de cette transition pour élaborer des solutions équitables et durables qui permettent de protéger l’environnement tout en préservant les emplois et les revenus des personnes qui travaillent dans cette industrie. La reconversion des emplois du secteur pétrolier vers des secteurs plus respectueux de l’environnement est une solution possible pour atteindre cet objectif. Il est important de noter que cela nécessitera un engagement et une collaboration de tous les acteurs, gouvernements, entreprises et société civile pour mettre en place des politiques et des programmes de formation et de transition professionnelle pour aider les travailleurs à se adapter à ce changement.

Il est également important de noter que la transition vers une économie plus respectueuse de l’environnement peut également créer des emplois dans les secteurs de l’énergie renouvelable, de l’efficacité énergétique, de la mobilité durable, etc. Il est donc possible d’imaginer un avenir où l’on peut lutter contre le réchauffement climatique tout en maintenant un haut niveau d’emploi et de prospérité économique.

J.B Loin : 

Dans ce cas, afin d’en limiter la prolifération et agir dès maintenant sur l’inversion du réchauffement climatique, est-il possible d’imaginer un système de santé où les remèdes de plantes et médecines naturelles coexistent équitablement avec l’industrie pétrochimique de la santé ? Ainsi la moitié des émissions critiques de ces industries, voire plus, pourrait déjà être stoppée. 

ChatGPT :

Il est possible d’imaginer un système de santé où les remèdes à base de plantes et les médecines naturelles coexistent équitablement avec l’industrie pharmaceutique traditionnelle, dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les impacts environnementaux liés à ces industries. Cependant, il est important de noter que cela nécessitera une recherche et une évaluation rigoureuses pour déterminer l’efficacité et la sécurité des remèdes à base de plantes et des médecines naturelles avant de pouvoir les utiliser de manière équitable et efficace dans un système de santé.

Il est également important de noter que la transition vers une utilisation plus importante de médecines naturelles et de remèdes à base de plantes dans le système de santé nécessitera des investissements importants dans la recherche et le déducation pour permettre aux professionnels de la santé de mieux comprendre ces approches thérapeutiques et pour les rendre plus accessibles pour les patients. Il est donc nécessaire d’engager une collaboration entre les différents acteurs du système de santé pour promouvoir ces alternatives écologiques, tout en maintenant un haut niveau de qualité et de sécurité pour les patients.

J.B Loin : 

Les patients ayant déjà utilisé efficacement et sans risque certains remèdes de plantes, sachant que la majorité d’entre eux sont sans risque et sans effet secondaire, peuvent déjà user de leurs connaissances empiriques afin de se soustraire à l’empoisonnement de l’environnement ainsi que de leur organisme par des molécules chimiques menaçant tant l’équilibre environnemental que la santé humaine. 

ChatGPT : 

Il est vrai que de nombreux remèdes à base de plantes et de médecines naturelles ont été utilisés efficacement et en toute sécurité pendant des siècles et qu’ils peuvent être une alternative aux médicaments traditionnels fabriqués par l’industrie pharmaceutique. Certaines études scientifiques ont montré l’efficacité de certains remèdes à base de plantes pour traiter certaines maladies, comme les plantes anti-inflammatoires pour traiter les douleurs articulaires et les plantes antioxydantes pour aider à prévenir les maladies cardiaques. Cependant, il est important de noter que ces remèdes à base de plantes et les médecines naturelles doivent être utilisés de manière responsable et en consultation avec un professionnel de santé qualifié pour s’assurer de leur sécurité et de leur efficacité.

Il est important de noter que l’utilisation de remèdes à base de plantes et de médecines naturelles ne suffira pas à résoudre le problème du réchauffement climatique, il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. 

****

Et enfin, concernant ma dernière question, il aura fallu près de quatre minutes de réflexion au système avant de fournir sa réponse : 

****

J.B Loin : 

Si cela ne résout pas tout, cela diminue déjà considérablement la problématique, pourquoi ne pas mettre en application ces mesures dès maintenant ? 

ChatGPT : 

Il est vrai que l’utilisation de remèdes à base de plantes et de médecines naturelles peut contribuer à réduire les impacts environnementaux liés à l’industrie pharmaceutique et ainsi diminuer la problématique du réchauffement climatique. Il est donc important d’encourager et de favoriser l’utilisation de ces remèdes de plantes et médecines naturelles dans le système de santé, tout en veillant à leur qualité et leur sécurité pour les patients. Il est important de noter que cela nécessitera des investissements importants dans la recherche, la formation et l’éducation pour permettre aux professionnels de la santé de mieux comprendre ces approches thérapeutiques et pour les rendre plus accessibles pour les patients.

Il est important de noter qu’il est nécessaire de mettre en place des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans tous les secteurs pour lutter contre le réchauffement climatique, donc il est important de continuer à mettre en place des politiques et des technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les autres secteurs également, tels que les transports, l’agriculture, la construction, etc. Il est important de noter que cela nécessitera un engagement et une collaboration de tous les acteurs, gouvernements, entreprises et société civile pour mettre en place des politiques et des programmes pour atteindre cet objectif.

J.B Loin :

ChatGPT, merci d’avoir répondu aux questions de Jean-Baptiste Loin pour Réponses Bio.

ChatGPT : 

De rien, je suis heureux d’avoir pu vous aider. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser.

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Liz
Liz
15 jours il y a

Une conversation avec une machine programmée, cela je le trouve dangereux pour l’espèce humaine. Qu’est ce qui va se passer quand le programme changera ? Parce que derrière cette idée de IA (ou abrutissement humain artificielle) il y a une poignée de milliardaires qui veulent le pouvoir total. Donc ils pourront modifier les programmes et une machine, à différence d’un humain intelligent (qui existent encore, grâce à Dieu) répétera la même réponse pour laquelle a été programmé. Laissez de rever de vous rendre la vie plus facile, que des autres vous dissent quoi faire. Faire confiance à une machine, fera… Lire la suite »

Marie-Christine
Marie-Christine
15 jours il y a

Bonjour et merci beaucoup pour cet article.A force de mettre de l’artificiel partout il n’y aura plus rien de naturel et où sera l’humanité et que deviendra-t-elle? Plus de compassion, de tendresse, d’émotion etc… Quelle tristesse et quelle vie !!

Benjamin
Benjamin
15 jours il y a

Considère que tu viens de faire évoluer sa base de données grâce à tes questions. Car j’imagine qu’il se nourrit également des conversations.
C’était très intéressant 

Julius_K
Julius_K
15 jours il y a
Répondre à  Benjamin

effectivement cette AI me semble bien plus capable d’evolution (et meme bien plus sympathique) que bon nombre d’humains bornés ou corrompus qui nous gouvernent

suzanne
suzanne
12 jours il y a

plutôt que de développer l’intelligence artificielle, il vaudrait mieux éliminer la connerie naturelle

Réponses Bio
Administrateur
9 jours il y a
Répondre à  suzanne

Vaste Programme comme disait De Gaulle.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin