E.T et le développement durable ! Une blague de la NASA ?

0
Des recherches de la nasa sur les ovnis
Des recherches de la nasa sur les ovnis

Une poignée de scientifiques de la NASA vient d’élaborer une suite de scénarios, à leur avis plausibles, concernant un hypothétique contact avec des civilisations aliens.

La presse à sensation s’étant emparé de ces travaux, un des scénarios a plus particulièrement retenu l’attention de nos amis journalistes qui s’empressèrent, comme à leur habitude, de le dramatiser en titrant : « les extraterrestres pourraient nous attaquer parce qu’ils ne nous trouvent pas assez écolos ».

L’idée avait d’ailleurs déjà germé sous la casquette des scénaristes du film « Le jour où la terre s’arrêta » dans lequel un tout puissant E.T. venait guérir notre pauvre planète de son cancer : l’humanité.

Nul doute que, pour cultiver de tels fantasmes, ladite humanité doit commencer à se sentir abominablement coupable.

Imaginer qu’elle mériterait de recevoir une bonne fessée de ses parents galactiques contribue sans aucun doute à apaiser cette culpabilité… mais ne va malheureusement pas l’aider à devenir adulte.

Car le problème, à l’origine de la pollution au CO2 et des autres tortures que nous infligeons à la nature, n’est évidemment autre que l’immaturité de notre espèce.

Récemment, un célèbre écrivain et journaliste australien spécialisé dans l’agriculture internationale, Julian Cribb, a invité la communauté scientifique à débaptiser l’homo sapiens (sapiens voulant dire sage) et à lui trouver un autre qualificatif plus en rapport avec son véritable caractère « d’animal qui met en danger son avenir et toutes les autres formes de vie sur terre ».

En quoi pourrions-nous en effet nous croire supérieurs à l’animal ?

Tous les animaux sont structurellement limités à la recherche de la satisfaction immédiate de leurs besoins et désirs.

Il n’y a rien de mal à ça.

C’est la nature ! 

Mais ayons l’honnêteté d’admettre que nous n’avons jamais dépassé ce stade.

Par le passé, ce n’était pas encore trop grave, mais à présent que nous avons entre les pattes l’arsenal de la technologie moderne, la planète toute entière s’en trouve soudainement menacée.

Je ne sais pas si les E.T. nous observent.

Je m’abstiens donc de croire aussi bien à leur existence qu’à leur non-existence.

Mais il est un fait que beaucoup oublient qu’ils ne savent pas, et préfèrent croire.

Croire, en l’occurrence, que la pollution dont ils se sentent coupable fait vomir E.T., et que le réchauffement climatique le met très, très en colère. 

Voilà, en tout cas, de quoi cultiver une fois de plus un infantilisme qui ne nous fera pas évoluer au stade d’une humanité adulte, responsable de la réalité… et non plus fascinée par ses illusions. 

 Jean-Baptiste Loin 

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz