Une super source d’Oméga 3, l’algue Odontella aurita

1
Odontella aurita, source d'oméga 3 végétale

Les Oméga 3… tout le monde connait !

Mais il y en a de diverses sortes… et aussi de différentes qualités.

Si bien qu’on commence peut-être un peu à s’y perdre.

Cela dit, il semblerait que l’avenir des Oméga 3 de grande qualité se trouve dans les algues dont se nourrissent les poissons.

Parmi elles, l’Odontella aurita est tout particulièrement assimilable.

Chacun sait aujourd’hui à quel point les apports en Oméga 3 ont du mal à être assurés sainement puisque leur source principale, les poissons gras, sont extrêmement pollués, notamment en mercure.

Aussi, de plus en plus, le marché de la diététique s’oriente-t-il vers des solutions végétales.

Ce sont, bien sûr avant tout, des huiles comme celles de colza, de chanvre, de lin, de cameline ou de périlla qui contiennent de fort taux d’acide alpha-linolénique.

Mais il ne faudrait surtout pas oublier les algues riches en acides gras eicosapentaénoïque (EPA) et docosahexaénoïque (DHA), dont les poissons se nourrissent.

 

De nombreux témoignagesbienfaits de l'odontella aurita

Parmi ces végétaux marins, l’Odontella aurita, une micro algue dorée qui s’était invitée dans des cultures d’algues en Vendée, fut découverte par le Dr Jean-Paul Braud qui l’examina immédiatement au microscope avant de demander une analyse pour savoir ce qu’elle contenait.

A sa grande surprise, il apprit que l’Odontella renfermait dans son corps microscopique une quantité importante d’acide gras Oméga 3 puisque un tiers de ses lipides étaient des Omégas 3 EPA et DHA.

De plus, cette algue exceptionnelle contenait le même taux de silicium que la prêle.

A la suite de ces découvertes, le Dr Braud décida de cultiver l’algue en question, et de la faire admettre sur la liste des plantes reconnues à la vente au niveau français et européen.

L’accord de la CE fut publié en 2003, et l’Odontella aurita commença à être mise en vente durant l’automne 2003, notamment en association avec une autre algue, encore plus célèbre, la Chlorella.

« Plusieurs clientes ont témoigné de ce que la consommation de Chlorella avait eu un effet bénéfique sur les débuts d’ostéoporose », déclarait à ce sujet la dirigeante d’une entreprise spécialisée dans la vente de Chlorella.

Et d’ajouter que « les thérapeutes nous avaient informés que l’addition d’Oméga 3 à ce produit pouvait stimuler l’assimilation du calcium.

« Nous cherchions depuis longtemps une source d’Oméga 3 pour accompagner notre Chlorella. Le fait que cette source fut végétale nous a encouragé à diffuser l’Odontella ».

Après quinze mois et des milliers de boîtes vendues, des témoignages commencèrent à s’accumuler sur les actions de l’Odontella.

Mr. X, par exemple, se réveille habituellement le matin avec un sentiment de déprime.

Intéressé par les algues, il a voulu tester l’Odontella pour sa richesse en Oméga 3.

Depuis qu’il en prend un comprimé le soir, il affirme ne plus ressentir sa déprime matinale.

Mme Y, pour sa part, a constaté que la prise régulière de gélules d’Odontella stabilisait son humeur émotionnelle, réduisait son stress et apaisait enfin son état d’écorchée vive.

Durant une première période avec deux gélules par jour, son état fut amélioré très sensiblement.

Puis vint une deuxième période de stabilisation, avec une gélule.

Ensuite, deux semaines s’écoulèrent sans Odontella, et ce fut le retour des troubles émotionnels.

Et enfin, avec la reprise de l’Odontella, cette personne a vu de nouveau une amélioration.

Un thérapeute témoigne, lui aussi, avoir mis en place un protocole de quinze jours avec l’Odontella, en dehors de tout traitement manuel.

Et, sur six patients souffrant d’une inflammation rachidienne ou de l’épaule, il a noté une amélioration sensible de ces processus inflammatoires pour cinq d’entre eux et aucune amélioration pour le dernier…

 

Une source d’Oméga 3 très assimilableodontella aurita en complémentation

A première vue, il est difficile de comprendre que la prise d’Odontella soit aussi efficace, surtout lorsque l’on sait que la dose recommandée est d’une à deux gélules par jour, fournissant 5,6 mg d’EPA au grand maximum.

Mais « il y a plusieurs raisons pour lesquelles l’Odontella doit être très assimilable pour le corps humain, » affirme Mr. Robert Ohnona, un naturopathe de Montpellier.

« D’abord, des tests ont montré que l’Odontella se conserve parfaitement, même au bout de quatre ans, probablement grâce à la présence naturelle d’antioxydants comme les fucoxanthines.

« Par ailleurs, cette algue contient dix huit acides aminés. Une telle richesse doit de toute évidence promouvoir l’assimilation de l’EPA et du DHA par nos organismes ».

L’Odontella semble donc bien se présenter comme une des meilleures solutions pour l’apport d’Oméga 3.

Attention toutefois car, en tant qu’algue marine, elle contient de l’iode dont les personnes souffrant d’hyperthyroïdie devront tenir compte, en demandant l’avis de leur médecin.

 Geneviève Maillant 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une super source d’Oméga 3, l’algue Odontella aurita"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lise
Invité

Bonjour,

Merci de cette précieuse info sur l’algue ondotella.
Je cherche, en vain, un endroit où me la procurer. Pouvez-vous me donner une référence.

D’avance merci,

Lise

wpDiscuz