Le silicium et votre foie

0
au printemps, soignez votre foie

Souffrez-vous de troubles biliaires ou même de maladies hépatiques graves ?

Ou bien, êtes-vous tout simplement ce que l’on a l’habitude d’appeler « un hépatique » ?

Bonne nouvelle : tous ces troubles et maladies du foie peuvent être traités avec succès par un médicament pleinement naturel : le silicium organique. 

Le silicium est un élément qui joue un rôle fondamental en biologie

Jusqu’à la découverte, en 1957, par Norbert Duffaut, d’un composé organo-silicié, seuls des composés minéraux et oxydés du silicium avaient fait l’objet de recherches en médecine et étaient employés en thérapeutique.

norbert duffaut silicium organique
Norbert Duffaut

Mais entre les composés minéraux du silicium, silices ou silicates, et les composés organo-siliciés, il existe une différence essentielle !…

En fait, c’est la même que celle qui distingue le fer de la rouille : les premiers sont oxydés, ce qui représente par rapport aux seconds une perte totale d’énergie, de réactivité chimique et de biodisponibilité.

En France, en Allemagne, en Russie et aux Etats Unis, de nombreux travaux ont montré le rôle indispensable joué par le silicium dans tous les organismes vivants et l’efficacité thérapeutique du silicium organique dans de nombreux domaines de la pathologie.

Aujourd’hui on sait beaucoup de choses à propos du silicium organique :

   qu’il contribue grandement au maintien de la santé

   qu’il agit positivement sur le déroulement de nombreuses pathologies comme l’artériosclérose et la tension artérielle

   qu’il améliore les symptômes qui accompagnent une fragilité du tissu conjonctif, comme les varices

   qu’il est efficace contre l’hyperacidité et les brûlures d’estomac, les troubles gastriques nerveux, les gastrites, les ulcères, les infections ou les inflammations du système digestif, les flatulences, la constipation et les diarrhées, 

   qu’il a un pouvoir de désintoxication tout à fait spectaculaire, 

   qu’il entre en ligne de compte comme mesure de soutien dans le traitement de l’ostéoporose

   qu’il calme irritations, démangeaisons, boutons, eczéma, escarres, écorchures, morsures, brûlures par ébouillantage, piqûres d’insectes et coups de soleil, 

   qu’il est recommandé aux personnes âgées, aux femmes enceintes, aux enfants en pleine croissance, aux sportifs, aux surmenés et aux malades chroniques… 

Mais saviez-vous que ce même silicium organique, ainsi que l’assure le Docteur Jacques Janet sur la base de son expérience clinique, offre de considérables possibilités thérapeutiques dans le traitement des affections hépatiques ?

 

Un immense intérêt en hépatologie

Plus de quarante années d’expérience ont permis au Docteur Jacques Janet de constater les nombreux avantages qu’offrait l’utilisation du silicium dans le traitement des maladies hépatobiliaires

Des affections rebelles à toute autre thérapeutique ont notamment réagi très favorablement au traitement.

Et, bien sûr, jamais il n’a été constaté d’intolérance ou de réaction secondaire indésirable. 

Le silicium organique ne connaît en effet ni contre-indication, ni incompatibilité.

Il exerce tout particulièrement une action protectrice vis-à-vis de la cirrhose, maladie due à la sclérose du tissu hépatique, que celle-ci soit d’origine alcoolique, toxique ou virale. 

Il est toutefois évident que, traitée à un stade tardif, cette maladie nécessite l’administration de silicium à la fois par voie buccale et par ionocinèse, spécialité du Docteur Jacques Janet.

En utilisant un composé silicique spécial, totalement dépourvu de toxicité, nommé « méthylsilanetriol » et créé par Norbert Duffaut (le découvreur du silicium organique), on peut administrer le produit en application externe en quantité beaucoup plus importante sous l’effet d’un champ électrique régulé, l’ionocinèse. 

Cette technique, seule forme non polluante d’électrothérapie, permet non seulement d’introduire mais même de diriger le produit sur l’organe que l’on se propose de soigner. 

Couplée à l’absorption par voie orale, cette technique est d’une efficacité surprenante !

 

Le silicium en pratique

En 1971, en raison des nombreux travaux très démonstratifs réalisés en recherche fondamentale et en clinique, le silicium organique obtint son autorisation de mise sur le marché, fut distribué en pharmacie et remboursé par la Sécurité Sociale, sous le nom de Conjonctyl. 

Aujourd’hui, cette spécialité n’est plus fabriquée. 

Par contre, sont apparus en diététique divers produits à base de silicium organique, sous la forme de compléments alimentaires buvables, ou de gels pour applications locales

Tous ne sont évidemment pas équivalents en qualité et en efficacité. 

En pratique, la consommation régulière d’un silicium organique de bonne qualité améliore toutes les fonctions hépatiques

Mais, on l’a dit, ce n’est pas sa seule utilité puisqu’elle représente aussi un moyen efficace :

   de retarder le vieillissement des tissus, 

   de renforcer les défenses immunitaires,

   et d’exercer une prévention des maladies cardiovasculaires.

Ce silicium est donc bel et bien un médicament holistique !

 Jan Kristiansen 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz