Le Triphala ou la triple détox de printemps

5
Detox ayurvedique avec le triphala

En ce renouveau printanier, comment soutenir l’élan spontané du corps et de l’esprit pour sortir de la torpeur hivernale et régénérer l’organisme avec la nouvelle saison ?

En commençant par adopter quelques règles d’hygiène enseignées par l’Ayurveda, en adaptant sa diététique, et en choisissant le complément nutritionnel idéal pour la saison. 

Dans son fonctionnement le plus intime, qu’on le veuille ou non, le corps vit au rythme de la nature. 

Il est équilibré par l’alternance du jour et de la nuit, par les saisons, tout comme d’autres cycles bien plus vastes. 

Son fonctionnement optimal est donc bien évidemment en rapport avec une dynamique cosmique à la fois évidente et subtile. 

Le rythme des saisons

Au sortir de la période hivernale, quand bien même les températures restent fraîches et l’humidité bien présente, tous les êtres vivants éprouvent un irrésistible besoin de : 

  • bouger,
  • se purifier,
  • s’alléger… 

Pendant ces longs mois d’hiver, nous avons accumulé de la graisse et des toxines.

Nous nous sommes alourdis et engourdis en consommant des aliments lourds et nourrissants, visant à nous protéger du froid et à nous réconforter. 

D’ailleurs, selon l’Ayurveda, ce mode d’alimentation est destiné à pacifier le dosha Vata

Cette période de froid et d’engourdissement regroupe deux saisons dans la tradition ayurvédique, appelées Hemanta (de mi-novembre à mi-janvier) et Shishira (de mi-janvier à mi-mars), qui prend fin avec l’arrivée du printemps : Vasanta.

L’équilibre de Kapha 

Vasanta, le printemps, est caractérisé par les éléments terre et eau, correspondant au dosha Kapha, dont les principales propriétés sont : 

  • lourdeur, 
  • densité, 
  • solidité, 
  • lenteur, 
  • viscosité, 
  • froideur…

Lorsque Kapha est en excès, suite à une trop grande sédentarité par exemple, ainsi qu’une consommation excessive d’aliments gras, sucrés et/ou froids, cela peut provoquer de multiples symptômes de surcharge.

C’est pourquoi le corps réagit spontanément en expulsant le surplus de mucus, généralement par le biais des voies respiratoires. 

C’est aussi la raison pour laquelle, au début du printemps, on assiste très souvent à une hécatombe de : 

  • sinusites, 
  • rhumes, 
  • grippes, 
  • rhinites, 
  • ou tout simplement de voies respiratoires bouchées… 

Certains ressentent également un encombrement au niveau intestinal, débouchant sur des inconforts dermatologiques et psychiques, se matérialisant par : 

  • une digestion lente, 
  • des nausées, 
  • du surpoids, 
  • des irritations de la peau, 
  • un sentiment de déprime, 
  • de la fatigue, 
  • de la mélancolie, 
  • ou simplement une certaine lenteur d’esprit. 

Afin d’éviter ces écueils on adoptera sans tarder une hygiène quotidienne visant, d’une part, à remettre l’organisme en mouvement, et d’autre part à le délester des toxines, évitant ainsi de faire le lit de maladies futures.

Purification et drainage

Pour sa part l’Ayurveda préconise des principes d’hygiène globale accessibles à tous, dont le bon sens n’a d’égal que la simplicité.

Voici quelques uns des principaux : 

  • Se lever tôt, en phase avec le soleil.
  • Pratiquer des postures de Yoga réveillant l’énergie en douceur et stimulant la circulation énergétique, en particulier la « salutation au soleil ». 
  • Se masser, ou se faire masser, avec un peu d’huile de sésame chaude pour drainer et faire circuler la lymphe stagnante. 
  • Se nettoyer les sinus à l’aide d’eau salée. 
  • Prendre le temps de méditer quotidiennement au contact de la nature. 
  • Et évidemment se coucher tôt, c’est à dire pas après 22 heures. 

De manière générale, remarquez bien que ce nettoyage se pratiquera idéalement entre 6h et 10h du matin, c’est à dire en période Kapha

Plus spécifiquement encore, on pratiquera tous les matins un minutieux nettoyage de la bouche et de la langue en employant la méthode du bain de bouche à l’huile, « gandusha » ou « oil pulling », et du grattage de la langue avec un râpe-langue.

Le respect de la bouche, grand portail de l’organisme

Ces deux pratiques ayurvédiques très simples à intégrer apporteront des bénéfices inestimables pour le bien-être et la santé quotidienne.

1/ Le bain de bouche à l’huile

Au saut du lit, après quelques étirements, prenez une cuillère à soupe d’huile de sésame ou de noix de coco dans la bouche, sans l’avaler. 

Si le goût vous est désagréable, vous pouvez éventuellement ajouter une goutte d’huile essentielle de menthe ou de citron à l’huile choisie. 

Remuez vigoureusement l’huile dans la bouche à l’aide des joues, des lèvres, de la langue et du palais, tout en la faisant passer par jets de pression à travers les dents, pendant une dizaine de minutes.

La première fois 5 minutes vous sembleront déjà être un exploit, mais au fil du temps vous atteindrez les dix minutes sans problème.

Il est même probable que vous y preniez goût et que vous prolongiez l’exercice plus longtemps.

Se mélangeant avec la salive, l’huile va se charger des toxines et bactéries, jusqu’à devenir blanchâtre, voire jaunâtre, épaisse et visqueuse. 

Recrachez ensuite l’huile dans les toilettes ou le jardin, sans quoi vous risqueriez de boucher les canalisations du lavabo, puis rincez-vous la bouche avec de l’eau additionnée d’un peu de sel de mer. 

Vous ressentirez très rapidement les bienfaits de cette pratique non seulement sur la fraîcheur de l’haleine et la blancheur des dents, mais aussi sur la nette amélioration des problèmes de gencives, saignements, parodontites, etc.

Contrairement à un brossage de dents classique, l’autre grand avantage de cette technique ancestrale est d’agir également sur la zone des amygdales, laquelle joue un rôle central dans le système lymphatique. 

Et, pour ne rien gâcher, cet exercice buccal donne d’excellents résultats sur la tonicité du visage et des lèvres.  

Mais pour un nettoyage parfait, il sera approprié de faire suivre ce bain de bouche par un grattage de la langue à l’aide d’un râpe-langue ayurvédique.

2/ Le grattage de la langue

Le grattage de la langue est depuis toujours considéré par l’Ayurveda comme une aide à la santé des dents et des sinus, ainsi qu’à l’activité digestive.

Face au miroir, ouvrez la bouche, tirez la langue et râpez la couche blanche du fond de la langue vers l’avant.

Rincez le râpe-langue et recommencez jusqu’à ce que la langue soit rose. 

La médecine ayurvédique considère la matière blanchâtre extraite de la bouche comme étant le signe de résidus non digérés stagnant dans le système digestif, que l’on nomme « ama ». 

Cette méthode présente de nombreux avantages puisqu’elle permet à la fois de : 

  • nettoyer la bouche,
  • débarrasser la sphère buccale des déchets et autres agents pathogènes, 
  • revitaliser le système respiratoire, 
  • améliorer la santé bucco-dentaire, 
  • combattre la mauvaise haleine, 
  • et améliorer le fonctionnement des papilles gustatives. 

Ce dernier point jouant un rôle non négligeable sur le goût des aliments, il est probable que cela vous rende plus sensible à la sensation de satiété qui, rappelons-le, est signalée par les saveurs gustatives. 

Ensuite, brossez-vous les dents, soit avec une pâte d’argile soit avec une eau dentifrice, comme celle que je vous avais conseillée dans cet article

La diététique

Le matin buvez un verre d’eau légèrement chaude agrémentée d’un demi citron pressé et d’une cuillère à café de miel bio et cru.

Au minimum 30 minutes après, si vous le souhaitez, vous pourrez prendre un petit-déjeuner non sucré. 

De manière générale, diminuez fortement le sel tout en augmentant les épices piquantes et astringentes : 

  • curcuma, 
  • gingembre frais, 
  • cumin, 
  • poivre noir. 

Supprimez les fromages, les laitages et le sucre, et diminuez autant que possible les oléagineux, le pain et les produits fermentés. 

Privilégiez les fruits de saison loin des repas, en fin d’après-midi par exemple, et allégez le repas du soir au maximum. 

Au cours de la journée buvez régulièrement de l’eau chaude que vous aurez préalablement fait bouillir pendant 10 minutes, dans laquelle vous aurez ajouté une rondelle de gingembre frais. 

Si vous éprouvez le besoin d’augmenter le feu digestif, afin d’aider à brûler l’accumulation de déchets, une heure avant les repas prenez 1/2 cuillère à café de gingembre moulu avec un peu de miel. 

Cependant si vous souffrez d’acidité gastrique mieux vaudra vous abstenir. 

Lorsque vous le pouvez, offrez à votre organisme une journée hebdomadaire de jeûne, ou éventuellement un jour de diète à base de jus de légumes frais et tisanes. 

Consacrez suffisamment de temps à l’exercice physique, si possible dans la matinée et à l’extérieur. 

C’est également le moment idéal pour faire des bains de vapeur comme le hammam ou le sauna, qui vous aideront à éliminer les toxines hydrosolubles. 

Le Triphala, un complément équilibrant 

Pour compléter ce travail de nettoyage intérieur, le Triphala s’avère être parfaitement adapté puisqu’il va aider l’intestin à évacuer naturellement les toxines qui auront été délogées par les deux premières méthodes. 

Ce complément composé de trois fruits, Harada (Terminalia chebula), Amla (Emblica officinalis) et Behada (Terminalia belerica), a des propriétés astringentes, tonifiant en douceur le côlon et régulant le transit intestinal.

Il a la particularité d’harmoniser les trois doshas, ce qui fait de lui un complément bénéfique pour toutes les typologies et caractères. 

Une cure de 3 mois de Triphala vous aidera à : 

  • stimuler la digestion,
  • équilibrer l’appétit,
  • améliorer l’assimilation des nutriments,
  • soutenir les processus d’élimination,
  • combattre la constipation,
  • purifier le côlon,
  • réguler les fonctions intestinales,
  • éliminer les excès de graisses,
  • et même, au terme de la cure, à accroître la densité d’hémoglobine…

Avec comme résultat global, une sensation de légèreté du corps et de l’esprit, ainsi qu’une joie de vivre que seule une détox harmonieuse et respectueuse savent assurer. 

Jean-Baptiste Loin

Pour commencer votre cure de Triphala biologique conditionné dans des gélules certifiées sans nano et sans OGM, rendez-vous sur cette page

 Votre cadeau : Un râpe-langue est offert pour tout achat d’une cure de Triphala de 3 mois sur Réponses Bio.shop

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le Triphala ou la triple détox de printemps"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Florence
Invité

Merci, Merci et encore Merci

Ghislaine
Invité

Gratitude pour tous vos partages.
Cœurdialement.

trackback

[…] Le Triphala ou la triple détox de printemps […]

CORYNNE MONTAMAT
Invité
CORYNNE MONTAMAT

Je vous remercie profondément pour tout ce partage. Vous êtes vraiment sympa de nous donner QUE de bons conseils. Encore MERCI ++++++

trackback

[…] Le Triphala ou la triple détox de printemps […]

wpDiscuz