Les conséquences de la protéine Spike

5

Les conséquences de la protéine Spike modifiée imposent une lutte anti-oxydante sans précédent

Dans quelques mois à quelques années, les labos distribueront un nouveau médicament « miracle ».

Après avoir pu constater la puissance anti-oxydante de la Phycocyanine contre le Covid, ainsi que l’efficacité de nouvelles technologies liposomales, des études se focalisent désormais sur une nouvelle forme de médication chimique synthétisant partiellement la protéine, en vue de la production d’un anti-inflammatoire qui tentera probablement de se déguiser en solution naturelle.

Il est pourtant si facile, sans attendre une semaine de plus, de mettre à profit l’intégralité du potentiel de cet anti-oxydant majeur, tout en optimisant infiniment son action par le biais d’une synergie augmentée.

Ces derniers temps, et tout particulièrement depuis que l’on a compris son extraordinaire potentiel contre les réactions auto-immunes pro inflammatoires et donc le Covid, la Phycocyanine est largement étudiée par les scientifiques du monde entier.

Ce qui, comme le montre cette étude (1), prouvant par la même occasion ses facultés anti-oxydantes, tant in vivo que in vitro, ne manquera pas de mener à des formules chimiques synthétisant certains éléments clés de la Phycocyanine, pour accoucher de médicaments « green ».

Il est donc moins question pour Réponses Bio de soutenir cette étude… que de l’étudier.

L’étudier parce qu’elle a cela d’intéressant, qu’en même temps, elle dévoile une particularité synergique remarquable concernant la Phycocyanine et la Vitamine C.

Au-delà de leurs particularités respectives les faisant figurer parmi les plus indispensables anti-oxydants au monde, se trouve une clé combinante améliorant la biodisponibilité des liposomes, et donc de leur contenu.

Mais tout d’abord, peut-être souhaitez-vous savoir pourquoi on entend tellement parler de liposomes et « technologies liposomales » ces derniers temps ?

Les liposomes contre une mauvaise biodisponibilité

Pour bien comprendre l’approche ainsi que les limites des formules liposomales, j’ai prévu pour vous un ensemble de Lettres Interactives Secondaires, constituant un dossier spécial hors ligne auquel vous pouvez vous inscrire ici.

Toutefois, une étude approfondie n’est pas nécessaire pour révéler l’intérêt de la méthode liposomale, ou encore l’importance de la biodisponibilité qu’elle permet à la Vitamine C.

Moi-même, me contentant depuis longtemps d’une alimentation bien choisie et de super aliments comme la Phycocyanine, après de nombreux tests et réflexions je dois reconnaître que l’équilibre entre l’oxydation cellulaire et l’apport vitaminique alimentaire moderne, est désormais globalement insuffisant pour assurer de bonnes réserves intracellulaires de Vitamine C.

J’en ai expérimenté toute la mesure en évitant purement et simplement les symptômes de la dernière vague de mutation du Covid.

Bien que de nombreux anti-oxydants existent dans la nature, et puissent être concentrés, votre taux de Vitamine C intracellulaire reste central pour l’efficacité de la plupart d’entre eux.

Ainsi, une nouvelle voie d’absorption dédiée aux Vitamines les plus fragiles face aux sucs gastriques a vu le jour : la formation de liposomes, à savoir de minuscules poches de graisse végétale renfermant la Vitamine, améliorés suite aux travaux des Dr Levy et Hamer.

Contournant le système sanguin en mimant les biomembranes lymphatiques par leur aspect graisseux, les liposomes iront directement nourrir les cellules carencées par une mauvaise distribution, oxydées, etc.

Cependant ce qui est vrai pour l’Acide Ascorbique, aussi facile à assimiler par l’organisme que du sucre, ne le sera pas nécessairement pour la Phycocyanine, qui, en tant que protéine, doit être digérée pour exprimer tout son potentiel.

Une Phycocyanine Liposomale n’aurait donc pas plus de sens qu’un médicament chimique.

En revanche, les chercheurs s’enthousiasmant sur la venue potentielle d’un tel médicament, nous informent concernant une étonnante faculté de la Phycocyanine.

Filaments de Phycocyanine protégeant l'intégrité des liposomes
(2)

Comme vous pouvez l’observer sur ce schéma (2), grâce à sa nature moléculaire en spirale fort rare, la Phycocyanine protège l’intégrité de la membrane liposomale.

Que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur, elle renforce la souplesse des liposomes jusqu’à leur tri par le système phagocytaire mononucléé, qui se chargera de les expulser de la sphère sanguine vers la sphère lymphatique.

Une lutte anti-oxydante sans précédent

Présente autour de la couronne du Covid, la protéine Spike assure la colonisation du coronavirus dans l’organisme.

Or, si à leur état naturel une protéine accompagnant un virus commun, ne sont pas bien inquiétants, au fil des mois et des ans, le monde a été témoin d’un étrange phénomène se démultipliant anormalement avec le Covid, tout en augmentant le risque d’orages immunitaires mortels.

Abondant également dans les thérapies géniques dites « anti-covid », qu’il est, à la lueur des informations glanées sur le sujet tout au long de la pandémie, de plus en plus difficile de comparer à des vaccins.

Les spécialistes indépendants s’accordent à reconnaître que la protéine Spike n’est pas une cible atteignable pour les défenses immunitaires peu préparées.

Se baladant librement dans l’organisme qu’elle encrasse sur le long terme, voire le très long terme à défaut d’une bonne cure de charbon Moso 3000, elle le colonise en augmentant considérablement le niveau quotidien, déjà alarmant, de stress oxydatif auquel nous sommes confrontés.

Contraignant vos cellules à se défendre d’un agent pathogène que les milliers d’années d’évolution n’avaient encore jamais rencontré.

Ce qui représente un défi bien plus important qu’il n’y parait pour celles et ceux ne souhaitant pas vieillir ou décliner prématurément.

Une lutte contre laquelle, malgré mes principes, j’ai décidé d’intégrer la seule et unique molécule de synthèse que je puisse considérer comme un remède… naturel. 

Bien qu’il soit perfectible, l’Acide Ascorbique, issu du procédé Reichstein, formulé à partir du glucose, ne devrait pas nous empêcher d’assimiler dès maintenant de fortes concentrations de Vitamine C pour assurer nos réserves.

Face à cette menace peu connue en tout cas, c’est mon avis.

Une synergie naturelle anticipant et dépassant les anti-inflammatoires chimiques de dernière génération

Comme vous pouvez le constater, et comme vous le comprendrez mieux encore dans mon dossier spécial sur la Vitamine C, le principe liposomal est à double tranchant.

D’une part la capacité des liposomes à rejoindre la sphère lymphatique en rusant le système phagocytaire est uniquement acceptable dans la mesure où ils transportent une molécule parfaitement assimilable par le système lymphatique, évitant de faire travailler ses défenses.

D’autre part, en fonction de la taille ainsi que de la méthode de formation des liposomes, sonique, chimique, par bain sonique… nous aurons à faire à des molécules plus ou moins solubles, et donc aptes à délivrer leur message sans polluer.

À mon sens, éviter les formules liposomales pharmaceutiques, dont la taille des liposomes est inférieure à cent nanomètres et pouvant véhiculer des substances chimiques non assimilables, est indispensable.

Ces points étant mis en balance, et assumant le fait que la mode du tout liposomal ne s’adapte pas à tous les remèdes, je vous propose une stratégie immédiate empruntant le meilleur des technologies actuelles sans faire de concession sur la qualité ou le naturel des ingrédients.

La Phycocyanine et la Vitamine C liposomale contre les conséquences de la protéine Spike

Tandis qu’un simple mélange d’extrait de spiruline concentré en Phycocyanine, associé à de la Vitamine C, quelle que soit sa forme, livrera les Vitamines en pâture aux intestins, le mariage d’une formule hautement dosée, associée à une Vitamine C Liposomale bien pensée, apportera des résultats fort différents.

Les nombreux bénéfices en résultant se verront multipliés, tant par les propriétés protectrices des liposomes renfermant la Vitamine C, que par la synergie positive de leurs vertus communes.

Un pouvoir anti-oxydant mis à jour et réciproquement décuplé, pour faire face à une nouvelle menace qui semble ne pas avoir fini de faire parler d’elle.

1. Offrant une double dynamique immunitaire à la fois souple, solide et imprenable.

2. Améliorant les fonctions cardio-vasculaires et protégeant des AVC.

3. Renforçant les fonctions cognitives et protégeant des maladies neurodégénératives.

4. Améliorant les fonctions digestives et intestinales.

5. Favorisant la dépollution interne.

6. Limitant le risque de développer un cancer.

7. Augmentant les chances de se remettre d’un cancer.

8. Réduisant les conséquences, ainsi que les pollutions entraînées par la chimiothérapie.

N’oublions pas qu’en plus d’être impliqué dans le vieillissement normal, le stress oxydatif l’est aussi dans le développement et la progression de diverses pathologies cardiovasculaires et neurodégénératives, ainsi que les infections et les tumeurs malignes.

Pouvant expliquer une « épidémie » de cancers, dont le témoignage alarmant de nombreux vaccinés semble alourdir considérablement, sur le long terme, les effets secondaires notoires de ces campagnes de vaccinations dont le monde a été victime.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

La synergie de Phycocyanine Saphir, Bio, liquide, vivante, dosée à 10 grammes par litre, et de Vitamine C liposomale C-Vitale, protégée de l’oxydation par un conditionnement conservant la Vitamine à l’abri après ouverture, vous attend sur la boutique de Réponses Bio.

Pour profiter pleinement de la combinaison protectrice de la Phycocyanine, je vous suggère de mélanger le contenu de quatre pressions de Vitamine C avec un bouchon de Phycocyanine, tous les matins, à jeun, directement dans la bouche.

Ou, pour vous assurer d’une répartition plus uniforme, vous pouvez utiliser un récipient, dans lequel vous verserez quatre pressions lentes de Vitamine C, avant de mélanger délicatement la Phycocyanine afin de ne pas déstabiliser les liposomes.

Phycocyanine Saphir BIO + Vitamine C liposomale C-Vitale

Référence :

  1. La Phycocyanine étudiée comme potentiel médicament liposomal anti-inflammatoire : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19298687/

Pour soutenir Réponses Bio et nous permettre de rester un media indépendant, RDV sur notre page Tipeee en cliquant sur ce lien.

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guy
Guy
1 mois il y a

Merci pour votre commentaire sur la protéine spike. Il m’a fallut un peu de temps pour bien comprendre ,mais Dieu merci, la nature fait heureusement mieux que les Humains.

Dominique
Dominique
1 mois il y a

Merçi Merçi pour tout ce que vous faites. Merçi

OBRECHT-LAURENCI Eliane
OBRECHT-LAURENCI Eliane
1 mois il y a

Toujours parfaitement documentées et analysées avec précision avec la préoccupation de les rendre accessibles, les informations que vous donnez sont précieuses car éclairantes. Merci !

Schaller
Schaller
1 mois il y a

Merci pour votre article, j’ai une question cette cure concerne les personnes vaccinées ou tout le monde? Merci

Réponses Bio
Administrateur
1 mois il y a
Répondre à  Schaller

Bonjour,

Étant donné que la protéine Spike est présente tant dans le virus que dans le vaccin, et qu’à mon humble avis tout le monde a contracté ce virus sous une forme ou une autre, cette cure anti-oxydante concerne tous ceux ayant dépassé l’âge de 40 ans ou ayant une hygiène de vie nuisant à l’immunité naturelle.

Cela dit, il sera d’abord nécessaire d’en éliminer un maximum, à tous les âges, avec au moins quelques jours de cure de Moso 3000, afin de profiter pleinement de votre synergie Vitamine C & Phycocyanine.

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin