Faut-il s’inquiéter des alertes aux moustiques ?

12

Depuis quelques années les media alertent la population européenne face aux dangers des moustiques tigres, une espèce tropicale ayant migré grâce à l’homme.

Certes, ils véhiculent des maladies graves que nous n’avons pas l’habitude de traiter en Occident, mais ce ne sont malheureusement pas les seuls.

Faut-il croire la presse grand public en tout point ? Faut-il s’inquiéter des alertes incessantes ? Et surtout, peut-on trouver une solution digne de ce nom au coin de la rue ?

Selon les rapports de l’OMS les moustiques comme le moustique tigre, tueraient près d’un million de personnes par le biais des maladies qu’ils transportent.

Sur l’île de la Réunion le moustique tigre en particulier déclenche une véritable épidémie de Dengue, en touchant des milliers de personnes.

En métropole c’est naturellement les régions du sud qui sont les plus touchées, du pourtour méditerranéen jusqu’à la côte atlantique, mais aussi :

  la région parisienne,

  l’Aisne,

  et le Rhin,

qui rencontrent des cas de moustiques tigre implantés et actifs.

Et en Espagne, le territoire est largement colonisé depuis des années.

La maladie de Dengue étant loin d’être bénigne, personne ne doit négliger le problème.

Mais c’est aussi l’occasion pour la presse grand public financée par des annonceurs pharmaceutiques et cosmétiques, de décrédibiliser les médecines naturelles afin d’encenser l’utilisation des « produits chimiques ».

Les anti-moustiques chimiques sont-ils sans danger pour l’humain ?

Tout comme cela a été le cas avec les intrants chimiques pour obtenir des récoltes intensives, il apparaît maintenant normal à tout le monde d’employer des anti-moustiques chimiques pour éviter le pire.

Or, une fois de plus, ce n’est pas pour les moustiques que ces produits représentent le plus grand danger, mais pour les autres espèces animales, l’environnement, et bien évidemment l’être humain.

Inutile de décortiquer les ingrédients des innombrables marques mises sur le marché et autorisées par les autorités de santé, pour savoir qu’ils :

  sont cancérigènes,

  perturbent sérieusement le système endocrinien,

  déstabilisent le système immunitaire,

  provoquent des troubles neurologiques,

  et menacent toute la biosphère en tuant d’autres insectes indispensables comme les abeilles…

Parmi les substances les plus inquiétantes présentes dans les insecticides familiaux, on compte :

  l’esbiothrine,

  la perméthrine,

  la cyfluthrine,

  la d-phénothrine,

  la transfluthrine,

  et la tétraméthrine,

Qu’il soient vendus en spray, bracelets ou diffuseurs, leur nocivité est certaine.

Ce qui n’empêche pas des sites d’information pro chimique, de critiquer ouvertement le manque d’efficacité des bracelets aux huiles essentielles vendus dans le rayon voisin du supermarché.

Et, je dois dire que je ne peux pas leur donner tort.

Les répulsifs anti-moustiques aux huiles essentielles sont-ils efficaces ?

Je ne peux qu’abonder dans le sens de ceux critiquant l’efficacité des anti-moustiques aux huiles essentielles de supermarché, parce que c’est bien vrai, ils sont absolument inutiles.

Inutiles parce que les huiles essentielles qu’ils contiennent ont perdu la quasi totalité de leurs substances actives après avoir été chauffées ou refroidies à très haute, ou basse température, voire les deux.

Ainsi, il ne reste plus que l’emballage et le logo « naturel » à acheter, c’est à dire essentiellement une bonne quantité de plastique.

Les vraies huiles essentielles, elles, constituent un écran à la fois olfactif et cutané que les moustiques les plus kamikazes ne sauraient franchir sans s’évanouir.

Mais bien évidemment il ne suffit pas d’une goutte d’HE de lavande ou de citron avec un peu d’huile végétale choisie au hasard. 

Cela requiert une connaissance subtile des essences de plantes et de leur interaction avec les moustiques.

Sans oublier que certains mélanges hasardeux seront très rapidement absorbés par la peau et n’offriront qu’une parade très éphémère.

En revanche, si vous choisissez bien votre protection, celle-ci ne se contentera pas de prévenir seulement les piqûres de moustiques, mais aussi celles des tiques et de la plupart des insectes colporteurs de maladies.

Les protections naturelles : mode d’emploi

Contrairement aux solutions chimiques continuant à vous empoissonner après la douche, une protection naturelle, même bien pensée, ne dure pas aussi longtemps, et c’est tout à fait normal.

Il conviendra donc de vaporiser les zones exposées toutes les deux ou trois heures en fonction du soleil et de votre propension à transpirer ou à ingurgiter des boissons ou aliments attirant les moustiques.

Cependant, vous pourrez en vaporiser sans complexe sur le visage – en évitant les zones sensibles comme les yeux et le contour de la bouche – et les cheveux, ainsi, bien entendu, que le reste du corps.

La solution que j’ai sélectionnée pour vous ne contient que des huiles essentielles et macérations de plantes extrêmement vitales et adaptées à la situation.

Vous y trouverez :

  de l’hydrolat de Lavande officinale,

  de la teinture mère de Calendula officinal,

  et de l’HE d’Eucalyptus citronné,

  de l’HE de rosat type Bourbon,

  et de l’HE de Citronnelle de Java.

Qui plus est ce mélange sent vraiment bon, il rafraîchit, et au cas où vous auriez oublié de l’utiliser en prévention, il aidera aussi à soigner les piqûres.

Pour conclure, il paraît évident que ce moustique tropical au nom de félin s’étant adapté à nos climats tempérés est un fléau, mais finalement pas tellement plus que les tiques, les frelons asiatiques ou tous les autres nuisibles déroutés par l’industrialisation et ses conséquences désastreuses.

Raison de plus, malgré le danger, pour être prudent en prenant soin de ne pas cautionner le tout chimique et d’adapter ses habitudes.

En synergie avec des encens naturels anti-moustiques, vos soirées d’été n’en seront que plus parfumées.

Quelques gestes préventifs

  Vider régulièrement les pots de fleur et coupelles de toutes les eaux stagnantes.

  Pulvériser une solution naturelle anti-moustiques aux heures où ils piquent le plus, à savoir en fin d’après-midi et durant la nuit, jusqu’au petit matin.

  Faire brûler des encens anti-moustiques quelques minutes avant de diner ou de vous installer à l’extérieur.

  Après une piqûre masser immédiatement avec des huiles essentielles appropriées, et rester attentif aux symptômes.

  Ne pas hésiter à consulter un spécialiste pour diagnostic ou faire des prises de sang au moindre doute. 

 Jean-Baptiste Loin 

*****

Annonce pratique

Pour trouver le répulsif naturel anti-moustiques présenté dans cet article, rendez-vous sur cette page :

Spray à la citronnelle (anti-moustiques)

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Faut-il s’inquiéter des alertes aux moustiques ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dehoux Suzy
Invité
Dehoux Suzy

Bonjour,
D’abord, merci pour vos articles très pertinents.
Pouvez-vous m’indiquer les proportions du mélange HE anti-moustique
Merci.
Cordialement
S.Dehoux

Marianne
Invité
Bonjour Quelques réflexions par rapport à cet article ; – tout d’abord Guadeloupe et Martinique sont toujours citées, mais je vous signale que la Polynésie Française est aussi tropicale et. N’est pas exempte de la Dengue ; – les produits naturels et les produits chimiques de métropole ne fonctionnent pas, je le sais parce que j’y suis actuellement. – le seul produit qui fonctionne est un produit canadien acheté en son temps en Alberta pour lutter contre les maringouins dont la taille est impressionnante et et dont les piqûres sont très douloureuses ce produit c’est « AfterBites » – comme les moustiques… Lire la suite »
Lambin
Invité
Lambin

Merci beaucoup pour vos excellents conseils, Madame. Courage si vous vous faites piquer quand même.

Isa
Invité

Merci pour ces infos

Claudine
Invité

Bonjour,
Comme j’ai tous les ingrédients nécessaires pour faire le mélange anti-moustiques (hydrolat, teinture-mère, HE, sauf la citronnelle, dont je ne supporte pas l’odeur – et que l’on doit pouvoir remplacer, je suppose) ne pourriez-vous m’indiquer la recette pour faire moi-même ce mélange ?
Je fais déjà nombre de préparations, anti-arthrose, pour la circulation veineuse, le rhume, etc.
Cela me serait facile si j’ai les proportions et le mode opératoire.
Je vous remercie d’avance!

Guy
Invité

Merci

chantal
Invité
chantal

Aucun de vos articles ne me laissent indifférentes mais améliorent mes connaissances !

Alain
Invité

Merci beaucoup pour ces infos. Je vais acheter de ce pas les huiles essentielles !

marige briant
Invité
marige briant

Merci pour ces infos très utiles.

BARONE
Invité
BARONE

Merci pour vos articles et conseils.Cependant pour la protection anti- moustiques: est elle vraiment efficace ? Par exemple lorsqu on est dans le sud de la France en maillot de bain en fin de journée ? Et pour les personnes qui seraient intolérantes aux huiles essentielle y a t il quelque chose de naturel et efficace ? Y a t il des bracelets anti moustiques naturels et qui protègent vraiment des piqûres de moustiques( et d autres insectes: tiques etc) merci de votre reponse

Raymonde
Invité

Toujours heureuse de vous lire, Jean-Baptiste. J’ai commandé votre solution miracle car vivant en Nouvelle-Aquitaine, au bord de la Garonne, il y a beaucoup de moustiques tigres. Jamais été piquée mais je préfère éviter quand même.
Bonne continuation et bel été à vous.

wpDiscuz