En 2018, Je systémique !

26

Aujourd’hui, ce ne sera pas un, ni deux, mais huit principes de prospérité, d’abondance et de santé que je vous propose de mettre en pratique tout au long de l’année.

Isolément ils seront bénéfiques à plus d’un titre, mais ensemble ils constitueront un gage de santé tout en soutenant un processus visant à remplacer un système iatrogène par une « systémique » destinée à rendre la société plus humaine.

Mais qui saurait dire où le système s’arrête et où la systémique commence ?

Nous l’avons rapidement vu la semaine dernière dans la lettre de Noël, au fil des millénaires, l’humanité a indirectement choisi de s’enfermer dans un système afin de se protéger de la rigueur du monde qui l’entoure.

Cela n’a sans doute pas toujours été le cas étant donné que des sociétés que l’on dit « primitives » étaient largement plus évoluées en ce sens.

Elles peuplaient par petits groupes, l’Amérique du Sud, la Chine, le Moyen Orient, l’Inde, quelques terres aujourd’hui enfouies dans les fonds marins, mais également l’Afrique ou encore l’Europe.

Malheureusement ces embryons de civilisations, se spécialisant tour à tour dans l’étude des rêves, la spiritualité, l’astronomie, la santé holistique… en un mot dans la compréhension du mystère de la vie, furent balayés par une forme de cannibalisme ayant trouvé son apogée dans des systèmes comme le nazisme.

Mais finalement cela ne se réduit pas à cet extrémisme, puisque tous les grands conquérants, y compris l’Occident avec l’empire britannique, les Etats-Unis, l’empire colonial français, etc. en étaient d’autres formes, plus ou moins cruelles dans leur destruction des traditions, imposition de religions et esclavagisme.

Et selon tous ceux s’étant vraiment intéressés à la question, à savoir :

  anthroposophes,

  journalistes d’investigation,

  historiens,

  érudits,

  mathématiciens,

  physiciens,

  et même, de plus en plus de politiciens…

Le genre humain succombera probablement à un phénomène qui pourrait s’apparenter à de l’autocannibalisme, si nous continuons à soutenir, que ce soit par inconscience, indolence, indulgence, ou croyance, le système actuellement en place.

Maintenant, au lieu de nous apitoyer sur notre sort avant d’entrer en dépression, ou pire, de se dire que de toute façon il est trop tard et de participer à engraisser cette société malade, il est possible d’envisager à notre échelle un problème apparemment plus complexe que nous, le simplifiant comme une équation.

Par exemple lorsque vous tombez malade, votre corps vous prévient qu’il est nécessaire de changer vos habitudes et d’opter pour un certain type de médication, devenant ainsi votre propre médecin.

A présent, c’est un corps bien plus vaste qui demande à être soigné, un corps réclamant notre attention à l’unisson.

Comment y parvenir ?

La stratégie du repli

C’est peut-être ici le plus beau, c’est en se soignant soi-même que soigner l’autre et le reste de la terre devient possible, et cela à très court terme.

Mais bien évidemment ce ne se fera pas sans reprendre conscience que la nature est notre remède.

Inutile donc, de chercher à l’extérieur ce qui se trouve à l’intérieur.

Pourquoi ?

Le dépassement de soi

Ce système ayant tout basé sur la consommation, le pouvoir de l’argent et l’écrasement de l’autre, il semblerait qu’employer ces mêmes outils, pour aller un sens totalement opposé à leur emploi initial, soit une des clés s’offrant à nous.

Je m’explique :

1/ La consommation soutenant en priorité le sens dans lequel va le monde, une consommation ciblée avec soin est un vote, actuellement, plus efficace que n’importe quel suffrage universel.

Pour en prendre conscience il suffit d’observer le simple fait qu’il y a généralement une ou plusieurs grandes firmes privées à la source du financement de pratiquement toutes les élections survenues ces dernières décennies.

2/ Le processus d’écrasement de l’autre quant à lui est facilement réversible par le soutien de ceux en ayant besoin et la privation de tout financement de ceux vendant du poison.

3/ Selon Wikipédia, la systémique est définie comme suit :

«  Forgée sémantiquement à partir du mot en grec ancien systema, signifiant « ensemble organisé », la systémique privilégie une approche globale, macroscopique, holiste, la pluralité des perspectives selon différentes dimensions ou à différents niveaux d’organisation, et surtout la prise en compte des relations et interactions. »

Ce qui implique une profonde compréhension de soi ainsi que de son environnement.

Et par compréhension de soi, il est aussi bien question de son fonctionnement interne que de celui de l’autre, et, comme nous le verrons, du fonctionnement du système dans lequel nous nous sommes bon gré mal gré laissés enfermer.

Une micro systémique

N’étant qu’un émissaire je souhaiterais vous offrir le déclic, voire un modèle miniature, de ce que cette consommation englobant une systémique pourrait être.

Dans un partage intelligent des ressources l’humanité pourrait survivre à son environnement tout en rendant au monde ce qui lui revient de naissance, à savoir l’ordre naturel des choses.

Mais ne nous faisons pas d’illusions, d’une manière ou d’une autre, avec ou sans le genre humain, ce corps céleste qu’est la terre retrouvera son sens premier.

L’histoire l’ayant montré, non pas à une mais à cinq reprises.

Ce n’est ni contre, ni pour nous que cela se produit, mais dans le sens d’un équilibre nous dépassant au moins autant qu’il nous est indispensable.

Les 8 principes s’attachant au concept de micro systémique que je vais vous présenter ces prochains mois, ainsi que tous les articles qui en découleront, seront le résultat d’une entraide coopérative entre l’équipe de Réponses Bio et :

  les partenaires de la place de marché de Réponses Bio,

  de nouveaux auteurs qui se dévoileront progressivement au fil des actualités et des saisons,

  mes réponses et protocoles d’automédication et de bien-être,

  mais, surtout et avant toute chose, votre détermination à couper les vivres du système industriel pour l’orienter plus volontiers vers la systémique des médecines holistiques, de l’alimentation saine et de l’environnement.

Et, lorsque cette micro systémique aura pris son essor comme elle le doit, eh bien, elle deviendra une macro systémique !

Bien que ce formidable mouvement ait déjà commencé un peu partout dans le monde, il est souvent téléguidé par des groupes financiers contrôlant de faux mouvements, de faux espoirs.

Rendant la chose infiniment plus complexe qu’elle ne l’est déjà.

Mais fort heureusement, nous ne sommes pas les seuls à penser de cette manière.

Je vous invite par exemple à regarder la dernière vidéo du Nouvel Obs, prouvant par A + B que c’est bien l’entraide la forme d’intelligence qui sera à l’origine du sauvetage de la race humaine ainsi que des espèces végétales et animales peuplant notre belle planète.

Et, dans le monde où nous vivons, qui dit entraide dit compréhension du principe de systémique.

Mais avant de vous intéresser à cette passionnante et spontanée petite vidéo présentant le livre intitulé La loi de la jungle n’existe pas, je vous serai particulièrement reconnaissant de répondre à cette question, dans l’espace commentaires en bas de l’article.

Pensez-vous que l’entraide à travers une systémique de consommation, de bien-être, de santé naturelle, ainsi que des mouvements allant justement dans le sens de la vie et de la protection de l’environnement, puisse sauver le genre humain ?

  Que vous soyez optimiste ou pessimiste

  Que vous pensiez que le genre humain ne risque rien

  Que vous ayez l’habitude de participer ou non

  Que vous soyez timide ou cherchiez à demeurer incognito

  Ou encore que vous pensiez que votre opinion ne vaut pas grand chose

Faisons tout de suite un pas essentiel en direction de l’entraide que nous venons d’évoquer, en répondant le plus honnêtement possible à cette question.

N’hésitez pas à aborder des points cruciaux comme le problème de déserter les hyper surfaces, l’incompatibilité avec la vie active, la difficulté des handicaps, les budgets de médication naturelle, le non remboursement par la sécu, etc. etc.

Plus volontiers encore, des idées positives et constructives… ou même, pour celles et ceux à qui cela suffit, de chaleureux vœux de bonne année, une des graines originelles de cette entraide.   

Il est aussi très fortement encouragé d’en débattre librement entre vous, répondant et interagissant dans l’espace commentaires.

Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une année étincelante, éclatante de joie, débordante de santé et de vitalité, en vous partageant cette réflexion si encourageante :

Pour ma part, je vous retrouve dans quelques jours avec la suite, qui promet d’être plus utile que jamais.

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "En 2018, Je systémique !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] En 2018, Je systémique !: Aujourd’hui, ce ne sera pas un, ni deux, mais huit principes de prospérité, d’abondance et de santé que je vous propose de mettre en pratique t…Source […]

Claude BESNOU
Invité
C’est une merveilleuse aventure, je l’ai vécue quand j’étais jeune et hippie, faites l’amour pas la guerre… Le problème à mon humble avis, et il est de taille, c’est que chaque individu à sa propre évolution spirituelle, mais se rattache à une société, un environnement, un lieu de vie sur la terre. Pour avoir ce type de pensée évoluée, il faut déjà être passé par d’autres stade, c’est beau de dire que l’on n’a pas envie de cette société hyper « markétisée » à outrance, cette société qui n’a de Dieu et d’adoration que pour l’argent et les bienfaits personnels que cela… Lire la suite »
LE BIHAN Gérard
Invité
LE BIHAN Gérard

Merci JBL de nous guider sur le chemin si complexe de la vie, il n’est pas évident de se frayer une bonne direction dans ce système qui nous ramène constamment à lui ou encore de trouver des âmes similaires aux nôtres hors système pour l’entraide et le soutien moral. Les difficultés économiques aussi sont là pour nous faire dévier. A bientôt de vous lire encore et une excellente année 2018 à tous égards.

Marie
Invité
Marie

Merci infiniment pour votre article qui redonne espoir en ces temps bien agités. Je pense comme vous et je fais le voeu pour cette année 2018 que chacun ouvrira son coeur en grand pour que nous puissions tous vivre en bonne intelligence, dans un esprit de partage, de paix, d’amour et de gratitude.

Laurence
Invité
Laurence
Oui, merci pour cet article si juste. Comme vous le dites, nous pouvons chacun et quotidiennement agir pour un monde meilleur et le sauvetage de la planète. J’essaie chaque jour de faire encore plus de gestes en ce sens. Il ne suffit pas de manger bio pour préserver sa « petite santé », mais aussi de se préoccuper du moindre de nos achats : moi, je me suis mise à la couture pour me faire des vêtements avec des tissus « écolos », je pratique le « jardin partagé », etc, etc… Par ailleurs et cela me donne beaucoup de plaisir, je me soucis de mes… Lire la suite »
Jil
Invité
hélas, trop vrai mais je pense que le monde animal malgré toutes les souffrances et atrocités impardonnables que nous lui infligeons survivra parce que lui, n’a jamais dégénéré. Le monde animal n’aurait jamais mis la planète dans l’état où elle est aujourd’hui, grâce à cette race qui s’enorgueillit niaisement de son intelligence et sa technologie. Que l’humanité se délabre et disparaisse à jamais c’est la seule chose qu’on puisse souhaiter. Elle n’est que malfaisance, massacre, profit, jalousie, spéculation, vice et dictature. Et c’est la seule espèce qui ne soit pas en voie de disparition ! Elle prospère comme une pandémie… Lire la suite »
Thérèse
Invité

que cette année 2018 vous apporte tout l’amour nécessaire à la Vie

Martine
Invité

Merci

Alain
Invité

Merci et très bonne année à vous aussi.

Mani ECKA
Invité
Mani ECKA
En 2018, avec tout ce que l’on sait, le bonheur, la santé,la paix sont possibles. C’est à portée de mains et pour moi cela se résume en quelques comportements clés: – flexivarisme – petite structure de culture, de production, de commerce – localisation – saisonnalité – non transformation – suppression de toute chimie de sa vie (assiette, cosmétiques, environnement) – achats éthiques – respect du vivant Tout ceci demande des changements de comportement, mais c’est possible. Nous sommes tous des colibris en puissance et un colibri, plus un autre colibri, plus un autre colibri ……peuvent changer le monde. Mais le… Lire la suite »
nass hob
Invité
nass hob

Vos sujets st excellents mais trop trop trop longs..des fois je ne les lis pas par peur de tomber sur des articles très intéressants mais hors normes en longueur..

Cheyet
Invité
Cheyet

Bien sûr qu’il faut s’entraider et s’entraîner les uns, les autres en se prenant la main, en s’envolant par delà les préjugés, nos humeurs, nos partis pris.
Pour cela il faut s’harmoniser physiquement et subtilement.
Une solution parmi d’autres :

http://cef-france.com/epages/d9208966-1eab-41c3-a5d0-b17cd0000b86.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/d9208966-1eab-41c3-a5d0-b17cd0000b86/Categories/SK__01/Qui_est_Koltsov_Sergei_V
http://cef-france.com/epages/d9208966-1eab-41c3-a5d0-b17cd0000b86.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/d9208966-1eab-41c3-a5d0-b17cd0000b86/Categories/SK__01/SK_05

Bonne route à tous pour 2018 !

Baron Gilles
Invité
Baron Gilles
face à qui représente la destruction du monde que nous compose les «  »Industrielles » »comme «  »monsanto,Bayer, sagenta et autre »’ bandits nous avons un devoir tout naturel doit notre vie et vous dire comment j’ai tué deux cancers l’un du colon et l’autre du poumon droit grâce à deux produits 100%naturel sans effets nocif pour mes cellules saines du pollen frais qui augmente les anti-corps et l’argent colloïdale entre 5,10,15 ppm.qui tue tout les pathogènes existants dans le corps,et surtout ne pas consommer du lait de vache a cause de l’hormone de croissance, celle-ci et faite pour le veau ;;vous n’êtes pas des… Lire la suite »
Chris
Invité

Bonjour
Je partage complètement merci
Bonne année d’évolution

Jocelyne
Invité

BONSOIR JEAN-BAPTISTE JE VOUS REMERCIE POUR TOUT LES BELLES RECOMANDATIONS JE LES AI SUIVIES A LA LETTRE CELA A ÉTE TRES BENEFIQUE POUR MOI JE VOUS SOUHAITE UNE BONNE ANNÉE LA SANTÉ ET BEAUCOUP D AMOUR

Bouaziz Anissa
Invité
Bouaziz Anissa

merci pour ce positivisme

Bouaziz Anissa
Invité
Bouaziz Anissa

Merci pour ce positivisme.

brigitte cesana
Invité
brigitte cesana

Très bonne réflexion à laquelle j adhére totalement !
Excellente année !

Marianne
Invité
Marianne
Bonne Année à toutes et tous. Que Santé, Joie, Humour et bonne volonté vous accompagnent en 2018. Pour ma part ayant eu des grands-parents paysans, je ne suis pas démunie de ce bon sens paysan si simple et logique. La pratique sportive depuis l’âge de 4 ans, La saine alimentation proposée par Maman cuisinière et Papa boulanger/pâtissier. L’empathie apprise à leur côté m’a toujours conduite à ne faire aucun excès de quelque sorte que ce soit par respect pour ceux qui avaient moins encore que nous ici et ailleurs dans le monde. Une certaine forme de philosophie aussi apprise dans… Lire la suite »
Emilienne
Invité
Bonjour, tous mes voeux à vous aussi. Que cette année soit celle d’un changement dans les consciences. J’ai apprécié votre article. Oui, la terre ne craint rien, elle s’en sortira toujours, elle n’a pas besoin de nous pour vivre , mais pour l’humain, la terre lui est indispensable. Espérons qu’il le comprenne avant que ce ne soit trop tard. Je crois que pour instaurer quoi que ce soit qui puisse avoir un avenir durable, il faut s’adresser aux enfants, à l’école et leur donner la véritable éducation de vie qui a trait à tout son environnement, aussi bien la Nature,… Lire la suite »
Diane Beaulieu
Invité
Diane Beaulieu

Merci tres encourageant Bonne Année dans la joie de l’information pour nous tous qui le partageons

Telegone
Invité
Telegone

Bonjour et BONNE ANNEE à vous merci pour cet article et pour tous les autres qui sont tous intéressants ! Je suis pour cette démarche et comme le dit Pierre Rabhi pour la » sobriété heureuse  » , la décroissance ne pourra se faire que si les enfants sont sensibilisés dès le plus jeune âge , cela implique donc une réforme de l’éducation dans la famille et à l’école ,il y a du travail ! mais ne nous décourageons pas, faisons comme le colibri , notre petite part à notre niveau.
Bien cordialement

Catherine
Invité

Bonjour,

Je veux bien livrer mon sentiment, mais pas sur votre site où je dois remplir plein de cases avant de pouvoir écrire.

Vos lettres permettent d’élaborer un chemin vers un meilleur de soi et donc de tous, donc merci pour cela. Néanmoins, notre monde étant fini, il n’y a pas que la consommation (en qualité et quantité) qui doive être adaptée aux ressources. Le nombre de prédateurs est un élément essentiel. Et la régulation peut se faire par la diminution du temps de vie…quelque soit la qualité de celle-ci…il faut partager un tout. Vivre simplement pour que simplement l’autre vive (Gandhi).

Dany
Invité

Bonjour,
Merci !!! Quel plaisir de lire vos lettre. Puissent-elles être lues par beaucoup de personnes pour redonner un peu d’espoir dans ce monde déshumanisé. Merci encore . A bientôt pour d’autre lectures.

Pascale
Invité

MERCI

Pascal
Invité
Bonsoir Jean-Baptise, Merci pour votre beau texte sur l’approche systémique, joliment ficelé, entièrement d’accord. Je m’intéresse depuis 2006 aux enjeux et répercutions liées au « peak oil ». Ce sont les ouvrages de J.M. Jancovici qui m’ont fait entrer dans la danse folle du « pic de tout »! Puis Yves Cochet, Pablo Servigne (collapsologie), Philippe Bihouix (matières premières), Guillaume Pitron (métaux et terres rares), Vincent Mignerot, Bernard Stiegler, Denis Meadows… les éléments se déchaînent. Regardez leurs interview sur Thinkerview (youtube) par exemple. Conclusions: 1. On informe autour de soit en posant un diagnostic lucide et sans concession pour que le plus de singes… Lire la suite »
wpDiscuz