Les Indiens Guarani accusent des multinationales de « biopiraterie »

11
Indiens Guarani accusent des multinationales de bioraterie

Connue pour ses vertus thérapeutiques et ses propriétés sucrantes extraordinairement assimilables, la stevia est traditionnellement employée par les Indiens Guarani et Paî Tavyterâs d’Amérique du Sud pour adoucir le maté ou traiter certains troubles.

Or, cette merveilleuse plante est prisée depuis les années 80 par les industriels, l’ayant immédiatement synthétisée afin de lancer des campagnes marketing sur un nouvel agent sucrant soit-disant sain pour la promotion de sodas allégés en sucres.

Cependant le protocole sur la biodiversité de Nagoya, signé en 2010 et entré en vigueur en octobre 2014,  vise à combattre la biopiraterie par un « partage juste et équitable » des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques de « plantes, animaux, ou autres organismes, dans un but commercial, de recherche ou pour d’autres objectifs ».

Protocole qui aura permis aux Guarani de trouver du soutien pour attaquer non seulement « Coca-Cola » et « Pepsi », mais aussi « Auchan », « Carrefour », « Casino » et « Marque Repère » pour le pillage de leur patrimoine naturel.

Marion Veber, chargée de la mission « Droit des peuples autochtones » pour France Libertés explique :

« Les Guarani sont purement et simplement dépossédés… L’utilisation par l’industrie agroalimentaire de la stevia lui rapporte des milliards de dollars alors qu’elle est le fruit d’un détournement du savoir ancestral de ces peuples qui ne reçoivent aucun des bénéfices liés à la valorisation de cette ressource. »

Adaptée sous forme de glycosides de stéviol dans d’innombrables produits de consommation soit-disant bio, la stevia représente actuellement 1/3 du marché mondial des édulcorants.

Certains chercheurs européens dont le Dr Allemand Kienle, ont été mandatés par la commission européenne pour modifier la stevia et en faire un OGM qui pourrait être exploité dans les zones humides des pays de l’Union.

Si cette autorisation n’a pas encore vu le jour au moment où j’écris ces lignes, il n’est pas du tout impossible que cela se produise, rendant plus démunis encore les pays pauvres dont le rare privilège économique est de faire pousser ces denrées, denrées qui sont et resteront, soit dit en passant, bien plus vitales et efficaces en se développant dans leur milieu naturel.

L’utilisation de stevia de synthèse ou issue de cultures OGM, est non seulement un risque pour :

  la biodiversité,

  la survie des tribus l’ayant généreusement offerte au reste du monde,

  mais aussi pour la santé.

 

Comment reconnaître une vraie d’une fausse stevia ?

La stevia provenant tout simplement des feuilles d’une plante, c’est bien simple si celle que vous achetez est blanche cela signifie que c’est un produit de synthèse qui s’avère tout aussi dommageable que d’autres formes d’édulcorants.

Si au contraire elle est verte, qu’elle soit à l’état de poudre ou de copeaux, il y a beaucoup plus de chances pour qu’il s’agisse effectivement là d’une authentique stevia.

Attention cependant : si toutes celles que l’on trouve en grandes surfaces sont fausses, une grande partie de celles disponibles en magasins bio le sont aussi. 

Quant aux céréales, goûters diététiques ou autres produits se ventant d’être allégés en sucre, regardez attentivement les étiquettes et méfiez-vous d’éventuels ajouts de stevia ou de ses dérivés.

 Jean-Baptiste Loin 

Si vous souhaitez trouver une stevia cultivée sans pesticides, non OGM, et respectant entièrement les principes du commerce équitable, je vous invite à vous rendre ici.

Pour toutes les raisons évoquées dans cet article, il va de soi que boycotter toute forme de stevia synthétique ou OGM, ainsi que les marques Coca-cola, Pepsi, Auchan, Carrefour, Marque Repère, ne fera de mal à personne.

Une pétition internationale visant à défendre le savoir des Guarani contre le pillage par les multinationales et la biopiraterie est également disponible ici.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Les Indiens Guarani accusent des multinationales de « biopiraterie »"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
François
Invité
François

Bonjour.
Merci beaucoup.

Catherine
Invité
Catherine

Oui

Dominique
Invité
Dominique

merci

Martine
Invité
Martine

merci pour ces informations. A nous d’être responsables.

Marie-Claude Valois
Invité
Marie-Claude Valois

Bravo pour cette intervention
C’est capital !
Tant qu’à moi toutes ces liqueurs ne devrait pas exister
C’est iper nocif pour l’être humain Ya des gens qui consomment 2litres de pepsi ou autre par jour !!!

Bonne continuation

Merci

Françoise
Invité
Françoise

Merci de partager ces infos!

Patrick
Invité
Patrick

Merci, nous sommes vraiment dans un monde diabolique, sans aucune éthique que le profit, personnes de coeur, merci de dénoncer ses délits abominables, merci de continuer à nous informer, protégez-vous

Dominique
Invité
Dominique

merci .

Catherine
Invité
Catherine

Un petit site qui porte bien son nom. C’est mille fois merci !

jabonoriente
Invité
jabonoriente

Bonjour de Santa Cruz de la Sierra, Bolivie… et bravo
Je trouve toutefois dommage après ce vibrant plaidoyer pour les peuples originaires et contre la biopiraterie que le lien que vous proposiez « La ferme de Paula » vende une stevia certes issu du commerce équitable mais toutefois produite à Auroville en Inde. Ces pauvres indiens guaranis et ayoreos seront encore une fois victimes de la mondialisation, cette fois dépossédés par la mouvance éco-utopiste…
Bon c’est déjà un grand pas d’en parler, merci!

wpDiscuz